Éoliennes : catastrophes écologique, environnementale et économique

Palm Springs Windmill Tours : 2020 Ce qu'il faut savoir pour votre ...

La production d’électricité éolienne est une synthèse d’anti-écologie. Pour faire court, jamais une éolienne ne produira en énergie verte ce qu’elle aura consommé en énergie fossile. Cette énergie coûte entre 2 et 4 fois plus cher que l’énergie nucléaire. Et pourtant, sous la pression des écolos fous furieux, le gouvernement s’apprête à en couvrir la France, à finir de ruiner ce qu’il nous reste d’industrie et à finir de défigurer nos paysages.

Impact visuel. Éolienne en mer : mat 150 à 250 mètres, équivalent de la tour Montparnasse. Éolienne sur terre : mat 150 à 180 mètres. Limite de recul par rapport aux habitations : 500 mètres. Catastrophe pour les gens du voisinage, catastrophe pour nos paysages farcis de ces machines infernales.

Les éoliennes sont-elles construites trop près des maisons?

La fabrication des éoliennes un désastre écologique. Une éolienne de 2 MW à terre, c’est 840 à 1 200  tonnes de béton pour le socle, 300 tonnes d’acier et 25 tonnes de composites. Pour certains de ses composants mécaniques et électroniques, une éolienne demande des quantités colossales de terres rares : 200 kg  pour les éoliennes à terre et jusqu’à 1 tonne pour les éoliennes en mer, principalement du néodyme.

Néodyme

Terre_rare

L’extraction des terres rares est tellement polluante que toutes les entreprises occidentales y ont renoncé. Aujourd’hui, la Chine est quasiment la seule à en extraire encore ; ce qui la place en position de quasi-monopole et nous en position d’ultra-dépendance pour notre énergie ; ce qui n’était pas le cas avec le nucléaire. L’extraction génère des déchets radioactifs en quantité ; au point que l’un des site d’extraction en Chine est 2 fois plus radioactif que Tchernobyl. L’extraction des terres rares produit des quantités industrielles de déchets toxiques ultimes que personne ne sait retraiter. Il faut donc les stocker sur place dans d’immenses lacs de boues toxiques dont les effluents excédentaires sont rejetés dans dans la nature ; en particulier dans le Fleuve Jaune. En Chine, on ne sait plus compter les cas de leucémies et de maladies mortelles autour des sites d’extraction.

Quels impacts

https://static.euronews.com/articles/stories/04/09/27/04/602x338_cmsv2_d86a1b52-ee7c-5aac-8068-c2d0dc1d5b13-4092704.jpg

Rejet de boues toxiques en Chine.

Un impact carbone colossal pour la fabrication. Rien que pour l’extraction des terres rares, il faut manipuler des tonnes et des tonnes de terre pour extraire quelques grammes du précieux minerai et cela se fait avec de gros moteurs thermiques très voraces en énergie carbonée.

Terres rares : les parlementaires français insistent sur la ...

Pour fabriquer les 1 000 tonnes de béton du socle, il faut brûler des quantités colossales de matière première dans des fours à énergie carbonée. Pareil pour la production des centaines de tonnes d’acier nécessaires. Bref, toute la fabrication et la mise en place d’une éolienne est une trappe à consommation d’énergie carbonée avant même de commencer à produire de l’énergie dite verte. Une éolienne ne produira jamais autant d’énergie verte pendant toute sa durée de vie qu’elle n’aura consommé d’énergie carbonée pour la construire et la mettre en place. 

Le bilan carbone d’une éolienne est largement négatif.

Un fonctionnement intermittent demandant encore plus d’énergie carbonée. Les éoliennes ne fonctionnent qu’une partie du temps, seulement quand il y a du vent. Le facteur de charge, c’est-à-dire la production réelle par rapport à la capacité maximale d’une éolienne est de 22 % quand elle est neuve. Du fait de l’usure des composants et de la déformation des pales, il tombe à 10 % au bout de 15 ans.

