Enfumage et bavassage sont les deux mamelles de Macron…

Ne nous laissons pas berner : le mot « réforme » ne signifie rien par lui-même si vous ne précisez pas le contenu de la « réforme » que vous imposez …

On peut, par exemple,  réformer la fiscalité en allant dans le sens d’une suppression de certains impôts et d’un allègement des autres… ou en la rendant encore plus lourde par impôts, taxes, et autres babioles créées pour la circonstance : le freluquet de  l’Elysée en a déjà ajouté 8 à la longue liste existante (1) !

C’est le cas d’ailleurs avec la fameuse promesse démagogique du fringant banquier qui, après avoir annoncé une exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des assujettis, se voit contraint de l’étendre à tous… et d’imaginer , en coulisses, d’autres impôts et taxes pour remplacer le manque à gagner (en fait, l’augmenter : pourquoi se gêner quand les « moutons  de l’électorat » ne voient pas plus loin que le bout de leur museau ?) …

Mais ce qui est ici un exemple flagrant de la duplicité élyséenne  est devenu un mode de gouvernement pour une pseudo  majorité  (26 % des électeurs dans le meilleur des cas !) qui fait flèche de tout bois pour écraser le peuple de France et le transformer de l’intérieur.

Qu’on en juge :

obéissant aux décisions du sommet européen de Barcelone de 2002 (fidèle en cela à Chirac et à Jospin), l’élyséen mondialiste s’engage dans la destruction du service public ferroviaire (2) en préparant une soi-disant concurrence pour les grandes lignes rentables et en mobilisant l’argent public pour les petites lignes déficitaires (les Régions sont d’ores et déjà appelées à combler les déficits pour les maintenir) et la gestion des infrastructures créées et entretenues par l’Etat et utilisées par les « privés concurrentiels » !

Dire ce réel ne serait pas favorable aux gouvernants pressés et de satisfaire l’Europe de Bruxelles et les « grossiums » du CAC 40 à l’affût de bénéfices qu’ils espèrent aussi importants que ceux qu’ils tirent de la gestion des autoroutes…

Aussi n’entend-on parler que du « statut plus que favorable » des cheminots que l’on accuse d’être à la source du déficit de la SNCF et que l’on présente comme exorbitant à ceux que l’on accable d’impôts inutiles et que l’on a soumis au patronat par l’altération du Code du Travail…

De grosses campagnes sur ce thème démagogique bien lancées dans les « merdias » aux ordres –  à la tête desquels pavanent BFM (du milliardaire Drahi, l’ami de Macron)  et la journaleuse Ruth Elkrief aux 50 nuances de soumission macronienne –  permettent d’occulter la destruction annoncée du service public du transport ferroviaire… et de jouer sur la corde démagogique en opposant les usagers (salariés trop souvent modestes) aux supposés seigneurs employés de la SNCF…

Le bavassage permanent et mensonger des « merdias » allié à l’enfumage élyséen présentant comme favorable ce qui va défavoriser encore plus les Français fait ici merveille et assure à l’incendiaire la sympathie de ceux qui sont victimes de l’incendie : bien joué, l’artiste…

Faut dire que le combat est inégal : quand ceux qui défendent le service public sont les immigrationnistes,  islamophiles et apparatchiks bon teint Martinez et Mélenchon, la bataille est perdue d’avance.  D’autant qu’ils essaient de se servir de ce conflit (avec leurs amis cocos à l’agonie et socialos en réanimation…) pour se refaire une virginité politique, faire oublier qu’ils ont permis l’élection de Macronou, et tenter d’apparaître comme une opposition qui fourvoiera en fait les Français dans une impasse.

