Est-ce Jean-Mi sur cette photo de classe à Alger ?

 

 

On a (peut-être) retrouvé une photo de classe de Jean-Michel Trogneux au lycée d’Alger.

J’insiste : peut-être ! Je n’affirme pas « C’EST UN ACCIDENT », comme notre joyeux drille devant Notre-Dame, je dis seulement que c’est bizarre !

Nous ne sommes plus seuls à fouiller le passé pour le moins sinueux de la première trans !

Jean-Mi ou son pendant, debout au 4e rang, à gauche

Aucune preuve ne démontre qu‘il s’agisse vraiment du disparu d’Amiens, mais on retrouve curieusement son sosie sur une photo de classe prise au collège Notre-Dame d’Afrique. Seule nuance :  selon le site d’où provient cette photo, la date indiquée est 1960/1961 et non 1963. Il s’agit des premières B de 1960-1961.

Lors d’une visite en Algérie (occasion, pour le comique préféré des Français de s’exprimer sur les crimes contre l’humanité) Brichel avait prétendu avoir „fait des études“ à Alger. Problème, aucun document administratif à son nom! La seule trace qu’on trouve est celle du grand frère disparu, et date de 1963.

L’hypercentre d’Alger fait peau neuve en ce dimanche 5 décembre 2017 . Les employés de la mairie se sont attaqués de nuit aux terrasses des cafés et des salons de thé des artères principales, les rues Larbi ben M’hidi et Didouche Mourad, aux dépens des gérants qui ne cachent pas leur colère (S’ils avaient su, ces gérants, ce ne serait plus de la colère, mais de la fureur)

Brichel devait effectuer une visite dans cette illustre université qu’elle aurait également fréquentée par le passé. Ce ne serait donc pas manu, le maréchal-docteur-vie-force-santé (Paul le P.), mais son Femme qui nous aurait forcés à nous faire injecter  le venin, vu ses connaissances ?

Extrait : « Emmanuel Macron en compagnie de son épouse Brigitte, s’offrira un bain dans la rue Larbi-Ben-M’hidi. Après le bain, le couple présidentiel se rendra à la Faculté centrale d’Alger où Mme Macron a des souvenirs.

Brichel a des souvenirs…. Nous en sommes fort aise…. Et si elle nous en présentait quelques-uns ? Elle si « solaire », on a dû la photographier sans cesse, dans les amphis, ou entourée de tous ses futurs collègues médecins ?

Le déplacement des macrons en Algérie, „devait“ se terminer par une visite à la Faculté de Médecine d’Alger. « La rumeur algéroise prétend que la première dame devait visiter cette illustre université qu’elle aurait fréquentée par le passé. » (Le Point)

La question est donc: Brichel a-t-elle étudié la médecine en plus des Lettres? Et à Alger en outre?

Tout cela pour animer des formations de théâtre à Amiens…

On comprend dès lors que cette rumeur puisse susciter un intérêt considérable. De nombreux Français (et de Belges) se demandent si, sous ses faux cheveux et son maquillage épais, ceints de ses atours onéreux (mais prêtés !) le couple ne cacherait pas certaines pratiques, tant dans l’exercice du pouvoir que dans la vie privée qu‘iels ont fait médiatiser à grands coups de Paris Match, de Gala et de Closer.

http://www.algerie360.com/brigitte-macron-visitera-la-fac-centrale-dalger-ou-elle-aurait-des-souvenirs/

Jeuneafrique-point-comme précise : la visite a été annulée pour des raisons de sécurité. Et pourtant, pour le passage de leurs solennités, la mairie avait fait réaliser d‘incroyables travaux d’embellissement et de réfection des trottoirs, des escaliers et des murs des bâtiments pour toute l’université et ses environs : entretien des jardins de la faculté, réfection des trottoirs, des escaliers et des murs des bâtiments.

J’ose penser que bientôt, ce ne seront plus les employés de mairie qui se casseront le dos pour astiquer et fleurir les rues avant son passage, mais luiel qui lavera à grandes eaux les couloirs de la Santé. Section attentats sur mineurs.

Ne vous inquiétez pas, nous ne céderons en rien … Nous gardons le cap,  !

Anne Schubert

image_pdfimage_print
23
1

4 Commentaires

  1. Quelle gaffe il a fait, le Jean-Mi !
    Le mensonge nécessite une gymnastique perpétuelle du cerveau pour ne pas se planter. Mais à l’âge de Brichel (72 ans en 2017), la mémoire peut faire des courts-circuits…

  2. Je trouve qu’elle a un comportement de trans qui exacerbe ce qu’il n’est pas naturellement par une féminité ostentatoire avec l’idée qu’il s’en fait.
    Aucune essence féminine ne se dégage d’elle.
    Elle est perchée sur des gambettes osseuses anormalement exhibées pour marcher sur des talons aiguilles avec autant de grâce qu’avec des sabots un peu trop grands.
    Elle a les épaules larges en porte manteau, des mains battoirs pour des bras squelettiques.
    Et une tignasse qui semble vouloir dissimuler le mâle en elle.
    Une femme masculine n’est justement pas comme ça.

  3. Brigitte en chevalier d’Éon, j’adore les mystères. Merci Anne schubert. A-t-elle un sex appeal ou un sexe à piles ? Seul son gynéco, ou son urologue pourrait apporter une réponse.

Les commentaires sont fermés.