Pour continuer à alimenter le réseau pendant les temps de vacance des éoliennes, on est obligé de produire du courant avec des usines fonctionnant au moyen d’autres énergies, nucléaire s’il en reste, charbon, gaz ou fioul, c’est-à-dire carbonée quand on est sorti du nucléaire. Quand on a remplacé le nucléaire par de l’éolien, on est encore obligé de faire fonctionner les vieilles usines polluantes pour compenser les périodes sans vent. C’est-à- dire au mieux pendant 80 % du temps.

Autrement dit, paradoxalement, plus on utilise d’éolien plus on est obligé d’utiliser d’énergie fossile carbonée. C’est exactement ce qu’il s’est passé en Allemagne où ils ont été obligés de rouvrir de gigantesques mines de lignite à ciel ouvert. Les usines électriques allemandes qui fonctionnent au lignite, charbon de faible qualité énergétique, produisent des quantités colossales de particules fines que les vents retour d’Est en haute altitude déportent jusque dans le Bassin parisien ; d’où l’interdiction de faire fonctionner les cheminées d’agrément à foyer ouvert en Île-de-France, trop productrices de particules fines selon nos gouvernements. Comble du paradoxe, l’Allemagne a dépensé 500 milliards d’euros pour les énergies vertes, sans baisse de la production de gaz à effet de serre. 

Ces villages allemands menacés par les mines de charbon | Les Echos

Sehr schön.

L’Allemagne vient de décider d’arrêter la folle expérience de l’éolien. Nous, nous arrêtons le nucléaire pour nous lancer dans l’éolien.

Comble du paradoxe, en l’absence de vent, il faut faire tourner les éoliennes avec de l’électricité carbonée.  À l’arrêt, c’est-à-dire en gros pendant 80 % du temps, les pales sont bloquées dans des positions qui les fragilisent. Couple de torsion pour les pales qui ne sont pas positionnées à la verticale. Par conséquent, il faut faire tourner les pales pour qu’elles ne se déforment pas. C’est ainsi que vous verrez des éoliennes tourner en l’absence de vent grâce à de l’énergie produite, soit par une centrale nucléaire, soit par une centrale à énergie carbonée. Plus con tu meurs… Ou comment réintroduire de l’énergie carbonée pour sauver l’énergie dite verte…

Un produit non recyclable. En France, dans les 5 ans qui viennent, 1 500 éoliennes vont arriver en fin de vie et être remplacées par des modèles plus puissants. Cela va poser un problème colossal de gestion de déchets toxiques ultimes non recyclables. La durée de vie d’une éolienne n’est que de 20 ans. Aucun élément constituant n’est recyclable. Ni les terres rares incorporées dans les composants mécaniques et électroniques. Ni les milliers de tonnes de béton qui resteront à jamais dans le sol, ni les composants des pales, fibres de carbone, colles synthétiques, éléments chimiques toxiques. Ne pouvant être incinérées car les fumées seraient trop toxiques, cancérigènes et surtout impossibles à retraiter, les pales sont enfouies dans de gigantesques sites, principalement en Afrique. Bravo les écolos qui promeuvent une énergie à la con dont les déchets ultimes sont expédiés en Afrique et qui après vous expliquent qu’on a un devoir d’accueil vis-à-vis de ces peuples qu’on exploite. Désolé, mais plus con tu meurs…Enfouissement des pales d'éoliennes - Bloomberg 5 février 2020 ...

Cimetière de pales dans le désert.

