Eric Clapton sauve l’honneur des « artistes engagés »

Eric Clapton vient, à contre-courant de ce showbiz superficiel mondial, de sortir une magnifique chanson avec, pour support, une vidéo originale. Il y dénonce sans aucune ambiguïté la folie criminelle des covidistes, ce qui a eu pour conséquence des tensions et des ruptures aussi bien dans son milieu professionnel qu’avec des gens de sa famille. Il explique tout cela posément dans un long entretien.

Souvent présenté dans divers médias comme chanteur-compositeur, Eric Clapton est, accessoirement, un des meilleurs guitaristes au monde, mais ce « détail » échappe à beaucoup de journalistes. Une photo d’un tag sur la palissade d’un chantier de Londres, et qui a fait le tour du monde, a fait entrer l’ami de George Harrison dans l’éternité dès le milieu des années soixante. Il n’avait que vingt ans.
Parler de la technique guitaristique de Clapton n’est pas mon sujet, bien sûr, elle a été analysée maintes fois et en détail pendant des décennies. Clapton is God ? On peut en débattre mais il est sans aucun doute un géant, un grand guitariste parmi les grands guitaristes.

Géant ? Mais qui dit géant dit nain, par opposition. Ce qui m’amène à parler du milieu artistique français et plus précisément de celui des musiciens. Des nains, des couards, des péteux, des opportunistes, des profiteurs. En un mot : des lâches, quand ils ne sont pas carrément collabos comme une bande de guignols appelée Indochine.

Mais où sont passés les artistes « engagés » ? Ont-ils tous dégagé ? C’est marrant car déjà, dans les années soixante-dix, leurs diverses prises de position ne me faisaient ni chaud ni froid car elles étaient simplistes, convenues, quelquefois ridicules, ne demandaient aucun courage et avaient l’avantage de rapporter beaucoup. Ils inventaient un racisme français qui n’existait pas ou peu. Ils enfonçaient des portes ouvertes mais ne voyaient pas celles, terribles et bien fermées, des goulags. L’intensité de leurs fausses et très snobs déclarations d’amour au Parti communiste français était proportionnelle à la taille de leurs comptes en banque. Ceux qui « l’ouvraient » n’étaient que de ridicules rebelles de salon de thé. Ils n’impressionnaient que les naïfs qui étaient nombreux.
Seules leurs musiques présentaient pour moi un intérêt car elles étaient souvent de grande qualité.

Le coup de gueule de Balavoine contre Mitterrand, que pourtant je détestais, et que j’ai vu en direct, puait le coup de pub à plein nez. Où sont passés les Souchon, Cabrel, Le Forestier, Aubert, Renaud, Lavilliers ? Le peuple de France qui les a faits riches est en grande souffrance, particulièrement depuis dix ans, mais ils ne voient rien ou plutôt, ne veulent pas voir. Ce faisant, ils ne font que confirmer ce pour qui je les ai toujours pris.

Des yeux crevés, des mains arrachées, des situations de détresse morale et matérielle, des attaques au couteau par milliers, des centaines de milliers de cambriolages, des squats, des viols de femmes et d’enfants, des centaines d’églises saccagées chaque année, des voitures qui brûlent et, pour finir, une terrifiante privation de libertés motivée par un danger sanitaire qui n’existe que parce que totalement organisé par un psychopathe, comme est organisée l’invasion migratoire. Qu’ont à écrire sur ces sujets les auteurs de chansons « à message », qu’ont à déclarer et à chanter les artistes « engagés » ? Qu’ont-ils à dire sur le comportement odieux des forces de l’ordre, acceptant ce travail dégueulasse de tabassage du peuple au service d’un pouvoir totalement illégitime, intégralement corrompu et aux abois ? Aucun de ces sujets n’est rémunérateur, lucratif, payant, telle est la vérité ! La doxa, le politiquement correct, le conformisme, la moutonnerie généralisée commandent de se taire. Ces thèmes sont dangereux. Il est très mal vu de les évoquer car ils n’existent pas pour ceux qui ont fait le choix de l’aveuglement volontaire. Des coups de gueule oui, mais à condition qu’ils ne provoquent pas l’ire ou les crachats de leurs collègues, car cela fait tache sur les paillettes et ça conduit ensuite au bannissement, à l’exclusion de ce joli et très confortable univers artistique. Les voyages autour du monde, les vacances sur l’île Maurice ou en Californie, les guitares à quinze mille euros pièce, les studios d’enregistrement personnels de soixante-dix mètres carrés, les résidences secondaires dans le Luberon, en Espagne, en Italie ou au Maroc, c’est leurs vies et ils n’y renonceront jamais.

Et le peuple de France, alors ? Le peuple ? Quel peuple ? Ah, les sans-dents, les fumeurs de clopes roulant au diesel, ceux qui n’ont qu’à traverser la rue pour trouver un emploi au Smic ? Ils sont ni leur problème ni leur monde, ils les méprisent, ne font et n’ont toujours fait que s’en servir. Ils soutiennent ouvertement un pouvoir tyrannique par intérêt matériel, par confort intellectuel, par veulerie, par amour du fric et de toute l’aisance qu’il apporte.

