Espagne : le peuple de Castille et Léon renforce le PP et VOX !

Castilla y Léon, province très entendue, mais pas la plus peuplée.

Avec mes excuses, alors que j’aime bien l’Espagne, j’ai laissé échapper l’évènement : des élections anticipées dans la province de Castilla y Léon.

Elections provinciales anticipées alors que la majorité des prochaines doivent avoir lieu au milieu de l’année 2023 (tous les 4 ans).

Comme les autres élections anticipées, dont celle de la province de Madrid qui a vu la victoire du PP avec  Isabel Díaz Ayuso comme rapporté l’an passé, la rupture entre le PP et Ciudanos (Centre droit type Modem) a amené le président sortant Alfonso Fernández Mañueco à appeler à de nouvelles élections sans attendre une alliance PSOE-Ciudadanos qui aurait pris le pouvoir régional.

Le parlement sortant permettait une gouvernance PP-Ciudadanos, 29 sièges pour le PP et 12 pour Ciudadanos, formant juste une majorité de 41 sièges sur 81. VOX ne disposait alors que d’un seul siège ! Le PSOE malgré sa victoire en 2019 et ses 35 sièges n’avait  pas eu la possibilité de prendre le pouvoir.

Les élections provinciales espagnoles se caractérisent par plusieurs élections de circonscription, 9 en Castille et Léon. Largement plus de 20 listes différentes, certaines dans une seule circonscription ! Une répartition proportionnelle par circonscription…

Les résultats comparés avec 2019.

Progression  fulgurante de VOX en voix et en sièges dans une province ou il restait à la traine. Le PP perd en voix mais gagne 2 sièges (moins de votants qu’en 2019). Le PSOE perd en voix, en pourcentage et en sièges.
Ciudadanos s’écroule presque tout autant que dans la province de Madrid. Podemos (UP) continue à décliner… Les partis locaux progressent et captent 7 sièges.

Outre la confirmation du PP au pouvoir en Castilla y Léon, VOX a décidé d’aller au delà du soutien et de participer au gouvernement provincial (bien que VOX soit centralisateur), une première régionale.
La province désigne 3 sénateurs (58 nommés par les provinces, sur les 208), le PP devrait gagner 1 siège et le PSOE en perdre 1 ! Bien sûr, cela ne contribue pas à renforcer le pouvoir socialiste imigrationniste espagnol, mais ne suffit pas à renverser Pédro Sanchez. On peut se douter qu’il ne prendra pas les risques à appeler à des élections générales avant la date prévue, mai 2023.

Reste à VOX à confirmer sa poussée en 2023 de façon à pouvoir agir nationalement…
Un présage pour la France et les prochaines élections ?

Jean-Paul Saint-Marc

https://resistancerepublicaine.com/2022/02/16/election-regionale-anticipee-en-espagne-le-peuple-de-castille-et-leon-renforce-le-pp-et-vox/

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. il reste du chemin à faire pour que les socialistes et cocos ultra gauchistes soient mis en minorité

  2. il rste du chemin avant que les socialo, cocos, ultra gauche soient minoritaires

Les commentaires sont fermés.