Erdogan a la majorité… avec l'aide des musulmans turcs de France !

 Erdogan a la majorité... avec l'aide des Turcs de France ! Vous avez dit musulmans modérés ?

Erdogan n’est pas venu pour rien à Strasbourg le 4 octobre dernier faire sa campagne électorale ( on ne reviendra pas sur la magistrale réponse que lui a fait Aymeric Chauprade à cette occasion : http://resistancerepublicaine.eu/2015/erdogan-a-strasbourg-magistrale-gifle-daymeric-chauprade-a-cazeneuve/).
Hélas, son parti a retrouvé la majorité absolue – et les pouvoirs qu’il avait perdus il y a quelques mois -. Erdogan reste donc au pouvoir, il va lui manquer encore quelques voix pour pouvoir transformer la constitution de son pays en régime présidentiel dont la constitution deviendrait, à n’en pas douter, la charia, puisque, déjà en 2001, il voulait le faire et en a été empêché par la Cour européenne des Droits de l’homme. C’était en 2001 et 2003. Je ne suis pas sûre que le jugement serait le même aujourd’hui, aujourd’hui que la Turquie et l’Arabie saoudite trônent dans les instances européennes et internationales décidant des Droits de l’homme…
Gageons que la crise migratoire et que l’Etat islamique ont contribué à sa victoire. Quand rien ne va plus, les peuples ne jouent pas à la roulette russe, ils conservent ceux qu’ils connaissent et donc ils espèrent qu’ils auront l’énergie nécessaire pour les sauver…
Je soupçonne le trio infernal Hollande-Valls-Cazeneuve d’espérer qu’il en soit ainsi et d’accélérer l’invasion migratoire dans ce but : inquiéter les Français, susciter des troubles… qui retiendraient les Français de voter pour l’inconnu ou, carrément qui leur donneraient le prétexte pour annuler les élections et les reporter sine die…
En attendant, on notera que, comme pour Ennahda en Tunisie, les immigrés musulmans en France votent majoritairement pour les plus acharnés à appliquer la loi coranique, et notamment le voile des femmes… 55% des immigrés turcs ont voté Erdogan. Pourtant, ils sont en France pour nombre d’entre eux depuis longtemps, et devraient être intégrés, assimilés… Ils devraient avoir assimilé les beautés et les plaisirs de la liberté dont on jouit (jouissait) dans la patrie des droits de l’homme.
Que nenni… au contraire,  ils veulent le contraire de la France.
Que ne retournent-ils  en Turquie ?
Evidemment, ils ont envie d’avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière par-dessus. Les avantages de la France et l’espoir d’en faire un pays musulman.
L’espoir fait vivre, mais je doute qu’ils puissent le nourrir encore très longtemps…
Christine Tasin
image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. je ne vois pas pourquoi tout étranger vivant en France a la possibilité de voter, de la France, lors des élections dans son pays d’origine, dans ce cas qu’il reste chez lu_, et ce pour qui que ce soit

  2. Supprimons la double nationalité car il me semble que ces « têtes » votent aussi en france

  3. Le beurre, l’argent du beurre et la crémière avec. Et en sus, et surtout, la crèmerie France ! Non, mais ! Vous y pensez ? Seigneur ! La France musulmane ! C’est un cauchemar ! A.Chauprade, A.Del Valle, J.Y Le Gallou, TH. de Monbrial, R. Marchand. Je rêve de les voir un jour, sur un plateau télé, à une heure de grande écoute, interrogés d’un côté par le cher Zemmour et de l’autre, par…askonovic, par exemple ! Mais là, ce n’est plus un cauchemar, c’est un rêve, une utopie….enfin…pour l’instant .

  4. Malgré ce qu’ils lui reprochent, les Turcs ont élu Erdogan parce qu’il est leur meilleur atout pour entrer dans l’Europe. Pauvre de nous!

  5. Ils ont élu Erdogan parce que l’islam règne par la terreur et qu’elle a été infligée pendant la campagne. Officiellement, on ne sait toujours par qui. Mais moi, j’ai mon idée personnelle sur les instigateurs des attentats en Turquie. C’est quand même fou cette religion qui aspire les gens par le mal qu’elle leur fait ; juste le règne de la terreur.

  6. Il y a eu un flash lumineux sous Atatürk parce que Atatürk était intelligent et ferme. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Et le Turc est redevenu ottoman.

Les commentaires sont fermés.