Esclaves hier, libres aujourd’hui

Hier, au 18e siècle et jusqu’à la moitié du 19e, les peuplades d’Afrique ignoraient l’existence d’un nouveau monde. Il n’y avait pas les médias : télévision, internet, réseaux sociaux, etc. pour les informer qu’il était possible de  vivre dans de meilleures conditions dans un monde qui s’ouvrait à eux et le « tam-tam » ne les prévenait pas de l’arrivée des « marchands d’esclaves ».

Ils ignoraient que leurs pères, leurs frères, ces chefs de tribus, ces « roitelets », les avaient vendus comme du bétail au plus offrant.

Il existait un « nouveau monde » qui avait un urgent besoin de main-d’œuvre et comme elle ne pouvait pas venir volontairement, il fallait l’acheter où elle était disponible, en Afrique noire.

Il s’agissait d’une marchandise et, comme toute marchandise, elle était achetée pour être revendue avec un bénéfice substantiel.

Ces esclaves, puisqu’il s’agissait bien d’esclaves, étaient confiés à des « négriers » qui les transportaient avec leurs bateaux et qui avaient un intérêt financier pour qu’ils soient livrés dans le meilleur état physique possible.

Sur ces millions d’êtres humains, quelques milliers sont morts dans des naufrages, en même temps que les marins et les capitaines, ou tués par la bestialité de certains « négriers ».

Cela a été largement commenté par le cinéma et la littérature, mais des millions d’êtres humains, grâce à cette transplantation, ont échappé à une mort précoce due à la famine, à la soif, à la maladie, aux épidémies, aux guerres tribales et ethniques, etc. qui étaient leur devenir d’hommes et de femmes libres en Afrique noire, où la moyenne d’âge, à l’époque, n’atteignait pas les 25 ans.

Ces millions d’esclaves ont travaillé dur, certes, ils étaient là pour ça ! Bien sûr ils appartenaient à des « maîtres », bien sûr ils n’étaient pas libres, mais ils ont été soignés, nourris, ont pu fonder des familles, élever leurs enfants, ils se sont multipliés.

Pas uniquement par humanité certes mais parce que cette main d’œuvre était nécessaire, il fallait qu’elle soit productive et rentable.

Quelques milliers ont été tués. Il existe toujours des victimes et des meurtriers, mais les descendants de ces millions d’esclaves sont aujourd’hui des femmes et des hommes libres dans les pays où leurs aïeux avaient été vendus et transplantés.

Aujourd’hui, en ce début du 21e siècle, dans cette même Afrique noire, des millions d’êtres humains meurent de famine, de soif, de maladie, d’épidémie, de guerres tribales et ethniques, comme il y a plus d’un siècle, mais, comme ils savent qu’il existe un monde où il est possible de vivre mieux, ils tentent par tous les moyens de fuir leurs territoires, leurs pays.

Ils se livrent à des « passeurs », ces négriers des temps modernes, ils se saignent aux quatre veines pour payer leur passage et, pour les jeunes femmes, très souvent à « payer en nature » de gré ou de force..

On ne les oblige pas, ce ne sont pas des esclaves, ils sont « libres » pensez-vous ?

C’est donc en toute liberté qu’ils avancent vers un destin bien pire que ne le fut hier celui des esclaves.

Des dizaines de milliers périssent en mer, ou sont abattus, violés, maltraités, par ces « négriers ».

Rejetés ou abandonnés dans des pays qui n’ont aucun besoin de leur main d’œuvre, qui n’en veulent pas et où ils survivent dans des conditions misérables, selon nous !

Il n’y a plus d’Amérique à construire, à bâtir. L’Amérique, l’Europe, n’ont plus besoin d’esclaves en si grand nombre.

Ces pays trouvent sur place, ou importent, les esclaves dont ils ont besoin !

Les esclaves actuels, car il en existe toujours (la preuve en est apportée par l’ONU), sont dirigés vers d’autres destinations par les descendants des « négriers » d’hier !

N’étaient-ils pas plus « utiles » les esclaves d’hier, comparés aux « hommes libres » d’aujourd’hui ?

Hier ils avaient un avenir : leurs bébés, leurs enfants, ont survécu et, depuis des décennies, participent à la construction du monde dans lequel leurs ancêtres ont été conduits de force.

Aujourd’hui en ont-ils un d’avenir ? Ces femmes et ces hommes « libres » de certaines régions d’Afrique noire qui sont parqués dans des camps plus grands que des villes ou l’objectif quotidien est de trouver de quoi se nourrir et donner la vie à des bébés qui périssent de malnutrition en quelques semaines dans l’indifférence quasi générale.

