En témoignant contre l’islam, je sais que je risque ma vie

Publié le 18 octobre 2015 - par - 14 commentaires - 2 560 vues
Share

fadelle2Riposte Laïque : On te connaît surtout pour la publication de ton livre « Le prix à payer », où tu exprimes l’histoire de ta conversion de l’islam au catholicisme, et ce qu’il t’a fallu endurer pour cela de la part de tes proches. Peux-tu résumer cela pour nos lecteurs qui n’ont pas lu ton ouvrage ?

Joseph Fadelle : Pour résumer : le passage de l’islam au catholicisme est pour moi le passage des ténèbres à la lumière, de l’esclavage à la liberté, du mensonge à la vérité.

(islam = ténèbres,    Christ = Lumière).

Pour résumer : l’islam est obscurantisme, esclavage, haine, violence, injustice, égarement, mensonge, gangrène.

Alors que le Christ est Amour, Lumière, Vérité, Espérance.

Et comment peut-on vivre sans l’Amour ?

La mort est le sort réservé à tout converti de l’Islam, puisque des versets dans le Coran et des Hadiths de Mahomet ordonnent de tuer toute personne qui quitte l’Islam. En raison de ma conversion, je vais endurer : la prison, la torture, l’exil et un attentat fratricide.

Riposte Laïque : Quelle est à présent ta vie en France ? Te sens-tu menacé par l’islamisation de notre pays ?

Joseph Fadelle : La France m’a accueilli alors que ma propre famille, mon propre pays et l’Islam, m’ont rejeté, torturé, tenté de m’éliminer. Aujourd’hui je suis citoyen français et profondément reconnaissant à la France. J’aime la France où je vis avec ma famille, où je peux vivre ma foi dans le Christ, où je peux témoigner de ma conversion cependant au risque de ma vie, car même en France je suis menacé (j’ai reçu des menaces réelles et directes à la sortie de mon livre « Le prix à payer », j’ai dû déménager avec ma famille plusieurs fois). Je suis en danger en France. Tout converti de l’Islam est en danger de mort partout où l’islam est présent. Une Fatwa de mise à mort pèse sur moi depuis ma conversion, cette fatwa n’est pas limitée, ni dans le temps ni dans l’espace. Elle est partout et toujours valide.

Je témoigne au risque de ma vie, je suis pleinement conscient du risque que je prends. Ma seule raison de vivre c’est pour annoncer l’Evangile. La peur est dépassée, je n’ai pas peur de mourir pour vivre avec le Christ, avec Lui il n’y a plus de mort mais une naissance à la vie éternelle.

Riposte Laïque : Tu es intervenu aux rencontres Charles Martel de Poitiers, organisées par le Cercle des Chats Bottés. Pourquoi as-tu souhaité t’exprimer dans ce contexte ?

Joseph Fadelle : J’ai eu la joie de participer aux rencontres Charles Martel de Poitiers. J’ai souhaité m’exprimer dans ce contexte par amour pour la France et pour son histoire riche et glorieuse. Il faut réhabiliter l’enseignement de l’histoire de la France. Il est primordial de bien enseigner son histoire aux générations futures, personne n’a le droit de retirer la moindre page de cette histoire. L’histoire ne peut pas être arrangée et modifiée selon les circonstances et les convenances.

Les ennemis de la France cherchent à falsifier son histoire, modifier son visage.

Comment peut-on construire son pays si on n’apprend pas son histoire et si on méprise son passé.

Riposte Laïque : Tu vas intervenir, le 21 octobre prochain, à Orléans, sur le thème : « En finir sur les préjugés sur l’islam ». Quel sera le moteur de ton intervention, que Riposte Laïque retransmettra en direct ?

https://www.youtube.com/watch?v=wG8u5jDeD1k

Joseph Fadelle : Je suis heureux à chaque fois que j’ai la possibilité d’exposer au monde, le vrai islam, cet islam que je connais tant de l’intérieur, où j’ai grandi, et que je continue à étudier et à approfondir par charité envers mes frères musulmans eux les premières victimes de l’Islam, et par devoir de vérité envers tout être humain non musulman cible de l’islam. L’islam distingue : les croyants (musulmans) et les non croyants.

