Merci aux Français qui ont risqué leur vie pour les chrétiens du Liban

Publié le 18 août 2020 - par - 36 commentaires - 1 105 vues

Cher Monsieur Albach

J’étais haute comme trois pommes quand passaient devant mon immeuble les jeunes chrétiens en treillis aux côtés desquels vous combattiez à Beyrouth.

https://ripostelaique.com/en-1976-jai-combattu-pour-defendre-beyrouth-et-je-la-pleure.html

La presse française les vilipendait constamment, les qualifiant de « miliciens chrétiens fascistes et isolationnistes », car incapables de savourer les joies du « vivre-ensemble » avec nos envahisseurs musulmans, qui nous massacraient allègrement depuis 14 siècles, et qui estimaient que nous devions les laisser nous tondre la laine sur le dos entre deux massacres.

J’habitais avec ma famille dans le bastion chrétien que vous protégiez avec vos frères d’armes.

Les nuits où il n’y avait pas de combats, j’avais des insomnies, car ce silence inhabituel m’angoissait. Sous ma fenêtre, j’entendais à intervalles réguliers de jeunes chrétiens armés discutant à voix basse. Ces rondes nocturnes me sécurisaient, elles avaient pour but de signaler toute intrusion musulmane dans ce fief chrétien.

Nos envahisseurs musulmans avaient la faveur des médias occidentaux, et recevaient régulièrement des tonnes d’armes en provenance de l’Union soviétique. Ils étaient grassement financés par les monarchies pétrolières musulmanes, et aidés par des combattants musulmans venus des pays voisins.

Dans un premier temps, nous, civils chrétiens, avions dû assurer notre défense armés des fusils de chasse de nos pères, car les pays occidentaux rechignaient à nous vendre des armes. Vendre des armes aux Bédouins musulmans d’Arabie ne leur posait pas de problème, mais en vendre à des Levantins chrétiens farouchement acquis à la France depuis le roi Saint Louis, quelle idée !

Nous étions si seuls que le découragement nous aurait gagnés si nous n’avions appris que des « Francs » s’étaient portés volontaires pour se joindre à nous.

Oui, les chrétiens âgés au Liban vous appelaient encore « les Francs », en ajoutant toujours :

« Que Jésus les protège, et les accompagne à chaque pas ».

Votre nombre limité importait peu, vous étiez la preuve que la France, notre protectrice depuis des siècles, n’était pas contre nous de manière unanime.

Vous étiez moins nombreux et moins puissants que vos ancêtres croisés, mais pas moins glorieux, puisque vous risquiez votre vie comme vos vaillants ancêtres risquaient la leur.

Et puis il ne suffit pas d’avoir du courage physique, il faut aussi du courage moral pour aller aider des chrétiens dont le sort n’intéresse personne en Occident. Car les Croisés étaient nombreux, encouragés et soutenus par le pape, financés par des rois. Tandis que vous et vos camarades français étiez une poignée, désapprouvés et moqués par la plupart de vos compatriotes.

Comment les Occidentaux arrivent-ils à croire que les musulmans pourraient s’intégrer massivement en Occident, alors que cela fait 14 siècles qu’ils massacrent leurs compatriotes non musulmans en Orient, en Afrique et en Asie ?

Comment les Européens acceptent-ils que leurs ennemis de toujours, qui à maintes reprises les ont envahis, pillés, violés, massacrés et réduits en esclavage puissent venir s’installer en Europe sans leur consentement mais à leurs frais ?

Ont-ils oublié les attaques incessantes des pirates barbaresques venus d’Afrique du Nord avec leurs complices turcs ? Ont-ils oublié la terrible bataille navale de Lépante, en 1571 ? L’asservissement de la Grèce par les musulmans turcs pendant 4 siècles, ainsi que d’autres pays des Balkans et d’Europe Centrale ? Ont-ils oublié le roi polonais Ladislas III Jagellon, tué à 20 ans par les musulmans turcs à la bataille de Varna en 1444, qui ont exposé sa tête à Andrinople ? La destruction du royaume Wisigoth par les musulmans berbères, et la soumission forcée de l’Espagne à l’islam pendant presque 8 siècles ? Les deux sièges sanglants sous les murs de Vienne, commis là encore par des envahisseurs musulmans turcs en 1529, puis de nouveau en 1683 ?

Les ancêtres des Européens ont toujours résisté à l’islam. Accepter aujourd’hui la construction d’une mosquée dans une ville emblématique comme Poitiers, n’est-ce pas un symbole de soumission ?

