Epoux Pontheault, Harry Roselmack, Roxanne : feu à volonté sur le FN !

Alerte Rouge ! Complots, manipulations, mensonges Anti-FN ! Tous azimuts !

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !

Les manipulations, les complots, les mensonges vont exploser dans les jours, semaines et mois qui viennent, et cela jusqu’aux municipales et européennes. Les meutes de chiens, la baves aux lèvres, UMP, PS, EELV, FG, les médias collabos, etc. sont aux abois électoraux, ils sentent la défaite cuisante venir, le raz-de-marée frontiste… C’est le branle-bas de combat médiatico-politico-collabo !

1)      Affaire candidate FN de Saint-Alban, manipulation d’anciens encartés UMP en mission commandée.

Nadia Portheault (alias Nadia Djelida) d’origine algérienne, n’ira pas au bout de sa démarche. Investie tête de liste à Saint-Alban, commune de 6000 habitants de l’agglomération toulousaine, par le Front national, cette jeune mère de famille a décidé de jeter l’éponge.

Le simple fait que le FN investisse une française d’origine algérienne démontre avec éclat qu’en aucune manière le FN est raciste, mais pour l’ennemi ce fait est escamoté.

En cause : « des propos racistes entendus au sein de la base militante du FN de Haute-Garonne… », « Je suis d’origine algérienne et je ne suis pas d’accord avec certains discours de certains responsables du FN dans mon département», « Stigmatisée pour ses origines algériennes », alors là, pourquoi le FN l’a propulsée tête de liste ?

Tous les deux (le couple Portheault) s’étaient engagés pour « l’idée de rassemblement de tous les Français, l’égalité entre tous et le patriotisme, valeurs défendues par Marine Le Pen», indique Thierry Portheault, ex sympathisant RPR puis UMP.

Nadia : on m’a dit…: « toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four !»

Symbole de l’ouverture du FN (elle a notamment été mise en avant par le FN lors d’un reportage télévisé) Nadia Portheault, « assure avoir été malgré tout stigmatisée pour ses origines ». Ben voyons !

Serge Laroze responsable FN31 : « Dans tous les groupes humains, il y a forcément des débordements et on ne peut pas contrôler tout le monde». Il se méfie pourtant de ce coup de théâtre médiatique : « Il n’y avait pas plus lepéniste, pas plus mariniste que les époux Portheault, madame voulant absolument être tête de liste, monsieur étant toujours volontaire. Je les ai reçus à la maison plusieurs fois. Tout d’un coup, ces militants très engagés disent qu’ils se sont trompés, qu’il y aurait un autre visage au Front… Tout le monde savait que Mme Portheault est d’origine algérienne et cela n’a empêché personne de lui faire complètement confiance jusqu’à lui donner une tête de liste dans l’agglomération toulousaine».

Résultat sans surprise ! Nadia Portheault soutiendra finalement la candidature du maire sortant Raymond-Roger Stramare. Son mari se tâte « pour rejoindre l’UMP » et s’appliquera en tout cas à « dénoncer ce que j’ai vu et entendu au Front».

Le Front national réfute ces accusations et a porté plainte pour diffamation, a expliqué Julien Léonardelli, secrétaire départemental du FN31. « Les époux Portheault devront apporter la preuve à la justice qu’ils ont été tenus ».

2)      Affaire Harry Roselmack, présentateur vedette de TF1, manipulateur ?! « la France raciste est de retour… »

Habituellement peu disert dans les médias, Harry Roselmack signe une virulente tribune dans Le Monde (comme par hasard…) daté du 4 novembre.

Revenant sur le reportage diffusé sur France 2, ou Anne-Sophie Leclere, tête de liste FN aux municipales à Rethel, dans les Ardennes (sa candidature a été suspendue depuis), avait proféré des insultes racistes contre Christiane Taubira, Harry Roselmack écrit : «En vérité, le «dérapage» d’Anne-Sophie Leclere n’est pas pour me déplaire (sic). Parce qu’il n’est pas qu’un dérapage, il est l’expression, peu reluisante, d’une vision du monde partagée au sein du Front national. (Mais qui lui permet de dire cela ?) S’il est faux de dire que tous les électeurs et militants du FN sont racistes, il était tout aussi faux de dire qu’il n’y a pas de racisme dans ce parti. La xénophobie, le racisme en constituent même le ciment essentiel. Et il n’est pas inutile que son vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen le badigeonne consciencieusement, s’écaille de temps en temps ».

Propos typiques, entendus chaque jour dans la bouche de l’ennemi de gôôche et extrême gôôche !

Et l’animateur, engagé et engagé, de 7 à 8 sur TF1 de développer son raisonnement. «Ce qui me chagrine, c’est le fond de racisme qui résiste au temps et aux mots d’ordre (et oui quel culot de résister aux mots d’ordre de la gôôche !), pas seulement au sein du FN, mais au plus profond de la société française ». Mais sur quelle étude est basée son affirmation ? « Ce racisme a laissé des traces et, si on était capable de lire l’inconscient des Français, on y découvrirait bien souvent un Noir naïf, s’exprimant dans un français approximatif, et dépourvu d’Histoire ou, tout du moins, d’oeuvre civilisatrice ».Déplorant notamment, « l’utilisation des vieilles affiches « Y’a bon Banania » qui ne peuvent pas être regardées qu’avec amusement ou nostalgie ». Des affiches doivent encore exister dans les musées mais qui en voit encore dans les bars ?!

