Enseignants agressés : beaucoup n'ont que ce qu'ils méritent !


On nous bassine avec le manque de moyens, et ce n’est pas le problème. Le problème, c’est la lâcheté et le laxisme du gouvernement ! On a laissé des malotrus s’amuser depuis des décennies. Les politiciens sont coupables. Un lycée est un sanctuaire de l’enseignement ! Pourquoi les personnes entrées sans autorisation ne sont-elles pas immédiatement arrêtées ?
Il y a quelques années encore, les parents conviés par un enseignant pour parler de leur enfant s’habillaient avec soin, étaient intimidés, respectueux, apportaient parfois une douzaine d’œufs frais ou quelques fleurs du jardin.
Nous, les élèves, nous levions automatiquement à l’entrée du prof et ne quittions le banc qu’avec son autorisation. Le bavardage était sévèrement puni. On levait le doigt pour avoir l’autorisation de répondre. Aujourd’hui, on ne peut qu’en rêver, du bavardage !
Les années ont passé, et je m’étonne toujours du manque de civisme des ados et des « jeunes » dans la circulation. Le respect est une notion poussiéreuse.
J’avoue qu’à plusieurs reprises, j’ai eu des envies de meurtre envers certains profs de mes enfants, assez régulièrement, même. A une occasion, je suis entrée dans la classe en pleine matinée, ai tiré ma fille par la main et l’ai emmenée dans le lycée de la ville voisine. Où elle a immédiatement été acceptée. Quant à la principale de mon fils ainé, j’en rêvais la nuit. Parfois sur un bucher, d’autres au cachot, et toujours torturée par une armée de sauvages. Je n’ai jamais passé à l’action, Dieu merci !
Sources :
Créteil : il menace sa professeure avec un pistolet factice (20.10.2018).
Pantin : pourquoi ne révèle-t-on pas le contenu des lettres de la directrice d’école qui s’est suicidée ?
Sarcelles : un enseignant du lycée de la Tourelle violemment agressé par un élève
Dans les années 1970, ma cousine était institutrice. Un soir elle rentre chez nous bouleversée et nous raconte ceci : elle a puni un petit élève de famille marocaine et il lui a répondu : « Maintenant c’est toi qui commandes, d’ici peu ce sera nous qui commanderons » Un gosse d’une dizaine d’années n’invente pas cela, il répète ce qu’il entend à la maison. (Source : Anne Lauwaert):
Marseille : le personnel de Camille Jullian bloque le lycée

