En Suisse, nous avons les mêmes écolos nuisibles qu’en France

Publié le 18 novembre 2018 - par - 13 commentaires - 740 vues
Share

Plusieurs auteurs de RL – et surtout Pierre Cassen – ont énuméré les agressions du pouvoir contre les citoyens, entre autres augmentation du prix de l’essence, amendes, radars, voitures anonymes, contrôles techniques, péages à l’entrée des villes, limitations de vitesse, etc.

Cette guerre déclarée au citoyen ne se limite pas à la France. Ici, au Tessin, ce qui frappe ce sont les limitations de vitesse : des 20 km/h dans certains quartiers, 30 km/h dans les zones bleues, 50 km/h dans les agglomérations, 80 km/h sur les routes et sur les autoroutes en cas de pollution, 120 km/h sur les autoroutes… Surtout : partout, la suppression des places de parking ! L’augmentation des entraves à la circulation avec des ronds-points, bermes centrales, dos, petits poteaux, pots de fleurs, jardinets… L’envahissement des chaussées par des pistes cyclables et des “bike sharing”, ces vélos électriques à disposition du public.

Même du bike sharing dans nos vallées de montagne où aucune personne normale n’a le physique nécessaire pour se déplacer à bicyclette… Les sportifs cyclistes, eux, ont leur bicyclette personnelle. Clairement, ça n’est rien d’autre qu’une victoire du lobby des bicyclettes électriques.

Mais aussi la piétonnisation des rues et places ici, à Bruxelles, à Paris… L’automobiliste doit laisser passer le piéton et, en cas d’accident, il est coupable par principe.

Les centres-villes sont piétonnisés, les commerces font faillite et se déplacent dans les centres commerciaux de périphérie qui disposent de parkings. Ensuite, on déplore la désertification du centre-ville…

C’est la guerre à l’automobiliste, mais la télé croule sous les pubs pour l’achat de nouvelles voitures, de plus en plus gosses, puissantes, impressionnantes… mais qui ne pourront quand même pas excéder les 50 km/h et ne trouveront pas de place de parking. C’est ubuesque !

D’une part, on veut que les travailleurs soient plus mobiles et, en même temps, on supprime leurs moyens de locomotion. Les transports publics, oui, s’il y en a, et dans quelles conditions ? Les gens qui commencent tôt ou finissent tard ont-ils un bus ? Ose-t-on encore aller tout seul dans les métros ou les gares ? L’infirmière qui va a domicile  comment fait-elle avec les transports publics ? Ou un plombier, un électricien qui vont faire des réparations ? Ou les livreurs ? Et même, souvent, comment conduire les enfants à l’école puisqu’à cause de l’insécurité, ils ne peuvent plus sortir non accompagnés.

Un chauffeur de TIR italien m’a expliqué qu’à cause des lois UE, bientôt nos chauffeurs de poids lourds “autochtones” seront remplacés par des  chauffeurs “allochtones” qui travaillent pour 5 €/h… ne connaissent pas nos langues, ne respectent pas nos lois, leurs véhicules ne respectent pas nos normes, etc.

Autre piège : avez-vous noté combien de choses il faut payer avec un smartphone ? Entre autres, l’autoroute et le parking. Cela oblige tout le monde a acheter un smartphone !

Autre piège : le chauffage. En Suisse, nous avons été obligés de remplacer notre chaudière au mazout écologique qui était en parfait état et largement  en dessous des normes anti-pollution. Son seul défaut, c’était sa déperdition de chaleur. Oui, mais cette chaleur servait à sécher le linge. Maintenant, nous avons la nouvelle chaudière qui ne perd plus de chaleur, mais nous avons dû acheter un sèche-linge… qui consomme tout autant d’énergie.

Autre piège : nous produisons des poussières fines… La ministre belge Yoke Schauvliege se bat depuis longtemps contre le chauffage au bois… Anne Hidalgo veut interdire les feux dans les cheminées, en Suisse, c’est Simonetta Sommaruga qui attaque… alors que dans les vallées, on se chauffe principalement au bois…

Depuis des millénaires, les gens se chauffent au bois et savent comment l’allumer : une touffe de mousse/lichen sèche ou une boule de papier,  au-dessus quelques brindilles, au-dessus des petites branches, au-dessus des bouts de bois, au-dessus des bûches… logique, non ? Eh bien non, maintenant nous devons allumer notre feu de bois scientifiquement, c’est-à-dire construire une tour avec des bûches et déposer un allume-feu à son sommet… ainsi, le feu va commencer à brûler par le haut… et polluer moins… Il y a des gens qui sont payés et il y a de l’argent pour rédiger et imprimer des brochures qui nous expliquent cela !!!

Il y a quelques années, une brochure officielle déclarait que la pollution de l’air est causée par les tronçonneuses et les pétrolettes, pas un mot sur les millions de camions en transit sur les autoroutes et pas un mot non plus sur les souffleurs à essence qui remplacent les râteaux des jardiniers et des “balayeurs de rues”. Qui est l’actionnaire principal de la fabrique de ces souffleurs qui non seulement polluent l’air, mais en plus font un bruit épouvantable ?