Un business ultra-juteux pour ses promoteurs, ruineux pour les consommateurs. Tarif spot de l’électricité en France : 40 à 45 euros le mégawatt. Tarif subventionné de rachat par EDF pour l’éolien sur terre : 83 euros le mégawatt. Tarif pour l’éolien en mer : 175 euro le mégawatt. Donc entre 2 et 4 fois plus cher que le tarif habituel. 100 milliards d’euros de subventions pour les 20 prochaines années, pour des éoliennes qui devront être changées au bout de 20 ans… Les 100 milliards en question iront dans les poches des promoteurs pour des installation non renouvelables, non durables qu’il va falloir déposer à grands frais et dont personne ne sait comment les recycler. Bravo, bravo, merci et encore bravo…

Les oiseaux victimes des pales. Amis de la nature, ornithologues du dimanche, écolos à trottinettes électriques, bobos à vélos électriques, défenseur des animaux, ils vont vous donner nounours et le loup pour vous aider à canaliser vos angoisses d’immatures mal grandis. En attendant, voilà le résultat. Bande de crétins…aigle

Ici, un aigle coupé en deux.

Une catastrophe économique pour ce qu’il reste de notre industrie. La fin programmée du nucléaire et la montée en puissance de l’éolien vont finir de tuer ce qu’il reste de notre industrie et des emplois qu’elle générait encore. Le nucléaire non émetteur de gaz à effet de serre restait notre seul avantage compétitif et pratiquement souverain. On est en train de la saborder par idéologie. À part se mettre une balle en pleine tête, on ne pouvait pas faire pire.

L’éolien est une pure folie idéologique. C’est surtout une véritable catastrophe écologique, environnementale et économique.

L’écologie est une affaire beaucoup trop sérieuse pour la laisser aux mains des idéologues de gauche.

Martin Moisan

 

image_pdf
0
0

72 Commentaires

  1. Facture d’électricité : montants approximatifs, on ne sait jamais…
    Total TTC 850 euros. pour une consommation de… 447 euros ! Eh oui !
    Abonnement : 89 euros
    Consommation réelle HT : 447 euros !
    services, prestations et frais annexes : miracle ! ils sont offerts !
    CSPE (contribution au service public de l’électricité) 118 euros
    CTA (contribution tarifaire d’acheminement) 17 euros :
    TCFE (taxe sur la consommation finale d’électricité) 51 euros (ils ne m’ont pas compté la taxe sur consommation initiale ?)
    TVA 5,5 % 6 euros
    TVA 20 % 125 euros
    J’imagine que ces surplus comprennent : le paysage éolien que je découvre en allant me promener dans la campagne (au moins je vois où vont mes impôts) et le financement des châteaux du CE de l’EDF ainsi que la retraite à 55 ans des agents

  2. Terres rares: encore une fois bien essayé mais leur utilisation diminue et n’est même plus indispensable.
    Voir sur http://www.renouvelle.be L’énergie durable se développera sans « terres rares »
    Article totalement orienté qui décrédibilise son auteur.

  3. Non recyclable: une centrale nucléaire c’est encore mieux: son démantèlement prends 50 ans et on reste avec des déchets nucléaires sur les bras pendant des millénaires.

  4. Impact visuel: elles servent à quelque chose, ce n’est pas si moche que cela et c’est toujours mieux qu’un minaret.

  5. Et pourquoi ils ne mettent pas d’éoliennes dans les centres villes, comme à Paris ou à Neuilly. Ha ha, la gueule des bobos!!!!!!!!!!! Vaut mieux les mettre dans nos magnifiques campagnes pour défigurer les paysages. C’est bien bon pour nous. Et ce sont eux qui bénéficient de l’électricité. Ca va pas durer si longtemps que les impôts, cette affaire.

  6. Je vous conseille vivement la lecture du livre de Alban d’Arguin : « Eoliennes, un scandale d’état ». Bouquin très bien sourcé et qui explique tout en long, en large et en travers.

  7. Article tellement à charge qu’il en devient suspect.
    Un exemple :
    >>Un produit non recyclable. Ni les milliers de tonnes de béton qui resteront à jamais dans le sol
    Le béton çà se recycle et rien n’empêche de réutiliser le socle pour une nouvelle éolienne.
    Le bilan CO2 n’est pas mauvais.
    Bon j’arrête là vu que votre objectif est de désinformer le grand public.

