Enquête Insee 2018 : une agression gratuite toutes les 44 secondes

Quand la science tente de déterminer si la violence est ...

Face à la violence gratuite, qui fait 2 000 victimes par jour et dont Macron et Darmanin se foutent éperdument, les Français abandonnés par l’État et  la justice n’ont d’autre choix que de raser les murs ou risquer la mort.

Une étude de l’Insee de 2018 indiquait une violence gratuite toutes les 44 secondes, soit  2 000 agressions quotidiennes.

Frapper par haine et par cruauté, tel un barbare, une violence sauvage qui mène souvent à la mort, que l’État a toujours minimisée et que les médias occultent massivement.

Si l’État est responsable de ces crimes abominables, les médias en sont les complices, en orchestrant une omerta criminelle. Et quand le crime est dévoilé, c’est le nom de l’agresseur qui est caché.

« Pour ne pas compromettre ses chances de rester intact, il faut se soumettre, baisser les yeux, laisser passer devant soi dans une file d’attente, accepter l’humiliation », déclare le psychanalyste Maurice Berger.

Et ce dernier a malheureusement raison. 40 années de lâcheté et de trahisons des élites dirigeantes ont détruit le quotidien des Français, dont plusieurs millions d’entre eux vont travailler la peur au ventre, ou subissent une insupportable promiscuité avec des populations qui les détestent et les humilient.

Qui se soucie du sort des Français des banlieues sinistrées, qui n’ont pas la chance de pouvoir déménager ?

Finies les belles années, quand  Italiens, Espagnols, Portugais et Français vivaient en parfaite harmonie et en toute sécurité dans des HLM flambant neuves.

Car la sinistre vérité est que parmi ceux qui nous imposent le « vivre- ensemble », pas un seul d’entre eux n’accepterait de vivre dans les cités pour y subir la loi de racailles.

À force de parler de simples incivilités pour des faits de plus en plus graves commis par des délinquants d’origine immigrée, nos dirigeants ont donné naissance à des monstres capables de tuer pour un regard ou une cigarette refusée.

Si la tolérance zéro asphyxie la délinquance, le laxisme judiciaire mène tôt ou tard au crime de sang. Nous y sommes et des pans entiers du pays subissent la loi des bandes.

Macron promettait 15 000 places de prison, aucune n’a vu le jour et il a au contraire libéré 15 000 détenus, mettant les citoyens en danger. Une trahison de plus.

Le massacre de Philippe Monguillot à Bayonne, la mort de Mélanie Lemée, jeune femme gendarme fauchée par un fuyard, le meurtre de Thomas Carbonnel poignardé par un détenu fraîchement libéré, ont fait la Une de la presse, mais on n’a vu aucun acteur, aucun chanteur, aucune personnalité venu s’associer à la marche blanche, comme le dit à juste titre Laurence de Charette dans le Figaro. Nos élites compatissent, mais de loin. Les familles brisées à jamais, ni le pouvoir, ni les élites s’en soucient.

Ce malheureux chauffeur de bus n’a ému nos dirigeants et nos médias que parce que les syndicats de chauffeurs se sont mis en grève.

Mais ni Philippe Monguillot, ni Mélanie Lemée, ni Thomas Carbonnel  ne susciteront  la même émotion nationale que celle exprimée en faveur de George Floyd ou Adama Traoré.

Pour nos médias, la mort de Thomas, de Philippe  et celle de Mélanie sont des faits divers. Mais la mort d’Adama Traoré résulte des violences policières alors que toutes les expertises prouvent le contraire.

Car dans notre société multiculturelle, un père de famille massacré sans raison par des racailles émeut  beaucoup moins nos bobos que deux délinquants issus de la diversité et bien connus des services de police. Nos inconditionnels de la diversité ne réalisent même pas qu’un jour pas si lointain, ils risquent de connaître le sort de Philippe Monguillot.

La barbarie, nous l’avons importée et malgré le tragique échec de l’intégration, nos frontières s’ouvrent toujours davantage.

Il n’existe plus de sanctuaire. Le Pays basque, longtemps épargné par la violence des bandes, est touché depuis quelques années. Les beaux quartiers vont inexorablement devenir aussi dangereux que les quartiers populaires, une évidence que nos élites refusent d’admettre.

Le dernier sanctuaire est la Corse, seule région où les citoyens n’accepteront jamais la loi des caïds, comme on l’a vu avec les événements de Sisco, où une famille d’origine marocaine avait cru pouvoir faire la loi sur la plage. Mais les villageois ne l’ont pas entendu de cette oreille… En Corse, les immigrés ne sont pas chez eux, ils sont tolérés.

À force de faire de nos délinquants d’éternels opprimés, de malheureux racisés, quels que soient leur méfaits, nos bien-pensants en ont fait des tueurs pour certains d’entre eux.

Nos ayatollahs du multiculturalisme ont ôté toute autorité aux enseignants et aux policiers, faisant de nos immigrés des rebelles de la société, avant de devenir des ennemis de la République.

Le résultat est sans appel. Minoritaires dans la société, les citoyens issus de la diversité sont majoritaires dans nos prisons, malgré l’extrême clémence de nos juges qui n’emprisonnent qu’en dernier ressort.

De plus en plus de jeunes rejettent le « vivre-ensemble », considéré comme un acte de soumission à la République.

Et sans réponse pénale sévère dès la première incartade, notamment la suppression des allocations pour les mineurs, la violence ne peut que gagner tout le pays et faire exploser la criminalité.

« Les auteurs de ces crimes sont issus de l’immigration », nous dit Maurice Berger, soulignant  « la violence interne de certaines cultures », où l’égalité homme/femme n’est pas reconnue, où les mariages forcés et la polygamie sont la norme.

Telle est la France multiculturelle paradisiaque de 2020. Et au rythme des arrivées, nous n’avons encore rien vu.

On comprend que les pays du groupe Visegrad  refusent obstinément  de subir le chaos racial qui règne à l’Ouest.

Je laisserai le dernier mot à Brigitte Bardot, la seule personnalité qui a le courage de dire une vérité que tout le monde connaît mais n’ose exprimer :

« Je suis épouvantée, je suis écœurée, je trouve qu’on est gouvernés par des lâches. Des soumis ! Des sans couilles ! On se laisse envahir par des populations qui n’ont rien à voir avec nous et qui sont d’une extrême violence, d’une extrême cruauté, très dangereux, très dangereux ! Vraiment soumis à une partie de la France qui maintenant n’appartient plus à la France. »

Tout est dit.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

46 Commentaires

  1. et demain 14 JUILLET 2020 : y aura t il des violences gratuites a coups de LBD ? les gilets jaunes , comme le premier ministre , ne sont pas tres bons en geographie et pourraient bien confondre ministere de la sante et l epinette de chapon 1ER a l elysee ! cette soiree du 13 JUILLET est hyperstudieuse pour LEA SALAME et GILLES BOULEAU . ils ont ete CHOISIS PAR L ELYSEE pour debriefer la galactique intelligence de notre guide adore . il leur faut apprendre par coeur les questions que l elysee leur aura demande de poser ….c est un travail de titans que de fabriquer l opinion de ceux qui ne sont rien …..

  2. comme vous dites, tout est dit, et parfaitement dit.
    reste plus qu’à agir, et déja dans les urnes ce serait un bon début.

    • Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.

