En pactisant avec de véritables islamistes, Martine Aubry n’a-t-elle pas plombé à tout jamais l’image du PS ?

Publié le 21 mars 2011 - par
Share

Entre sympathisants de gauche lorsqu’on évoque le choix d’un ( e ) candidat( e) et qu’arrive le nom de Martine Aubry il y en a toujours un(e) pour rappeler l’épisode de la piscine de Lille. C’est une véritable casserole qu’elle a, attachée, à ses chaussettes. Martine, interviewée, rappelait qu’en tant que féministe elle avait beaucoup hésité pour autoriser cela, mais qu’elle pensait en agissant ainsi promouvoir l’émancipation des femmes. En argumentant faussement positive: « ne pas ouvrir ce créneau aux femmes musulmanes seulement mais à toutes les femmes qui a un moment donné ne pouvaient pas se retrouver avec des hommes » elle s’est emmêlée les pinceaux et n’a fait qu’aggraver son cas. N’aurait-il pas été plus simple d’avouer que c’était une erreur ? Car, en reproduisant dans les piscines de Lille la ségrégation des piscines de Téhéran quel sens donnait-elle au mot émancipation? En laissant une communauté imposer sur ces créneaux des maîtres nageuses et du personnel exclusivement féminin elle est allée à l’opposé de l’égalité de la mixité française !

En examinant aujourd’hui l’image du nord de la France, où le FN fait une percée indéniable, ne peut-on pas reprocher à Martine qui se dit féministe laïque et socialiste d’avoir accepter sans broncher que les jeunes filles de sa région tombent sous la coupe des islamistes ? Elles sont voilées de plus en plus, la gauche socialiste féministe peut-elle être fière d’avoir laisser faire cela à Lille ? Est-ce l’avenir que nous souhaitons dans notre pays pour les jeunes musulmanes arrivant à la puberté ? Que dire du lycée musulman où le voile est de mise et où l’on s’est s’affranchi aisément de la loi française d’interdiction de ce voile à l’école ? Alors que les femmes des NPNS agissaient énergiquement contre qu’aurait dû faire une féministe socialiste en charge de cette ville? Sensibiliser la communauté musulmane de Lille sur le droit à l’ émancipation de la femme, quitte à bien redéfinir le terme, en mettant les points sur les I de ces messieurs les islamistes de la ligue du nord ! Le droit à la liberté du corps, et non à la honte de ce corps ! Rappeler les véritables principes républicains d’égalité, insister sur le fait que, contrairement aux sociétés islamiques fermées et séparées du Maghreb, la France est une société ouverte et mixte partout. Elle aurait dû inviter cette communauté à évoluer au lieu de la laisser, si ce n’est l’encourager, s’enfermer, dans les voiles, dans les piscines, dans les cimetières etc. Ouvrir l’ horizon des femmes au lieu de le rétrécir. Avec ces horaires pour femmes n’a-t-elle pas fait tout le contraire et ainsi adoubé les intégristes de sa région ? Elle a surtout admis des préceptes religieux rétrogrades, en faisant plaisirs aux intégristes de sa ville.

Car avant d’être la « peut-être future candidate » du PS en 2012 Martine est, avant tout, maire de Lille. Elle a gagné sa mairie en jouant le vote musulman, mais elle n’a pas joué franc- jeu, elle a joué le vote Amar Lasfar ! Ce Recteur de la mosquée de Lille est un des plus brillants et des plus dynamiques imams intégristes de France qui dirige d’une main de fer sa communauté du Nord. Et gare à ceux qui s’opposeraient à sa volonté, comme ces enfants qui voulaient respecter la décision de leur père et le faire incinérer et qui ont dû, charia oblige, plier sous les ordres d’ Amar Lasfar l’ami de la municipalité de Lille.

Dans les multiples congrès ou manifestations musulmanes du Nord la municipalité ne manque jamais d’envoyer un représentant, quelquefois c’est Martine Aubry en personne, pour aller passer la brosse à reluire à « Ce cher Amar Lasfar, avec lequel nous travaillons tant ! ». Cher Amar qui invite les frères Ramadan, qui a comme personne de référence Al Qaradawi le terrible chef de la fatwa musclée européenne qui du Qatar envoie ses ordres à toute l’Europe. Et comme il se sentait poussé des ailes, le Recteur de la mosquée de Lille a, en 2011, invité le grand mufti de Jérusalem. Alors, 2012 oblige, Martine a fait savoir que cette année aucun représentant de la mairie ne viendrait faire ses dévotions !…. Prise de conscience ? Regrets tardifs? Le PS peut-il rattraper toutes ces erreurs ?

En juin 2011, plutôt que d’écouter les vraies féministes de son parti, notamment les grosses pointures comme Yvette Roudy, Martine Aubry a préféré ordonner aux élus PS de s’abstenir lors du vote de la loi interdisant le port du voile intégral, encourageant ainsi l’attitude des positions musulmanes les plus intégristes. Même si quelques élus, (les députés Valls, Filippetti, le sénateur Badinter) se sont affranchis de ce diktat, cette décision pèsera lourd dans le passif du PS lors de l’élection présidentielle. Pèseront lourds aussi les tabous sur les sujets sensibles comme l’immigration et l’insécurité, même si des voix commencent, au sein du parti, à ne plus vouloir éluder ces sujets.

Alors est-il judicieux aujourd’hui de présenter Martine Aubry comme une représentative des vraies valeurs de la gauche, alors qu’elle a en abandonnées beaucoup dans sa gestion de maire ? Est-elle la meilleure candidate du PS ? La manière dont sa région a été livrée aux islamistes inquiète une bonne partie de la population française, y compris à gauche. Que ferait-elle de la France demain, une France voilée et soumise à un islam conquérant, auquel elle ne saurait pas résister, comme dans sa région ?

S’ils ont potentiellement un grand nombre de candidats et s’ils veulent qu’un des leurs arrive au second tour des présidentielles, les militants du PS doivent bien réfléchir à leur stratégie et à l’élu ( e ) qui portera leurs couleurs.

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.