Enorme fiasco post-vaccinal à Gibraltar : et ailleurs ?

Le célèbre Rocher de Gibraltar…

***

Inutile de rester scotché devant BFMTV ou FranceInfo : ces chaînes d’« information » se garderont bien de vous parler de la situation sanitaire apocalyptique qui sévit actuellement à Gibraltar, à la suite du forcing vaccinal décidé par les autorités sanitaires de ce territoire britannique dès le début de la « pandémie ».

***

Gibraltar – possession de sa Gracieuse Majesté – a suivi à la lettre les consignes de la « maison-mère » britannique : vaccination à tout va ! Gibraltar s’est ainsi fait le champion de la vaccination par AstraZeneca, « vaccin » produit par la firme anglo-suédoise du même nom, dirigée depuis 2012 par un Français, Pascal Soriot.

Ce territoire fait partie des régions du globe leaders en matière de taux de « vaccination » anti-covid :  Israël, Grande-Bretagne, Émirats Arabes Unis, Seychelles, Mongolie, Uruguay

AstraZeneca utilise la technologie dite de l’adénovirus, mais la technologie de l’ARN messager (ARNm) utilisée entre autres par son concurrent Pfizer est tout aussi problématique.

***

A Gibraltar, les injections ont commencé le 8 décembre 2020 alors que l’épidémie – modérée jusqu’alors – était en diminution régulière depuis 4 semaines, et que le nombre total de cas depuis le début de l’épidémie s’élevait à 1 034 après 9 mois d’épidémie. A cette date, les travailleurs espagnols ainsi que ceux du secteur de la santé et des soins du Rocher ont été les premiers à être vaccinés contre le coronavirus.

Mi-août dernier, soit plus de huit mois après le début de la campagne forcenée de vaccination, plus de 78 000 doses ont été administrées aux quelque 33 000 habitants du territoire (ainsi qu’au travailleurs espagnols qui franchissent quotidiennement la frontière). Tous ont reçu leurs deux doses de « vaccin ».

Comme le montre le graphique suivant :

établi par notre ami le Docteur Gérard Delépine à partir des données de l’OMS :

  • Entre le 8 décembre 2020 et le 9 janvier 2021, soit dès le premier mois de la campagne vaccinale, on a constaté un doublement du nombre de malades.
  • Les deux mois post injection ont établi des records mensuels de contaminations avec 3 135 cas avérés en 60 jours, soit 3 fois plus que lors des 300 jours d’avant la vaccination.
  • Six mois plus tard, depuis le 10 juillet 2021, le « vaccin » se révèle incapable d’éviter une reprise de l’épidémie, exactement comme en Grande-Bretagne ou en Israël, où 40% des nouvelles personnes contaminées sont totalement vaccinées.

***

La campagne de vaccination à Gibraltar a été suivie d’une véritable hécatombe.

Avant les injections AstraZeneca, le Rocher recensait 6 morts attribuées au Covid-19. Quatre mois après, au 15 mars 2021, le total s’élève à 96, atteignant une mortalité record de 2 795 morts par million d’habitants (contre 1 715 par million en France et 389 par million en Biélorussie, très peu vaccinée).

Une chose est donc claire : la « vaccination », loin de diminuer le risque létal de la maladie, l’a au contraire exacerbé : on meurt beaucoup plus du coronavirus APRÈS vaccination qu’avant.

Ce constat est identique dans TOUS les pays à la pointe de la « vaccination », quelle que soit la technologie imposée aux populations : ARNm ou adénovirus.

***

L’une des hypothèses retenues par les scientifiques pour expliquer l’échec patent de la stratégie du « tout vaccinal » est que ces pseudo vaccinations se heurtent au phénomène des « anticorps facilitants », déjà responsable de l’échec du Dengvaxia  aux Philippines (contre l’épidémie de dengue) et des vaccins contre les précédentes épidémies à coronavirus (SRAS en 2003 et MERS en 2012).

Le trop faible niveau d’immunité observée après la première injection, facilite l’émergence de variants et provoque donc l’échec final de la vaccination. Ce phénomène a été signalé par cinq membres du Comité scientifique français, dont le Pr Delfraissy dans un article lapidaire au British Medical Journal (BMJ), article évidemment occulté par la grosse presse :

« Des études suggèrent que l’émergence et la propagation des variants du SRAS-CoV-2 sont corrélées à l’absence de protection immunitaire robuste après une première exposition à des virus (de type sauvage) antérieurs, voire à un vaccin. Cette évolution, associée à l’émergence de mutants de fuite immunitaire, a non seulement été observée avec le SRAS-CoV-2, mais également avec d’autres virus. En outre, la dynamique de l’immunité collective naturelle ou vaccinale dans les régions où ces variants ont émergé pourrait avoir exercé une pression substantielle sur l’écosystème viral, facilitant l’émergence d’un variant avec une transmissibilité accrue. La fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait être continuellement reportée, car de nouveaux variants émergent et l’évasion immunitaire réduit l’efficacité de la vaccination à court et moyen terme ».

