Espérons que la version officielle du crash A320 soit exacte

Publié le 28 mars 2015 - par - 2 789 vues

hollande-au-qatarParce que si elle était fausse, si dans quelques jours une revendication venant de nulle part s’affichait (Ben Laden avait mis deux ans avant de revendiquer le 11) un énorme fossé, encore plus énorme que l’actuel, se ferait jour entre l’opinion publique et les officiels, tant depuis deux jours il nous est promulgué des informations complètement contradictoires : aujourd’hui il est considéré comme un “déséquilibré” qui était même en “arrêt maladie”, hier ce pilote était vendu comme “irréprochable” selon le quotidien ABC:

“Tout indique que l’accident est dû à une action volontaire du copilote”, estime pour sa part le quotidien espagnol ABC, qui rapporte les propos du président de la Lufthansa, Carsten Sphor, qui a expliqué cette après-midi en conférence de presse que le copilote “était apte à 100 % et que son attitude avait toujours été irréprochable”.

Et selon Paris-Match :

” Le copilote avait réussi tous les tests psychologiques», a déclaré (le même) Carsten Spohr, le patron de Lufthansa, la compagnie mère de Germanwings. Andreas Lubitz avait commencé sa formation en 2008, et l’avait interrompue «durant plusieurs mois» il y a six ans. «Nos pilotes font partie des meilleurs pilotes du monde, nous leur gardons toute notre confiance », a poursuivi Spohr (…)”

S’il faisait partie des meilleurs pilotes du monde, qui ment ? Si ses compagnons, sa famille, dans sa ville, tous le louaient pour sa gentillesse et sa stabilité, ne faut-il pas chercher aussi ailleurs cette double personnalité ?

Par ailleurs, l’hôpital qui le soignait nie qu’il a été soigné pour “dépression” selon 4 news :

” Meanwhile a hospital in Dusseldorf said Lubitz had been a patient there over the past two months and last visited for a “diagnostic evaluation” on March 10. It declined to provide details about his condition but denied German reports that it had treated the co-pilot for depression”.

Par ailleurs, comment se fait-il qu’il n’y ait pas eu inflammation du kérosène ? Pourquoi un Mirage avait-il décollé pour aller à sa rencontre ?… Que s’est-il passé ? L’avion allait-il s’approcher d’objectifs stratégiques ? A-t-il été en quelque sorte contraint de se fracasser sur la montagne la route lui étant bloquée ? Le copilote a-t-il changé d’avis au dernier moment n’assumant plus les objectifs fixés préalablement ? Pourquoi n’y-a-t-il que des gendarmes sur place et aucun journaliste ?…A-t-il été pulvérisé avant qu’il n’aille s’écraser sur une ville, une centrale nucléaire?…
Il ne s’agit pas de sombrer dans la théorie du complot, ou de considérer qu’un acte individuel désespéré ne soit pas possible, mais de comprendre pourquoi quelqu’un au-dessus de tout soupçon s’avère brusquement être un “déséquilibré”?… Pourquoi ?… What’s next ?…

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi