Erdogan-Ursula : Plus que jamais il faut sortir de cette Europe-là !

Publié le 10 avril 2021 - par - 25 commentaires - 981 vues
Traduire la page en :

La scène, retransmise par toutes les grandes télévisions du monde, restera dans l’histoire ! Quel affront pour l’Union européenne que cette humiliation infligée hier à Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, traitée comme un rebus de harem par le méprisant sultan ottoman Erdogan dégoulinant de mépris ! Et ce, sans la moindre réaction de dignité, sinon de fierté, de cette pitoyable dirigeante mûre pour toutes les soumissions et pas davantage du grotesque lourdingue Charles Michel, le président du Conseil européen.

Les choses se sont ainsi déroulées : alors que ces trois personnages entrent dans le salon de réception de la présidence, Erdogan s’installe le premier dans son fauteuil sans le moindre geste de prévenance pour faire prendre place aux deux autres. Le goujat Michel, ne se souciant nullement de ce qu’il n’y ait qu’un seul autre fauteuil de disponible, se l’attribue et s’y asseoit sans se préoccuper d’Ursula. Celle-ci demeure seule, debout, désemparée. Aucun huissier, aucun majordome, aucun serviteur n’est là pour lui apporter un siège. Erdogan n’en a cure. Les conversations publiques à Ankara, c’est l’affaire des hommes.

Alors, toute seule, on l’imagine livide derrière son masque, madame la présidente de la Commission européenne, toute honte bue, s’avise d’aller s’enfoncer dans le canapé qu’elle a repéré au fond du salon ; pas exactement le siège le plus adéquat pour tenir une conversation sur l’avenir des relations de l’Union européenne et de la Turquie. Ursula est comme aspirée par ce « diwan » si parfaitement ottoman…

Le gag, c’est que Le Figaro du mardi titrait sur la question : « L’UE tente de normaliser ses relations avec la Turquie » sic !), et celui de mercredi : « À Ankara, les Européens posent leurs conditions » (re-sic !).

À l’évidence, Angela (Merkel) avait plutôt intimé le conseil à sa créature Ursula, et de même au benêt Michel, de ne point courroucer son cher Erdogan. La stratégie depuis des années de l’Allemagne avec la Turquie, et donc celle de l’Union européenne, se résume en un mot : « soumission » !

L’Allemagne, dit-on, a des intérêts économiques en Turquie. Comme si la réciproque n’était pas vraie. Elle a surtout plus de quatre millions de travailleurs turcs sur son territoire, étroitement contrôlés par le régime d’Erdogan. Et l’Allemagne, eh oui, a peur de les mécontenter, comme la France a peur de mécontenter ses six millions d’Algériens.

On nous dit encore que la Turquie héberge sur son territoire près de quatre millions de réfugiés syriens et que si l’on n’est pas gentil avec elle, c’est-à-dire très généreux pour lui en financer l’accueil (à hauteur de 485 millions d’euros pour l’année 2020 !), elle pourrait les envoyer massivement et irrésistiblement vers l’Europe. Comme s’il n’allait pas de soi que c’est dans les pays de l’Oumma que des réfugiés musulmans doivent être accueillis.

Le néo-sultan Erdogan qui a naguère fortement aidé l’État islamique au Levant (Daesh) à installer son régime d’abominations en Syrie et en Irak, est certes un parfait maître-chanteur. Mais il l’est d’autant plus facilement qu’il sait d’expérience que l’Union européenne ne cessera d’aller d’aplatissements en aplatissements. Et ça lui est d’autant plus agréable lorsque ce sont notamment des femmes comme Angela et Ursula qui veulent de cette politique de soumission. On attendrait d’ailleurs après l’humiliation faite à cette dernière de grandes manifestations d’indignation des féministes européennes. Il semble que cela ne vienne pas. Peut-être faudrait-il des psychanalystes et des sexologues pour expliquer pourquoi ?

Quoi qu’il en soit, avant que la Turquie ne puisse entrer dans l’Europe, il faudrait que la France sorte de cette Europe-là !

Mais y a-t-il un grand parti pour l’exiger encore ?

Bernard Antony

Après l’injure d’Erdogan à la pauvre Ursula Von der Leyen, plus que jamais il faut sortir de cette Europe-là !

