1

Enfants masqués : allons-nous accepter ça longtemps ?


Parents, enseignants, faites quelque chose pour nos enfants, pour vos enfants.
De la naissance et peut-être jusqu’à la mort, ils seront obligés de subir cette chambre à gaz portative, comme le dit si bien Vincent de « vivre sur le fil » dans une de ses vidéos.

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/les-chambres-gaz-l-cole-fran-aise/e0ed32e08ceec81ee8572014902969bb2f69f5d5/33f02b

Car effectivement ce n’est pas autre chose. Réintégration des gaz expirés et des germes qui vont avec. Mauvaise oxygénation, maux de tête, apprentissage altéré, fonctions cognitives également. Mais quel avenir pour ces gamins ? Quelle responsabilité de la part des adultes qui acceptent voire qui encouragent ces pratiques ? C’est un crime dont les victimes se compteront par milliers dans plusieurs années.

Parents, révoltez-vous. Regroupez-vous et refusez le port du masque pour vos enfants en faisant le forcing si nécessaire. Retirez-les de l’école s’il n’y a pas d’autre choix. Si tout le monde fait ceci, cela fera bouger les lignes.
De plus en plus de pédiatres et médecins alertent sur les effets secondaires du port du masque. Et que l’on arrête avec ce chantage de la saturation des réanimations, c’est un mythe de plus en plus dénoncé.

Il y a 2 écoles primaires non loin de chez moi. Lorsque je passe devant à l’heure de la récréation, je suis consterné de voir des gamins de 6, 7, 8 ou 9 ans porter le masque. Une fois j’ai même vu la surveillante séparer un petit groupe sous prétexte qu’ils étaient trop nombreux. « Pas plus de 3 », qu’elle leur a dit. Véridique. J’en ai été estomaqué.

Cette obligation est aussi criminelle qu’inutile. C’est une génération entière que l’on est en train de sacrifier avec la complicité des adultes et des parents.

Robert CLORIC