En prêtant allégeance à l’islam, au nom de la France, Fabius a trahi la République laïque

Publié le 30 août 2012 - par - 3 219 vues
Share

Dans un article récent, j’ opposais la remarquable intervention d’Alexandre Del Valle, à Bruxelles, le 9 juillet dernier, où, à l’invitation de l’Icla, il avait démontré quelle était la vraie stratégie de l’OCI, qui, sur dix ans, entendait en finir avec la liberté d’expression et le droit à la libre critique de tous les dogmes, donc de toutes les religions, islam y compris, conquête démocratique des sociétés occidentales et laïques.

J’avais comparé cette intervention à celle, effectuée deux semaines plus tard, le 23 juillet, dans les locaux du ministère des Affaires étrangères, devant les représentants, ministres ou ambassadeurs de l’OCI, en l’honneur de l’Iftar, la rupture du jeûne du ramadan. Au-delà de cette grossière violation de l’article 2 de la loi de 1905, qui rappelle que la République « ne reconnaît, ne subventionne et ne salarie aucun culte », il est bon de se pencher sur le contenu ahurissant et scandaleux, pour le ministre d’un pays laïque, des propos de Laurent Fabius. Je n’approfondirai pas les énormités proférées sur la nature de cette religion, et les visées de l’OCI, mais c’est à une véritable allégeance à l’islam que s’est livré le ministre des Affaires étrangères du gouvernement Ayrault. Totalement dans la philosophie de la oumma, il a considéré cette religion comme une véritable entité politique, au même titre qu’une nation constituée, comme le révèle sa dernière phrase :

« Je vous souhaite à tous un bon mois de Ramadan, et je forme le vœu qu’il soit celui de l’amitié et de la confiance entre la France et l’islam. »

Alain Wagner, président de l’Icla (International Civil Liberty Alliance), dans cette vidéo de 6 minutes, décortique les propos tenus, et interpelle le président de la République et le Premier ministre, leur demandant de désavouer les propos tenus le 23 juillet, dans un édifice de la République française. Il nous étonnerait que Hollande et Ayrault, qui, dans leur démarche, se situent exactement dans la même ligne politique de dhimmitude que Laurent Fabius, désavouent, plusieurs semaines après, un ministre qui, avec leur accord, milite ouvertement pour un nouveau gouvernement islamiste en Syrie.

Mais là n’est pas l’essentiel. Il est important, et cette vidéo y contribue, de faire connaître à un maximum de nos compatriotes la teneur des propos de Laurent Fabius, que, curieusement, les médias ont très peu relayés.

http://www.youtube.com/watch?v=WVzFcc-8YOU

Ceux qui se réclament du combat pour la laïcité doivent interpeller les dirigeants associatifs, voire les structures maçonniques, et leur demander des comptes sur leur invraisemblable silence, devant une telle violation des principes laïques. Il faut également interpeller vos élus, députés, sénateurs, pour qu’ils demandent des comptes au gouvernement sur la gravité des propos de Laurent Fabius.

On se rappelle de l’émotion provoquée par le discours de Sarkozy, à Latran. Pourtant, celui-ci, aussi graves soient ses propos sur le curé et l’instituteur, n’avait pas été jusqu’à dire : « Je souhaite à tous un bon carême, et je forme le vœu qu’il soit celui de l’amitié et de la confiance entre la France et le catholicisme ».

A notre avis, les propos de Fabius ne méritent qu’une réponse des républicains laïques : démission !

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.