Est-ce le moment de mener une bataille des mots autour de la République ?

Publié le 22 août 2013 - par - 657 vues
Share

Islamectomie Plus PédaloJ’ai un peu de mal à comprendre ce qui se passe à RL, ces jours-ci…

Christine Tasin, avec qui je ne suis pourtant pas souvent d’accord, me paraît parler avec la voix du bon sens : la république est un ensemble d’acquis, de valeurs, de droits et de devoirs, qui peuvent même venir d’avant son avènement (certains droits et libertés datant d’ailleurs, de façon pas si surprenante que ça, du règne du malheureux Louis XVI !), et qui forment tout de même un sacré « corpus » civilisationnel !

Je suis bien surpris de voir Jacques Philarcheïn, qui m’avait habitué à une certaine puissance d’analyse, comparer « république » et « république islamique ». Dès qu’on y ajoute un adjectif, ce n’est plus la république ! C’est comme les couples « laïcité »/ »laïcité ouverte », ou bien « démocratie »/ »démocratie populaire ». Dans tous les cas, l’adjectif est en trop.

Quoi qu’il en soit, malgré mes lettres où je donne peut-être l’impression de pinailler sur des éclisses de voie ferrée et des contraintes de cisaillement, je suis très attaché à cet acquis républicain, civilisationnel, comment l’appeler ? Je suis peut-être plus attaché à la civilisation occidentale qu’à la France, d’autres seront peut-être plus attachés à un aspect ou à un autre de notre CIVILISATION, acquise de haute lutte au cours des siècles, ils l’appeleront patrie, démocratie, république, France, cher pays de mon enfance, peu importe… Je pourrais être espagnol, anglais ou suédois et avoir un roi pour faire joli et dépenser un peu d’argent du contribuable, ça ne m’empêcherait pas de vivre avec ce même acquis civilisationnel, la démocratie et tout ce qui va avec : la liberté, l’état de droit, etc.

Or, si quelques pays européens, notamment la Suisse, le Danemark et les Pays-Bas, ont des partis explicitement partisans de la préservation de la civilisation contre l’islam, et qui commencent à avoir de l’audience, chez nous (rien n’étant parfait en ce bas-monde, notre république ne l’est pas non plus…) force est de constater qu’après un bavard inactif nous avons élu faute d’autre chose à notre disposition un inactif silencieux (de très peu et avec peu d’électeurs, ce qui est tout de même un signe) et qu’on n’est pas très bien barrés. Quant à la troisième du podium, il me semble d’après ses déclarations récentes qu’elle est en train de retourner sa veste au sujet de l’islam ; je peux me tromper, mais c’est bien ce qu’il m’a semblé.

Bref… On est mal barrés, et c’est peut-être pas trop le moment de s’engager dans des batailles de vocabulaire… Je trouve en l’occurence que la verte simplicité de Christine Tasin dans son dernier article est fort salutaire.

Sinon on fait quoi concrètement ? De nouvelles assises contre l’islamisation ? Un nouvel apéro-saucisson ? Offrir chacun à un ami la BD de Charb sur la vie de Mahomet (même si je la trouve encore un peu trop gentille, elle a le mérite d’exister, et c’est le seul truc grand public disponible en français. Même si c’est mal dessiné, je trouve que c’est une lecture qui devrait être recommandée dans les écoles).

D’autres idées ?

Vincent Maunoury

 

En tout cas, arrêtez de taper sur la république, la pauvre, il y a déjà assez de gens qui s’en chargent !

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.