Des nains, des minables, des couards, voilà ce qu’ils sont !

Jim Jeffender

image_pdf
0
0

34 Commentaires

  1. Clapton était considéré comme le dieu de la guitare en1964 65 66, suivi de près par Jeff Beck et Jimmy Page. Arrive l’explosion Hendrix en 1966, ils s’inclinent devant le génie !

  2. Comme les acteurs !!! Et pourtant, comme pour les envahisseurs, c’est toujours ce pauvre peuple de france qui pait la facture, enfin, leurs salaires !!!

  3. Le Directeur de Recherches du CNRS lance l’alerte
    “la vaccination est PLUS dangereuse que la maladie !
    https://twitter.com/Krieger66362259/status/1433167179357294596

    Tarbes : un chirurgien de l’hôpital qualifie la vaccination de “génocide” :
    “Cette injection n’est pas un vaccin, c’est une thérapie génique. Cette injection est responsable de complications qu’on appelle effets indésirables mais ce sont en fait des complications. Ce qui se passe actuellement est dramatique car à l’hôpital, depuis le 20 août, deux jeunes de 17 et 20 ans ont des myocardites, deux jours après leur vaccination » a ainsi déclaré le praticien
    https://twitter.com/lrestistant73/status/1430819470260461568

    • Mais oui bien sûr, vous irez expliquer ça aux familles des 18 personnes décédées que je connais et qui étaient TOUTES non vaccinées.

  4. Fichtre ! Bravo pour déballer ce que vous pensez, pas loin de mes propres idées d’ailleurs. Je suis un vieux crocodile qui va avoir 79 ans, toute ma vie on m’a considéré comme un facho (terme très à la mode chez les gauchiasses en panne d’argument contradictoire) car j’ai connu une vie de liberté, la vraie et j’ai vu se resserer tout doucement le lacet autour du cou de mes citoyens pour les étouffer et justement tous les braves gens que vous citez n’ont pas levé le petit doigt ; mieux encore ils étaient du côté de l’ordre (le leur) prônant une liberté qu’ils se réservaient à leur seul usage. Ecoeuré, j’ai fini par m’expatrier sous d’autres cieux mais j’ai mal à la France que j’ai connu et à cet avenir noirâtre que l’on réserve à mes petits enfants sans qu’ils s’en rendent compte.

  5. Le passe sanitaire a fait baisser les entrées au cinéma, au théâtre, et on verra bien pour les concerts…
    Leurs revenus devraient considérablement baisser !

    • Oui, et puis ? C’est inécoutable, fouilli….ce n’est pas de la guitare, mais un salmigondis de notes. Pas jaloux, voyez vous, mais j’aime la musique, pas le bruit.

  6. « Jim »,
    Ceci dit, personnellement les guitaristes, leurs niveaux, j’en ai rien à foutre, la situation est trop grave !
    Mais je suis d’accord avec vous sur l’analyse de ce monde
    Il n’y a plus ou très peu de contradicteurs qui seraient en mesure de nous « enchanter en chanson », de créer de l’espoir !
    RENAUD où es-tu ?

    • Révolutionem, si mon introduction est musicale, elle n’est qu’un prétexte à un article politique. Oui, quand il y a le feu à la maison, on ne se préoccupe pas de la couleur des rideaux ou du jeu de guitare de Clapton. Oui la situation est grave c’est pourquoi elle souligne l’incroyable et révoltante lâcheté de quatre-vingts quinze pour cent des artistes européens. Si la France se relève de cette situation dramatique je souhaite que ces couards, ces complices par leur silence, le payent cher. C’est le seul but de mon article.

  7. Ted Nugent, également chanteur et guitariste, né aux USA directement quant à lui, a aussi pris position contre le covidisme. Mais c’est un partisan républicain et trumpiste depuis des années. Rien de bien nouveau pour lui.

    • Rien d’étonnant de la part de Ted Nugent. Ce n’est pas nouveau. Cela fait plus de quarante ans que ses différentes prises de position montrent « qu’il en a ». J’ai eu la chance de le voir deux fois.

  8. Je n’ai jamais compris pourquoi Clapton était aussi bien considéré comme guitariste. Un peu comme Mark Knopfler, des guitaristes très moyens. Rien à voir avec le génie d’un Eddie Van Halen ou d’un Carlos Santana. Mais puisque qu’apparemment il pense comme vous pour le covid, c’est donc un génie, j’ai bon?

    • Jean-Louis, vous avez parfaitement compris mon propos : c’est un grand guitariste parce qu’il pense comme moi. Si tel n’avait pas été le cas, j’aurais dis qu’il ne savait pas jouer. Accessoirement, je vous apprends que génie et géant ne sont pas synonymes. Les mots ont un sens. Les génies sont pour moi Hendrix ou Pastorius.

