Eric Zemmour pris au piège de Blanquer

Publié le 14 février 2018 - par - 56 commentaires - 3 459 vues
Share

L’éditorial d’Eric ZEMMOUR sur la politique éducative de Jean-Michel BLANQUER au micro de RTL le 13 /02/2018 laisse pour le moins sans voix et pantois !
Une telle prestation de la part d’un journaliste qui, par ailleurs, ne manque ni de talent ni de discernement fut une surprise et une déconvenue d’autant plus grandes et les erreurs énoncées trop conséquentes pour qu’il soit possible de garder le silence sur un discours qui ne peut qu’abuser un public nombreux.

Au rendu d’une telle « copie » l’appréciation portée par un professeur pourrait être  : « sujet non compris, trop de contresens, revoyez l’ensemble de votre travail. »

https://www.youtube.com/watch?v=V33uY7hENFk

« Errare humanum est », certes ! mais si l’on veut éviter la persévérance dans l’erreur, mieux vaut rétablir au plus tôt la vérité.
Les pédagogistes souffriraient de la politique éducative de Jean-Michel BLANQUER
Eric Zemmour présente son éditorial comme une souffrance des pédagogistes – qui ont littéralement saccagé l’Education Nationale depuis des décennies – au vu des décisions que Jean-Michel BLANQUER serait censé prendre : «…Chaque jour est un jour de souffrance, chaque jour est une torture, chaque jour sa catastrophe, chaque jour son offense, son humiliation … » dit-il… et faisant un inventaire à la Prévert , «  …un jour c’est la méthode syllabique, le bon vieux B.A.BA qui revient en majesté ( ?!), un jour c’est la dictée, et maintenant les quatre opérations, même la division dès le cours préparatoire, demain peut-être, la fin du bac dans une pochette surprise et pourquoi pas la sélection à l’université… non ! C’est trop de douleur ! Entendre un membre de la commission Villani dire « l’objectif de la mission est de rompre avec l’engrenage dans lequel l’enseignement est plongé depuis 40 ans, c’est plus qu’il n’en peuvent supporter… »

En tant que non-pédagogiste, c’est également trop ! Vraiment trop de douleur qu’il ne soit possible de supporter en silence !

Le cynisme de Jean-Michel BLANQUER

Certes, Eric ZEMMOUR a quelques excuses !  En effet, toutes les décisions prises par Jean-Michel BLANQUER et qui s’apparentent à un projet « authentiquement réactionnaire » (sic) c’est-à-dire en réalité à des conceptions qui ont fait la gloire passée de notre Ecole, sont bien mises en œuvre, mais uniquement dans les « réseaux d’éducation prioritaire », c’est-à-dire uniquement en faveur des élèves issus de l’immigration, et le plus redoutable axe de communication de Jean-Michel BLANQUER consiste à présenter avec le cynisme le plus éhonté, tous les dispositifs salutaires pour le système éducatif mais qui s’appliquent uniquement dans les REP (Réseaux d’Education Prioritaire) comme s’ils étaient applicables et appliqués à tous, c’est-à-dire également à nos enfants.

Et quand il visite des écoles où il met en évidence, la lecture acquise dès le CP dans des classes dédoublées et avec des méthodes éprouvées, les dictées, les fables de La Fontaine, les leçons de morale, les chorales, les cours de latin-grec… il se situe toujours dans les écoles des réseaux d’éducation prioritaire.

Deux systèmes éducatifs  aux objectifs et moyens diamétralement opposés

A cet égard, rappelons qu’en vertu de la loi de refondation de l’école du 7 juillet 2013, loi résultant de l’aboutissement d’un lent processus de bi-partition qui a pris naissance depuis plusieurs décennies, il existe deux système éducatifs qui fonctionnent en parallèle avec des objectifs et des moyens éducatifs diamétralement opposés.

Un système éducatif pour nos enfants

Un pour nos enfants, basé sur des méthodes anti-pédagogiques destructrices de l’intelligence et de la formation intellectuelle et notamment sur les méthodes de lecture de nature globale qui perdurent avec JM.BLANQUER – dont la dernière supercherie en date est de qualifier « syllabiques » les méthodes « semi-globales » – et sur le constructivisme, autrement dit, système où la transmission des savoirs et la formation intellectuelle disparaissent et où les élèves sont censés construire leur savoir à travers des activités diverses et variées, suivant un parcours qui leur est personnel, sans obligation de résultat.

« Et ça ne marche pas … » , comme l’a déclaré Jean-Pierre Chevènement le 4 septembre 2017 sur LCI au micro d’Audrey Mara mais méthodes que Jean-Michel BLANQUER ne remet absolument pas en cause contrairement à ce que prétend J.-P. Chevènement, puisque le ministre a dit qu’il conservait l’interdisciplinarité – marque du constructivisme – « qui va dans le bon sens »(sic).

Un système éducatif pour les élèves issus de l’immigration

Un système éducatif pour les réseaux d’éducation prioritaire ( REP et REP+ – 1100 sur le territoire national scolarisant 1 200 000 élèves), autrement dit pour les élèves issus de l’immigration y compris les enfants de clandestins scolarisés dans les REP+ c’est-à-dire les REP renforcés ; dans ce système, est dispensé un enseignement de qualité accompagné d’un soutien personnalisé, avec un personnel spécifiquement formé, des méthodes pédagogiques efficaces (sic), l’acquisition d’une « culture solide » (sic), l’objectif d’excellence de résultats rigoureusement contrôlés (avec remise de prix, d’excellence notamment). C’est le point le plus important (cf. « Ecole, la haute trahison » – Editions Apopsix 2017).

Autres erreurs…

Mais d’autres erreurs se sont glissées dans le discours d’Eric ZEMMOUR.
Quand il encense Claude Allègre – en réalité, pédagogiste parmi les pédagogistes dont personne « n’a eu la peau » (sic) mais qui a « eu la peau » de l’Ecole, contrairement à une idée largement répandue – et attaque N. V.BELKACEM – qu’il est de bon ton de critiquer si l’on veut faire apparaître JM BLANQUER comme un redresseur de torts – il est tout autant dans l’erreur.

Enfin, quand il dit que BLANQUER oblige les pédagogistes à démissionner de tous leurs lieux de pouvoir, il est encore dans l’erreur : Michel LUSSAULT, directeur du CSP (Conseil Supérieur des Programmes) a été poussé à la démission tout simplement parce que sa mission de refonte des programmes des collèges était terminée, mais pas une seule décision prise par JM BLANQUER ne s’est démarquée fondamentalement de la politique de son prédécesseur, contrairement aux annonces faites dans la Presse ; seuls, de simples assouplissements ont été apportés et encore ! (le prétendu rétablissement des classes bi-langues qui n’avaient jamais été supprimées, le prétendu retour du latin sans aucune disposition de fond correspondante, etc…).

Conclusion

Alors, quand Eric ZEMMOUR prétend que Jean-Michel BLANQUER « reconstruit l’Ecole pierre après pierre, l’« Ecole d’avant » qu’ils (les pédagogistes) ont tant haïe » , il faut bien s’imprégner de cette réalité catastrophique pour l’avenir de nos enfants et de la société française : cette politique éducative de « l’Ecole d’avant » n’est pas pour nos enfants et Jean-Michel BLANQUER ne fait que poursuivre et renforcer une politique déjà très aboutie en la seule faveur des élèves issus de l’immigration dans les réseaux d’éducation prioritaire.

Claude Meunier-Berthelot

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Contact666

Zemmour commence a trahir le peuple francais de souche. Ce n’est que le debut!!!!! En attendant; il rejoint ses amis élus!!!