  8. 100% d’accord.
    Le problème est que comme l’exploitation des terres rares se fait à des milliers de kilomètres, tout le monde s’en fout. « Not in my backyard » comme disent les anglais.
    Les éoliennes sont une véritable catastrophe écologique subventionnée à 400% avec nos ronds pour engraisser des consortiums qui s’en mettent plein les poches.

  9. Tout le monde sait bien que pour défendre l’ecologie il ne faut pas faire confiance aux verts . A la présidentielle ils ont voté moncon aux municipales ils se sont précipités sur les verts les francais sont vraiment les plus cons de la terre afrique mise a part. Apres avoir fait des conneries ils osent venir pleurer, peuple de dégénérés.

  10. je ne comprend pas les éoliennes a axe horizontal sont dangereuse ne peuvent pas faire l’électricité lorsque le vent souffle fort donc rendement – de 20% a l’année investissement immense laideur absolue et bruit sans compter les infra sons qui nuisent a nos amis dans les forets mammifères oiseaux et autres qui n’ont plus leur tranquillité.
    le commandant coustaud avait lui mis au point une éolienne a axe vertical qui ont le gros avantage de faire de l’électricité a par tout temps.

    elles font seulement 3 a 4 m de haut 6 a 8 m de diamètre se posent sur le toit des immeubles sans soucis donc ne gâchent pas les paysages puisque installées en ville donc trés peu de perte de transport des électrons car le transport sur de longues distance ont une incidence majeure de 30% d’énergie perdue

  11. Plus difficiles à faire sauter qu’un radar !
    « A force de brasser du Vent, on attise la Tempête à venir »

  12. Bravo pour cet article.
    Si vous pouviez plus sourcer vos infos cela leurs donnerait plus de poids.
    Nous avons vécus pendant 15 ans seulement sur ce que produisaient deux (très petites) éoliennes et 6 panneaux de 85 w.
    Les éoliennes résultat très très décevant + usure voire destruction trop rapides.
    Panneaux solaires toujours fonctionnels 17 ans plus tard .
    Un de mes amis a mêmes de très vieux panneaux (+ de 30 ans) qui sortent toujours quasiment leurs valeurs initiales !
    Si vous avez un rapport sur impact carbone sur les panneaux je suis preneur 🙂

    • Précision sur ces très vieux panneaux :
      le cadre en alu très facile à recycler
      le « verre » en …verre pour ces anciens panneaux très facile à recycler
      la base des cellules …la silice
      Reste le support en plastique la seule partie posant peut être problème à recycler mais bien choisi ce support pourrait être recyclé comme les bouteille recyclée en pull polaire…

  13. Les Verts reçoivent des pots de vin pour que nos paysages soient défigurés par ces saloperies?

  14. Il faut avoir la curiosité de s’arrêter en voiture, de remonter un chemin jusqu’au pied d’une grande éolienne qui tourne (c’est vrai, il faut encore en trouver une) et voir, écouter et ressentir.
    Une seule.
    Alors imaginez ensuite un champ de 50 ou 100 !

  15. Il y a quand même quelque chose qui me chagrine dans les éoliennes. Ce sont des verrues dans le paysage, pour le peu de courant qu’elles génèrent. Personne ne dira le contraire. Affreux. Ce qui m’inquiète, c’est que les écolos sont non seulement d’accord avec ce concept, mais l’approuvent. Bizarre. On a l’impression qu’ils passent à la caisse sérieusement, ainsi que les édiles qui donnent leur accord. Quant il s’agit de construire un barrage hydroélectrique, c’est la ruée vers les manifestations en tous genres. Alors que ce genre de construction ne défigure pas le paysage, génère des emplois, créé des centres de loisirs, bases nautiques, plages, pêche, chasse, et tout une vie s’organise autour de ces secteurs. Mais voilà, ce sont les ruraux qui en profitent, et pas les bobos parisiens.