    • ce n’est pas par les urnes que ça doit passer, c’est aux français de réagir, comme en 40 en prenant le maquis, et ça ça ne se fera pas

  3. une agression est toujours motivée, alors qu’appelle t’on agression gratuite?
    le nom des violeurs et celui des violées
    le nom des tueurs et le nom des victimes

    • une vrai francaise,qui malheureusement n’existe plus,vu les elections,qui elisent depuis 40ans,des traites qui nous detruisent

  4. Ce ne sont pas à proprement parler des « actes gratuits »: ils sont immanquablement dirigés contre des Blancs parce qu’ils sont Blancs, et que le but de la vermine allogène qui envahit et occupe notre pays poursuit le but de nous éliminer ou de nous soumettre, de faire de nous des dhimmis terrorisés et payant la djizya pour entretenir leur nullité , leur fainéantise et leur besoin pathologique de dominer..

    • Si! Ils sont gratuits car jamais sanctionnés à la hauteur du crime.

  5. Ce tableau est alarmant mais ça ne date pas d’hier, il y a plus de 40 ans que JMLP et le FN avaient tiré la sonnette d’alarme quant à l’ignominie du Grand Remplacement et son lot de nuisances au peuple français. Les diabolisateurs n’ont cessé de le harceler lui et son parti dans le but de saper toute résistance à la colonisation par des bédouins qu’ils ont minutieusement orchestrée. L’affaire semble désormais dans le sac mais on n’oublie pas que ces ordures sont exclusivement de gauche où ils sont tous regroupés, on n’aura pas besoin de les parquer c’est déjà fait !!!! 😁

    • pas que la gauche,UMPS aussi,je rappele que sarkozy,le karcher a fait rentrer plus d’immigres que jospin,ils se disent de doite mais ce sont des traites,ils devront etre juge pour haute trahison a la france et que fait on pour haute trahison,le peloton d’execution

  6. Cela s’appelle une guerre d’invasion et de conquête. N’ayons pas peur des mots ! Nos dirigeants sont en train de nous vendre. Alors réagissez avec la plus grande fermeté !

  7. Gratuite ? ho que non !!! c’est une guerre conduite par des envahisseurs violents en vue de nous remplacer après nous avoir occis !!! tout le reste c’est de la propagande collabos garantissant leur quiétude aux collabos corrompus !!!

  8. « pas un seul d’entre eux n’accepterait de vivre dans les cités pour y subir la loi de racailles. »
    Statistiquement et vu le nombre quotidien d’agressions, en augmentation continuelle, tôt ou tard ça tombera aussi sur la tronche de l’un d’entre eux.

    • bravo,brigitte bardot,vous etes de la vieille france,des francais qui aimaient la france,pret a mourrir pour elle,maintenant ce sont des moutons,qu’on amenent a l’abattoir hallal et ils ne s’en apercoivent meme pas,pauvre france; c’est le debut de la fin,dans 10ans,le changement de population sera fini et il ne nous restera,que le cercueil ou le bateau

  9. On nous a rabâché que c’était de notre faute pour les avoir mis ensemble et non réparti à droite ou à gauche. Aujourd’hui on voit bien que cela est faut, se sont eux qui se regroupent et virent les français pour ne plus former que des HLM, des quartiers, des villes maghrébines. Les gouvernements ont laissés faire à tel point qu’aujourd’hui tout ça est devenu BLOCKHAUS, plus personne à par eux ne peut y pénétrer. Inutile de dire ce qui si prépare ! Nous sommes gouverné par des DESTRUCTEURS qui ne pensent qu’à s’enrichir un max avant de se barrer en laissant les pleins pouvoirs aux intégristes

  10. Un gouvernement composé de Hongrois et de Polonais, ça ne serait pas mal, non ?

  11. Solution : sortir armé pour que la peur change de camp :

    se défendre devient légitime par tous les moyens .

  12. Nous sommes gouvernés par les mêmes criminels jacobins que lors de la terreur de 1794. La différence, c’est que les français d’hier étaient guillotinés par milliers, alors qu’aujourd’hui ce sont les couteaux arabes qui égorgent par milliers..

  13. Et encore, ce ne sont que les agressions connues, recensées, déclarées….
    Par peur certaines victimes se taisent, se cachent.