À propos des “particules fines”. Il y a quelques années, l’université de Louvain a publié une étude qui montrait la dangerosité des “modérateurs de vitesse” car, chaque fois qu’un véhicule approche d’un “obstacle”, il freine et donc envoie dans l’air des particules provenant de ses freins et après, il accélère envoyant en l’air une grosse bouffée de gaz d’échappement… Cette étude a été immédiatement occultée… ben oui, on était en plein boum de construction de dos d’ânes… et de ronds-points…

Un cas pratique. Entre Locarno et Bellinzona, dans les années 1980, il y avait une grand-route à 4 voies, rapide et fluide, ensuite on l’a rétrécie pour y ajouter des trottoirs, puis des pistes cyclables, ensuite des ronds-points à chaque carrefour, maintenant que la circulation est devenue impossible, on veut tout enlever et placer des feux rouges… Mais… l’arrière-pensée, c’était qu’en emmerdant les automobilistes, ceux-ci allaient voter la construction d’une autoroute à côté de la route…

Mais oui, c’est comme ça partout, même en Suisse. En Belgique, avant chaque élection, il y a une nouvelle génération de “giratoires”… de plus en plus vastes… Il y a pénurie de terrains agricoles et de terrains à bâtir, il y a un manque grave de terrains boisés, mais il y a toujours assez de terrain pour élargir les routes, en construire de nouvelles et multiplier les ronds-points… mais en même temps, on entrave la circulation ! Le problème c’est que les citoyens naïfs se laissent embobiner…

La France ne détient pas le pompon des absurdités. En démocratie : ou tout le monde ou personne. Nouvelle de ce matin : la Fédération des sports équestres du Tessin demande des voies équestres… car les chevaux sont effrayés par les voitures ou les bicyclettes… Donc, bientôt, il y aura une chaussée pour les voitures, le trottoir pour les piétons, la piste cyclable pour les vélos, mais aussi des voies réservées aux motos, chevaux, trottinettes, skateboards, patins à roulettes, machines agricoles, handicapés avec chaise roulante (électrique !), les chiens en promenade avec leur propriétaire… Que chaque catégorie s’annonce, puisque le droit à la sécurité est un droit… pour tous !

Côté chauffage, récapitulons : on ne peut plus se chauffer au mazout, ni au charbon, ni au bois… alors, avec quoi allons-nous nous chauffer ?

Ben, à l’électricité, pardi !

Oui mais on ferme les centrales nucléaires,

mais noooooooooooonnnnnnnnnn !!!!!!!!!!

Y a les éoliennes (que les centrales au charbon suppléent quand il y a trop ou pas assez de vent) et les panneaux solaires et les usines marémotrices et toutes “les nouvelles technologies”…

Ah voilà : ce sont les lobbies des nouvelles technologies qui tirent les ficelles…

Oui, mais pour les nouvelles technologies, il faut une centaine de métaux rares pour lesquels on détruit les sanctuaires marins, on va dans l’espace pour capturer des astéroïdes et on multiplie les guerres dans le tiers-monde qui nous envoie ses migrants qui nous coûtent les milliards pour lesquels nous devons payer de plus en plus de taxes… et qui, comme l’annonce l’ex-ministre Collomb, participent à « la guerre civile d’ici 5 ans ».

On tourne en rond dans un cercle vicieux et une fuite en avant qu’on ne pourra briser que le jour où le peuple dira stop !

Mais c’est dans tous les domaines : on n’arrêtera les folies que le jour où les lépreux et les sans-dents diront stop ! aux zélites.

Les Gilets jaunes vont-ils réussir cela ?

« Macron démission » ? « Macron, t’es foutu, les Français sont dans la rue » ?

La réalité est encore plus importante car cela concerne toute l’Union européenne !

Le Brexit a commencé, les 4 de Visegrad ont continué, l’Italie a suivi, il est logique que la France leur emboîte le pas. Ensuite, les autres Gilets jaunes dans les autres pays suivront, qui contre les migrations, qui contre le politiquement correct, qui contre les enfumages écologiques, qui contre les abus de toute sorte avec les corruptions, financements et scandales qui ,jour après jour, se suivent… Bref, tout le monde est mécontent et tout le monde a des raisons de vouloir la révolution dans toute l’UE. Même les forces de l’ordre ! Quand ils comprendront que cette lame de fond est irréversible, ils se rangeront aux côtés des citoyens.

C’est encore plus important car le jour où l’Europe se révoltera, de nouvelles alliances se créeront. L’Afrique ou le monde arabo-musulman nous narguent, nous font du chantage et nous menacent ? L’Europe n’est pas seule : elle a des alliés en Russie, Inde, Chine, Japon, Australie, même les USA…

Cette offensive contre mazout et essence, est-ce déjà un boycott contre certains pays producteurs de pétrole ?

