1

En principe, un pays en guerre tire sur les embarcations des envahisseurs…

Préambule : ne me taxez pas de xénophobie, islamophobie, incitation à tout et n’importe quoi, etc. Je ne fais que parler de vocabulaire puisqu’il va falloir s’habituer au parler vrai de l’Italien Matteo Salvini qui est le même que celui du Flamand Théo Francken… et, figurez-vous que le Suisse Ignazio Cassis a osé dire que “l’UNRWA (soutien ONU aux Palestiniens dans les camps Jordaniens et Libanais) est un obstacle à leur intégration : en soutenant l’agence de l’ONU, on maintient leur espoir de retour et on alimente le conflit”… Olala !

Le Président Hollande a dit et répété que la France est en «guerre» et d’autres l’ont répété après lui.

Comment s’appelle un afflux de milliers de personnes dans un pays ? Ça s’appelle “invasion”.

Petit Larousse: invasion = “irruption de personnes ou de choses qui arrivent quelque part en grand nombre”

Que fait un pays face à une invasion ? il se défend. Qui est l’envahisseur ?

Dans le cas d’une guerre normale c’est une armée ennemie, en uniforme et avec des armes comme en 40.

Dans le cas d’une guerre pas normale comme celle dont parle le Président Hollande… ben…  les envahisseurs n’ont pas d’armes, ni d’uniforme parce qu’ils sont eux-mêmes l’arme qui est manipulée par ceux qui les poussent à migrer.

Mais, même si ces migrants arrivent non armés, ils proviennent de pays où les “manifestations” tournent vite à la violence. Ils sont moins flegmatiques que les Européens qui ont perdu l’habitude de manier la machette.

Que fait un pays en guerre, qui est envahi par des embarcations ? Est-ce qu’il sauve les envahisseurs et les accueille à bras ouverts ? Ben, non, normalement, un pays qui est en guerre tire sur les embarcations qui l’envahissent… Olala : si on coulait un canot avec des migrants cela ferait 150 morts… (migrants désarmés mais qui sont eux-mêmes l’arme – oui je sais, c’est compliqué)

Ben oui… pendant la guerre de 40 on a coulé des centaines de navires avec des milliers d’hommes… la guerre, c’est ça, ou bien on est en guerre ou bien on ne l’est pas.

Et si l’Italie, France, Espagne et Grèce coulaient les canots de migrants que se passerait-il ? Ben… les migrants comprendraient immédiatement que le saint ne vaut pas la chandelle.

On se souviendra des pirates somaliens et de la vidéo des Russes

https://blog.sami-aldeeb.com/2011/11/09/methode-radicale-des-commandos-russes-avec-les-pirates-somaliens/ .

N’y a-t-il pas une (vieille) loi selon laquelle le capitaine est seul maitre à bord après Dieu et a droit de vie et de mort ?

http://www.pathfinder-fr.org/Wiki/Parties.P104%20Postes%20%C3%A0%20bord.ashx

Ça fait un moment qu’on ne parle plus de pirates somaliens.

Si la marine italienne ou française postait sur les réseaux un film semblable, cela serait pour le moins “dissuasif”.

Il y a autre chose : un jour je me suis procuré les Conventions de Genève qui sont magnifiques, mais écrites par “nous” et destinées à “nous”…

Dans les autres parties du monde on ne raisonne pas forcément comme nous. C’est le droit à la différence… Mais… à voir le monde comme il est aujourd’hui et à lire les Conventions de Genève qui datent d’hier, on se dit qu’il y a un “reset” et un “update” qui n’ont pas été faits…

Exemple : personne n’oserait envisager de faire du mal à un enfant ! Personne n’oserait tirer sur un enfant. Jamais, quelle horreur !

OK et que faites-vous avec des enfants-soldats qui, à même pas 10 ans, se baladent avec des kalash et des balles réelles et sont même peut-être drogués ? Vous les considérez comme des enfants ou bien comme les potentiels meurtriers qui vont massacrer des villages ?

Si un charmant bambin de 5 ans vient vers vous avec une ceinture d’explosifs autour de lui vous faites quoi ? Vous le considérez comme un bambin de 5 ans et vous l’accueillez à bras ouverts avec des bonbons et des lego ou bien vous le considérez comme un combattant et vous l’abattez avant qu’on n’ait eu le temps d’activer sa ceinture explosive ? Ben oui, les temps ont changé.

Et les mineurs non accompagnés, ils sont des mineurs ou bien des envahisseurs ?

Ben oui, il y a une différence entre le monde tel que nous l’aimons et le monde tel qu’il est.

Quand Salvini dit que les clandestins doivent préparer leur valise et rentrer chez eux, il dit ce que tout le monde dit. L’Italie ne doit pas seulement choisir entre “l’Italie aux Italiens” ou bien “l’Italie aux migrants”, elle doit aussi choisir entre les clandestins qui coûtent et les touristes qui rapportent. Les touristes qui vont en Italie n’y vont pas pour trouver les mêmes bidonvilles que chez eux… ni des prières de rues, ni des allochtones qui se savonnent dans les fontaines…

Il y a un autre aspect : ces migrants sont arrivés convaincus d’atterrir au paradis. La réalité est tellement décevante qu’eux-mêmes disent qu’en Europe leur situation est pire que chez eux. Mais, la plupart d’entre eux sont les héros de leurs familles et villages. Ils ne peuvent pas retourner chez eux car ce serait l’aveu de leur échec et la honte. Cependant, si Salvini parvient à les rapatrier, ils pourront rentrer chez eux sans perdre la face. Ils ont vu comment fonctionne l’Europe, ils peuvent l’expliquer chez eux et que cela ne vaut pas la peine de risquer sa vie pour y aller. Ils peuvent aussi demander des comptes à leurs gouvernements.  Pourquoi le continent le plus riche de la planète n’a-t-il pas de routes convenables ? distribution d’eau potable, électricité, égouts, WC, etc. Et… qu’en Europe les familles n’ont que 2 enfants parce que les parents veulent pouvoir leur payer de la nourriture, des vêtements, une éducation et des études. En Europe, ces migrants n’ont pas trouvé de travail mais ils ont vu comment ça fonctionne et qu’il y a tout un monde à bâtir chez eux au lieu de laisser le champ libre aux multinationales qui viennent leur piquer leurs métaux rares, etc.

TV5 a montré des jeunes d’origine marocaine qui montent leur entreprise au Maroc. Bravo !  La remigration est avantageuse pour tous.

Comme l’a dit hier sur TV5 monsieur François Vallat, président de SOS Méditerranée : “Il faut arrêter la politique de l’autruche” mais je ne suis pas certaine qu’il l’entendait dans le même sens que moi.

Lisez mon expérience avec des migrants et nos déconvenues …

https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/des-raisins-trop-verts.html

Anne Lauwaert