Riposte Laïque : Toi qui es un réfugié, quel regard portes-tu sur ceux qu’on appelle les migrants ?

Joseph Fadelle : La France est un grand pays, pays des droits de l’homme qui a depuis toujours accueilli et secouru des réfugiés, je suis un parmi cette multitude de réfugiés. Il faut accueillir bien sûr accueillir les réfugiés et les migrants qui fuient la guerre, la misère, l’insécurité dans leurs pays. Mais le vrai accueil se préoccupe de l’intégration et l’intégration ne peut pas réussir si ces migrants restent esclaves de l’Islam. Il faut tout en les accueillant, dès leur atterrissage en France démarrer avec eux un travail de réflexion sur l’islam et le Coran, ce livre hautement dangereux, qui impose le respect du fait qu’il soit considéré sacré, incréé. Jusqu’à quand l’humanité va rester les mains croisées, la bouche cousue devant ce texte violent et dangereux qu’est le Coran puisqu’en appliquant ses versets les musulmans se transforment en assassins, criminels et persécuteur universel de tout être humain qui ne partagent pas leur adhésion aveugle au Coran.

Riposte Laïque : Selon toi, comment lutter efficacement contre ce que nous appelons le cancer islamique ?

Joseph Fadelle : L’islam même est un cancer, le Coran est l’origine de ce cancer qui attaque et menace l’humanité entière. Mais là j’invite à distinguer entre musulmans et islam.

Les musulmans sont nos frères dans l’humanité, ils portent les mêmes gènes que nous, ils ne sont pas des extraterrestres venus d’une autre planète. Il faut les aimer, les accueillir, les secourir. Alors que l’Islam est extrêmement dangereux et maléfique. C’est un cancer de très haute malignité. Il faut de toute urgence parvenir à cette distinction entre musulmans et Islam, et amorcer un travail sérieux sur le Coran, oser le lire avec un regard critique, l’analyser et extirper tous ces versets qui ordonnent de tuer les non croyants, d’abuser des femmes et des enfants. L’Islam est un cancer invasif qui sévit partout dans le monde. Ses premières victimes sont les musulmans. C’est un fléau mondial contre lequel toute l’humanité doit déployer les bonnes armes thérapeutiques à commencer par retirer le processus tumoral qu’est le Coran. Lire et réfléchir sur le Coran est la responsabilité de tout être humain.

Il est temps d’échapper au piège qui consiste à dire qu’il y a plusieurs lectures et interprétations du Coran. Sont clairs et sans ambigüité, les nombreux versets qui appellent au meurtre « tuer les polythéistes, tuer les infidèles, tuer les non croyants… ». Depuis l’aube de l’Islam, les musulmans appliquent ces versets qui ne nécessitent aucune interprétation tellement ils sont clairs et directs. Le drame c’est que ce Coran soit considéré parole de Allah, dieu de l’islam, et soit appliqué sans aucun recul ni sens critique.

Propos recueillis par Pierre Cassen

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

14 réponses à “En témoignant contre l’islam, je sais que je risque ma vie”

  1. Erick dit :

    Alors la, je ne suis pas trop sur de cet article…. Un peu propagandiste en vantant les plus d’ etre converti au Christianisme de l’Islamisme…. C’est sur que des tenebres a la lumiere c’est un pas et c’est tres bien…. Toutefois, d’aller a une religion a l’autre ce n’est que d’etre soumis a des dogmes qui portent leurs limitations sur la facon de penser … Au-dela, les compromis deviennent plus difficiles a maintenir le vent en poupe…. Homosexualite, marriage pour tous, lavage de cerveau ( des enfants ) a travers le catechisme etc,,,,Les athes et libres penseurs auront toujours un mal a etre respectes comme egales aux croyants, specialement si les choses tournent mal et que parti devrait etre pris…. Mais bon, un bon chretien et mieux qu’un bon musulman en attente de victoire de leurs combattants agressifs…..