Si les colonies avaient continué, aujourd’hui le tiers-monde serait au niveau mondial. La décolonisation, le chaos dans les pays africains, même la déliquescence de l’Afrique du Sud pourraient bien être le prélude au partage des dépouilles entre les membres de la nouvelle coalition occidentale en face d’un « tiers-monde ennemi commun ».

La « Conférence de Berlin » bis ?

Anne Lauwaert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marnie

Les verts sont des nuisibles à l’égal de la gauche. Peu de sympathie pour eux certes mais maintenant c’est l’aversion qui arrive à grands pas.

DUFAITREZ

Je m’époumone ! Non par les gaz, mais par la Konnerie !
Plus de bagnoles, sauf pour les riches ?
Faire PERIR la France pour une écologie locale, face aux pollueurs mondiaux ?
La France ? 0,3% de la surface de la Planète, est le BOUC EMISSAIRE !
L’Ecologie, à ce point, est pire que l’islam !
Mais les nouvelles générations sont écologistes et islamiques… Alors ???

-Mia Vossen

Vive le bon sens! Et une nouvelle Conférence de Berlin… pour éviter une grande partie des malheurs actuels de l’Afrique!!

pureverite

oui c’est vrais mais quand vous parler de la Suisse ce n’est pas le peuple mais les politiques,quand a l’europe de ne pas y rentrer ils ont eut raisons.

titien

Avec un peu de chance, ils feront un flop aux européennes. On va tous s’y mettre. ras le bol de ces c…

l' »écologie » c’est juste un peu de bon sens, qu’ils n’ont pas…

Lucie

Les rues piétonnes, et les pistes cyclables, j’apprécie beaucoup! Le tout-voiture, non merci! A Strasbourg, il y a de grands parkings tout juste en périphérie, on prend un ticket valable pour tous les passagers de la voiture et on monte dans le tram, on est au centre en quelques minutes. C’est une très bonne formule. Quant aux centres-ville qui perdent des clients, je dénoncerais plutôt les grandes surfaces implantées à l’extérieur des villes et que nos politiques laissent grignoter nos terres arables et enlaidir les abords des villes.

Anne Lauwaert

Je ne connais Strasbourg que pour le merdier à la traverser, à tel point que j’ai fini par monter vers le nord au delà de Appenweier et puis traverser vers l’ouest pour rejoindre l’autoroute nord sud puis Metz, Luxembourg, Bruxelles et ne plus jamais mettre les pieds dans Strasbourg! J’ai même écrit au maire pour lui dire que la traversée de sa ville était impossible ! Ici à Locarno, l’un après l’autre les très beaux commerces ont fait faillite, idem à Lugano, il nous reste les supermarchés de périphérie ou le commerce par Internet… tandis qu’en ville c’est la foire… lire la suite

Général épistolaire non putschiste

Que l’ on cesse d’ associer le terme « ecolo » à des objets matériels alors que l’ écologie est une branche de la biologie qui étudie les relations d’ équilibre entre le monde du vivant et sa biosphère .

Les écologistes , prétendus comme tels mais vrais charlots et servieurs zelés des multinationales et du gros patronat cupide (les fameux idiots utiles du capitalisme financier), ne le sont évidemment pas car ils omettent volontairement le problème gravissime de la démographie galopante et de son corollaire la surpopulation (très net excédent de population humaine par rapport aux ressources de la planète)

Lucie

Général… Exactement, ils ne sont pas crédibles du tout en défendant l’immigration massive qui nécessite toujours plus de bonnes terres pour construire sans fin. C’est encore un faux-nez de la gauche bobo mondialiste. Ils devraient prôner l’entretien des petites lignes sncf qui permettaient, il n’y a pas si longtemps, d’aller travailler sans voiture. La tactique est la suivante: on réduit le nombre d’arrêts dans les villages, du coup, l’offre devenant très médiocre, de plus en plus de gens prennent leur voiture puisque le train n’est plus pratique … et après les politiques disent qu’il n’y a pas beaucoup de demande,… lire la suite

angora

la Suisse s’est dégradée vitesse supersonique!
je n’aurais jamais cru ça possible.
comme quoi, dès que le ver est dans le fruit, c’est foutu!

pureverite

oui c’est vrais et tu ne verra jamais un Suisse Allemand dans la rue contre le « vaterland.

patphil

on a aussi les mêmes écolos et gauchistes (y compris les « modérés!!!) en france, mais qui ressemblent aussi trait pour trais à ceux des états unis, non?
ayons un peu d’espoir, les polonais, tchèques, slovaques, hongrois, autrichiens, italiens et mêmes états-uniens se sont réveillés, pourquoi pas nous?

angora

des changements climatiques il y en a depuis que la Terre existe et meme alors qu’il n’y avait aucune industrie.ctte transitionénergétique est une escroquerie pour nous racketter.