Eric Zemmour sauvera-t-il les juifs de France ?

Publié le 15 octobre 2014 - par - 2 495 vues
Share

zemmour2Il semble évident que la France est à l’Agonie, et que si une révolution doit arriver (on ne sait juste pas quand…), il y aura nécessairement des relents antisémites, car pour certains, il sera facile, comme cela s’est toujours fait durant l’histoire, d’accuser les juifs de tous les maux (même si ils ne sont bien entendu pas seuls responsables, et que la communauté juive en France a toujours été exemplaire, citoyens respectueux de la République).

Il est vrai, que les « noms juifs » lâchés à la vindicte populaire ne manqueront pas, pour accréditer le fait que toute l’idéologie post soixante-huitarde gauchiste déconstructrice de la France et de son identité est le fait de juifs agissant en conseillers obscurs, sournois, malveillants (pour ne citer qu’eux et sans être exhaustifs, Cohn-Bendit, Jacques Attali, Robert Badinter, BHL, Julien Dray, DSK…), et mettre dans le même bain du renouveau antisémite, toute la population juive de France, à laquelle on n’a jamais demandé son avis en particulier, et dont les opinions sont largement aussi divisées que dans le reste de la société française (je connais autant de juifs de gauche que de droite).

Tous ces esprits « juifs » « présumés » brillants, qui ont souvent oubliés qu’eux même ou leurs parents ont été chassés de terre d’Islam par pur racisme, ou qui ont fui les pogroms de l’Est, en oubliant, que ce sont ces Français présumés « racistes », si « rances », (pour reprendre l’expression favorite d’Aurélie Filipetti…) qui ont accueilli leurs parents quand ils en avaient besoin, et qui se sont vus plus grands et plus beaux qu’ils ne l’étaient, en planant tellement haut, qu’ils en ont perdu tout humanisme réel, toute compassion terrestre pour leur semblables, au profit d’un humanisme fantasmé de l’homme universel, cosmique, interchangeable, naturellement bon et souriant, voire même, meilleur qu’eux, à la seule condition qu’il vienne « d’ailleurs »…

(Une bonne psychanalyse leur aurait fait du bien….à la place, ils ont préféré régurgiter leurs maux sur la France…).

Bien entendu, ces quelques juifs actifs, et idéologues (ce qui est leur droit, dans le cadre du débat démocratique…), n’étaient pas seuls, loin de là, ils étaient entourés de « non juifs », encore plus nombreux qu’eux… (que ce soit, Mitterrand, Harlem Désir, Cambadelis, Autain etc. pour les plus connus et en étant très loin d’être exhaustif….).

Le malheur c’est que comme d’habitude, il sera plus facile de se focaliser sur les noms juifs, pour en faire des coupables idéaux, et expiatoires et pour re-activer ce slogan vieux comme le monde « c’est la faute des juifs ».

Le problème, est qu’une immense partie de la population française aura assimilé ces juifs de salon, à la population juive française toute entière, et que les Français islamo-racistes et antisémites, de toutes tendances et de toutes origines, (et notamment tendance Dieudonné-Soral-Ramadan…), ne se priveront pas de marteler ce message et de le rappeler sous toutes les coutures : « C’est la faute des juifs ! », qu’ils appelleront par précaution oratoire les « sionistes » pour paraitre « respectable », en rappelant qu’il faut s’indigner du calvaire Palestinien, ou l’art de tout mélanger, pour noyer le poisson…

Heureusement, quelques « Justes Juifs », médiatiques permettront de rappeler qu’il n’en était rien, que ces quelques juifs gauchistes, très actifs et très influents, ne représentaient en fait qu’eux mêmes, qu’elles qu’aient pu être les ravages de leur pensée et de leur action.

Le premier d’entre de ces « Justes Juifs », sera Eric Zemmour, que l’on pourra toujours prendre en exemple comme preuve du héros, de la résistance civilisationnelle et patriotique par les idées, le courage et l’intelligence et qui tel David face au Goliath Politico Médiatique aura su affronter tous les fossoyeurs fanatisés de la France éternelle. Le Malraux du 21ème siècle.

Dans une moindre mesure, ils pourront également évoquer, Alain Finkielkraut, qui aura fait sur le tard son « aggiornamento » et un Gilles William Goldnadel qui, lui non plus, n’a jamais eu la langue dans sa poche pour défendre sa culture, son pays et sa civilisation.

C’est peut être grâce à Zemmour, et quelques autres, que lorsqu’ils se verront inexorablement accusés de tous les maux, les juifs pourront espérer « la clémence du peuple » au cerveau lobotomisé par des années de propagande anti-racistes, (dont les effets se retourneront en partie vers ses promoteurs »), ce même peuple tellement animé de rancœur et affamé de vengeance, dont une partie (combien ? je ne sais pas.) sera prêt à déchiqueter la piétaille juive pour éteindre son trop plein de frustration.

Stéphane HADDAD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.