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
raskasse

A sa place, je me serais barrée !!! Mais elle est à l’image de l’union européenne : voleuse, tricheuse, menteuse et pleutre !!!
Géniale cette europe de Merde qui appauvrit les classes moyennes et déroule le tapis rouge à tous les demeurés musulmans, quel qu’ils soient.

incongru

il y a des questions de précéances, de diplomaties ;
il y a la politesse ! en Europe, mes mecs ne s’assient pas avant les nanas, point final, quelle que soient les circonstances, malgré les mufles qui passent outre;
ce charles michel est pire que le mufle qui les reçoit, il ignore le b à ba de la civilité occidentale, et Louis XIV qui se prévalait de saluer quelque femme qui soit devrait être un exemple
mais où sommes nous tombés ?????

raslebol

Frexit, Frexit, Frexit, avec un président couillu, un ministère en plusieurs sections pour la remigration totale et de la d’échéance de la nationalité Française à tout les muzz, la destruction de tout les édifices religieux muzz ainsi que toutes les écoles coranomerdiques, du recensement journalier des traîtres collabos …
La liste est encore longue, il faudrait même plusieurs ministères pour rendre la France propre afin d’y retrouver le plaisir d’y vivre !!!

D. Lajoie

Il faut surtout que ” cette Europe-là ” dise au dictateur turc qu’il ne sera jamais admis dans l’UE .

Aux Armes Citoyens

Tous emprisonnés à la Bastille, au pain sec et à l’eau et qu’ils se bouffent le nez et s’entre-tuent !

Aux Armes Citoyens

De toute façon, l’ue est en train de se déglinguer. Le fait de confiner à tout-va et de RE-confiner, est un aveu de faiblesse, seulement, ils ne le savent pas ou alors, ils le savent et ils ont les chocottes.
Tout allait bien quand c’était à 5 avec seulement pour objectif, des échanges commerciaux. Et ce n’était que ça !
Mais ils ont embarqué des pays à la c… miséreux, avec leurs hordes mafieuses, nous ont imposé une monnaie unique qui n’était pas prévue au départ, imposer des lois scélérates, perverses et ignominieuses, bref, ça n’arrête pas…
Un matin on se réveille et on apprend que l’ue compte un autre pays à la c… de plus.
Ils nous pompent tellement de fric, qu’on n’a plus les moyens de concurrencer la chine, l’inde et l’asie tout entière. La turquie serait le bouquet garni.

HERVE BOISMERY

Assurément le Sultan Erdogan a manqué de tact…Il aurait dû inviter Ursula à venir s’asseoir sur ses genoux afin de la peloter en public. L’honneur de l’Europe en eût été sauvé. Et l’Allemande serait montée au septième ciel.

Superdupont

J’aurai voulu voir une marion maréchal ou même une nadine morano face à erdogan !! Rappelons que poutine avait fait poireauter erdogan dans une piece pendant qq minutes avant de le recevoir !!

Les ROUGES

cela se nomme La Soumission !

Josh

Visiblement, l Allemagne est plus apte à produire de grosses voitures semblables à de petits chars d assaut que s arrache bouche bée la bourgeoisie française, qu’ à former des femmes politiques qui ‘tiennent la route’.
Quant à la France, on ne sait toujours pas si une Marine le Pen a le brio d une DS gaullienne, ou si elle n est en fait qu une vieille guimbarde cahotante déjà promise à la casse.

ursule

ASSELINEAU : ..Tiens, tiens..
La presse mainstream commence à présenter l’affaire d’Anka.sous son vrai jour.
C’est-à-dire exactement celui que j’ai exposé d’emblée il y a 2 jours et demi: un conflit Conseil
95% des médias et observateurs, de droite à gauche, se sont précipités avec irréflexion pour accuser le président #Erdogan de «misogynie» dans l’affaire d’Ankara.Ils n’ont rien compris à la guerre entre Conseil
…En vérité, Von der Leyen avait été encore plus mal traitée lorsque #Erdogan est venu en visite officielle à Bruxelles les 9 et 10 mars 2020 ! Comme le montrent la photo précédente et la photo ci-jointe, le Pdt du Conseil Michel a tout fait pour éclipser la Pdte de la Commission.
..

Pivoine

Charles Michel et Ursula von der Leyen ne s’entendent pas. Ceci explique peut-être cela.

ausweis bitte

CHARLES “MIS/SEL” N’EST QU’UN GOUJAT BIEN PAYE MAIS SANS ÉDUCATION .