La méthode : annoncer une mesure à laquelle on sait que le peuple de France est favorable, et la pousser  sans arrêt grâce à des « merdias » soumis et abreuvés d’argent public (ah, le statut fiscal des journaleux, vous en entendez parler ?) et se préparer, en catimini, à faire quasiment l’inverse grâce au contenu restant de la « réforme » dont personne ne parlera…

C’est ainsi que le freluquet et sa caste politicienne mafieuse s’apprêtent à pondre une loi sur l’immigration dont ils nous affirment qu’elle sera restrictive… et ils le font publier par le ban et l’arrière ban médiatique aux ordres, alors qu’en réalité, elle augmentera les flux migratoires légaux et illégaux, implantera encore plus de migrants inutiles et coûteux sur notre sol, et permettra l’apport de terroristes islamiques potentiels noyés dans les masses musulmanes intempestives.(3)

Mais les gouvernants feront croire qu’ils vont restreindre  l’immigration de masse  car les quelques mesurettes un peu restrictives déclencheront les foudres des bobos bien pensant, des associations prétendument humanitaires nourries à l’argent public, des politicards de LFI , de la « gôche » en guenilles « coco-socialo-écolo »… qui viendront ici jouer les immigrationnistes et islamophiles patentés pour le compte du patronat, des féodalités financières, de l’Europe de Bruxelles…

Dans la confusion, le paltoquet de l’Elysée se frisera les moustaches (ou la barbe s’il se met à imiter le « viril de Matignon » !)…

Et que dire des dispositions annoncées à propos de la réforme des institutions (qui nécessitera une révision de la Constitution : aurons-nous un référendum ?)

Qui ne souhaite pas une nette réduction du nombre de députés et de sénateurs ? Qui ne veut pas être représenté au Parlement grâce à une part de proportionnelle ? Par ce saupoudrage annoncé  qui va occuper largement les antennes radio-télévisuelles et les colonnes des journaux, le bavasseur élyséen espère faire oublier qu’il ne touchera, en fait, à rien d’essentiel, (coût réel des élus ? élus territoriaux et locaux ? agences d’Etat ? nombre d’échelons administratifs ? Cumul des mandats et des indemnités ? Avantages indus des hauts fonctionnaires ? 15% de proportionnelle, une misère…).

Et si  les économies réalisées seront dérisoires,  cela lui permettra de détourner  l’attention des autres problèmes (emploi, fiscalité, immigration, islamisation…) qui s’aggravent,  avant qu’il ne  s’attaque à la question des retraites pour laquelle la grosse artillerie médiatique sera mobilisée.

« Je fais mine de prendre en compte les intérêts des couches populaires dans leur globalité et  du peuple français dans sa majorité, je consens à quelques broutilles pour agrémenter la potion amère qui est l’essence de ma politique, je mets en place des « réformes » tournées vers les seuls intérêts du CAC 40 et de l’Europe de Bruxelles… j’ouvre de plus en plus les frontières et islamise davantage la société française… mais j’utilise à fond, chaque jour et sans arrêt, la grosse caisse de résonance des médias qui, soumis, se livrent à un matraquage éhonté écrasant le citoyen laissé sans réaction… »

Sacré Macron, tu joues bien ta partition, et tes maîtres du Bilderberg, de Wall Street, de la City et de Bruxelles ne manqueront pas de t’honorer !

Robert Albarèdes

1 – http://www.atlantico.fr/decryptage/voici-liste-266-impots-et-charges-qui-empoisonnent-vie-francais-jean-marc-sylvestre-2534544.html

2 – https://ripostelaique.com/demantelement-de-la-sncf-combattre-macron-sans-rouler-pour-la-cgt.html

https://ripostelaique.com/sncf-exemple-dune-destruction-annoncee-des-services-publics.html

3- https://ripostelaique.com/immigration-avec-la-nouvelle-loi-collomb-la-france-va-mourir-encore-plus-vite.html

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. A propos de la soumission médiatique, j’ai entendu hier sur la 5 je crois, que les preuves indiscutables pour accuser Al Assad d’avoir utilisé des armes chimiques, ont été apportées par les casques blancs « les seuls autorisés à entrer dans les zones occupées par les islamistes de DAESH ». Nous savons maintenant que ces casques blancs sont des islamistes de DAECH. Ce sont donc eux qui apportent les « preuves irréfutables » de la culpabilité d’Al Assad et des Russes. De quoi se la prendre et se la mordre !

