1

En marche vers la guerre civile !

Le foutriquet


Le foutriquet veut forcer l’élection.

Le foutriquet a lancé ses pirates sur le sondage véritable.

Le foutriquet ne veux pas que vote la force de l’ordre.

 

Pourquoi ?

La raison est le bilan désastreux du macro-système.

Le macro-système tue et mutile.

Le macro-système est corrompu et corrompt.

Le macro-système se nourrit de l’ethnocide des natifs.

 

En conséquence,

il est du devoir de tout citoyen de lutter activement contre le macrosystème.

Il n’est aucun lieu où le foutriquet, ses vassaux, ses chiens ou ses hyènes ne peuvent ni ne doivent vivre en paix.

 

Chaque geste, chaque parole,

un soufflet, un vote, chaque action fût-elle la plus petite sera utile pour contrer l’œuvre destructrice du foutriquet.

Il n’est pas concevable que le franc peuple continue ainsi de se laisser détruire par le clientélisme d’une poignée de nantis et de parvenus.

Mieux vaut le chaos que le maquereau.

 

Mais rassurons-nous,

le chaos se fera et ce quelle que soit l’issue du scrutin.

Le foutriquet, plus encore que jamais, sera possédé par le maître de la racaille, le Ma-ra.

Plus que jamais et comme annoncé, le foutriquet se vautrera dans le foutre et le luxe.

Le foutriquet cherchera encore à glorifier sa personne auprès de ses vassaux les plus proches.

Le macrosysteme se fera plus fort encore dans le clientélisme le plus vil.

Et même si la marine venait à l’emporter, les chiens de garde s’empresseront de l’empêcher d’administrer.

 

Quant à la merluche,

qu’on ne s’y trompe pas, elle n’est que prétendument insoumise.

La merluche puante a tendu son orifice rectal au foutriquet qui en exulte de triomphalisme.

Les chiens subventionnés pour détruire la belle et libre civilisation rivalisent d’aboiements outranciers.

Les hyènes en rient folles de joie et imposent leur loi.

Tous se croient supérieurs du fait de leur culte totémique porcin.

Le macrosystème s’empresse de les honorer.

Or, c’est bien cela qui tue le pays.

 

Car la force de l’ordre ne pourra plus opérer

et ce même si elle venait à être appuyée par la marine.

La merluche puante s’empressera de soutenir le foutriquet dans sa haine des droits du natif.

Sera donc incarcéré le simple citoyen qui veut se défendre contre l’agresseur.

Pour autant, mieux vaut être jeté en prison que de crever sous les semelles de l’occupant.

 

Ce qui fait la force du franc peuple

est de savoir résister à toutes les pressions, aussi puissantes soient-elles.

Il appartient donc au sage, au bouddha-en-soi de continuer de s’armer et de s’organiser pour sa propre survie.

Accessoirement, il est possible aussi de voter…

 

Pierre de La Bastille dit le Vénérable