Le 8 janvier, les élèves du lycée ont été renvoyés chez eux, une pancarte mise sur l’entrée. Le personnel a bloqué l’établissement toute la matinée. En cause : les agressions répétées de parents d’élèves. L’établissement est resté fermé toute la matinée.
Le personnel a voulu mettre en avant son droit de retrait qui leur avait été refusé par l’inspecteur académique. La dernière agression avait eu lieu lundi.
Des attaques répétées depuis la rentrée.
Les professeurs et les assistants d’éducation ont été victimes de multiples violences depuis le début de l’année scolaire. Les parents d’élèves n’hésitant pas à pénétrer dans l’établissement. « Nous sommes agressés. Se prenant pour Mamadou le Malien, certains parents d’élèves escaladent le portail pour venir nous insulter, nous menacer et prendre des photos. La situation est intolérable », indique un professeur désirant garder l’anonymat.
Lundi 6 janvier, la conseillère principale d’éducation avait déjà été agressée verbalement et menacée par un parent d’élève. Choquée, elle a décidé de porter plainte et a été mise en arrêt. Le personnel souhaite plus de sécurité dans l’établissement.
« Nous ne sommes plus en sécurité. Nous travaillons en paniquant, ce n’est plus possible », explique une enseignante.
http://www.fdesouche.com/1321181-marseille-portes-closes-dans-un-lycee-pour-cause-dagressions-repetees-commises-par-des-parents-deleves
Taverny : agression par un de leurs élèves, la troisième dans le département en quelques jours, soupçonné d’avoir giflé lundi deux enseignantes. Cet élève avait une altercation avec une enseignante dans les couloirs du lycée Louis-Jouvet quand une autre collègue est venue lui apporter de l’aide : les deux profs « ont reçu des gifles », a indiqué la direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN).
https://www.bfmtv.com/police-justice/val-d-oise-troisieme-agression-d-un-enseignant-par-un-lyceen-depuis-la-rentree-1783785.html
« Je vais te crever » l’agression violente d’une enseignante menacée de mort par deux parents d’élèves
https://www.gentside.com/agression/je-vais-te-crever-lagression-violente-dune-enseignante-menacee-de-mort-par-deux-parents-deleves-video_art92633.html
Un enseignant violemment agressé par un parent d’élève
Un père de famille s’en est pris au directeur de l’école Buisson, à Valence (Drôme), ce jeudi. L’homme a été interpellé.  Il s’est introduit dans l’école et s’est précipité dans la classe du directeur et lui a porté deux coups de poing au visage devant les élèves de CM1-CM2.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-enseignant-violemment-agresse-a-valence-1560503161
La directrice de l’école Hubert-Monnais, à Lunéville (54), a été victime d’une agression. Un père de famille, invité à venir récupérer son enfant malade s’en est pris verbalement et physiquement à la directrice devant plusieurs témoins mais également des enfants, présents au moment des faits.
https://www.estrepublicain.fr/edition-de-luneville/2019/01/24/luneville-la-directrice-de-l-ecole-hubert-monnais-agressee-ce-jeudi-par-un-parent-d-eleve?preview=true
Les parents d’un élève du lycée Jean-Mermoz, à Béziers (Hérault), sont accusés d’avoir roué de coups un professeur, ce vendredi matin, dans l’enceinte de l’établissement. Le couple se serait présenté à l’accueil du lycée, pour évoquer le cas de leur fils de 15 ans. Alors qu’un professeur de leur progéniture serait passé par là, les parents se seraient jetés sur lui, et l’auraient violemment frappél.
Les professeurs n’ont pas donné cours pendant deux heures
Le couple aurait été maîtrisé, avant d’être interpellé par la police et placé en garde à vue
https://www.20minutes.fr/faits_divers/2446951-20190208-beziers-professeur-roue-coups-lycee-parents-eleves
La violence est une tache au fronton de la République. Les médecins en sont victimes, plus de 1.000 d’entre eux ont été agressés dans leur cabinet l’an dernier. Les écoles aussi en sont victimes,  cette semaine, une école maternelle a été incendiée à Chanteloup-les-Vignes. En Seine-Saint-Denis, près d’un lycée, des jeunes s’attaquent au marteau et à la machette.
Et les mêmes scènes se reproduisent en province. Les maires de la banlieue parisienne de toute tendance, gauche et droite, sont exaspérés et pensent faire comme le maire de Sevran, qui a préféré démissionner, désespéré par l’indifférence de l’État. La violence, présente depuis des années, ne fait que s’aggraver. Dans ces quartiers, la violence est devenue un mode de vie, un mode d’expression pour beaucoup d’adolescents ou de jeunes adultes.
Je n’ai qu’une idée à donner aux enseignants agressés. Immédiatement se porter malade. Quitter le lycée, se rendre illico chez le médecin et en sortir avec le papier. (Plusieurs jours seraient recommandables) A récidiver à chaque fois. Il devra bien se passer quelque chose.
Anne Schubert

image_pdf
0
0

43 Commentaires

  1. Dieu rit de ceux qui déplorent les effets dont ils cherissent les causes
    Bossuet

  2. Les enseignants subissent et récoltent ce qu’ils onr semé ! Je connais une jeune métisse prof d’anglais qui a passé plusieures années aux USA pour sa formation ; tout feu tout flamme dès son diplôme obtenu elle a demandé à être affecté auprès des pauvres défavorisés (comme elle… métis ou immigrés) en banlieue nord. Là elle s’est carrément les dents devant la crasse et l’inertie des ses petits chouchous. Il va s’en dire que quelques années plus tard elle a revu sa copie beaucoup plus négativement que le monde bisounours des pauvres descendants d’esclaves odieusement exploités pas les affreux bancs.

  3. Ce n’est évidemment pas une question de moyens !!
    les enseignants ont ce qu’ils méritent
    l’immense majorité est engagée idéologiquement, et cette immense majorité constitue la principale force de la gauche et de l’extrême gauche
    ils tienne tout , à commencer par la tête de nos enfants
    qui abattra ce monstre ?……………….

  4. On se demande partois pourquoi on persiste à entretenir une école publique…

  5. Enseigner est difficile, surtout aujourd’hui : tout le monde conteste l’autorité d’où qu’elle vienne. On n’est pas professeur parce qu’on ne sait pas quoi faire : il faut le vouloir et ce n’est pas facile. J’ai été professeur pendant près de quarante ans en collège : ce n’était pas toujours facile, mais tous mes collègues aimaient enseigner. Critiquer les professeurs, c’est se mettre au service du désordre.