  16. Ne cherchez pas tout ça rapporte un max de fric à un petit groupe. Comment pendant le confinement des ouvriers ont eux l’autorisation de travailler à installer plus de 20 éoliennes dans un des plus coin de France ALORS QUE LE CONFINEMENT ETAIT GENERAL ??? Alors que la population était contre ? Qui à donné l’autorisation ? Elle ne peut venir que du sommet ! TOUTE la France confinée chez elle, bloquée, à l’arrêt SAUF pour y implanter des éoliennes à quelques centaines de mètres parfois des habitations ??? Un scandale du fric une fois de plus et ça doit rapporter gros à ceux qui laisse faire ce massacre ! Qu’est ce que les gens attendent pour se révolter, que tout ce petit groupe détruise tout en s’enrichissant sur leurs contrées massacrées ?

  17. Article écœurant de contre-vérités !! Comment expliquez-vous qu ‘en Belgique , plus on installe des éoliennes et du photo-voltaïque , plus on ferme des centrales au gaz . Au large des côtes fonctionnent déjà 310 éoliennes qui fournissent autant qu ‘ un CN ; une seconde installation équivalente est en cours . La Belgique , avec ses 60 KM de côtes , est devenue le quatrième producteur d ‘ électricité off-shore en Europe, la France , 2.000 KM de côtes => RIEN !!! ZÉRO !!! Vous pouvez être fiers les gars !! Continuez de râler , pendant que les autres avancent ……….

    • Parce que voir ces horreurs en permanence devant les riverains ne vous gêne pas? Vous ne vivez pas devant. Idem pour ceux qui les supportent sur terre à moins d’un km, sans compter les 600 tonnes de ciments à chaque pied, leur durée de vie de 20 ans, et le fait qu’elles fournissent une électricité aléatoire. Nous manquons de sable, pour le béton, le sable des Sahara est top fin. Idem pour les voitures électriques qui rouleront sur les cadavres des mômes Chinois, Indonésiens, Gabonnais pour produite des « terres rares ». Ouvrez vraiment les yeux, débranchez-vous de la propagande des pastèques.

    • Tout le monde sait que la Belgique achète du courant produit par les autres pays. C’est tout. Mais bon le proverbe le dit bien :  »si quand tu repars de Belgique tu crois que tu as compris, c’est que tu n’as rien compris ». Pas à un paradoxe près ces belges. D’ailleurs ce pays est un zombie. La Belgique est mort et elle ne le sait pas.

      • @Martin Moisan : vous racontez n ‘ importe quoi ! Le principal producteur en électricité belge est SUEZ via sa succursale Electrabel — 90 % — , qui possède aussi des centrales aux Pays-Bas . Suez utilise ses « outils » en fonction des nécessités et des opportunités , quel que soit le pays , la notion de nationalité n ‘ existe plus . J ‘ ai siégé 5 ans au Comité d ‘ Entreprise de Suez , je sais comment ça fonctionne !

        • Écolo siégeant 5 ans au CE de Suez … et vous voulez qu’on vous prenne au sérieux ? Les écolos sont la caution des pollueurs, achetés à vil prix. Nounours et le grand méchant loup.

      • Oui, quand nous achetons (Engie) de l’ électricité c’ est en France (Engie) car nos centrales nucléaires (qu’ Engie nous a acheté) sont souvent en panne avant l’ hiver et il faut 2 a 3 mois pour les réparer et nous obliger à vous acheter cette électricité.Intéressant pour les français dans tous les cas !!! A propos c’ est La Belgique. Capitale européenne, siège de l’ OTAN, plaque tournante de la fourniture des masques de l’ OMS pour l’ Europe et une partie de l’ Afrique pendant la pandémie, Zombie, moi je dis pas mal comparé à une France qui est tjrs en 1789, dont les travailleurs sont les plus fainéants d’ Europe et les plus mal vus au monde, je baisserais d’ un ton !!!! Vous avez mis les rois dehors et après vous avez pris un empereur puis rebelote, une autre révolution et un Roi……

