1

En pleine affaire Benalla, cette photo de Macron et de ses islamo-fellateurs résume tout…

John Reed, journaliste communiste américain, écrivit, en 1920, le livre « Dix jours qui ébranlèrent le monde », où il racontait la prise du pouvoir par les Bolcheviks, derrière Lénine et Trotski, en 1917.

En France, dans un autre registre, nous sortons d’un épisode qu’on pourrait intituler « Dix jours qui ébranlèrent le monde… de Macron » ! Il devait s’attendre à ce que l’effet coupe du monde dope sa popularité. Tout faux ! Il ne s’est pratiquement pas passé une seule heure, depuis dix jours, sans que des faits nouveaux, autour du nommé Benalla, qui se prénomme peut-être Alexandre, ne mette le président de la République en difficulté.

Le fait marquant est que ce sont, dans un premier temps, les journalistes, et surtout le journal « Le Monde » qui a sonné la charge. Le point de départ aurait été l’attitude brutale et violente du protégé de Macron avec deux crétins gauchistes qui jetaient des projectiles sur les forces de l’ordre. Bien sûr, les petits chéris de journalistes veulent bien défendre les dégénérés d’extrême gauche quand ils agressent les flics, mais ne supportent pas qu’on leur réplique. Et ensuite, tout s’est enchaîné, le salaire de Benalla, le fait qu’il ait les clés de la résidence privée des Macron, suscitant de nombreuses interrogations d’ordre intime, son comportement ordurier et grossier avec les forces de sécurité officielle de l’Etat, la surprotection dont il a bénéficié, de par le fait du Prince, quand un simple policier de base qui fait la même chose est mis en examen et peut se retrouver en taule, etc.

On peut penser également que certains services policiers, exaspérés par les méthodes du protégé de Macron, aient profité de l’aubaine pour régler quelques comptes.

Ce que retiendront les Français de ces dix jours, qui auront considérablement affaibli Macron, sont ces deux phrases, qui ont fait le délice de tous les caricaturistes et des réseaux sociaux : « Benalla n’est pas mon amant » et « Qu’ils viennent me chercher ».

Mais c’est surtout sur la photo qui a illustré cette intervention que je souhaiterai insister. Macron a réuni sa garde prétorienne de LREM, et fait mettre, derrière lui, ses principaux supporters. Il y a trois hommes, et deux femmes, autour de lui. Il manque le cacochyme, dont l’audition a ouvert la commission parlementaire, et a fait le bonheur de tous les rieurs de France et de Navarre…

Mais examinons le palmarès de tous les islamo-collabos qui figurent sur la photo…

Nous avons déjà tout dit et écrit sur Macron, dans l’édito de la semaine dernière, et dans ces deux vidéos de Maxime Lepante.

https://ripostelaique.com/le-scandale-benalla-nous-confirme-que-macron-est-bien-un-agent-de-lislam-dehors.html

Regardons ceux qui l’entourent, à présent. Commençons par son Premier ministre, Edouard Philippe. Dès 2013, alors qu’il n’était que l’obscur maire UMP du Havre, notre talentueuse contributrice Danielle Moulins le couronnait lèche-babouches de la semaine, pour ses innombrables actes de connivence, avec notre argent, en direction des islamistes locaux.

https://ripostelaique.com/le-leche-babouches-de-la-semaine-edouard-philippe-maire-ump-du-havre.html

Bien évidemment, cinq ans plus tard, elle ne pouvait que constater que, devenu Premier ministre, il demeurait un lèche-babouches de compétition, dont la complicité havraise avec le rappeur islamiste Médine devenait aveuglante.

https://ripostelaique.com/du-havre-a-matignon-edouard-philippe-demeure-un-vrai-leche-babouches.html

La copie d’Edouard Philippe est de simuler l’impuissance de l’Etat pour justifier les capitulations devant les islamistes. Impossible de mettre en prison tous les fichés S, majoritairement musulmans. Impossible d’expulser les fichés S, majoritairement musulmans, de nationalité étrangère. Impossible d’interdire à Médine, à Paris, de se produire dans un lieu privé.