Des soldats français sont morts en Afghanistan, et meurent actuellement au Mali, pour combattre des islamistes, alors que les banlieues françaises en sont truffées. (1)

J’ai envie de leur dire: « Revenez, vous avez les mêmes à la maison ! »

À quoi cela sert-il de risquer la vie des soldats français pour tuer des islamistes dans des pays où, pour chaque islamiste tué, il naît mille futurs islamistes chaque jour ? Pourquoi aider des musulmans modérés à se débarrasser de leurs coreligionnaires immodérés, sachant que les musulmans modérés gardent un silence assourdissant devant les crimes innombrables de leurs coreligionnaires fanatisés, et que tout musulman modéré peut devenir islamiste sans crier gare ?

Ne vaut-il pas mieux aider des chrétiens contre des musulmans ?

Dans les années 1970, le gouvernement français était en mesure d’aider les chrétiens du Liban. Il ne l’a pas fait, pensant à tort que ce n’était pas dans l’intérêt de la France, et qu’il valait mieux ne pas contrarier les pays musulmans.

Ajoutons que la franc-maçonnerie, particulièrement puissante et anti-chrétienne en France, a dû peser dans la balance.

Et puis soyons logiques : pourquoi combattre des musulmans au Liban quand on fait venir des musulmans en France par milliers ?

Aujourd’hui, la France est envahie, endettée, bref affaiblie. Voudrait-elle aider les chrétiens du Liban qu’elle ne le pourrait plus.

Et puis comment mettre au pas des musulmans à l’étranger quand on leur laisse la bride sur le cou en France ? Ne vaut-il pas mieux faire le ménage en France, après avoir verrouillé les frontières ?

J’aurais aimé que notre destin tragique serve d’exemple au Gouvernement français. Mais mon pire cauchemar semble se concrétiser, car je vois chaque jour de nouveaux signes avant-coureurs d’une évidente libanisation de la France.

Les médias occidentaux reçoivent souvent des islamo-collabos qui chantent les louanges du « modèle libanais » de coexistence paisible entre chrétiens et musulmans. Ne se rendent-ils pas compte que nous n’étions pas massacrés pendant certaines périodes car nous étions encore majoritaires, protégés par la France, et que nous ne dormons jamais sans une arme à portée de main ?

Le vivre-ensemble avec l’islam n’a jamais été possible, nulle part, en tout cas pas d’une manière durable, et certainement pas quand les musulmans sont en position de force, ou quand ils deviennent majoritaires.

Tant que les massacres ne commencent pas, cela veut dire que les musulmans ne sont pas encore en mesure de sonner la curée. Et quand les massacres s’arrêtent, cela veut dire que les non musulmans ont été exterminés, et que les survivants ont été soit exilés, soit convertis à l’islam, soit soumis au statut de « dhimmis ».

Pour moi, le « modèle libanais » ne consiste pas en une chimérique coexistence avec l’islam. Il consiste à ne pas déposer les armes avant d’avoir livré bataille, et à tenir bon aussi longtemps que possible face à l’islam.

Il aura fallu 14 siècles à l’islam pour avoir raison des chrétiens au Liban.

Mais il a suffi de 40 ans pour qu’il gangrène la France, autrefois protectrice du Liban contre l’islam.

La France, qui fut le phare du monde pendant des siècles, et où l’islam se faufile aujourd’hui comme dans du beurre, pour s’y vautrer, se ramifier et prospérer.

Le Liban, qui fut envahi le sabre à la main par les Arabo-musulmans, à une époque où il n’était pas indépendant (il était sous la domination de l’empire byzantin).

Tandis que la France, pays indépendant depuis des siècles, finance son invasion par l’islam aux frais du contribuable français.

Le Liban où l’on lutte bec et ongles pour réinstaller chaque crucifix scié, remplacer chaque icône vandalisée.

La France, où vieilles églises et sublimes cathédrales flambent dans l’indifférence.

Le Liban, où j’ai appris le maniement des armes d’autodéfense dès l’âge de 14 ans.

La France, où la plupart des hommes en âge de combattre savent à peine appuyer sur une gâchette, vu que le service militaire a été aboli.

Au Liban, lorsque les musulmans nous massacrent, ils aiment bien le faire dans des églises. Et nous leur facilitons la tâche, car c’est souvent dans les églises que nous nous réfugions lorsque nous sommes cernés par des hordes musulmanes armées jusqu’aux dents, qui nous tombent dessus en pleine nuit dans le but de propager la paix, l’amour et la tolérance dont l’islam est pétri.