Si on leur donnait la possibilité de choisir, peut-être choisiraient-ils les conditions de vie des esclaves d’hier plutôt que leur présent !

C’est à ces millions qui subissent qu’il faut poser la question et non pas à ces millions qui bénéficient d’une confortable existence dans nos pays !

Tous ces « rêveurs », ces « écolos », ces chefs d’État, qui se mobilisent et se préoccupent de l’avenir du monde, du sort de la planète, dans les cent ans à venir, qui réclament, et obtiennent, des milliards pour la protéger, la modeler, l’embellir paraît-il ? Ne réalisent-ils pas que ces milliards sont absolument nécessaires aujourd’hui pour justement protéger, modeler et embellir l’Afrique, et de donner aux Africains la possibilité de vivre dignement chez eux ?

Ces milliards doivent impérativement être investis en Afrique… et pas en « illusions futures » ?

Car dans cette merveilleuse planète qu’ils rêvent d’offrir à nos descendants, dans ce magnifique monde où il fera bon vivre pour tous ses habitants, il ne restera, peut-être, plus, dans un siècle, aucun être humain pour en jouir ?

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

39 Commentaires

  1. Une main d’oeuvre tu avais déjà avec l’Indien tu lui a foutue la mort faut dire à nous ramener partout comme le bon dieu on c’est que la terre et ronde c’est vrai on n’a suivie le train de l’oeil pendant longtemps avant d’être machiniste .

  2. Voilà une façon objective de juger l’esclavage. Dommage qu’elle soit interdite par la bienpensance.

  3. Il y a encore 30 millions d’esclaves dans le monde. (France Info, juin 2015).
    Beaucoup en Asie, en Arabie Saoudite et à Paris, Aubervilliers. Dans les ateliers clandestins où ils fabriquent pour enrichir celui à qui ils doivent leur passage et leurs papiers.
    Il n’y a jamais de Chinois qui meurent en France, vous le saviez ?
    Les autorités sont toutes au courant mais ne se démènent pas beaucoup pour les trouver.
    Quant à l’aide humanitaire, si elle était vraiment distribuée et non captée par les gouvernements en place, j’accepterai encore de donner. Mais pour bâtir des villas de grand luxe à des gens qui se moquent éperdument de leurs frères…

  4. Rarement lu un truc aussi absurde débile… je pourrai utiliser n’importe quel superlatif je n’arrive pas a qualifier ce texte. Il faut de tout pour faire un monde même vous Manuel Gomez

  5. « Si on leur donnait la possibilité de choisir, peut-être choisiraient-ils les conditions de vie des esclaves d’hier plutôt que leur présent ! »
    ne pas être libre de dire non ou de s’en aller, d’en baver plutot que de se soumettre, MG y avez vous réfléchi? qu’ont fait vos frères piednoirs en 1962 si ce n’est que de choisir la liberté à la soumission? et pourtant ils savaient que partir avec une valise ça n’était pas le rêve!

  6. Pas faux.
    Surtout qu’ils ont vécu dans un pays , l’Amerique, où le racisme n’existait pas, n’est-ce pas ?
    MDR

  7. Quand on évoque l’esclavage,on met toujours en évidence les infâmes négriers occidentaux en oubliant bien sûr les arabes qui pratiquèrent pendant des siècles et
    pratiquent encore .Pour ne pas être embêtés par la marmaille,ils castraient les hommes …On évoque donc les acheteurs,en oubliant aussi les vendeurs,c’est à dire les africains qui vendaient leurs frères .

    • JILL
      On oublie aussi de dire que si les capitaines des négriers étaient européens, les armateurs étaient souvent juifs …

  8. Ils étaient surtout trop stupides pour fabriquer eux même un moyen de transport pour découvrir le monde.
    D’ailleurs ils n’ont jamais rien sur fabriquer, tout ce qui se trouve en Afrique à été apporté par « l’homme blanc »,encore aujourd’hui ils vivent soit comme il y a 10000 ans, soit dans les déchets de ce que les peuples intelligents ont créé et se servent de notre technologie pour nous pourrir la vie à distance via des arnaques par Internet par exemple.
    Bref tout ce qu’ils savent faire c’est détruire, et pour ça on leur fait confiance, ça se vérifie tous les jours dans notre pauvre France!
    Pauvre France que finalement je plains de moins en moins quand je vois comment les gens sont capables de voter, finalement on à ce qu’on mérite!!