Autre spécimen intéressant, Nicole Belloubet, la garde des Sceaux grâce à qui les sympathiques prisonniers, majoritairement musulmans, disposent à présent de téléphones portables dans leur cellule, et se permettent d’agresser, en toute impunité, des gardiens de prison impuissants devant la culture des Droits de l’Homme détournée par la bande à Macron. C’est celle grâce à qui le prisonnier Redoine Faïd a pu prendre tranquillement un hélicoptère, depuis sa prison, sans qu’aucune disposition n’ait été prise, alors que tout le monde savait qu’il se préparait à se faire la belle. Et c’est surtout celle qui se prépare à remettre en liberté cinq cents djihadistes, dont beaucoup reviennent de Syrie, en nous expliquant, nous prenant pour des demeurés, qu’ils seront suivis pas-à-pas…

Autre loustic intéressant, l’ineffable Castaner, véritable tête-à-claques (et plus si affinités), et islamo-collabo de compétition. Quelques-unes de ses perles.

Bien évidemment les assassins musulmans trahissent leur religion de paix. Crétin !

https://ripostelaique.com/non-stupide-castaner-les-assassins-musulmans-ne-trahissent-pas-leur-religion.html

L’islam est une religion de bonheur et d’amour. Crétin !

https://ripostelaique.com/ne-dites-plus-jamais-cretin-dites-castaner.html

Lui aussi promet aux Français le retour de centaines d’égorgeurs revenus de Syrie…

https://ripostelaique.com/castaner-promet-aux-francais-des-centaines-dautres-egorgeurs-de-retour-de-syrie.html

Bref, à chaque fois qu’il ouvre sa bouche sur l’islam, c’est un gag, et un acte de soumission supplémentaire…

https://ripostelaique.com/m-castaner-vous-ne-connaissez-rien-a-lislam-alors-taisez-vous.html

Place à la quatrième comparse, l’inimitable Marlène Schiappa, qui s’était fait connaître par ses compétences sur les fellations des « rondes », donc des grosses, sujet sur lequel cette femme, par ailleurs bien en chair, paraît experte. Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes (et surtout pas l’inverse), elle a eu, depuis qu’elle sévit au gouvernement, le temps d’écrire trois livres, de jouer sur scène une pièce d’une autre tenue sur le monologue du vagin (avec El Khomri et Bachelot) et d’interviewer pour Paris-Match Claire Chazal.

En dehors de ses nombreuses occupations, cette fille de franc-maçon lambertiste et de directrice d’école immigrationniste a également eu le temps de nous montrer ses priorités : sus (facile) au catholicisme, mais pas touche à l’islam !

Elle paraissait prête, cédant aux pleurnicheries des muzz, à remettre en cause la loi contre le voile à l’école, votée en 2004.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/18/la-secretaire-detat-marlene-schiappa-sen-prend-a-la-loi-de-2004-sur-le-voile/

Ne reculant devant aucune soumission, cette islamo-fellatrice a voulu, pour faire du buzz, s’installer à Trappes, et rentrer dans un café, pour montrer que les gentils musulmans n’étaient pas phallocrates. L’intervention musclée du préfet l’a convaincue d’arrêter ses conneries.

https://ripostelaique.com/trappes-marlene-schiappa-na-pas-pu-sencanailler-dans-un-cafe-musulman.html

Bien sûr, cette grande laïque avait un cheval de bataille : la messe à la télévision, le dimanche matin…

Messe télévisée et radicalisation de la laïcité en France – Signez la lettre au Premier Ministre

 

 

 

 

 

 

… Ce qui ne l’empêchait pas de mettre ses rejetons, en grand secret, dans des écoles de curés !

https://ripostelaique.com/la-grosse-schiappa-suce-du-catho.html

Que dire du dernier larbin de Macron, l’antipathique Richard Ferrand ?