3)      La colère sociale inquiète les députés, de droite comme de gauche.

Tous craignent une véritable explosion sociale, qui pourrait bien profiter aux partis extrémistes (car il craignent d’abord pour leurs sièges !) . «On entend souvent des discours du style « il faut tout faire péter». « Et tout faire péter, quand ça n’est pas par la violence, c’est par le vote FN».

Marc Le Fur, député UMP, s’inquiète des Bretons, qui ont manifesté par milliers le week-end dernier. Evoquant un «rassemblement des besogneux», le député est venu passer «un message simple : trop c’est trop ! Les Bretons expriment, au nom de l’ensemble de nos compatriotes, un ras-le-bol face à une fiscalité excessive».

Philippe Gosselin député UMP : «J’entends souvent des gens dire « ça donne envie de tout casser, de faire comme les Bretons ».».

Député UMP des Yvelines, Jacques Myard ne dit pas autre chose : «Les gens sont très inquiets, le pouvoir d’achat sombre, le chômage monte, on se dirige vers une situation à la grecque. Alors bien sûr, les gens nous interpellent et nous demandent quel sera leur avenir».

«Le risque pour les européennes, c’est l’abstention et la montée du FN» explique François-Michel Lambert, député écologiste des Bouches-du-Rhône.

Le message est clair ! Faire peur aux Français !

4)      Mythomanie : après la fille du RER D, celle de l’UNEF !

Le 14 octobre dernier, la République était en danger.. ! oui, oui !

Article délirant du Monde : « Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, une militante de l’UNEF est bousculée par un membre d’un syndicat rival, la tristement célèbre Fédé Paris 1 ».

Pour une histoire mal élucidée d’affiches invitant à une fête à venir qui auraient été recouvertes par d’autres affiches invitant à on ne sait trop quoi… ?

Bref, (…) « les loups sont entrés dans Paris..! » « Car le ventre ayant accouché de la bête immonde a faim ; de haine, il va de soi. La preuve » ? Trois jours plus tard une collègue renchérit, toujours dans le Monde, « On va te violer, sale Arabe ! On sait où t’habites, sale gauchiste ! » « Pis que Jeanne d’Arc au bûcher, c’est la jeunesse qu’on assassine. La pauvre « Roxanne ».

Le nom a été changé (comme les Vladimir…) par les rédactions du Monde et du Nouvel Observateur. « elle est même blessée au visage à coups de cutter ». « La gorge nouée par l’indicible, elle dit tout de même : « Cela n’a duré que quelques secondes et je n’ai pas pu voir mon agresseur (encore une qui a pas de preuve.. !) , mais il est clair qu’il cherchait à atteindre une militante de l’UNEF. »

A l’UNEF, on s’empresse d’affirmer : « L’extrême droite cherche manifestement à prendre pied dans l’université… »

« A notre place …» aurait il pu ajouter si ce syndicat pouvait être honnête. Comme quoi il est toujours possible de faire avouer à la gôôche, l’inavouable ; la mise en coupe réglée des universités par les syndicats de gôôche !

Heureusement, devant le péril « fasciste, naziste, même… », Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et notre inénarrable Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, ne pouvaient que réagir. Au péril de leur vie, évidemment ! La première a assuré la victime de son soutien ; la seconde a tenu à la rencontrer personnellement. L’union sacrée quoi.. !

Seulement voilà ! Le 4 novembre, on apprend que « ce début de génocide étudiant… » n’était que du pipeau ! Et ce par le même Nouvel Observateur, tant qu’à faire ! Ainsi, la seconde donzelle, après un interrogatoire un peu poussé, a avoué avoir « inventé cette histoire ».

Ses motivations ? « La volonté de donner plus d’ampleur à la première agression… » Si tel était le but, il est atteint. Quoique les esprits honnêtes pourraient désormais s’interroger sur la véracité de la « première agression ».

Enième rejeton d’une longue lignée de complots, de propagande et de mensonges, orchestrés par les médias.

Janvier 2003, un rabbin, Gabriel Farhi prétend avoir été poignardé par un individu qui lui aurait hurlé « Allahou Akbar », « avec accent très français …», toutefois. Résultat : le Tout-Paris politico-médiatique, (sans doute avant de prendre le maquis…), se réfugie à la synagogue du XVe arrondissement parisien : Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Jack Lang et même Guy Béart..!

Pas de pot ! Après enquête policière, le mythomane s’était auto-mutilé avec un canif. Cerise sur la kippa.., le rabbin Farhi travaillait comme conseillant d’Audrey Tautou et interprétant même son propre rôle dans deux films. Mieux : il guida Dany Boon (grand pourfendeur du FN…) dans sa conversion au judaïsme, tout en aidant à l’élection du grand rabbin de France, Gilles Bernheim, autre acteur ayant une vilaine tendance à confondre diplômes de théologie et CAP de charcutier-métreur !

En juillet 2004, la fausse agression du RER D, là encore, une jeune fille qui prétend avoir été agressée, « parce que juive ». Tondue à l’arrache et le ventre orné de croix gammées !

Là encore, psychose nationale : France qui retient son souffle et soleil qui s’abstient de tourner, par solidarité.

Pas de pot : Ce n’était pas du pipeau, seulement de la flûte.

Bobard donc, mais rentable ! André Téchiné en ayant même fait un film en 2009, La Fille du RER.

A verser dans la téléréalité. « Roxanne » et les autres « Vladimir » à venir, comme Nabilla. « Non mais, allo, quoi ? »

André GALILEO

image_pdf
0
0