  6. Ancien enseignant, pour témoignage, il faut quand même dire que les enseignants ont participé et participent au laxisme !
    La démagogie se paie un jour…

  7. Pour être clair, à voir la Société actuelle, il n’y aura plus d’enseignants, de pompiers, de policiers, d’avocats, de militaires, et j’en passe, dans la Société future !
    Tous sans vocation, pour gagner leur croûte !
    Un Pays sans Espoir est un Pays Mort !

  8. Anne Schubert, « aller chez le médecin ». Bof, ça ne changerait rien! Les élèves qui posent problème devraient être renvoyés définitivement, or les chefs d’établissements doivent accumuler les rapports d’enseignants avant de pouvoir faire quelque chose. Si on finit par renvoyer l’élève problématique, il est « accueilli » (de force) ailleurs mais le chef du 1er établissement n’est pas débarrassé car il reçoit un emmerdeur du 2ème établissement en échange.

  9. Les profs gauchos morflent ? Ah bon…Comment qu’il disait ch’irak ? Ca m’en touche une sans faire bouger l’autre !

  10. Tous ces profs sont majoritairement socialiste et ont contribuer a mettre en place la chienlit actuelle et ce n’est que le début ils ont étaient les premier a militer pour recevoir toutes la racaille du monde dans nos écoles il ont mis l’institution et nos enfants en danger…et ce sont les mêmes qui aux prochaines Elections voterons Macron ou socialiste …Alors !!

    • Cher « Vieux Autodidacte », non, tous les professeurs ne sont pas socialistes. Ainsi, le Syndicat National des Lycées et Collèges (SNALC) est plutôt à droite : je le sais, j’y étais. Ayez un peu de sens critique et d’ouverture d’esprit.

  11. vous êtes dans l’indignation chère anne…mais il faudrait des enseignantes et enseignants en acier inox pour supporter l’insupportable..
    nous en sommes là,…nous aussi qui tirions la sonnette d’alarme il y a déjà très longtemps.
    mais dire que la plupart l’on mérité, c’est injuste.
    tout va s’arranger avec les écoles privées coraniques…là on saura comment faire…
    mais les allocs et l’aide au logement basées sur l’assiduité et la conduite des « jeunes » pourraient faire évoluer les choses, au prix bien sûr d’agitations supplémentaires dans un premier temps…

  12. Monsieur le ministre Claude Allègre avait souhaité dégraisser le mammouth. Il avait l’intention de remettre de l’ordre dans l’administration de l’éducation nationale où règnent la lâcheté, le laisser-faire, la paresse, le désordre, les dépenses somptuaires pour des réunions où on s’empiffre. Etc…J’en passe et des meilleurs. Ceci nous a été raconté par une amie proche qui l’a vécu à l’académie de Versailles, il y a une dizaine d’années.
    Mais les syndicats de gauche veillaient au grain et ont retourné la situation en faisant croire que le ministre voulait mettre de l’ordre chez les enseignants, ce qui n’était pas son propos.
    Total, les profs de l’extrême gauche ont foutu le bordel parmi le corps enseignant et les administratifs ont pu continuer leur gabegie comme avant et comme toujours.

    • Tripes aviseur, Allègre voulait remettre de l’ordre, dites-vous. Le fait est que chaque nouveau ministre veut laisser sa marque, conséquence: création d’une nouvelle option, changement des horaires accordés à telle ou telle discipline, remaniements variés qui nécessitent des réunions et qui donnent du fil à retordre aux chefs d’établissements. Une fois que les nouvelles options sont mises en place par ex, et que ça marche bien … nouveau ministre qui supprime et on recommence tout.
      Quant à « …la paresse, le désordre, la lâcheté, les dépenses somptuaires pour des réunions où on s’empiffre… », il ne faut tout de même pas raconter n’importe quoi!!! J’ai travaillé dans plusieurs établissements et n’ai jamais observé ce que vous rapportez.

      • Vous avez parfaitement raison, Lucie. Mais aujourd’hui, chacun se croit le droit de dire n’importe quoi.

      • Vous n’avez jamais observé ou vous n’avez jamais voulu ouvrir les yeux pour le voir parce que ça vous arrangeait et que peut être même vous profitiez de cette gabegie ?….!!!!!