    • Remarque « écœurante » d’amalgame …Ici c’est un article qui parle d’éolienne et vous vous répondez éoliennes ET photo voltaïque…
      Par contres vérités vous parlez des tonnes de bétons, d’acier, de fibres de carbone, des « terres rares » , de la durée de vie (renseignez vous certaines sont en hs bien bien avant 20 ans ), du non « recyclage », …
      Et j’ai testé les deux solutions pendant plus de 15 ans, ne vivant QUE sur notre production …pendant ce temps vous vous viviez grâce au nucléaire ? Avez vous diminué la taille de vos écrans, supprimé votre congélateur, pas utilisé de clim, de sèche cheveux, de rasoir électrique etc etc

      • On peut redécouvrir le plaisir des grottes, la douce peau de bête sur le dos, et dormir confortablement par terre. Si on s’ennuie, on pourra toujours dessiner sur les murs avec le charbon de bois de nos feux….

      • Kounnar : l ‘ éolien et le PV sont complémentaires , MIX énergétique , il n ‘ y a pas de soleil la nuit , pas de vent tous les jours ! Avant l ‘ avènement de ces énergies renouvelables , voici comment fonctionnait le réseau : la base était alimentée par les CN — ~50 % — , le reste par des centrales au gaz essentiellement . Depuis , au fur et à mesure de l ‘ équipement en énergie MIX , on FERME les centrales au gaz devenues INUTILES , tout à fait l ‘ inverse de ce qui est affirmé dans l ‘ article !! Quand l ‘ énergie produite par le MIX est supérieure à la demande , on la STOCKE dans des centrales à pompage-turbinage , et cette énergie stockée sert à boucher les trous .

        • Kounnar (suite) : L ‘ UNIQUE opérateur en CN –Electrabel propriété de Suez – France — est également le principal opérateur en éolien , sont-ils masos ?? Vous connaissez des industriels qui perdent des sous juste pour le fun ? Allons , soyons sérieux !! Le système de stockage aura une puissance de 1.800 MW , l ‘ équivalent de deux CN , l ‘ éolien off-shore à venir aura une puissance de 2.000 MW , les premières CN ne seront vraisemblablement pas remplacées , le PV privé en Belgique , en pleine expansion , est 15 fois supérieur à celui en activité en France , toute proportion gardée ! Electrabel-Suez , qui n ‘ est pas idiot , continue à faire de bon bénéfices .

          • Vova , je suis de votre avis car vous apportez les arguments pertinents soit l’expérience des compagnies privées qui savent compter en tenant compte de tous les facteurs économiques et d’acceptation sociale.
            La charge de la preuve est à l’éolien-sceptique qui ici dans cet article n’a pas fait ses devoirs.

    • Je suis belge. Il faut bien avouer que l’éolien terrestre profite surtout à leurs promotteurs via les certificats. Jean-Marc Jacovici dit que l’argent serait mieux dépensé dans l’isolation des bâtiments. Cet article est cependant totalement orienté et pas du tout objectif. C’est une habitude des climato-sceptiques qui ont trouvé refuge dans les mouvements patriotes. On devrait les en éjecter.

  18. Une ineptie tout simplement, un gouffre financier colossal ! C’est moche, çà pollue visuellement,çà tue les oiseaux. Mais les maires complices loue leurs terrains ,sous couvert du bien être de leurs administrés.

  19. Que dire si non que j’ai vu des paysages saccagés sur des dizaines de kilomètres par ces horreurs.

    • Plus le sol irrémédiablement perdu et sacrifié par des tonnes et des tonnes de béton qui ne pourront jamais être enlever ! Eh on prend quoi pour faire le béton, du sable dans la mer. Sable déjà pillé par l’Arabie pour toutes ces constructions faites en un temps record !