Gally

Marrant, jusqu’à dernièrement les antisémites compulsifs se tenaient avec Zemmour. Comme quoi cette tare relève de la compulsion pathologique…

Antique Rouille

Hélas oui !
VK, où je suis, en regorge !
Ils sont islamo-compatibles et ne cherchent même pas à voir l’influence maçonnico-protestante !

lafronde

La Discrimination « positive » est « En marche ! » A l’école, comme on le voit ici, mais aussi dans les décisions de « Justice ». Le tueur de vieille femme de la Drôme est déclaré « irresponsable » car psychotique ! Et le logeur de terroriste est relaxé, car  » il ne savait pas à qui il avait affaire ! où du moins personne de son quartier islamique, n’a témoigné contre lui ! Ce modèle de Société :Oumma-Omerta que le pouvoir veut diffuser partout ailleurs par cette discrimination « positive » dans le logement « social » en fait « ethnique » ou « colonial » où par le moyen des lois SRU, vous allez financer le logement des diversitaires opprimés « chez les riches » (en fait les familles qui tentent de fuir l’enfer du « vivre-ensemble-avec la racaille ». La République est devenue une vaste entreprise coloniale !

Dorylée

Normalement, si l’escroc est très bon, tout le monde en dit du bien. Tous étaient admiratifs devant le savoir faire de Madoff jusqu’au jour où la catastrophe s’est révélée à tous. Méfions nous des mirages…

Nice la belle

Il peut arriver à Zemmour de dire des conneries !
Il peut arriver à Macron d’avoir un très bon ministre !

Margot Faubourg

Il se peut en effet, mais un bon ministre au milieu de sinistres que crains que cela ne donne pas grand chose….

dufaitrez

Ecouté Zemmour en direct un certain matin ! Quelle belle analyse du passé !
Dès le premier jour, et malgré les critiques, j’ai situé Blanquer au TOP !
Pas de pot ? Les sondages disent pareil !
Il va scier les « défenses » du Mammouth ! Virés les pédagos, bonjour les Pros !
Blanquer enfile les chausses de nos Hussards de jadis !

Maya55

Que ses chausses le mènent partout en dehors des REP et REP + !

mayall

D’où tenez vous cette information de double education, j’ai l’impression de lire de la bouillie, double programme ? double formatio,, doubles manuels …etc…
RL se met il aux fake news ?

Trannod

Allez voir les profs sur le terrain
c’est la pure vérité
moyens accrus pour les racailles
les autres ont des parents….qu’ils se démerdent avec eux …ils savent lire et ont pour la majorité un JoB
c’est le sentiment de Profs de mes relations

Maya55

Enfin quelqu’un qui confirme la vérité de l’article ! Confirmé , l’imposture de cette réforme injuste car réservée à certains alors qu’il s’agit de l’école et des valeurs de la République .
Encore une fois dommage qu’Eric Zemmour ait fait l’impasse sur le plus important .
L’ignorait-il ou aurait-il eu des consignes ?

Lustuc

Zemmour a suffisamment de proces contre lui pour ne pas etre aux ordres. …mais , comme Finkielkraut ; il n’est pas toujours aussi informe qu’ il le croit. Mais , entre lui, Finkielkraut et Onfray; il est celui qui resiste le mieux a l’ ideologie et de loin, sans pour autant que les deux autres n’aient rien a dire.Celui qui travaille le plus; c’ est Zemmour, ensuite Finkielkraut ( mais il n’est pas aussi courageux et libre que Zemmour) …et Onfray a qui il arrive de dire ce qu’ il y a a dire sur tel sujet. Mais il navigue a vue Onfray ; ca peut partir n’ importe ou si ca lui prend.

Calamity jane

C est exact. En ZEP, vous avez des classes de petits effectifs, moins de 20 alors que dans les autres classes, c’est 30 ou plus.

Yohann le débattant

C’était du second degré Mme Meunier-Berthelot…Si même sur RL on ne peut plus vanner, ou va t-on?

Yves ESSYLU

Si je comprend bien le retour a l’apprentissage pragmatique serait réservé aux importés musulmans, ce qui venant du LREM blanquer, donc d’un marxiste déguisé en libéral, c’est à dire la lie de la société, ne me surprend pas outre mesure

patphil

le lycée et le collège sont devenus des lieux de vie (comme dans le système nord américain) l’acquisition des savoirs doit être une priorité, point barre!
quant à la réforme du bac, demie mesure, comme toujours en france, le controle des connaissances au long de l’année devrait suffire (à le donner à toute une classe d’age)!