    • lo! encore des clichés qui ne reflètent que l’inculture, le racisme primaire et l’ignorance crasse!

      • Développe, développe, eureka. Tu vas bien arriver à démontrer le contraire de ce qu’affirme Jc000 puisque l’afrique d’après toi a tout inventé, les ordinateurs, les fusées et le fil à couper le beurre.

        • c’est un cercle vicieux dont nous ne sortirions pas! Moi je ne désespère d’aucun peuple. Aujourd’hui, en Europe, ceux qui sont en tête sur le plan économique, militaire, technologique… on été, il y’a 2000 ans, les plus arriérés du continent, considérés comme incultes, traduits en esclavage et finalement colonisés par Rome qui leur a apporté la civilisation.
          Demain, qui sait ce qu’il en sera de l’Afrique? Qui pouvait, en 1900, prédire que la Chine serait la 2ème puissance mondiale dans moins d’un siècle?

      • Inutile de vous tracasser les méninges car les chercheurs sont très divisés sur l’origine du peuple de l’Antique Egypte. Donc affirmer quoi que ce soit relève de l’imposture.

  9. pourtant les africains semblent avoir foulé en premier le sol américain,ce, bien avant colomb si l’on en juge par les vestiges de la civilisation olmèque. Donc soyez prudent lorsque vous afirmez qu’avant le 18ème siècle, l’afrique ignorait l’existence même du nouveau monde. Au delà de ça, le seul fait que l’Egypte antique ait été une civilisation noire de qui l’occident a appris les sciences, les mathématiques, bref tout ce qui fait aujourd’hui sa grandeur, devrait vous amener à respecter l’Afrique et les africains. L’auteur de cet article (frustre et ignorant comme ses ancêtres gaulois) devrait s’instruire. L’Afrique n’a pas besoin de l’Europe. Il me semble que ce soit plutôt le contraire et l’avenir nous édifiera!

    • Les Vikings ont foulé le sol américain. Mais c’est pourtant Colomb qui a découvert l’Amérique, parce qu’il a été capable de localiser et décrire ses découvertes. Si des Africains, poussés par les alizés, se sont retrouvés en Amérique, c’est par hasard et ça ne constitue pas une découverte. Les anciens Egyptiens étaient comme les ceux d’aujourd’hui. L’Afrique n’a jusqu’à ce jour, été capable que de vendre sa matière première, y compris ses hommes qu’elle vendait comme esclave. L’Afrique doit tout à l’Occident: l’écriture, l’électricité et les vaccins.

      • non monsieur. Les egyptiens d’aujourd’hui sont des arabo-berbères, derniers envahisseurs de l’egypte après les européens. Les egyptiens anciens, constructeur des pyramides, instructeurs de l’occident à travers la grèce et rome étaient des noirs comme l’indiquent leur culture, leurs fresques, leurs sculptures et comme le prouvent les témoignages oculaires des anciens grecs (aristote, hérodote). C’est l’occident qui doit à l’afrique l’écriture et les sciences. Par ailleurs, Colomb lui-même, est arrivé aux amériques par hasard et jusqu’à sa mort d’ailleurs, ne pensait pas avoir trouvé un nouveau continent

        • Non eureka. Les Egyptiens d’aujourd’hui sont ceux d’hier. Herodote n’a jamais dit que les Egyptiens étaient noirs. Au contraire:il a dit, au sud, c’est le pays des Noirs (désignant le Soudan). L’Afrique essaye à tous prix à se donner des lettres de noblesse en réécrivant l’Histoire. L’écriture égyptienne n’a essaimé nulle part. Quand au calcul, les Egyptiens n’avaient pas la division et leur science se résumait à embaumer les morts. Les sciences ont explosé en Europe. tout ce qui vous entoure est dû aux Européens d’Europe ou d’Amérique. Quant à Colomb, il a découvert par hasard mais a su rendre compte de sa découverte, la décrire , la localiser, ce que n’ont pas fait les Africains qui auraient éventuellement mis les pieds sur le sol américain, faute d’avoir la capacité à écrire et calculer

          • Lors de son 4° et dernier voyage, Colomb dit très clairement que les terres découvertes entre l’Europe et l’Asie sont un nouveau continent.