      • pour le sable c’est vrai…(voyez je compatis) le problème du sable comme pour celui de l’énergie se heurtera toujours à l’expansion humaine incontrôlée….l’écologie commence par un contrôle du plus grand destructeur de la planète…l’homme. Et pour obliger ceux qui n’en ont pas conscience il faut les laisser gérer leur population et ne pas en absorber le trop plein…

      • Il est impossible de faire du béton avec du sable marin à cause du sel, n’a 👅

        • vous avez déjà vu un alliage de sel et de sable ? sinon, on peut laver le sable….

      • Ça va plus loin que ça, afin de ne pas pénaliser les poseurs d’éoliennes, les législateurs ont imposé de « raboter » le socle jusqu’à 1 mètre pour limiter les coûts puis recouvrir de terre pour cacher l’escroquerie.
        C’est-à-dire qu’à part des mauvaises herbes, plus rien ne pourra jamais pousser.

  20. Merci Martin article très percutant !! L’industrie du BTP est totalement vérolée par la corruption, ne jamais oublier le discours de Bouygues fin des années 60 sur le besoin de l’immigration afro-arabo musulmane !!

  21. Bravo, rien à ajouter, rien à retrancher. Les cons sont au pouvoir.

    • Il y a longtemps ( 40ans) au sud de l’étang de Berre il y avait une éolienne, à sa base il y avait des dizaines de cadavres de mouettes, goélands etc

      • Merci pour votre information Kounnar !
        Cette saloperie d’éolienne a été abattue ?
        Pauvres petits anges : les avions, les feux d’artifice ne suffisent pas – l’humain invente toujours de nouvelles tortures pour les animaux.

  22. Bravo pour ce panorama.
    Juste une petite erreur d’analyse : en préambule vous dites « Et pourtant, sous la pression des écolos fous furieux, le gouvernement s’apprête à en couvrir la France ».
    Il faut corriger:
    « Sous la pression des lobbies industriels et financiers fortement intéressés, avec la complicité des cinglés marxistes,…. ».

    Ne pas oublier que ceux qu’on nous vend comme écologistes sont en réalité des marxistes qui cherchent un terrain porteur pour redéployer leur idéologie haineuse.
    Un bon exemple cohn-bandit: ordure marxiste de mai 68, qui a milité chez les verts allemands quand le rouge était démodé et ne nourrissait plus.
    En France c’est similaire, les groupuscules marxistes ont périclité mais l’idéologie à survécu dans la pseudo-ecologie. Mais ils se fichent de la planète.

    • oui ça y va fort aussi avec les grands hangars agricoles…ça va progresser encore, mais il va falloir choisir un jour notre nombre d’habitants pour vivre bien….tout le problème futur est là….

      • « mais il va falloir choisir un jour notre nombre d’habitants pour vivre bien »
        Et oui le problème une « personnalité » chez les écolos a pourtant déclarée :  » la démographie n’a RIEN à voir avec la pollution » sic
        Un certain Mamère !!

        • pu..in de sa mère….il a raison c’est la pollution qui pollue, pas l’être humain (rire)

  23. Et quid des routes solaires de notre merveilleuse sémongolito Reine des neiges.?. bizarre on ne nous en parle plus de ce truc génial venant d’un cerveau fêlé.

  24. Les « savants » du GIEC pour le climat sont à peu près aussi crédibles que les « sachants » du LANCET pour le coronavirus (mais je radote).

    Bien sûr que les éoliennes sont un désastre sauf pour ceux qui ont les mains dans la gamelle (Ben oui, ce sont les experts du GIEC qui ont des prises ou conflits d’intérêts comme latrine latombe en avait avec Giléad and Co )

    .. et grätchen veille

    Ceci dit, mettre hors d’usage une éolienne est trivial, il suffit de déséquilibrer une pâle et l’ensemble moulin à vent est HS (l’équilibrage dynamique étant indispensable au fonctionnement, compte tenu des masses)

    Et si les malfaisants des radars changeaient leur objectif, ils deviendraient alors très très méchants.. évidemment !