Alan

Plutôt d’accord avec E. Zemmour … jusqu’à l’encensement de JM.Blanquer à la fin de la vidéo .
Certes ,ce dernier ( de la classe ) dit ce que l’on veut entendre mais attendons les actes et Eric risque d’être déçu.

la lorgnette

Madame Meunier-Berthelot a-t-elle bien compris le sens et l’essence de l’éditorial de monsieur Zemmour?

Aimepé

Qu’est-ce que c’est que ce charabia collabo, vive Zemmour…

iNemesis

Merci Monsieur Zemmour ! Une telle lucidité et tant de vérités énoncées cela fait plaisir à entendre. Un grand Monsieur auquel on donne la parole trop peu cela réconforte.

Francois Desvignes

Ne cherchez pas à réformer l’école : fuyez la
Ne cherchez pas à réformer la république : fuyez-la
Ne cherchez pas à redresser l’économie : sabotez-la

Mettez vos enfants dans des écoles libres, ne votez jamais, éteignez vos télés, fraudez le fisc autant que vous le pouvez et n’achetez jamais à aucune grande marque.

Parce que la République, son Ecole et son économie ont juré ensemble notre mort et sous ses promesses n’organisent que notre génocide.

Maya55

Nos enfants dans les écoles libres c’est certain , éteindre la TV c’est fait et je le recommande pour ne pas être débile , frauder le fisc c’est impossible , mais VOTER c’est impératif pour pas faire élire des pourris qui nous bernent .
Dans ce pays c’est bien la seule chose démocratique qu’il nous reste pour ne pas laisser les musulmans cad une minorité ( pas oublier cette réalité ) et les bobomédias décider à notre place .
Sinon c’est livrer le pays à ceux qui le et nous détruisent .

BARRET Alain

Ah que voilà ENFIN un programme intelligent et fiable, merci M Desvignes d’avoir pointé
ce qu’il est urgent de faire. Ça me rappelle un titre d’un célèbre film;  » Coup de torchon »
qu’il sera indispensable de mettre en route et avec de l’élan, beaucoup d’élan !!!

patphil

école libre??? comme à notre dame de st mihiel dans la meuse où des élèves de cm1 ont du apprendre des versets du coran!
les lycées catholiques (et qui sait les collèges?) autorisent le port du voile islamique! les professeurs récalcitrants peuvent se démettre!

Calamity jane

Je crois que Maya parle des écoles alternatives, ce qui n’a rien à voir avec les écoles catholiques.
De plus, l’école n est pas obligatoire, c est l enseignement qui l’est.
Vous pouvez instruire vous même votre enfant.

JILL

C’est drôle,j’ai écouté Eric Zemmour sur RTL et j’ai compris exactement l’inverse de ce que vous tentez d’exposer …Il a fustigé les chieurs de pédagogie,ceux qui ont fait que l’école française est l’une des plus mauvaises d’Europe .La fameuse méthode globale a fait que 30 ou 40 fautes d’orthographe dans une dissert du bac,cela parait normal .
Bien sûr qu’Allègre a été viré;il voulait dégraisser le mamouth,quel scandale .

J’ai compris comme vous.

Maya55

Bien sûr vous et j’ai compris ce qu’Eric Zemmour a dit avec son talent habituel .
Claude M-B dit qu’il parle de ces réformes destinées seulement aux REP et REP + cad pas à TOUS les élèves .
Un enseignement de qualité (détails dans l’article) ne nécessite qu’un changement de pédagogie et de programmes .
Alors pourquoi ces EFFETS d’ANNONCE de JM Blanquer si c’est SEULEMENT pour les REP et REP + ?
C’est ce que l’auteur lui reproche et parler du naufrage de l’E.N. ne suffisait pas.
Il aurait dû dire que cette réforme limitée à certains quartiers est à appliquer à tous .
Il manquait ces infos essentielles .