***

Un débat scientifique serein est actuellement totalement impossible sur ces pseudo-vaccins, pollué qu’il est par des considérations politiques : reconnaître l’échec du « tout vaccinal » porterait en effet un coup fatal aux gouvernements qui, de mèche avec les grands laboratoires pharmaceutiques Big Pharma, l’ont sciemment imposé à leurs populations, rejetant à priori toute prévention et tout traitement de la maladie.

Pour clore définitivement le débat :

Le Mali traite ses malades de la Covid-19 avec le protocole du Professeur Raoult et ne compte que 0,4% de double-vaccinés. Ses infrastructures sanitaires sont  rudimentaires par rapport à celles de la France, laquelle annonce fièrement 57% de double-vaccinés.

Résultat des courses : la France comptabilise 1 728 morts par million d’habitants alors que le Mali ne comptabilise pour sa part que 26 morts par million d’habitants, soit 66 fois moins !

Un hasard ?

***

Sources

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdf
0
0

37 Commentaires

  1. Curieux que ces résultats probants Mali/France ne soient pas plus débattus en FRANCE ….. Qu’en pense véran, le grand scientifique Français ??
    Il faut STOPPER cette piqûre de la MORT ou bien la réserver à nos politiques, à leurs amis; à nos frères de l’autre côté de la Méditerranée ……
    Halte à macron le tueur!
    Vive la FRANCE libérée !!

  2. Raoult avait pourtant prévenu… les vaccins ne fonctionnent pas contre les coronavirus. Il peut y avoir une efficacité illusoire à court terme, mais à moyen et long terme c’est mort, en premier lieu parce que l’immunité acquise disparaît rapidement.

    C’est ce qu’on observe avec le vaccin. Hier j’ai appris qu’une amie vaccinée depuis 5 mois vient de l’attraper (confirmé par deux tests successifs). Et on m’a parlé d’autres cas.

    Également trois décès suspects après vaccination (au moins une thrombose avérée, et une embolie).

    En revanche aucun mort du covid dans mon entourage ou les connaissances de mon entourage, bien que de nombreux cas, à commencer par moi.

    Dormez braves gens, tout va bien, tout va même très bien, d’après le petit marquis Véran le véreux.

  3. ces pseudos vaccins aussi inutiles que dangereux, mais dont la force financière est sans précédent, sont des « crimes contre l’humanité » et devront être jugés comme tels

  4. Un débat scientifique serein est actuellement totalement impossible sur ces pseudo-vaccins, pollué qu’il est par des considérations politiques

    J’ai posé la question à Pierre Chaillot, le statisticien qui gère la chaîne YT « Décoder l’éco », de savoir s’il envisageait de publier ses travaux dans des revues à comité de lecture. Sa réponse a été qu’il a essayé deux fois (dont une avec L. Toubiana et L. Mucchielli), et qu’il a été refusé de publication les deux fois. C’est là qu’il a compris que le système était verrouillé.
    (car dans le même temps, le Lancet ne s’est pas privé de publier la fameuse étude bidon sur l’HCQ, par exemple)

    Nous vivons une époque particulièrement corrompue, où les gens corruptibles sont hélas très nombreux.

  5. Encore les mêmes arguments à deux ronds de Delepine. Lier une grosse vague épidémique au début de la campagne de vaccination n’a aucun sens. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’au pic de la vague mi-janvier, un pourcentage négligeable de la population était vacciné, et de manière partielle. Même chose pour les données au Royaume-Uni, ou une vague s’est déclarée mi janvier alors que seulement moins de 10% de la population avait reçu la première dose d’AstraZeneca.
    Le summum du ridicule de votre pseudo démonstration, c’est la comparaison avec le Mali, dont les infrastructures sont à des années lumière de celles de Gibraltar ou de la France. Mais bon vous n’êtes pas un scientifique, ça se voit dans votre rigueur.

  6. Gibraltar : 0 morts depuis le 28 février malgré une reprise des contaminations . Et donc ? Vaccin efficace .

  7. Les enfants de ma génération étaient vaccinés contre la variole,la tuberculose,la diphtérie,le tétanos, et la poliomyélite,autant de maladies très dangereuses.Nous avons tous été victimes des maladies.infantiles,rougeole,scarlatine,varicelle,oreillons,qui étaient ,considérées comme des formalités désagréables mais nécessaires au renforcement de notre système immunitaire.Les parents et les médecins favorisaient meme la contamination quand une épidémie se déclarait.Personne ne s’en alarmait outre mesure.Nous avons survécu sans trop de mal.A 70 ans,je ne me ferai pas vacciner contre le covid.

    • « ,je ne me ferai pas vacciner contre le covid. » ce n’est pas un vaccin au sens de Pasteur ! c’est une imposture ! moi non plus jamais ils (les sataniques) ne me piqouseront !! les salauds de bolcheviques.

