Entre Filoche, Sud-Education et Obono, quel est le plus raciste ?

Publié le 25 novembre 2017 - par - 15 commentaires
Share

Il est intéressant d’examiner, à quelques jours d’intervalle, les différences de réaction qui ont marqué deux affaires mettant en avant des pans de la gauche de la gauche.

Gérard Filoche a été exclu en quatre jours du Parti socialiste, après un véritable lynchage organisé par nombre de médias, des socialistes, des LR, des En Marche, des antiracistes, des journalistes et bien sûr des associations juives. Rappelons-en la cause. Il a tweeté une image montrant Macron avec un brassard dollar, et trois personnalités l’ayant soutenu, tout au long de sa carrière : Attali, Rothschild et Drahi. Il y avait en arrière plan un drapeau israélien et un drapeau américain. Que Soral et les militants d’Egalité et Réconciliation aient voulu expliquer, à travers ce dessin, que le monde était dirigé par l’axe américano-sioniste ne fait aucun doute. Pour autant, ce dessin appelle-t-il ouvertement à la ségrégation des juifs en France, est-il dans la lignée des pires caricatures antisémites des années 1930. Cela s’examine. Ajoutons que Filoche l’a retiré rapidement, et a présenté ses excuses, les multipliant à l’infini. Il a rappelé souvent de manière ridicule, qu’il ne pouvait pas être raciste, puisqu’il était de gauche, et co-fondateur de Sos Racisme.

Et pourtant, après avoir été traité d’imbécile et de salaud sur un plateau de télévision par Anna Cabana, il a été viré, à 72 ans, comme un malpropre du Parti socialiste, et aujourd’hui son nom est amalgamé à l’antisémitisme. Il n’a même pas eu la possibilité de se défendre, et le vote du Bureau national a été unanime. Filoche apparaît comme la honte de la gauche, le pestiféré, celui que personne n’a osé défendre. Aucune tribune dans la presse, aucun comité de soutien, tout le monde est aux abris, craignant de subir le même sort que l’ancien inspecteur du Travail.

Dans le même temps, des syndicalistes de Sud-Education 93 organisent un stage syndical avec deux ateliers juste interdits aux Blancs. André Bercoff, sur un plateau de télévision, indigné, imaginait ce qu’auraient été les réactions si une association organisait des débats interdits aux Noirs.

Dans un premier temps, Sud Education persiste et signe, se réfugie derrière le fait que l’information a été popularisée par Fdesouche, et fait l’amalgame Extrême droite-Printemps républicain (Valls) et Blanquer, qui annonce qu’il va déposer plainte.
Certes, pendant quelques jours, personne n’ose défendre la position raciste de Sud-Education qui reprend les pratiques des stages décoloniaux des Indigènes de la République. Mais force est de reconnaître que les représailles sont inexistantes : le stage n’est toujours pas interdit, aucune sanction n’est prise contre l’organisation syndicale, ni ses animateurs, aucune consigne n’est donnée aux directeurs d’école pour qu’ils interdisent aux enseignants d’y aller. Encore plus cocasse, les prétendus antiracistes de la Licra, qui s’étaient jetés sur Filoche, ne bougent pas une oreille contre ces pratiques pourtant ouvertement racistes et ségrégationnistes. Et pas davantage leurs complices. Y compris quand Maboula Souhamoro, qu’on présente comme maître de conférence en université, théorise et assume un racisme décomplexé, en affirmant qu’aux stages décoloniaux, les Blanches sont admises si elles se voilent ! Là encore, toujours silence radio ! A comparer avec leur réactivité dès qu’on ose critiquer l’immigration de la France, ou l’islam et ses pratiques.

N’oublions pas qu’à ce stage devait sévir, en outre, l’inévitable Marwan Muhammad, qui ne cache pas sa volonté de transformer la France, dans une trentaine d’années, en une terre d’islam, donc de mettre fin aux principes laïques de notre pays.

Finalement, il se trouve une personne qui soutient Sud-Education : l’ineffable députée Insoumise Obono. Après avoir expliqué qu’elle était favorable au droit de « Niquer la France », que le catholicisme était bien plus radical que l’islam, que les machinistes de la RATP qui refusaient de s’asseoir sur un siège occupé par une femme n’étaient pas extrémistes, mais juste sexistes (donc rien à voir avec l’islam), et que cette autre racialiste qu’est Houria Bouteldja est sa camarade de combat, la voilà qui, ouvertement, sur Sud Radio, défend les pratiques des gauchistes de Sud, et justifie racisme et ségrégation.

Et à l’heure où j’écris cet article, toujours aucune réaction de Mélenchon, de Corbière, des associations dites antiracistes, d’Anna Cabana et de tous ceux qui ont lynché Filoche. Aucune réaction de Guénolé, qui pourtant qualifiait Bouteldja de « raciste ».

Finalement, le camarade Filoche aurait dû comprendre que la lutte des classes, cela ne paie plus, à gauche et qu’il est plus tendance de défendre la lutte des races.

Il aurait surtout dû comprendre qu’en France, il vaut mieux cracher et insulter sur les Gaulois blancs d’origine européenne, forcément des beaufs racistes, qu’oser toucher aux dirigeants mondialistes, quand ils sont juifs.