Parfois, ils nous attaquent dans la rue, et nous traînent jusqu’à l’église pour avoir le plaisir de nous égorger sur l’autel.

Ce faisant, ils nous somment invariablement d’implorer notre « pute de Sainte Vierge » de nous sauver, et de demander à notre « tendre mère la France » de nous aider.

Il arrive qu’ils ne nous coupent pas la tête directement, pour ne pas abréger nos souffrances, et donc leur jouissance. Comme ce jeune chrétien qui suppliait le musulman qui s’apprêtait à lui scier le bras avec une scie électrique: « Tue-moi ! »

Le musulman lui répondait en souriant: « Non. Tes bras d’abord, ta tête ensuite. »

Monsieur Albach, vous n’ignoriez rien de la barbarie des ennemis auxquels vous et vos compagnons d’armes alliez vous exposer. Ça ne vous a pas fait reculer.

Alors bien sûr que vous pouvez considérer Beyrouth comme votre ville, et le fait que vous la pleuriez avec nous nous met du baume au cœur.

Nous avons pleuré avec désespoir chaque Français tué au Liban, qu’il s’agisse des religieux qui enseignaient votre belle langue dans nos écoles, des parachutistes du poste Drakkar assassinés par ruse, ou bien des diplomates, journalistes, et combattants français enlevés et parfois tués.

Nous pleurons aujourd’hui avec la même rage, la même révolte, pour chaque Français humilié, agressé, lynché, violé, poignardé ou égorgé par les envahisseurs musulmans de la France.

N’écoutez pas les ignares et autres cerveaux éthérés qui vous traitent « d’utopiste » et tournent en dérision votre décision de marcher sur les traces de vos ancêtres croisés.

S’il y avait actuellement en France plus de patriotes « idéalistes » comme vous, et moins de bobos timorés comme eux, aucun musulman n’oserait poignarder un Français pour un « mauvais regard ». Ni pour toute autre raison.

Demeurerez-vous incompris dans votre propre pays ? Il est difficile d’expliquer à certains de vos compatriotes que vous êtes allé combattre l’islam au Liban parce que vous aviez compris que nos destins était liés, et que l’islam s’attellerait à la ruine de l’Europe une fois qu’il aurait ruiné le Liban en tant que dernier bastion du christianisme en Orient.

Et si à Achrafieh (2), vous avez parfois vu des petites filles crier sur votre passage « Vive la France ! », c’étaient peut-être mes sœurs et moi qui célébrions votre héroïsme. Vous avez contribué à notre sécurité physique, mais aussi psychologique.

Car contrairement à beaucoup de Français qui croient mériter les attaques qu’ils subissent de la part de leurs envahisseurs musulmans (3), nous, Libanais chrétiens, étions convaincus de la légitimité de notre résistance à l’islamisation de notre pays. Et la présence de combattants français dans nos rangs nous confortait dans cette conviction, et nous consolait de la diffamation dont nous faisions l’objet.

Que vous ne puissiez plus nous aider aujourd’hui ne change rien au fait que nous sommes vos obligés, et nous le serons toujours, car il y a des dettes qui ne s’éteignent jamais. Nous avons des défauts, mais l’ingratitude n’en fait pas partie.

Nous n’oublierons pas. Et pour que nos descendants n’oublient pas, nous continuerons à leur enseigner la langue, la littérature et l’histoire de France.

Les musulmans auront beau railler la ferveur de notre inclination pour la France, nous n’en aurons cure.

Nous vous prouverons notre reconnaissance en servant les intérêts de la France en toute occurrence, où que nous soyons, et aussi longtemps que nous vivrons.

Monsieur Albach, je vous prie de faire part de ma plus sincère admiration, de ma plus profonde gratitude à tous vos compagnons « Francs » qui ont combattu au Liban.

Que Jésus vous protège, et vous accompagne à chaque pas.

Eva Christian

—————————————————————

(1) À Montpellier, la plaque commémorative pour Ronan Pointeau, un soldat français de 24 ans tué au Mali, a été vandalisée pour la deuxième fois.

http://www.fdesouche.com/1413897-montpellier-la-plaque-a-la-memoire-du-soldat-ronan-pointeau-tue-au-mali-a-ete-profanee

(2) Achrafieh est le nom d’un quartier chrétien de Beyrouth, qui compte parmi les quartiers chrétiens les plus bombardés pendant la guerre du Liban (1975-1990).