  2. éric Coffinet dit :

    Tahar Djaout a écrit dans l’Algérie des années 90 : « Si tu parles, tu meurs. Si tu te tais, tu meurs. Alors, dis et meurs. »
    http://www.revues-plurielles.org/_uploads/pdf/9_11_2.pdf

    Afin de mourir (peut-être…) en sauvant son humanité comme témoin/martyr de sa foi …

    Evangile selon Matthieu 10/27-29 : (27) Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits. (28) Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. (29) Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.…

    Paroles Cachées (Kalimat-i-Maknunah) de Baha’u’llah :

    1.46 : O fils de l’homme ! Réfléchis et médite. Désires-tu mourir sur ta couche ou verser ton sang dans la poussière, martyr en mon chemin, et devenir ainsi la manifestation de mon commandement et le révélateur de ma lumière au très haut paradis ? Juges-en équitablement, ô serviteur.

    1.48 : O fils de l’homme ! Pour toute chose, il existe un signe. Le signe de l’amour est la force d’âme face à mes décrets et la patience dans mes épreuves.

  3. La Mécréante ! dit :

    écoutez bien attentivement Boualem Sensal

  4. Themis dit :

    « Tunisie : des musulmans coupent la langue d’un ado » (dreuz.info)

    Sans commentaire

  5. jane dit :

    à l’heure actuelle, les chrétiens même les plus durs, ne décapitent personne. L’essence du christianisme est l’Amour !

  6. Daniel Boutonnet dit :

    Un bel exemple de courage, et d’amour de la France qui n’est pas sans rappeler celui d’Alain Mimoun, à la nuance près -et elle n’est pas mince- qu’à l’époque malgré la conversation de celui-ci au Christianisme, nulle fatwa, nulles menaces n’avaient été lancées, ce qui en dit long sur la radicalisation actuelle des musulmans de par le monde, y compris dans nos propres pays, avec une absence totale de réaction des dirigeants occidentaux, quand ce n’est pas quasiment de la bienveillance.

  7. Pierre Alain dit :

    Sait-on ou monsieur Fadel fait des conférences dans les semaines ou mois a venir ? Merci

  8. Noflichon dit :

    Le problème comme il le dit c’est vraiment l’islam , je veux entendre par là , le fondamentalisme.toutes les religions en sont victimes, comment peut-on s’arroger le droit de parler au nom d’un Dieu que personne ne connaît et dont nul ne peut prétendre comprendre le but.
    Cela c’est pour les croyants?
    Que dire alors des agnostiques, des athées , des déistes etc…..
    L’homme n’a pas évolué et ses instincts destructeurs sont hélas intacts, malgré le temps qui passe.

    • Pascal31 dit :

      Ce que l’on peut dire ? à mon avis c’est qu’ils ne sont protégés en rien , dans ce sens que l’islam décapite tout sur son passage.alors, tu crois ou pas, le résultat est le même.

      • maujo dit :

        Je ne doute pas de la sincérité de M. Fadelle mais j’ai du mal à distinguer entre les Musulmans et Islam, ils ont un seul lecture, le Coran.
        Accueillir les musulmans qui sont nos frères???

        • divine dit :

          vous dites:accueillir les musulmans ,je voudrais savoir lesquels les coranics -satanique qui tuent ,violes,coupent les têtes ou les autres qui font parti du christ+lumière ,amour,paix .j aimerai savoir moi êtres bête.j attends vos explication merci

          • éric Coffinet dit :

            Pour que la conduite de l’individu puisse se baser sur l’amour et le pardon, il faut que la conduite de la société soit basée sur la justice par la récompense et la punition.

            Dans le cas contraire, aucune société ne pourrait se maintenir en garantissant les droits et la sécurité de ses membres.

            Le 6° commandement de l’Ancien Testament (Tu ne tueras pas) ne concerne que l’individu, alors que la société peut légitimement mettre à mort dans de nombreux cas : talion, adultère, sorcellerie, ingratitude des enfants, non observance du sabbat, etc…

    • jg dit :

      à l’heure actuelle, les chrétiens, même les plus durs, ne vont décapiter personne. L’essence du christianisme est l’Amour.