Epuration : Le CSA blâme Zemmour, i>TELE vire Ménard… mais Pulvar dirigera les Inrockuptibles !

Le changement, c’est maintenant ! C’était bien connu, sous Sarkozy, la presse était muselée, ce qui n’empêchait pas 74 % de journalistes de voter Hollande, France Inter, service public, d’être une véritable Pravda de gôche, France 2 de permette à des Drucker ou Ruquier, la bouche en cul-de-poule, et marquant leur profond dégoût, de dire que jamais ils n’inviteraient Marine Le Pen à leurs émissions. Bref, après la dictature sarkozyste, place à la liberté d’expression, que la parole se libère enfin !

Cela a commencé par Robert Ménard, qui nous a annoncé que son trimestriel « Médias », qui osait interviewer tous ceux à qui on ne donnait pas la parole ailleurs avait perdu, en 2 ans, 80 % de recettes publicitaires, sous le fallacieux prétexte que son rédacteur en chef aurait une réputation « sulfureuse ».

[dailymotion xrtno5]

http://www.dailymotion.com/video/xrtno5_interview-de-robert-menard-le-26-juin-2012_news

Depuis deux années et demi, Robert Ménard animait une émission, sur i-tele, où il avait le mérite d’inviter des intervenants pas toujours politiquement corrects. Personne n’a oublié le ton agressif qu’il avait réservé à Pierre Cassen, la veille de l’apéro saucisson-pinard…

[dailymotion xdommc]

http://www.dailymotion.com/video/xdommc_pierre-cassen-face-a-robert-menard_news

Pour autant, par la pertinence de ses questions, et parfois son côté rentre-dedans, il permettait à des véritables questions de société, souvent impossibles à aborder ailleurs, d’être évoquées. I-tele, membre du groupe Canal Plus, a donc  décidé de mettre fin à l’aventure Ménard, ce qui ne devrait pas trop déranger le pouvoir en place.

Autre mal-pensant, Eric Zemmour avait vu, un moment, sa place menacée sur RTL, où, tous les matins, durant trois minutes, à « Z comme Zemmour », il savait amener une lecture de l’information totalement iconoclaste. Sans doute pour faire plaisir au nouveau pouvoir, il a été évoqué un moment sa possible disparition, jusqu’à ce qu’un compromis soit trouvé : il passe de cinq émissions hebdomadaires à seulement deux. Histoire de rajouter de la pression, les vaillants commissaires politiques du CSA, qui n’ont jamais rien dit devant les injures émises contre notre pays par des Bouteldja et autres rappeurs, sans parler des injures grossières contre Marine Le Pen, viennent d’adresser un rappel à l’ordre à Eric Zemmour, coupable, le misérable, d’avoir critiqué les premières mesures de Christiane Taubira.

Nous invitons nos lecteurs à réécouter la chronique incriminée…

[youtube vSB-aokOvCo]

http://www.youtube.com/watch?v=vSB-aokOvCo

Naturellement, Le Nouvel Observateur, égal à lui-même, ne peut que se réjouir de ce qui ressemble bougrement à une épuration des médias, par la plume de l’obscur Claude Soula.

Ce plumitif bien-pensant ne pourra donc que se réjouir que la compagne du ministre du redressement productif, Audrey Pulvar, se retrouve directrice éditoriale des Inrockuptibles.

Surtout que cette farouche avocate de l’indépendance et de la liberté de la presse nous rassure : « Ce ne sera pas un journal PS ».

Le vrai problème est qu’elle ait été obligée de le préciser.

Jeanne Bourdillon

Pétition pour soutenir Robert Ménard :

http://www.ojim.fr/petition-pour-sauver-la-liberte-dexpression-soutenez-robert-menard/

image_pdf
0
0