1

En refusant l’infâme voile, Marine s’est comportée en vraie féministe

Il y a décidément deux sortes de candidats aux présidentielles : une résistante et des collabos. Il y a Macron qui crache sur la France en Algérie, et il y a Marine, qui sauve l’honneur de la France au Liban.

En refusant de porter le voile islamique que voulait lui imposer des soldats d’Allah libanais, Marine Le Pen a sauvé l’honneur de la France.

Elle s’est hissée à la hauteur de Michelle Obama en Arabie Saoudite, ou de la grande Oriana Fallaci, en Iran.

Elle a montré, mieux que de longs discours, l’attitude de soumission que fut celle de Christine Boutin, Valérie Trierweiler, Laurence Ferrari, Najat Vallaud-Belkacem, Laurence Parisot  qui acceptent de porter l’infâme voile islamique dans leurs déplacements en pays musulmans.

 

Elle renvoie à leur médiocrité toutes les Caroline Fourest et autres laïques de pacotille qui acceptent les accompagnatrices voilées dans nos écoles, et le voile islamique dans nos universités et dans nos rues.

Marine Le Pen, que nous avions interviewée en 2011, nous affirmait déjà sa volonté d’interdire le voile islamique dans l’espace public.

http://ripostelaique.com/marine-le-pen-le-voile-na-pas-sa-place-dans-la-sphere-publique-en-france.html

Par ses propos, Marine Le Pen rend hommage à Chahdortt Djavann, auteur en 2003 du célèbre « Bas les voiles ». Elle honore la mémoire de la regrettée Brigitte Bayle, auteur d’un magnifique article, en 2009.

https://ripostelaique.com/Il-n-y-a-pas-de-difference-entre.html

Elle confirme le diagnostic établi par Christine Tasin dès 2011.

https://ripostelaique.com/messieurs-de-lump-si-vous-ninterdisez-pas-le-voile-en-france-vous-cautionnerez-un-symbole-de-soumission-des-femmes.html

Marine avait déjà été la seule femme politique, au nom du féminisme et du droit des femmes, à trouver les mots qu’il fallait contre les viols de masse subis par les femmes allemandes, lors du réveillon de 2016.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/agressions-sexuelles-a-cologne-marine-le-pen-dit-son-effroi-09-01-2016-5435835.php

Aujourd’hui, dans une France socialiste où on se retrouve devant les tribunaux pour refuser l’islamisation de la France, on attend avec impatience la réaction des grandes consciences de gauche devant cet acte de résistance de la présidente du Front national…

On attend de même avec intérêt la réaction des mouvements féministes…

Et celle des grands laïques et du Grand Orient de France…

Quant au CCIF et aux prétendues associations antiracistes, vont-elles osé traîner Marine au tribunal, pour incitation à la haine ou à la discrimination contre un groupe de personnes en raison de leur appartenance religieuse ?

En attendant, par son geste de résistance, qu’elle seule était capable d’assumer, parmi les femmes politiques françaises, Marine a montré une fois encore qu’elle incarnait Marianne, éternelle rebelle devant tous les totalitarismes, religieux y compris.

Et sachons le dire, elle nous a rendus, une fois encore, fiers de la France laïque, sociale et féministe.

Jeanne Bourdillon