  13. Encore un commentaire qui ne passe plus… Certains modérateurs de RL s’érigent-ils en censeurs désormais? Étonnant pour un site qui défend la liberté d’expression.

  14. je dois dire que vu le niveau de recrutement actuel des enseignants, il n’y a aucun risque que la situation s’améliore, lorsque l’on « choisit » d’être enseignant par défaut, il faut aller chercher loin pour trouver une once de motivation et de pédagogie!!!

    • certes, mais pour la majorité des travailleurs, on choisit par défaut…
      on a le droit tout de même de s’intéresser à notre travail par la suite (sourire)

    • Gilbert, vu la situation actuelle il faut au contraire beaucoup de motivation pour s’accrocher.

  15. La grande majorité des enseignants baigne dans l’idéologie gauchiasse pour ne pas dire marxiste.Cette grande majorité a milité pour la suppression de toute autorité,pour la suppression de toute sanction disciplinaire tout en accueillant un maximum d’analphabètes.
    Résultat: l’école est devenue une « usine à cancres » où la loi de la jungle sévit.Ces enseignants récoltent donc ce qu’ils ont semé et ne méritent aucune compassion.

  16. L’Occident a ouvert grandement ses portes, majoritairement aux migrants musulmans parce que l’Occident ne fait aucune différence entre les « religions » et c’est ça le malheur qui nous islamisera TOUS !
    La gauchiasserie jacobine anti-monarchique et anti-curés qui asservit ses sujets républicains ne peut pas admettre le caractère fondateur de LA civilisation par le génie d’essence christique qui l’a propulsé au rang des Nations suprêmes.
    Quel est l’apport du judaïsme, de l’islam ou du bouddhisme dans tous les Arts de notre prestigieuse Civilisation occidentale ? Aucun.
    La Révolution anti-française de 1789 a posé les premiers jalons de notre délitement laïc dans les fournaises du culte ténébreux venu, pour le malheur de nos contrées, du désert civilisationnel arabique !!!

  17. Les français sont des cons et des pétochards. C’est bien fait, ce qui leur arrive!

  18. La seule solution, c’était Jean Marie Le Pen qui l’avait proposée, le chèque éducation pour les parents, avec cette disposition les parents auraient pu choisir l’établissement et donner le meilleure enseignement pour leurs enfants.
    de cette façon les marxistes en auraient eu pour leur argent.

    • Pas plus de chèque que de beurre en branche. De mon temps les parents donnaient une éducation à leurs enfants, ils se sacrifiaient pour les envoyer dans les meilleurs écoles, ils payaient les livres. Aujourd’hui on donne tout et il n’y a jamais eu autant de déscolarisés, de gosses qui traînent les rues, de gosses violent, agressifs, et même violeurs. Que l’on reparte en arrière = Ton gosse traîne dans la rue à des heures indues, il agresse ses camarades et les rançonne ou agresse ses profs = SUPPRESSION DES ALLOCS POINT BARRE !

  19. De mon temps, c’était les maîtres et maîtresses d’école qui se faisaient respecter, et gare à celui ou celle qui aurait fait semblant de bouger une oreille ou de ricaner, l’oeil du maître toujours aux aguets, il nous était retourner suivant l’humeur, soit une paire de claque ou un grand coup de règle sur les doigts, et de retour à la maison, malheur à celui ou celle qui se serait plaint sur la déconvenue, les parents y ajoutaient d’une main célère et agile leur contribution,et pour ceux qui dans certaines chaumières auraient eu quelques lacunes concernant l’éducation, les instits étaient là pour palier au manque.
    Mais çà, c’était avant…..

  20. moi, je n’ai qu’une idée à donner aux enseignants, agressés ou non : vous votez RN le plus tôt possible et vous fuyez vos syndicats comme la peste…Pour info, ils ont voté à 7% pour MLP !

    • EXACTEMENT, ils sont majoritairement socialos eh bien qu’ils en subissent et endurent les conséquences qu’ils ont volontairement choisi ou qu’ils votent MASSIVEMENT RN

    • Mimi, « ils ont voté à 7% pour MLP ». C’est vrai que cela fait bien peu et qu’on peut imaginer (je ne connais pas les pourcentages) que la majorité a encore bêtement voté à gauche. Je dis ‘bêtement’ parce que je crois que beaucoup pensent encore qu’avec plus de moyens, plus d’efforts, on va y arriver!
      MAIS, ils ne représentent qu’un 1,1% du corps électoral.
      Et les autres Français?

