Entre Boutin et Mélenchon, quel est le plus islamo-collabo ?

Nous avions déjà, il y a près d’un an, montré la position dangereuse -et d’une stupidité crasse-d’une Christine Boutin défendant mors aux dents l’islam, s’imginant, la sotte, que soutenir l’islam permettrait de redonner un souffle au christianisme et, surtout, permettait d’imposer à tous l’ordre moral, puritain et castrateur que la criminelle appelle de ses voeux.

Criminelle, oui, le mot n’est pas trop fort, pour une femme qui ose porter plainte contre Charlie Hebdo  au motif que le journal  aurait « mis en péril la vie de centaines de ressortissants français vivant en pays musulmans. Dans le même temps, l’Occident étant associé dans l’esprit des fondamentalistes musulmans à la religion chrétienne, le journal a exposé à la violence de ces extrémistes, les communautés chrétiennes du monde arabe« .

Oui, vous avez bien lu, c’est Charlie Hebdo qui massacre et qui arme les terroristes islamistes. Oui, vous avez bien lu, c’est Charlie Hebdo qui est responsable du massacre des coptes en Egypte et de celui des communautés chrétiennes du Nigéria ou du Soudan…

Christine Boutin ne veut pas que l’on touche à l’islam pour lequel elle a les yeux de Chimène. Ce n’est pas pour rien que la traîtresse était présente au congrès de l’UOIF -dont les liens avec les Frères musulmans ne sont plus à démontrer- en 2006″.

On appréciera au passage les derniers propos de Mélenchon qui vont dans le même sens, puisque le bougre d’hypocrite vient de déclarer qu’il fallait laisser les islamistes manifester au nom de la liberté d’expression… C’est Mélenchon qui dit ça, lui qui voulait faire interdire le Front national ; lui, quand ses gros bras ont exclu Nicolas Dupont-Aignan d’une manifestation; lui, quand ses sbires ont interdit à Marine le Pen de tenir le débat prévu à Dauphine ; lui, quand son bras droit, Corbière, a manifesté le 18 décembre 2010 pour faire interdire nos assises sur l’islamisation ; lui, quand Corbière  est intervenu afin que ni Pierre Cassen ni moi-même ne soyons présents au salon du livre du b’nai Brith… IL faut croire que pour un Mélenchon les républicains qui s’inquiètent de l’islamisme sont bien plus dangereux que ceux qui assassinent, ceux qui crient « mort aux juifs », et ceux qui veulent faire revivre le délit de blasphème. J’oubliais de préciser que le sieur Mélenchon se prétend laïque, mais que sa haine du catholicisme lui fait regretter la victoire de Charles Martel contre les arabes, à Poitiers, en 732, et qu’il osait dire, face à Marine Le Pen, sur BFM-TV, qu’en France il n’y avait aucun problème avec l’islam ! Comme s’il était assez stupide pour ignorer que les Boubakeur-Moussaoui et autres prétendus musulmans modérés menaient une bataille contre la liberté d’expression, dans notre pays, en réclamant le retour du délit de blasphème.

Ainsi, grâce à « la religion d’amour », au prétendu anti-clérical Mélenchon et à la grenouille de bénitier Christine Boutin, les voeux les plus sacrés de cette dernière pourraient être exaucés :

Retour au délit de blasphème puisqu’il est interdit de critiquer l’islam sans se trouver poursuivi en justice !

Retour à la loi du plus fort et à l’état de nature, puisque c’est celui qui, par la menace terroriste, impose sa loi qui a raison !

Y aura-t-il un procureur de la République pour recevoir et accepter cette ignominie ?

Christine Tasin

Résistance républicaine

 

 

image_pdf
0
0