(3) En France, l’enseignement de l’histoire est biaisé, de manière à culpabiliser les écoliers français, à leur inculquer la haine de soi, le mépris du christianisme, bref à en faire des échines courbées.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Amandinelonchamp

🟣 Eva Christian , votre article est très émouvant mais personnellement je pense que les musulmans de France assassinent les Blancs uniquement pour des raisons raciales bien cachées derrière le PRETEXTE religieux car ils n’agressent jamais de Noirs ou d’Indiens Chrétiens donc “infidèles” dans notre pays .Les rares cas sont des règlements de compte .
Au Rwanda, des gens devant la machette des assassins payaient les criminels pour qu’ils les tuent à l’arme à feu plutôt que d’être dépecés vivants ( émission sur Radio Courtoisie ) . Un million de morts en 3 mois sans Islam.💀

Eva

Bonjour Amandine,

Je n’exclus pas le caractère racial de certains massacres.
Mais je pense que dans le cas des islamistes, la race est moins importante que la religion. Ils épargnent les Français de souche convertis à l’islam, par exemple, et cela bien qu’ils soient blancs.
Les islamistes philippins, par exemple, massacrent des chrétiens philippins qui sont de la même race qu’eux. De nombreux autres exemples peuvent être donnés de musulmans qui massacrent des non-musulmans qui sont de la même race et de la même culture qu’eux, mais pas de la même religion.
Mais vous avez bien raison de soulever la question raciale, qui ne doit pas être ignorée.

Maxime

Il faut lire des chansons de geste à ses enfants le soir, le week-end pendant les vacances, les jours fériés surtout…
Une superbe collection intitulée “Lettres gothiques” contient des traductions excellentes.
Il suffit d’expliquer un peu le vocabulaire compliqué mais pour le reste, le système des “laisses” se prête très bien à une lecture orale, la répétition et la mémorisation.
Le cycle de Guillaume d’Orange et la chanson de Roland sont de beaux récits pour retrouver la trace de l’identité française.
Vos enfants ne les liront jamais pendant leur cursus scolaire, désormais !

Eva

Bonsoir Maxime,
J’ai “Chanson de Roland” chez moi, dans une édition où chaque page en version originale voisine avec une page traduite en Français moderne.
Le vieux français a quelque chose d’enivrant, je trouve…
Merci pour le conseil en ce qui concerne les “Lettres gothiques”, c’est une belle idée de cadeau.

Marnie

Un très beau texte qui vient du cœur. Hélas, le monde a changé, la France a changé. De tout cœur avec vous et les chrétiens du Liban.

Eva

Oui, Marnie, la France a changé, mais pas mes sentiments pour elle.
Nombreux sont mes amis français qui ont besoin que la France soit au sommet pour pouvoir l’aimer. Je ne suis pas ainsi.
J’aime la France quelque soit sa situation, qu’elle soit à son apogée ou plongée dans la tourmente.
Je ne l’ai jamais autant aimée que depuis qu’elle est piétinée par de misérables profiteurs.

Merci Madame pour cette éloge à la France et aux combattants de France. Comme vous je crois que la France se libanaise. Nos dirigeants sont des traîtres et salissent notre drapeau et nos valeurs. Honte à eux, honte aux électeurs responsables de leurs présences.

Eva

Merci beaucoup Gérard.
Cela dit, je vous serais reconnaissante de ne pas danser dans notre enterrement, car je ne pense pas que la France se bat plus vaillamment que nous chrétiens libanais l’avons fait depuis 14 siècles que nous avons été envahis par l’islam.
Plus récemment, nous avons passé 15 ans à croiser le fer avec les musulmans. La France, qui était puissante à l’époque, ne nous a pas aidés, alors qu’il était clair que nos deux destins étaient liés, puisque l’islam a attaqué la France dès le 8ème siècle, et de manière régulière.
Des gosses comme Messieurs Albach et Vial, ont compris quelque chose que le gouvernement français ne voulait pas comprendre.
Qu’on ose me dire qu’il n’y a pas de complot…

Michel Vial

Un texte magnifique. Je suis fier d’avoir combattu au Liban en 1976 pour défendre des gens comme vous et vos compatriotes. Les chrétiens du Liban sont nos amis et nos frères pour l’éternité.