      • Hendrix et Pastorius, très bon choix que je ne conteste pas. « Génie », « géant » vous chipotez un peu là. Mais pour en revenir à Clapton, quelque chose me dit que s’il n’avait pas parler du sujet du moment vous n’auriez pas eu l’idee de le dépoussiérer géant, génie ou pas. À Joël, Joe Satriani je prend évidemment et je salue un connaisseur. Quand à Émile, désolé d’avoir choqué la groupie que vous semblez être. Mais je maintient…

        • Jean-Louis, ou vous êtes de mauvaise fois, ou vous avez besoin d’explications supplémentaires. Le mot « génie » se trouve dans votre commentaire, pas dans mon article, et d’une. J’ai vu Santana une fois et Satriani quatre fois. Précision totalement anecdotique, je l’avoue, il m’a donné un médiator en 1995 que j’ai toujours. Si je devais écrire un article musical sur les deux GRANDS guitaristes que sont Clapton et Knopfler je ne le ferais pas ici, ce n’est pas le lieu. Le coup de gueule de Clapton, que j’admire depuis toujours, a été pour moi l’occasion d’écrire un article POLITIQUE sur un constat que j’ai fait il y a plus quatre décennies. Sa prise de position a été l’occasion pour moi de publier cet article que j’envisageais d’écrire depuis la crise des Gilets Jaunes.

          • Haha, j’adore les débats sur qui est un grand guitariste ou pas ! La première chose serait de faire la différence entre un grand technicien du jeu en tant que musicien et un grand compositeur qui aborde la musique par la guitare. Clapton, Knopfler ou Santana sont dans la deuxième catégorie, Van Hallen ou Satriani dans la première. J’espère que ça efface un peu les désaccords entre les uns et les autres. Quant à Hendrix, d’après moi, il était un peu à cheval sur les deux, sans être ni un ultra grand technicien ( mais les ultra sont venus après, avec le métal ) ni un ultra grand compositeur, malgré de très beaux morceaux comme Little Wing, et était surtout un grand explorateur et défricheur. Et Pastorius était bassiste, on va quand même pas tout mélanger.

          • Jim, vous continuez à chipoter, comme d’autres discutent du sexe des anges quand la,maison brûle. Par ailleurs, même si c’est pas tout à fait le lieu, je préfère à la limite des articles sur des musiciens que la multitude d’articles soporifiques sur le covid, dont certains sont truffés de fake news et qui polluent RL depuis quelques temps. Alors n’hesitez pas à faire un article sur Mark Knopfler , voire même Django Reinhardt si vous voulez…on pourra peut être se rejoindre sur un sujet au moins.

            • Jean-Louis, si vous pouvez incriminer des articles RL porteurs de fake news sur le covid, j’espère que vous en avez fait part car dans tous les cas, le plus utile c’est encore ça. Je n’exclue pas que ce soit possible, mais justement, on a trop besoin de savoir, de trier le vrai du faux. Au besoin, si vous avez le temps, faîtes carrément un article pour traiter le sujet, c’est vraiment important. Enfin, je pense que vous ne lirez pas ce commentaire malheureusement.

  9. « (…) une terrifiante privation de libertés motivée par un danger sanitaire qui n’existe que parce que totalement organisé par un psychopathe, comme est organisée l’invasion migratoire » Toutefois, il faut reconnaître que sans d’autres psychopathes à son service, il aurait été RIEN !
    Vous oubliez Francis Lalanne, auteur-compositeur-interprète français, également acteur, écrivain, poète, et Jean-Marie Bigard, humoriste, acteur et réalisateur, jouent leur carrière avec ceux que les autres « artistes humanistes » ont abandonnés. Merci à eux d’exister.

    • Vent d’Est, Vent d’Ouest, vous avez parfaitement raison, c’est la grande addition de nullités qui fait la « force » du nain psychopathe. Vous avez aussi raison pour les artistes que vous citez. Parmi les soutiens aux Gilets Jaunes, il y avait aussi Nicoletta, Polnareff et probablement quelques autres. Véronique Genest a affirmé qu’elle était islamophobe, ce qui relève de l’héroïsme dans son milieu professionnel. Mais je m’en prends à ceux qui « l’ouvraient » quand il n’y avait rien à dénoncer mais du pognon à prendre et la ferment comme des lâches aujourd’hui. Francis Lalanne est aussi talentueux que courageux. En Angleterre il y a aussi Roger Daltrey qui, en pleine invasion migratoire, a osé dire – horreur – que lui se souciait de la condition des ouvriers anglais.

  10. Tiens, un papier rafraîchissant, en plus pour parler d’un grand bonhomme, quoique guitariste surévalué.
    Dommage qu’il n’y ait ni lien ni titre de la chanson en question.

    • il s’est fait violement clashé par Brian May puisqu’Eric Clapton ne peut plus jouer de la guitare

  11. C’est exactement ça.
    C’est la bien pensance du milieu artistique français, très à gauche, très stalinien en fait, très nomenklaturiste : des artistes officiels de régime communiste.

      • Et ils veulent faire rapatrier des « artistes » afghans +intellectuels{ de gooche} , comme si on n en avait pas assez, qui coûtent un pognon fou à la caisse de chômage, d ailleurs le medef n avait il pas demandé de revoir ce système, comme la cour des comptes au sujet de la tele

Les commentaires sont fermés.