          • les africains, à mon avis, devraient effectivement réécrire l’histoire, leur histoire longtemps falsifiée, kidnappée. L’histoire en général a toujours été conçue en fonction des paradigmes de celui qui la raconte. Par exemple, les notions d’antiquité, de renaissance et moyen-âge se veulent universelles alors qu’elles ne s’appliquent qu’à une réalité européenne. La renaissance, par exemple, a été une période noire pour les amérindiens. Le moyen-âge, époque obscure de l’europe, a été un rayonnement pour l’empire musulman. Au moment où l’egypte antique noire connaissait son apogée, c’était la barbarie un peu partout en europe où l’on ne savait ni lire ni écrire.

            • La haine raciste vous aveugle semble-t-il due à un énorme sentiment d’infériorité et un besoin de revanche; Les termes d’antiquité, moyen-âge , renaissance ne concernent que l’Europe. Le Moyen Age a été une époque brillante d’architecture, de philosophie, poésie…Personne na falsifié votre histoire; elle n’a tout simplement jamais été écrite. Quant au Pharaon, ceux de la haute-Egypte étaient noirs, les autres blancs. Et vous savez quoi? On s’en fout.
              L’Afrique n’a apporté aucune contribution aux découvertes scientifiques, aux grands voyages d’exploration, aux réflexions économiques et philosophiques qui font le monde. Libre à vous de vivre comme bon vous semble. Cessez de faire appel à nos savants, médecins et enseignants et racontez-vous ce que vous avez envie de croire. Salut.

              • le moyen âge, » une époque brillante d’architecture, de philosophie « …Apparemment, vous n’avez pas le niveau pour soutenir ce genre de débat! Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’une histoire est écrite qu’elle est vraie et vice-versa. Donc sortez un peu du mythe de l’écriture! Pour le reste, Je suis convaincu que, malgré son retard actuel du certainement à plusieurs facteurs, l’Afrique, à travers l’Egypte antique noire, a été le berceau de La science et de la technique!

                • L’insulte maintenant. Et l’aveuglement. il n’y a pas d’architecture dans le Moyen-Age occidental ni de philosophie, ni de poésie? Inculte et aveugle. Ou tout simplement complexé et jaloux.
                  L’Afrique n’est pas en retard par rapport à l’Europe, elle est sur une autre planète. En plus, en quoi l’Egypte représenterait-elle le reste de l’AFrique. Rien de commun entre les Egyptiens pharaoniques, sémites ou grecs, et les Zoulous. Quant à l’Egypte, vous ne comprendriez rien d’elle si Champollion n’en avait pas déchiffre l’écriture. Elle connaissait l’addition, la soustraction et la mutiplication. Ses pharaons étaient souvent des dégénérés qui se mariaient entre frère et sœur.

                • en quoi l’egypte représenterait le reste de l’afrique? Mais…en quoi la civilisation greco-romaine dont on s’ enorgueilli tant représenterait le reste de l’Europe d’après vous? Qu’ont de communs grecs, gaulois ou viking? Oui, sans Champollion, nulle doute que l’Afrique mettrait du temps à comprendre l’Egypte mais et alors? Sans les avants egyptiens, les grecs, instructeurs du reste de l’europe seraient demeurés peut-être ignorants!Champollion lui-même est d’ailleurs convaincu de l’africanité des anciens égyptiens et l’a écrit

                • Donc vous ne répondez pas à la question. L’Egypte n’a rien de comparable avec les autres peuples d’Afrique. En revanche, toute l’Europe du Nord au Sud, se retrouve dans la notion d’Etat, de la démocratie, de l’art sculptural, de l’architecture, des lois. Et ces concepts ne doivent rien à l’AFrique en général et à l’Egypte en particulier. Et c’est très bien ainsi. Les savants n’étaient pas égyptiens. Vous pouvez parler des Grecs, des Perses, pas des Egyptiens. Pas de mathématicien égyptien, mais des Grecs y compris ceux qui vivaient à Alexandrie alors colonie grecque.

            • Hou là là, qu’est ce que c’est que ce gloubi-boulga dans ta tête mon pauvre eureka. Les Pharaons n’ont jamais été noirs, ni les Egyptiens, il te faut des lunettes. L’écriture? elle existait déjà au temps des Celtes (oghamique), sans compter l’écriture runique. Achète-toi un manuel d’histoire niveau 5ème (ca correspond à ton niveau) et évite de te faire passer pour un historien, car il y a ici des gens calés, diplomés, des universitaires, qui te ridiculiseront en moins de deux.