Eva

Bonjour Monsieur Vial,

Vous aussi êtes un “Franc” qui a combattu avec nous ?
Franc, ça veut dire “libre”, je crois. Et ça vous va bien.
Soyez assuré de mon amitié et de mon respect.
J’ai toujours voulu être au service de la France à cause de personnes comme vous et vos frères d’armes.

Eva

Emmanuel Albach

Merci Madame. Vous m’avez fait pleurer de fierté.

Eva

Bonjour Monsieur Elbach,

Ma colère m’avait empêchée de pleurer suite aux explosions de Beyrouth. C’est votre texte qui m’a fait pleurer, mais ça m’a fait du bien de vous lire.
J’autorise la rédaction de Riposte Laïque à vous donner mon adresse mail. Je vous prie de la garder, afin que si un jour vous, vos enfants ou n’importe quel membre de votre famille avez besoin de quoi que ce soit, je puisse être là pour vous.
Merci de bien vouloir faire lire mon texte à vos camarades “Francs” qui ont combattu au Liban. Mon enfance a été marquée par vous, je ne pourrais jamais vous oublier.
Amitié, respect et gratitude à vous tous !

Eva

Emili

Quel excellent texte ! quelle lucidité ! oui aujourd’hui le danger est que les chrétiens ne savent plus se défendre en particulier à cause de la hiérarchie vaticane pourrie par l’idéologie juive depuis Vatican II !!

Fomalo

Non@Emili, il ne s’agit pas d’idéologie “juive” mais d’idéologie communiste, d’idéologie internationale “communiste” avant l’idéologie mondialiste, précédant celle de l ”’oumma”. Merci à Eva pour ce texte magnifique, et honneur à tous ceux qu’elle remercie.

Eva

Fomalo,

Je crois pour ma part que les juifs qui sont médiatisés en France sont dans leur écrasante majorité des immigrationnistes.
Et je leur en veux.

Olivia

Eva, heureuse de retrouver votre plume, même si elle est trempée dans les larmes et le désespoir, celui de voir la France soumise par ses élus, à nos ennemis communs.
Revenez plus souvent.

Eva

Merci Olivia. Je vous écrirai sur votre messagerie personnelle dès que j’irai mieux, car en ce moment ça ne va pas fort.
C’est bon de savoir que mon point de vue est partagé.
Bien à vous

angora

ont ils oublié????…………
non! en France on n’a jamais parlé de tout ça.
meme Charles Martel on a interdit de le mentionner dans les livres d’histoire.
il y a eu la suppression des cours d’histoire et quand on les a ré introduits , on a pris soin d’enlever toutes les invasions musul.
en 5 ème par exemple on apprend “les 5 piliers de l’islam” et blabla…..mais plus les invasions musulmanes et conquetes….. comme on le faisait dans les années 60.Meme dans les années 70 ça ne s’apprenait plus.

Eva

Et ils osent nous traiter de complotistes, alors qu’ils expurgent les livres d’histoire de manière à couper les écoliers français de leur histoire ?

Aux Armes Citoyens

Nous avons, hélas, un pape qui n’encourage pas les chrétiens à se défendre, bien au contraire ! Il a dévoyé le message biblique : “Ne laissez pas entrer les étrangers, ne vous mêlez pas eux, etc…”.
Les “étrangers” ? On sait qui sait.
Et que se passe-t-il ? TOUT LE CONTRAIRE !
Les papes d’avant JP II combattaient l’islam. Benoït XVI a fait une tentative, il a été menacé et (peut-être) sommé de présenter sa démission. Ce pape qui a vraie intimité avec Dieu sait ce qu’il va se passer; il connaît la suite des événements et nous aussi.
Lui, c’est mon pape, pas ce guignol hérétique que les Tradis ont raison de rejeter.

Eva

Ce Pape me donne l’impression d’être Franc-Maçon.

Aux Armes Citoyens

Vous dites : “Les ancêtres des Européens ont toujours résisté à l’islam. Accepter aujourd’hui la construction d’une mosquée dans une ville emblématique comme Poitiers, n’est-ce pas un symbole de soumission ?” et vous avez bien raison !
Mais on peut mettre dans le même panier l’algérie, le maroc et la tunisie. Lorsque les PN sont arrivés en France, les FDS les ont critiqués, insultés, méprisés et fort mal accueillis. Il n’y avait rien pour ces Français qui avaient tout perdu. Oui, c’est vrai, certains ont su tirer leur épingle du jeu. Mais la majorité…
A l’école, leurs enfants étaient rudoyés en récréation, en cours, les enseignants n’étaient pas tendres non plus que ce soient les écoles laïques ou les confessionnelles…
Rassurez-vous, les FDS vont le comprendre (prophétie de M. ROBIN).