Maya55

Parler de « douleur de souffrance » etc même si c’est satirique c’est malvenu pour les professeurs des écoles de CP et de primaire en général qui sont très cool.
Par contre je suis d’accord avec cet excellent article de Claude , pour dire que TOUS les profs devraient être concernés car ce système à deux vitesses c’est l’injustice même .
Qu’on ne puisse pas dédoubler les classes n’est pas grave le contexte n’est pas le même , ce qui compte c’est l’enseignement donné aux enfants .
Pourquoi cette pédagogie est elle réservée à certains , pourquoi parler d’excellence pour certains et pas pour tous ???
Il aurait été préférable qu’Eric Zemmour dénonce les annonces truquées du ministre et L’ATTEINTE GRAVE AUX PRINCIPES REPUBLICAINS D’ÉGALITÉ de ces mesures .
Ce qu’il a dit est très décevant .

JILL

Les bases et l’environnement familial ne sont pas les mêmes pour tous;il faut en tenir compte,sous peine de lâcher les uns ou de sous-enseigner à d’autres .

Maya55

Cela ne change rien aux effets d’annonce et à l’imposture .
Ceux qui sont concernés par la réforme bénéficient du dédoublement des classes impossible à réaliser partout .
Cette différence importante il faut en tenir compte et ne pas discriminer en plus , les autres sur la pédagogie et les programmes . Favoriser les uns et un enseignement médiocre pour les autres ce n’est pas l’école républicaine .
Claude M.B. parle de « réalité catastrophique » je pense que les impôts des Français servant à l’EN ce favoritisme n’est pas acceptable .
Les gens ne vont pas aller dans les quartiers à racaille , qu’ils ont quitté car invivables pour des non-muz , pour que leurs enfants aient un bon niveau scolaire !!!
Cette réforme injuste E.Z. a fait comme si elle était pour tous .

Colonel de Guerlasse

On en apprend de belles. Allez, retour aux hussards noirs de la République, au certif et aux classes de 40 élèves où tout le monde fermait sa gueule.

saintongeais

Zemmour, comme toujours, a eu totalement raison. Son éditorial est magnifique. Merci monsieur Zemmour, continuez, nous vous soutenons.

JILL

Vous me rassurez,j’ai compris la même chose que vous .

Bertran

« Jean-Michel BLANQUER ne fait que poursuivre et renforcer une politique déjà très aboutie en la seule faveur des élèves issus de l’immigration ».

C’est vrai que ces gamins de quartiers difficiles ont tellement d’avantages par ailleurs que c’est scandaleux de les privilégier encore plus!
Henri IV, Louis Le Grand… quand ces lycées injustement défavorisés vont-ils enfin faire leur 4 aout?!
A bas les privilèges des pauvres! Non à la souffrance des bobos!

jane

Bertan votre comparaison n’ a pas lieu d’ être.En effet,le Réseau des établissements d’éducation prioritaire ne concerne que les écoles primaires et les collèges .Il n’inclut pas les lycées et partant Henri IV et Louis le Grand.
En outre Henri IV et Louis Le Grand n’ ont pas besion de faire leur 4 août car l’ entrée dans ces deux lycées est fondé non sur un privilège quelconque mais sur le mérite cette valeur affirmée dans la Déclaration des Droits de l’ homme et du citoyen de 1789.La sélection repose sur les résultats scolaires,l’ appréciation des enseignants sur les bulletins et l’envie de l’élève.C’ est ainsi qu’ à Louis le Grand compte 18 % de boursiers. En 2017 sur 270 admissions en seconde, 40 élèves étaient issus du réseau d’éducation prioritaire (REP).

Bertran

D’accord, j’aurais dû parler par exemple du collège Victor Hugo dans le 3ème. Vous préférez?

Ensuite, vous avez beau recopier les paroles du proviseur de LLG, vous aurez du mal à me convaincre que LLG et H4 sont des modèles de la mixité sociale, même si je veux bien admettre que qqs progrès ont été faits.
Au final, puisque ces établissements choisissent leurs élèves, comme peut le faire le privé, c’est aux autres lycées qui n’ont pas ce privilège de se taper le tout-venant.
Et saviez-vous que LLG et H4 ne « proposent » pas de sections STMG (traditionnellement les plus défavorisées socialement) en première et terminale? Etonnant, non?

Calamity jane

Non, guère étonnant. La section STMG est remplie de gamins sachant à peine lire et écrire. Pourquoi ces lycée d’excellence ruineraient leur réputation avec une telle section ?!

