Entre l’électorat FN et les Français musulmans de Soral, il y a incompatibilité

Publié le 6 février 2014 - par - 2 516 vues
Share

muzznonmariagehomoTout le monde sait qu’avec l’arrivée de Marine Le Pen, le Front National a considérablement élargi son audience et son électorat. Il a largement attiré, non seulement une partie de l’électorat de l’UMP, qui a été totalement déçue par le sarkozysme. Il a également attiré un électorat populaire, qui déserte les fous furieux du front de gauche et également un électorat de gauche déçu par le parti socialiste qui a depuis longtemps tourné le dos à ses valeurs de « progrès » (même s’il continue à se revendiquer ainsi…) et de défense de la liberté de la femme notamment, pour séduire « la diversité » d’origine arabo musulmane.

Toutefois, si historiquement, il est bien une population que le FN n’a jamais pu séduire, c’est toute la France d’origine arabo-africaine de confession musulmane.

C’est pourtant le pari qu’a fait Alain Soral avec son mouvement « Egalité et Réconciliation ». Amener sous la même bannière, des Français de souche qui ne reconnaissent plus leurs pays, et des Français « issus de la diversité » souvent de religion musulmane, qui sont généralement enclins à voter à gauche, et qui ont d’ailleurs assuré l’élection de François Hollande.

Pourtant, si d’un point de vue « politique », on peut comprendre cette volonté de « rassembler », il est difficile d’envisager à terme que ce rapprochement totalement illusoire tienne la route ?

En effet, qu’ont en commun une frange de l’extrême droite et l’électorat issu « de la diversité » ?

Les deux, partagent un antisémitisme viscéral parfois dissimulé, par précaution cosmétique parfaitement hypocrite, sous de l’antisionisme. C’est la seule chose sur laquelle ils sont vraiment d’accord. Il faut en finir avec « les Juifs qui gouvernent la France et le monde, et Israël qui menace la paix mondiale (sic !) ».

L’autre faux point commun est que les deux veulent le changement, changement de gouvernement, changement de gouvernance, changement de système, changement de repères, changement de références historiques et culturelles, changement d’idéologie, changement de monde….., mais c’est là que tout se complique et que tout dérapera nécessairement.

En effet, si l’électorat « classique » du Front National (pour le différencier des adorateurs de Pétain et Laval) souhaite un retour, assez légitime, à une forme de fierté française et de patriotisme, cette « fierté française » n’est pas du tout celle dont rêve la diversité.

Demandez à un membre « classique » du front national ce qu’évoque pour lui, la fierté d’être Français, et posez la même question à un jeune issu « de la diversité », vous risquez d’avoir des surprises si vous pensez qu’ils ont les mêmes idées…

Pour l’électorat de droite « classique », c’est un éloge, de l’histoire de France, de ses racines chrétiennes, de ses traditions régionales, de son histoire et de sa culture ancestrale forgée sur plusieurs siècles.

La « diversité » issue de l’immigration, au contraire, ne perd jamais une occasion, (pour sa grande majorité) de se proclamer avant tout algérienne, marocaine, africaine, « kémite », ou autre, et cherche à tout prix à anéantir les racines judéo-chrétiennes de la France et de l’Europe.

Leurs références culturelles, historiques, philosophiques, religieuses, sociétales n’ont rien à voir, et si cette France-là devait vouloir s’intégrer et « aimer la France », il y a longtemps que cela se saurait, et que ce serait fait. Pour les rapprocher réellement, c’est plus que le grand écart qu’il faut, c’est un écartèlement…

Alain Soral est un loup tellement aveuglé par sa soif de reconnaissance, qu’il a trouvé de quoi l’assouvir avec l’antisémitisme et le public de Dieudonné, cette même catégorie de population qu’il n’hésitait pas à fustiger dans ses premiers bouquins (« Socrate à Saint Tropez » notamment). Quel est le poste que le FN lui a promis ? (Je sais, il y aura des démentis, mais bon…).

Lui qui prétend toujours se fonder sur « la réalité » et « le terrain », est bien naïf si il croit que les promesses, notamment, d’une Farida Belghoul seront tenues lorsqu’elle n’aura plus besoin de lui. Il croit l’utiliser, mais c’est elle qui l’utilise…

Il n’a manifestement pas étudié « sérieusement » les pratiques mahométanes ou ne veut en tenir aucun compte, tant il se sent bien dans son rôle avec son public, et sa starification tellement recherchée…sauf que par péché d’orgueil, il ne fait que reprendre en fait, le rôle d’idiot utile qu’affectionne tant la gauche.