Eva

Au sujet des Pieds-Noirs, je ne savais pas qu’ils avaient été si mal accueillis. Peut-être que c’était le point de départ de la culpabilisation à outrance des Français au sujet de la colonisation…

Rosalie

??? Pourquoi ? Quel rapport entre les pieds-noirs et les Arabes ?

Mantalo

Dans les années 50/60 la différence était infime dans la tête des gens.Surtout quand ils ont vu la tête d’Enrico Macias…

Mantalo

@Eva
De mémoire (j’avais 13 ans en 62) les PN étaient considérés comme des pseudo-arabes par les métropolitains qui n’étaient pas encore envahis comme maintenant, et ne voulaient surtout pas l’être. Il y avait confusion. Certains de ces métropolitains voyaient leurs demandes de logement repasser sous la pile pour donner la priorité aux PN.
Il y avait aussi les fameux “emplois réservés” qui bloquaient l’embaûche des métropolitains. Des “rapatriés” (comme on disait) qui mentaient sur leurs qualifications pour choper les bons emplois ici.
Tout ça mis bout à bout explique les rancoeurs de l’époque.
Je ne juge pas, j’expose ici ce qu’un ado de 1962 observait et entendait.

katarina

pourtant beaucoup d’acteurs et d’actrices, chanteurs français venus de ces pays, pieds noirs! comme Marthe Villalonga, Roger Hanin, Claude François, même Dalida, pourtant d’origine égyptienne sont devenus célèbres? et riche, beaucoup de pieds noirs sont devenus riches, la famille Bedos, et d’autres encore, j’en oublie…..et d’autres pieds noirs ont été mal accueillis, surtout les harkis……

Rosalie

!!! Mais enfin ! Les harkis, que je défends, ne sont pas des pieds-noirs ! Les pieds-noirs ont une origine européenne, et c’est tant mieux, car ainsi beaucoup ont pu trouver de l’aide auprès des branches de leurs familles restées en France, branches avec lesquelles ils n’ont jamais coupé le cordon, France métropolitaine où ils venaient souvent passer leurs vacances, rendant visite aux cousins… Les harkis sont des musulmans, originaires d’Algérie, qui ont choisi le parti de la France…

Joël

“Nos envahisseurs musulmans avaient la faveur des médias occidentaux”
Ben c’est toujours le cas aujourd’hui, et même largement amplifié.
Ce que nous appelons invasion, ils appellent ça droits de l’homme.
Et les massacres quotidiens (oh, très discrets, juste 1 ou 2 personnes à la fois et dans des endroits différents) qui ont lieu en France sont juste des incivilités.

Eva

Oui Joël, cela s’appelle un génocide à petit feu.
Un petit meurtre par-ci, un petit viol par là…pour que ça ne fasse pas la
la Une des journaux !

joseph d arimathie

a pleurer , de rage ; de desespoir ? jamais !

Claire

Je partage ce témoignage ! J’ai pleuré aussi avec la lettre de M. Albach qui a aimé le Liban et lutté pour lui dans le passé. Je pleure aussi avec cette lettre d’Eva dont je peux comprendre toute la brûlante conscience: dans une fraternité de sort, plus légitime que le lien naturel de la chair…Heureusement, il nous reste encore le coeur et les pensées pour bénir sans désemparer.

Eva

Je ne sais pas où est passée ma réponse à Claire ?

FCC Cercle Légitimiste de France

L’ amitié franco-libanaise date du temps des comtes de Toulouse qui étaient comtes de Tripoli… heureux temps des Croisades où la foi chrétienne révélait des hommes héroïques… la royauté légitime a préservé le Pré Carré jusqu’ en 1789… la république, parti de l’ étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs l’ a livré six fois depuis à l’ ennemi et la 6e depuis 1975 à ce jour au pire de tous les ennemis: les mahométans. La libanisation a créé le Frankistan. La croisade de reconquête ne sera possible qu’ après la destruction de la république… elle sera alors victorieuse.

Eva

Quand j’en parle autour de moi, on me répond que les pays aujourd’hui gouvernés par des rois ne se portent pas mieux, question islamisation, que les pays régis par des républiques.
Certes, sauf que les rois qui restent en Europe n’ont pas le même pouvoir qu’avant.

Eva

Mon commentaire en réponse à FCC s’est perdu ?

Lire Aussi