Bertran

Vous avez une vision simpliste des STMG: si leurs élèves sont souvent de milieu social plus défavorisé, cela peut être un filière ambitieuse, avec des classes prépa par exemple.

Mais plus généralement, si comme vous le dites ce sont des lycées « d’excellence », pourquoi les « excellents » professeurs ne feraient pas profiter tous les élèves de leur savoir-faire? N’est-il pas prestigieux et remarquable de faire progresser des élèves faibles?

Michel Adriaensen

Pas du tout d’accord avec l’auteur de cet article; Zemour avec son ton sarcastique s’attaque au naufrage de l’enseignement.

JILL

OUI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Alterr

Je comprends moi aussi qu’il est sarcastique et n’encense pas le ministre, dont les mesures symboliques arrivent de toute façon trop tard.

Lupin

Comment peut-on haïr comme ça les enfants de son propre pays d’origine et préférer les autres ?
Elle est où l’égalité entre les personnes ?
Quel est le problème psychique chez ces gens qui, en plus, sont au pouvoir ?

Ayant eu une jeunesse très difficile, ça me fend le coeur.

Mehdi Franck

Comment peut on être si égoïste après avoir eu une enfance difficile et ne pas accepter d’éduquer les autres… J’ai eu moi aussi une enfance difficile, et au contraire ça m’a permis de m’ouvrir aux autres et de donner à ceux qui en on besoin…

katastrov

Simplement parce qu’il est humain de préférer ses propres enfants à ceux de l’envahisseur !

Deregnaucourt

au détriment de ceux de son sang ?

Deregnaucourt

Une dépopulation ? Si ce n’était que ça se serait raisonnable. Mais ça ne va pas dans l’intérêt de ceux qui ont des choses à nous vendre alors je n’y crois pas. Selon moi, Il s’agit plutôt de contenter, de ménager, de satisfaire les détenteurs d’une immense richesse : les émirs musulmans.

Yohann le débattant

Je suis POUR une dépopulation. Avec 7milliards de gus, pensez pas qu’on est un peu trop nombreux? A moins d’avoir le cerveau ravagé par les imams, curés, rabbins tous natalistes, je vois pas..

Esprit critique

La chronique de Zemmour est avant tout satirique, du moins c’est comme cela que je l’ai perçue, et vous, vous la prenez au premier degré, pour argent comptant.

jean

je l’ai comprise comme ça aussi. Il était souvent ironique

jean-marc

Madame Meunier-Berthelot:êtes-vous capable d’écrire sur un autre sujet que Jean-Michel Blanquer(3 ou 4ème édition) pour y étaler votre sectarisme outrancier et y déverser votre bile?D’autant plus que vous n’avez ni les compétences ni la qualité littéraire pour traiter le sujet mieux que le premier troll venu.

katastrov

Elle ne le prend pas au premier degré, l’auteur dit ( je ne sais pas si c’est vrai, alors je ne juge pas ), que Zemmour généralise les réformes de Blanquer à tous l’Enseignement alors qu’elles ne concerneraient que les écoles des banlieue à problèmes, les REP.

jean-marc

Madame Meunier-Berthelot donnant des leçons à Eric Zemmour,c’est la montagne Sainte-Geneviève qui s’attaque à l’Himalaya.Contrairement aux siennes,la diffusion des idées d’Eric Zemmour,n’est pas restée confidentielle.

katastrov

Vous avez raison, je ne défendais pas cette article car je ne connais pas la vision du ministre en question mais, je disais simplement qu’il faut lire convenablement l’article avant de décréter que la chroniqueuse à pris Zemmour au premier degré..
Je précise que je suis Zemmour tous les jours et qu’il fait parti de mes patriotes préférés…

Esprit critique

Il se trouve que j’avais écouté la chronique de Zemmour avant de lire cette article dans Riposte. Je maintiens qu’ a sa lecture, je n’ai pas perçu de cohérence entre les idées exposées par Madame Meunier-Berthelot, (en dehors de tout jugement sur le fond des points de vues exposés), et les propos narquois de Zemmour. La construction de l’article est pour moi très malvenue.