Une fois qu’on a dit qu’il utilisait le fric de sa réserve parlementaire, quand il était député socialiste (avant de trahir au profit de Macron) à financer les terroristes palestiniens et ceux qui appellent au boycott d’Israël, est-il nécessaire d’ajouter quelque chose à celui qui a attiré l’attention de la justice sur quelques conflits d’intérêts juteux pour lui…

http://ripostelaique.com/ferrand-le-bras-droit-de-macron-finance-les-racistes-boycotteurs-disrael.html

https://ripostelaique.com/pour-justifier-lemploi-de-son-fils-ferrand-a-insulte-les-bretons.html

https://ripostelaique.com/dehors-ferrand-celui-qui-osait-donner-des-lecons-a-fillon.html

Notre ami Marcus Graven avait parfaitement cerné le personnage…

https://ripostelaique.com/il-faut-ferrer-ce-ferrand-et-lobliger-a-quitter-le-gouvernement.html

Et cela n’est que la face visible de l’iceberg de la France de Macron. Ajoutons d’autres ministres et secrétaires d’Etat, les syndicats vendus à l’immigrationnisme, les journaleux, les artistes et l’intelligentsia de gôche, et vous aurez une idée de l’ensemble du dispositif mis en place pour briser la France, et remplacer sa population.

En Italie, le gouvernement vient de nommer à la tête de la Rai un proche de Matteo Salvini. On peut penser que la teneur des informations va légèrement changer…

http://www.fdesouche.com/1049677-italie-le-gouvernement-nomme-un-populiste-proche-de-salvini-a-la-tete-de-la-rai-television-publique-cest-une-revolution-culturelle-declare-le-ministre-di-maio

Supposons (cela fait toujours du bien de rêver) que la situation politique permette une telle révolution culturelle (cela ne dépend que du vote des Français).

Et continuons notre planante. Avec une télévision composée de véritables journalistes, et pas de journaleux de propagande, et des médias qui ne touchent plus un kopeck de subventions publiques, et ne dépendent que de leur audience pour vivre (comme le réclame la députée Emmanuelle Ménard), nous ayons une presse, parlée et écrite, qui mette le même empressement à attaquer Macron… non pas sur l’affaire Benalla, même si elle est révélatrice des pratiques de la garde rapprochée de Macron, mais sur la réalité de l’invasion migratoire et de l’islamisation de la France.

Imaginons un journal télévisé qui s’ouvre sur :
– le témoignage de la mère d’une victime, égorgée par un muzz…
– le récit du quotidien des Calaisiens, ville où les clandestins sont de retour…
– le viol de femmes âgées par des « jeunes » de moins de 20 ans…
– le traumatisme de citoyens agressés, à cinq contre un, par des « diversités » qui leur avaient réclamé un paquet de cigarettes…
– les blessures d’un supporter français massacré gratuitement par des racailles parisiennes…
– le quotidien des derniers Français du 9-3 ou des quartiers Nord de Marseille, contraints de baisser la tête pour survivre…
– la vue des blessures de policiers agressés par des gauchistes ou des racailles, avec des séquelles physiques irrémédiables…
– la révélation de la vie de Marin (inconnu des Français, contrairement à Théo) et les circonstances qui ont amené ce garçon prometteur à subir un handicap à vie…
– la réalité de l’islam, racontée par des apostats de ce dogme, ou par des spécialistes, confirmant son incompatibilité avec nos valeurs…

Imaginons que cela dure dix jours, avec la même intensité que nous venons de connaître sur l’affaire Benalla.

Macron et sa clique d’islamo-fellateurs ne pourraient plus imposer au pays l’invasion migratoire, et une islamisation porteuse de notre mort.

C’est par les médias que Macron a vacillé sur Benalla, c’est par les médias, officiels et alternatifs, qu’il devra tomber, sur l’islamisation et l’invasion migratoire.

Surtout si les forces de l’ordre, police et gendarmerie, humiliées régulièrement par ce régime, ne le soutiennent plus, alors tout est possible…