  14. « Les beaux quartiers vont inexorablement devenir aussi dangereux que les quartiers populaires » … oui avec 15 ans de retard c’est tout ce que les lâches qui déménagent en cédant du territoire auront gagné !

  15. Je pense que seules des expéditions punitives massives et continues pourraient (peut-être ) être un grand pas dans la résolution du problème.
    Non pas que cette « vengeance aveugle » résoudrait en elle même le problème, mais ça forcerait le pouvoir (quel qu’ils soit), à mettre en place des dispositifs sécuritaires efficaces pour prévenir la guerre civile et qu’il ne pourra plus éluder les problèmes, non plus que les merdia, car c’est ce qu’ils font constamment.

  16. Massu et Bigeard on réussi, EUX, à nettoyer la casba d’Alger !…un vrai nid puant rempli de vipère !…mais voilà, y a t il encore des Massu et des Bigeard et SURTOUT des politiciens pour en donner l’ordre ?…..la réponse est connue hélas !

  17. « Plus dure sera la Chute » !
    « Acheter la Paix civile c’est financer la Guerre civile à venir »
    A force de l’écrire, qq’un le lira-t-il un jour ?

  18. Jamais je ne baisse les yeux ôu ne laisse ma place, je soutiens leurs regards et se sont eux qui baissent les yeux, et ma Croix est en évidence, je suis chez Moi

  19. Quand des gens ne prennent même pas le risque de paraphraser Brigitte Bardot, tu sais que tu tiens un article de qualité.

    Ça va les fachos ?

  20. Gratuite ? Quand on voit ce que coûte l’immigration, j’ai plutôt l’impression que l’on paye doublement !

  21. Quand nos contemporains ont été touché par le Sida, les fils de pub ont incventé un slogan, sortez couvert ! N’étant pas un fis de pub mais un fils de France mon slogan c’est sortez armés…et tirez ! Avec un pistolet à bouchon bien entendu ce que tout le monde aura compris !

  22. J’adhère complètement
    Solutions;
    Constitution de milices de quartiers sous forme d’associations chargées du respect de l’ordre.Plus celles ci seront fortes et nombreuses moins la police interviendra
    Désignation. D’un candidat unique pour les partis de droite, chacun des chefs de files actuels, MLP, Dupont- Aignan, etc…doit laisser son égo de côté, une primaire visant à désigner ce candidat à faire sous haute surveillance

    • C’est une solution symétrique à celle de l’invasion et de la montée progressive de la gravité des actes de délinquance. Le nombre apporte l’impunité, on le voit ces jours-ci. Alors bien sûr, les autochtones se verront appliquer un traitement d’autant plus différent qu’ils démontreraient de facto l’inutilité de l’Etat sur le plan sécuritaire; Et plus si affinités.
      Les Volontaires pour la France en constituent un embryon (pour peu que ce ne soit pas une opposition Goldstein préparée à l’avance) , comme les Identitaires et leurs opérations en ont formé l’embryon, hélas trop peu nombreux pour atteindre la phase critique de l’impunité.

      • Le secret est de rester dans les clous de la légalité. Mais l’Etat qui ne nous veut apparemment plus de bien ces temps-ci ne sera pas dupe. Car quand les temps viendront, les groupes seront formés et prêts. Comme en face.

  23. Je crains que vous ne vous fassiez autant d’illusions sur la Corse que vous vous en êtes peut-être fait sur le Pays Basque « épargné ». En appeler à une « fierté » corse salvatrice est tout aussi illusoire dans nos milieux toujours en retard d’une guerre ou deux que ceux qui croyaient que « les bandits d’honneur » de la Mafia allaient s’opposer à la dernière vague d’invasion de l’Italie.
    C’est toujours la même illusion (lâcheté ?) : attendre que d’autres règlent ses problèmes en surtout ne faisant rien et vitupérant sur Internet sous pseudonyme.

Les commentaires sont fermés.