    • Autrement dit, si on « fait plein de petits trous » (ou plus gros si possible) dans l’extrémité d’une pâle (toujours la même) ça peut stopper ces saloperies ?

  25. On peut ajouter qu’une énergie plus chère fait mécaniquement baisser la productivité de notre industrie, déjà bien malade.

  26. Avec la cruche de Pompili au ministère de l’écologie, on a touché le pompon. Espérons qu’elle fera comme le Hulot et qu’elle dégagera au premier coup de vent un peu fort.

  27. martin j’apprécie habituellement votre style et vos sujets.
    désolé j’habite à proximité d’éoliennes, le coup des hachoirs à oiseaux m’a beaucoup amusé…mais à moins que tous les pays du monde ne possédant pas de réserves pétrolières, et voulant diminuer la production nucléaire , n’aient tous perdu la tête, j’avoue ne pas comprendre ….pour me moquer gentiment; je suis certain que les chats des villages aux alentours tuent davantage d’oiseaux que nos éoliennes.

    • Jamais vu un chat tuer un aigle. Et sur le reste de l’article, un commentaire ?

      • L’extrémité des pales d’une éolienne de 100m de diamètre tournant en 5 secondes se déplace à une vitesse de 220 km/h.

    • Vous riez trop vite !
      Il y a bien des milliers d’oiseaux tués par les pales des éoliennes, consultez les enquêtes de la Ligue de Protection des Oiseaux !!
      Et ce n’est rigolo ni pour les oiseaux ni pour ceux qui les aiment !

    • Zéphyrin, ont s’en fout des autres pays du monde , ici c’est la France ! Gardez vous des exemples des autres pays ou sinon, allez y vivre. Merci

      • ben j’y vis bien justement….et aux conseils municipaux personne ne remet en cause la chose. Le paysage n’est pas encore assez « massacré » pour dissuader les touristes et résidents secondaires
        merci à ceux qui vivent dans des grandes villes et qui s’inquiètent de cette dégradation de notre environnement, c’est sympa…
        Mais notre habitat rural permet cette production injustement décriée ,
        nous sommes au bord de l’autosuffisants dommage pour les métropoles…mais vous avez d’autres avantages c’est ainsi…
        Nous sommes les premiers à faire, de part notre expérience, des propositions d’innovations pour améliorer encore cette technologie . Allez sur le site les « éoliennes citoyennes »

    • Alors, j’ai eu pas mal de chats, mais ils n’ont encore jamais tué d’aigle 😉
      Bon, ceci dit, même sans parler des oiseaux, il y a tout le reste. Le bilan des éoliennes est tout simplement catastrophique. Le nucléaire produit moins cher, sans gaz à effet de serre. Ne surfons pas sur les peurs.

      • je t’apprécie martin …mais tu sais comme moi que le vrai problème c’est la folle expansion humaine. Même le minerai d’uranium ne sera pas éternel….
        Les écolos se plantent par manque d’anticipation…

        • C’est sûr que si on veut faire vivre le monde entier comme les américains ou les européens, ça va coincer. À vouloir faire jouer le principe des vases communicants, à la fin on va tous se retrouver dans un bidonville, au niveau du tiers monde.

        • Les « écolos » dont Mamère , disent :  » la pollution n’a rien à voir avec la démographie » leur cas est désespéré !!

    • Désolé de vous contredire mais pour avoir vécu deux ans à coté d’une (petite) éolienne dédiée à l’alimentation d’un phare. Je peux témoigner avoir vu des dizaines de carcasses de goelands et de mouettes.

Les commentaires sont fermés.