          • (suite).Pour la découverte de l’amérique, qui vous dit que les africains qui y ont mis les pieds en premier (non pas par hasard. Je vous invite à lire l’histoire de l’empereur malien bakary 2) n’en n’ont pas, à leur manière, fait la description et la localisation? Vous n’en savez rien! Colomb n’a agi que pour le compte d’une reine. par ailleurs, je ne connais, au moment, aucun peuple qui ne sache pas calculer! Calculer, c’est dans l’adn de l’être humain. L’écriture, elle, n’est venu à l’europe que par les grecs. Avant, il y’avait l’analphabétisme partout en europe, ce qui n’a pas empêché l’émergence de sociétés intelligentes. Les peuples d’afriques (pas tous) qui ignoraient l’écriture, avait d’autres mode de transmission de leur savoir

        • Sauf par quelques Africains « objectifs », la fable de l’Egypte pharaonique noire n’est reprise par aucun des égyptologues sérieux. Ce qui n’empêche pas le fait à peu près prouvé historiquement qu’il y eut des pharaons noirs originaires de Nubie. Mais « l’Occident qui doit à l’Afrique ses sciences », il fallait quand même le sortir ! Allez jouer sur le site de l’Obs ou de Libé, parce qu’ici ça a quand même tendance à nous fatiguer.

          • oui, on admet, du bout des lèvres, l’existence de « pharaon noirs » lorsqu’on se heurte à un mur, lorsque la réfutation devient ridicule. Mais on s’empresse d’en faire un phénomène « marginal »!On n’explique cependant pas comment ces noirs là sont devenus pharaons dans ce pays de « blancs », sans trace d’aucune guerre l’expliquant…Moi je vous invite à une simple contemplation des monuments egyptiens, du sphinx, de leurs propres représentations, de leurs coiffures et vêtements pour vous rendre compte, s’il vous reste encore une petite dose de bonne foi, que les egyptiens, qui l’humanité doit tout, étaient noirs. C’est cela à mon sens, la revanche du peuple noir longtemps martyrisé!

    • Il est bien connu que les africains sont allés sur Mars les premiers.LOL
      O eureka de mon Q, merci de nous instruire du haut de ta grandiose science africanophile.
      En outre, les africains ont inventé le Coca cola, mais un affreux Américain blanc du Ku Klux Klan lui a volé la recette. Re LOL.
      Pauvre eureka, tu ne te rends même plus compte de ta connerie. Tu es vraiment atteint.

    • euréka
      Vous devriez lire Ibn Kaldoun ! Vous y apprendriez que l’Egypte n’a pas grand chose à voir dans tout cela.
      Vous avez nettement plus besoin d’instruction que la moyenne gauloise que vous insultez !

      • euhhistoir! il va falloir que vous consultiez les livres d’histoire mais pas ceux de l’école communalevous avez tout faux dans vos certitudes

    • Eureka je t’interdis de venir insulter mes ancêtres gaulois! Ils avaient une écriture, une langue, une religion, une culture, bref c’était une civilisation. Ils utilisaient le tonneau, le savon, et beaucoup d’autres objets de leur invention. Ils connaissaient la métallurgie et l’architecture (oppidums). J’ai éclaté de rire en lisant ta prose suffisante et infantile, visant à donner à tes africains une importance qu’ils n’ont jamais eue. Va donc à la fac étudier l’Egyptologie et visite un musée de civilisation celte, ca t’instruira.
      Qui crois tu convaincre ici? Personne!

      • décidément, il n’y a que vous pour ignorer que les gaulois, à l’instar de presque tous les peuples d’Europe de leur époque (exceptés romains et grecs), étaient analphabètes! Maintenant, qu’ils aient eu une religion, une culture, une langue…!Quel peuple n’en dispose pas, d’après vous? Pour les inventions, les africains avaient inventé le savon, les ustensiles, l’art, avant d’avoir rencontré une seul européen! la métallurgie était pratiquée par les africains (les castes de forgerons) qui ont découvert le fer peut-être avant les européens. De nos jours, seuls les ignorants font le genre de réflexion que vous nous sortez!

        • Le savon est une invention gauloise qu’ils ne doivent qu’à eux-mêmes. Ils étaient d’excellents forgerons, ferraient leurs chevaux et étaient d’incroyables cavaliers.
          Quant à l’art et aux ustensiles, quel peuple n’en dispose pas. On trouve des ustentiles en Europe dans le plus haut paléolithique et des grottes ornées d’une beauté saisissante qui précède l’Egypte de plusieurs millénaires.
          Seul un complexé fait le genre de remarques que vous faites. Et surtout si vous n’aimez pas l’europe, dégagez.

Les commentaires sont fermés.