  2. Bon je n’aime pas Macron, ce islamo collabo et immigrationniste fou.Mais ras le bol de ce discours gocho de défense du « sacro saint » service public, en l’occurence Ici le rail. Les allemands, les italiens, les anglais ont privatisé et ouvert à la concurrence, avec d’excellents résultats, mais en France on est resté bloqué au Front populaire avec des syndicats staliniens, archaïques qui se fichent du bien commun et opposés à tout par idéologie. Continuons comme ça donc à tirer sur la corde et votre service public s’effondrera, voila ce que vous aurez gagné…

    • Bien dit @Yohann. D’ailleurs, si les cheminots étaient au service de qui que ce soit, ils règleraient leurs différent avec leurs patrons et le gouvernement en s’arrangeant pour que les usagers n’en pâtissent pas. Et si c’était un service public, le public ne serait pas pris en otage. Mais ils ne sont au « service » de rien, si ce n’est celui de leurs intérêts catégoriels, et le « public » est bon pour marcher ou rester chez lui, y compris pendant ses maigres vacances, ils n’en ont rien à foutre. Ces gens ont le goût de l’antiphrase

      • C’est marrant tous ces gens qui crachent à longueur d’année sur les fonctionnaires, qui les traitent de feignants, qui disent qu’il faut en réduire le nombre mais qui sont les premiers à râler quand ils arrêtent le travail.
        Qu’est ce que ça change, puisque selon vous, ils ne foutent rien.

        Ceci dit, c’est bon pour la santé de marcher et puis ça va te faire maigrir sylvie.

        • Je n’ai pas dit que c’étaient des feignants, Soli. Je dis que leur sens du « service » est (très) secondaire par rapport à celui de la défense de leurs privilèges. Et que l’expression « service public », dans leur bouche et d&ns leur communication, est donc une vaste galéjade.

  3. Ce mec est un LOUQUIN (animal né du croisement d’un loup et d’un requin),vous avez vu ses dents et son sourire carnassier, je trouve que çà sonne bien le LOUQIN de l’ELYSEE.

  4. Pour faire des économies ils font, comme d’habitude, ils s’attaquent aux salariés. Les hauts privilégiés et les nantis n’ont aucun souci à se faire par leurs menaces de quitter l’hexagone.Colbert avait bien vu, il faut toujours taxer les plus nombreux. Pauvres de ce Pays taxez-vous ?

  5. Arrêtez avec la SNCF, qui est le Symbole du Corporatisme Français !
    Pour le reste, la Frénésie de Réformes inquiète ! Si nombreuses, si bâclées… Si vite !
    Peu lisibles… Sauf sur les impôts…

  6. Le pire est quand ce bonimenteur enfumeur va visiter les gens du peuple , suivi , inexorablement, par sa truffe de bonne femme ! Qui paie les frais de logement et de bouche , de cette tarte ?
    Les cocus qui ont voté Macron , au 2eme tour !!!
    Ne venez pas vous plaindre , pour ceux qui ont mal au fondement , de nos jours ! Défilez , protestez , mais , n’oubliez Surtout pas , que depuis que vous avez voté Macron , vous avez aussi voté Hollande , dans le même temps ! Donc : vous avez vocation à vous taire !
    Quand on est maso , on assume ……

  7. Entièrement d’accord avec le constat . MAIS après les plaintes, les discours,une seule solution: passez à l’action.
    Apparemment la solution des urnes , compte tenu des manipulations des médias n’est plus valable . Il faudra , même si cela fait mal , renoncer à la négociation et utiliser le plan B , c’est à dire la violence .

    • Hélas, comme je voudrais vous dire « Si tu veut la paix , alors prépare toi à la Guerre  »
      En Suisse chaque homme a un fusil d’assault dans le placard. En France et en Allemagne, nous avons des peluches, des chaussettes, et peut-étre une batte de Golf dans nos placards. Le désarmement de la population ne présage rien de bon….nous sommes le plus vulnérable. Les criminelles semblent mieux armés que la police ….!
      Aux armes citoyens !

    • vous avez combien de divisions ??? les gens ne bougent pas en période électorale à plus forte raison en période de grands troubles ! la France a déjà été occupée en 39-40..on peut s’attendre à un remake !
      qui résistera face à l’envahisseur ? that’s the question ?

  8. L’Engeance va honorer « ça » ? Très bien,normal…Mais le peuple de France aussi va l’honorer…mais d’une autre façon…

Les commentaires sont fermés.