  8. Excellente synthèse de la situation. Vivons-nous l’an 1 de ce que les historiens du futur pourront nommer « l’ére glaciaire pharmaceutique »?

  9.  » Une chose est donc claire : la « vaccination », loin de diminuer le risque létal de la maladie, l’a au contraire exacerbé : on meurt beaucoup plus du coronavirus APRÈS vaccination qu’avant. »
    ####
    Fausse interprétation des données.

    • WAouh !

      merci pour cette information, digne de l’AFP ou du catéchisme de mon enfance où par exemple à la question : marie est elle la mère de DIEU, la réponse était : OUI, marie est la mère de DIEU !

      pauvre type, si gibraltar était la seule à subir cela !
      un hasard qui se répète 25 fois, augmentation gigantesque des cas de covid et de morts après vaxxination de masse, n’est plus un hasard !

      retournez sur BFM dans votre pays des bisounours !

      • exactement, car l’UE a fait changer des mots dans des textes de lois pour faire passer cette thérapie génique pour des vaccins, alors que ce n’est pas des vaccins, et comme en Israël et en Angleterre, leurs produits fait exploser les variants, comme avec les insecticides et les insectes qui résistent aux produits, et cela ne marche plus, cela prouve qu’il ne faut pas injecter les gens, mais les soigner comme le font plusieurs pays, et- il y a moins de morts, beaucoup moins, comme le Madagascar, qui soignent avec des plantes comme l’artémisia, connu depuis des millénaires……

  10. Il serait quand-même bien d’avoir des preuves de tout ces malades et morts après les vaccins . Car il semblerait bien qu’il est pôssible de dire tout et son contraire dans tout les médias , comment nous, lambdas, peut-ons avoir des sources absolument certaines ? Nous n’avons aucune possiblilité d’aller voire sur place . Merci

  11. Les menteurs officiels (le véreux en tête) ont de plus en plus de difficultés à trouver des justifications, tant au vaxin qu’au pass…Ils sont obligés d’utiliser toute la richesse et les euphémisme de la langue française pour y parvenir.

    .. Mais franchement, qui croit encore à ce qu’ils raconte.. au moins la siconne qu’elle dit aïe assumait le mensonge.

  12. 3 DOSES de vaccin par personne et par an . c est comme cela que ca marchera le mieux pour la sante … de bigpharma !

  13. Il avait raison celui qui écrivait « isoler les injectés géniques (les collabos diraient les vaccinés, ces chances pour la France) ils sont plu dangereux que les ‘non-vaccines’ car ils peuvent transmettre à tout va, sans en être conscients tous les variants de la maladie, que leur inoculations béates encouragent…

    • vous êtes complètement à côté de vos pompes !

      le graphique google dit par exemple : une moyenne de 8 nouveaux cas jour sur la dernière semaine …

      rapportée à la population française cela fait 16242 nouveaux cas par jour dans une île vaxxinée à 100% !

      30 personnes à l’hôpital ces 6 derniers mois cela représente chez nous 60 900 hospitalisations

      1 mort = 2030 morts chez nous

      vous en voulez vraiment tous les jours pour nous ?

      et là ce sont les données de stabilisation. l’article parle surtout du pic !

      population gibraltar 33 000
      population france 67 000 000 soit 2030 fois plus

  14. En plus la durée de vie de ces vaccins c’est 6 à 8 mois .
    On ne va pas se faire piquer presque 2 fois par an ?
    Ils veulent nous liquider …

    • 3 fois minimum
      Fevrier 2021 une dose avril une deuxieme et septembre 3 eme prevu …

    • pfizer a annoncé que son vaxxin est efficace pendant TROIS mois !
      à terme ce sont donc 4 doses par an !

      dés aujourd’hui on est piqué deux fois pour avoir une vaxxination « complète ».
      en septembre est prévue en france une 3e dose pour les premiers vaxxinés

  15. c’est vrai que les maliens qui restent là bas ne cessent de se mélanger dans des raves party, font de grosses manifs , travaillent sans masques….ce qui prouve que….zut ! je voulais exprimer le contraire (rire)

  16. il me semble aussi qu’en France ils ont enfin compris que l’immunité vaccinale déja la France n’y arrivera pas et ca ne marchera pas .

    • cela ne peut en AUCUN CAS marcher !

      un spécialiste a expliqué que le coronavirus était un virus « à réservoir » comme la grippe et qu’il fallait désormais vivre avec !

      on n’a jamais eu d’immunité collective avec le virus de la grippe , vaccin ou pas.

      le cas de gibraltar est parlant avec sa population vaxxinée à 100% .
      pas d’immunité et des contaminations en pagaille !

  17. Il n’y a pas que le MELI, voir le Cameroun et la côte d’Ivoire, lesquels se passent fort bien de vaccin anti covid grâce aux traitements et à l’immunité naturelle qui en résulte

Les commentaires sont fermés.