QUAND A” PANZER USCHI” ELLE N’EST QUE “L’HOMME DE MAINS” DE MERKEL QUI VEUT VENDRE SES BAGNOLES A TOUT PRIX ET SURTOUT EVITER TOUTES VAGUES AVEC SES MILLIONS DE TURCS PRETS A EN DÉCOUDRE – – EN TEUTONNIE.
CHEZ NOUS , NOTRE “PRECIEUSE RIDICULE” EST A LA TRAINE DE CETTE IMPÉRITIE DÉLIBÉRÉE .
RESULTATS.
POLITIQUE ÉTRANGÈRE :EUROPE = ZÉRO .
FRANCE = TRIPLE ZÉROS
ON VA FINIR PAR REGRETTER LE GRAND CHARLES DES MAUVAISES ANNÉES ! !
AMEN.

Gabriel Zallas

“La pauvre Ursula Von der Leyen”… bon soyons clair qui est-elle ? Réponse : rien d’autre qu’une fonctionnaire chef de service représentant une commission qui n’a le mérite que de se représenter elle-même. Ce n’est pas un Chef d’Etat et protocolairement elle n’a aucunement vocation à traiter d’égal à égal avec un Président élu et représentant son peuple et son pays.
D’accord avec bon nombre d’entre vous, Erdogan est un muffle et un plouc, dangereux certes mais il est dans l’étiquette et la hiérarchie de sa fonction à ne pas discuter avec une fonctionnaire d’un pays qui n’existe pas.

Joël

“rien d’autre qu’une fonctionnaire chef de service” élue par personne à part ses complices, et mieux payée que les chefs d’états.

Marnie

L’Allemagne est fidèle à elle-même : toujours admirative et soumise à l’Islam. Frexit et vite !

HARGOTT

SI l’on parle ainsi, il faut aussi en finir avec la France, pour la même raison !

Marnie

Heureusement, certains français dénoncent cette trahison de ces dhimmis qui trahissent leur pays. Frexit et vite !

ausweis bitte

SANS LA FRANCE,L’EUROPE N’EXISTE PLUS.
LES TEUTONS DEVRAIENT COMPRENDRE CELA.

UN PEU DE CHANTAGE DE NOTRE PART DE CE COTE LÀ AURAIT LE MÉRITE DE LEUR OUVRIR “LA COMPRENOIRE”ET DE MODERER SANS DOUTE LEURS ETERNELS EGOISMES.
CELA POURRAIT SE FAIRE APRES L’EXCLUSION DU COUPLE MERKEL/MACRON.
AMEN.

patphil

les carpettes !
qui ne disent mot sur le fait mais qui osent faire tout un (mini) patakès une fois revenus à la maison !

anonyme

Félicitons pour une fois Erdogan : sans le vouloir certes, il a démontré aux peuples européens que les dirigeants officiels de l’UE ne sont que des marionnettes, des exécutants de second ordre.

Gérard Rolland

C’est peut-être un incident de bon augure ! En 1830 la France débarquait à Sidi Ferruch pour punir Alger sous prétexte de laver l’affront subi par l’Ambassadeur de France qui avait été giflé par le Dey d’un coup d’éventail … quelques années auparavant !

Eva

Le but, en fait, était d’en finir avec les attaques incessantes que la France avait subies dès le 8ème siècle de la part des pirates barbaresques, venus avec leurs acolytes turcs pour mettre à feu et à sang les villes françaises, enlevant femmes et enfants blancs pour les réduire en esclavage.
Rappelons que l’arrivée des Français au Maghreb a permis de mettre fin à l’esclavagisme dans ces contrées.

patphil

pour laver un affront il faut avoir un minimum d’honneur, ce qu’ils n’ont manifestement pas

Gabriel Zallas

Mouais… mais nous sommes en 2021 et de 1ère puissance militaire en 1830 nous sommes passés au 7me rang, encore que grâce provisoirement à l’arme atomique mais surement pas avec nos cent mille militaires, certes talentueux mais tout riquiqui face à la Turquie qui a dejà placé ses “pions” au sein même de notre territoire national. Avec nos dirigeants il ne faut pas rêver. La dernière manifestation de force envers les Turcs n’a pas été très concluante, rappellez-vous les Dardanelles, malgré qu’au début du siècle dernier nos anciens en avaient plus.

Lire Aussi