Son égo, lui fait « oublier » des références historiques et religieuses essentielles dans l’Islam que sont « la tromperie religieuse » (Taqqiya) autorisée par Mahommet et ses Hadit[1].

Moi qui suis Français de parents d’origine immigrée et qui ai grandi en banlieue, après que mes parents ont été chassés d’un pays musulman par pur racisme, je suis probablement mieux placé que lui pour le savoir.

Dieudonné lui au moins est plus clair, il s’est converti à l’Islam, et ne cache pas vraiment que sa volonté est de convertir la terre à la « religion d’amour et de paix ». Pensez qu’il a quand même réussi le tour de force de faire applaudir des admirateurs du Front National et de Pétain, par des jeunes d’origine arabo musulmane et africaine. Seule la haine des juifs et d’Israël lui a permis de « réussir cet exploit », mais ça ne fait pas tout un programme politique…même si de par son coté irrationnel, ça peut faire beaucoup plus qu’on ne le pense.

Je suis également bien placé pour savoir que la France a donné à mes parents et à moi, toute les chances de s’en sortir, en leur offrant, outre son hospitalité, sa richesse culturelle, son droit à l’éducation gratuite, son système de santé, ses infrastructures, etc. En arrivant en France, mes parents n’avaient qu’une idée : bosser pour s’en sortir et la fermer. Mon père a commencé à travailler comme déménageur aux Galeries Lafayettes. Personne ne les a jamais fait passer pour des victimes qu’il fallait choyer, et ils n’ont jamais réclamé ce statut ou un quelconque « droit à la différence ». Je n’ai donc aucun complexe par rapport à toutes les conneries de la diversité, du « on veut pas de nous », « on est discriminé », etc qui ne sont que des mensonges qui malgré leur répétition, ne deviennent pas une vérité. On se demande d’ailleurs bien, pourquoi ces mêmes récriminations ne viennent jamais de la communauté asiatique. Réponse, parce qu’elle a les mêmes objectifs que ceux qu’avaient mes parents et des centaines de milliers d’immigrants avant eu : s’intégrer et offrir à ses enfants un avenir meilleur par ses propres mérites. Pas en réclamant des allocations et des droits supplémentaires.

Une autre signe de cette volonté de rapprochement du Front National avec l’électorat issu de la diversité est la préface par Boutros Boutros-Ghali l’ancien secrétaire général de l’ONU, du livre de Louis Aliot, vice-président du Front National, intitulé  « Les présidents français et l’Europe – chronique de l’abandon progressif de la souveraineté française », à paraître en mars 2014 chez l’éditeur Idées et Nation.

Ce même Boutros Boutros-Ghali, tiers-mondiste d’extrême gauche, qui n’a jamais bougé le petit doigt pour les chrétiens coptes persécutés en Egypte et dont la famille est impliquée dans divers scandales de corruption et détournement de fonds publics.

En jouant cette carte, le FN fait un pari perdant qui le coupera de ses propres électeurs, avec une alliance contre-nature, assise sur les pires démons de l’extrême droite, et collaborant avec l’islam anti-France. Le ver est dans le fruit, et c’est ce qui le fera exploser pour le meilleur et/ou pour le pire.

Compte tenu de ces « non-dits », et ambiguïtés entre Soral/Dieudonné et le front national, qui ne le restent que si elles ne sont pas mises à jour, il serait bon que les personnes légitimement fières d’être françaises qui s’apprêtent à voter pour le front national réclament toutes les explications idoines avant les élections. A défaut, ce seront les nouveaux cocus de l’année, mais peut être aiment il cela…

Pour d’autres explications et des analyses pertinentes et passionnantes voir notamment le site de Michel Gurfinkiel http://www.michelgurfinkiel.com/articles/316-Dhimmitude-Battus,-cocus-et-contents.html

Stéphane HADDAD



[1] (Sahih Al Bukhari Vol 7 Book 67, Hadit 427 « Le Prophète a dit « Par Allah et s’il plaît à Allah ! Quand je fais un serment et plus tard trouve quelque chose de mieux, je fais ce qui est mieux et expie mon serment » – le coran 3 :28 dit « Que les croyants ne prennent pas pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux ». Par conséquent, la tromperie est légitimée par dieu et son prophète, mentir à un non musulman n’est donc en aucun cas répréhensible)

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.