  21. professeur pendant 42 ans, je n’ai jamais subi la moindre tentative d’irrespect d’un élève
    j’ai fait du nomadisme, collège, lycée général, lycée technologique, france, outremer, étranger, les seuls établissements où j’ai du faire le crs, étaient dirigés par des pleutres ou des bisounours

  22. La très grosse majorité des enseignants sont de gauche ou d’extrême gauche. La situation dans les écoles et les lycées est le résultat d’une idéologie soixante huitarde qu’ils ont soutenu. Je ne les plains pas.

    • MOI NON PLUS, lorsqu’on joue au C…….. il ne faut pas venir se plaindre après mais subir les suites de sa connerie ! EH avec Macron et sa politique en faveur de toujours plus de musulmans, d’africains et d’immigration ils n’ont pas fini de manger leur pain noir et devraient tous prendre des assurances sur la vie !

  23. Il fô quand même le dire : le « droit de retrait », c’est quand même un réflexe d’impuissant.
    Le corps enseignant s’est laissé castrer pour la gamelle.
    C’est comme pour les eunuques de l’Impératrice Tseu Hi : on ne sait plus si c’est parce qu’ils étaient gamelards qu’ils se sont fait alléger.
    Ou si c’est parce qu’ils se sont fait alléger que n’ayant plus que cela à défendre, ils sont devenus gamelards..

  24. Ces profs marxistes de l’Education anti-nationale ont pendant des décennies persécutés des élèves gentils et biens éduqués, par pur sadisme. Combien de fois au je entendu ces minables qui ne savent rien faire d’autre que blablater leurs conneries en cours, dire du mal des commerçants, petits patrons (ce qui était le cas de mes parents), des jaloux incapables d’etre autre chose que des fonctionnaires mal payés. Aujourd’hui, en plus de leurs faibles émoluments, ils doivent affronter la racaille islamique qu’ils chérissent et pardonnent tout leur pourrir la vie en cours. Je vais pas les plaindre, qu’ils aillent consulter…

    • oui c’est vrai ce que vous dites! J’etais gentil et bien eduque’ et pourtant je me suis fait arracher l’oreille par une instit sadique dans les annees ’80. J’ai meme saigne’ de l’oreille toute la journee…Malheureusement aucune sanction pour cette peste. Ensuite au college je me suis fait giffler et secouer comme un prunier par une autre peste aigrie parce que j’etais nulle en latin! c’etait des cours obligatoire alors que cela aurait du etre une option. Sans compter que j’ai ete’ tres mal oriente’ par la suite et j’ai le sentiment de n’avoir rien appris au final. Je deteste l’ecole puplique!

  25. Il n’y a qu’à donner le BAC à tous ces petits connards,puisqu’ils sont plus forts que leurs professeurs,et les renvoyer en arabie avec leur diplôme. Quand on rencontre les pères au PMU,ils nous racontent que dans leur pays,ils étaient des médecins,des ingénieurs ou des commissaires de police;mais en fait,il sont comme leurs gosses;des menteurs,des fainéants,et des délinquants. La France est foutue,avec cette espèce qui ne vaut pas grand chose.

    • +1000000000000000000000000000000000
      Chez eux tout s’obstient par la corruption (meme leur permis de conduire n’est pas autorisé en France)

  26. Il y a un domaine ou si je passe pour un vieux con cela m’honore !!! oui en 1960 quand j’etais dissipé a l’école j’avais des lignes de grammaire a copier et a faire signer a la maison (en me prenant une branlée) Non mes parents ne s’en prenaient pas a la maitresse et au contraire la soutenaient . Il n’y avait pas de réunion de parents d’éleve la confiance régnait et le carnet de note mensuel avec ses commentaires suffisaient .Quand elle s’est mariée toutes les classes de l’école primaire etaient a l’accompagner
    OUI C’ETAIT MIEUX AVANT

  27. Ces crétins là sont pour la plupart responsables de leur propre malheur avec leur idéologie à deux balles et leur bêtise crasse.
    Vu l’état de délabrement (et d’envahissement) du pays, ils n’ont absolument plus aucune chance de s’en tirer et ce, jusqu’à au moins 65 ans comme prévu. L’enfer quoi, à moins que la mort (en ces tristes circonstances) ne les délivre avant…

Les commentaires sont fermés.