Peut-être l’idiot utile Filoche va-t-il enfin saisir qu’il a mis en place une machine de guerre – qui vient de le broyer – destinée à remplacer le combat social et l’unité nationale par la lutte des races et le communautarisme de type anglo-saxon.

Paul Le Poulpe

Share
Vent d\'Est, Vent d\'Ouest

Réponse à la question dans le titre : Sud Éducation, Obono, sans hésitation.

C’est drôle ce que l’occupant Africain peut se permettre, ils sont socialistes à 95%, socialistes comme l’occupant socialiste Allemand. En 2017 on réquisitionne les logements au profit de l’occupant Africain de la même façon qu’ils étaient réquisitionnés pour l’occupant socialiste Allemand. L’application du droit et de la loi est toute aussi révélatrice que sous l’occupation des socialistes Allemands, médire sur un occupant Africain est tout aussi condamné que de médire sur l’occupant socialiste Allemand pendant l’occupation. Aucune coïncidence, la seule différence c’est que les occupants Allemands représentaient moins de 1% de la population en France, l’occupant Africain représente 30% de… lire la suite

Bien que de Droite, j’ai défendu Filoche, il disait la vérité, rare à Gauche…
Les Communautarismes sont sous protection !
314 « inclusifs » non virés !
SUD Education, non radiés,
Obono non poursuivie et dénuée d’immunité !
Génération identitaire exclue, Indigènes reçus !
La France existe encore ?

Les trois anges gardiens de Macron sur la photo sont peut-être juifs mais ils ne représentent pas tous les juifs et heureusement … Donc qualifier Filoche d’antisémite pour cette seule photo est tout de même excessif. C’est le genre d’amalgame coutumier aux Plenel et consorts : osez critiquer – même à juste titre – une seule personne faisant partie de « la diversité » (qui ne soit pas ou blanche ou chrétienne) et ils vous accuseront d’antisémitisme, d’islamophobie, d’antiféminisme, bref vous serez traités d’ignoble fachos …

Tout comme sous l’occupation des socialistes Allemands, avec 30% d’occupants Africains ça donne exactement les mêmes réquisitions de logements, lois anti-Français en faveur de l’occupant etc…

Rien d’étonnant, on est simplement un peuple qui vit sous occupation Africaine depuis 1980.

Les pires racistes sont les gauchistes.Ils ne pardonnent rien aux blancs parce qu’ils considèrent les blancs comme adultes et responsables.Et les autres?ben ,les autres eux, les pauvres, ne sont pas responsables,ils n’ont pas le cerveau du blanc,alors ils leur pardonne comme on le fait avec les enfants et les animaux.

Sada Bani
C’est bien ce que prétendaient Jules Ferry et Léon Blum, hommes de gauche : races supérieures (les Occidentaux , de race blanche) / et races inférieures (les autres) qu’il appartenait aux premiers de « civiliser », tout ça sous le masque de l’humanisme , bien sûr. Rien de changé sous le soleil .

Un article plein de bon sens. Objectivement, il est abusif de faire du dessin tweeté par Filoche « un appel à la ségrégation des juifs en France. » Les seules personnes visées sont sur le dessin. Et ce qu’il dit est-il faux ?

C’est surtout la franc-maçonnerie qui est visée par le tweet de Filoche. Tout ce joli monde est bien franc-maçon, non ? Mais évidemment c’est mieux de dire que le tweet est antisémite, cela suscite davantage d’indignation.

On se fout de ce Filoche …

Les Grands Frères sont en train de se poser des questions philosophiques. C’est déjà ça (voir la lettre de la GOF à Blaquer). Les ennemis de mes ennemis étant mes amis,ont ils considéré l’islam comme étant bien utile pour achever la religion Catholique (pour la remplacer par celle du Grand Architecte de l’Univers), déjà bien moribonde ? Vu le concours de racisme anti-blanc, cela devient grotesque et dangereux pour ces organisations. Quand ils auront viré leur cuti, ça se saura. Si vous en êtes, agissez en ce sens.

filoche vient de prendre en pleine face le boomerang qu’il se plait toujours à lancer ; je ricane!
quant à la mosquée d’orly , elle devrait être fermée, ni plus ni moins et le marwan poursuivi en justice, comme onobo et bouteldja; mais enfin ne rêvons pas, ils ne font que dire autrement ce que disait macron en algérie, la France est coupable de crime contre l’humanité

Surtout il faut pas oublier que ceux qui font l’apologie de cette secte terroriste c’est à dire l’islam sont soutenus par les franc-maçons ( Macron et ces amis ) qui avec la Licra laissent développer le cancer de l’islam sans aucun problème pour détruire la France

C’est amusant d’observer le comportement de tout ce petit monde.
Quand des larves représentent (souvent) J.M. Le Pen en tenue d’Hitler un brassard nazi au bras, tout ce petit entre-soi se gausse. Les mêmes sont outrés par ce montage photographique plutôt malsain d’ailleurs.
Il devaient ignorer, les sots, qu’un boomerang revient toujours à son point de départ.

«Pas de police de la pensée» : Mélenchon soutient Obono à mots couverts sur la «non-mixité raciale»
https://francais.rt.com/france/45950-pas-police-pensee-melenchon-soutient-obono-mots-couverts-non-mixite-raciale