Est-il cohérent d’interdire le cannabis et d’autoriser la vente d’alcool ?

Publié le 20 octobre 2012 - par - 1 571 vues

Je partage la plupart du temps les points de vue développés dans les articles de Riposte Laïque et dans les vôtres en particulier. Une fois n’est pas coutume, je suis assez perplexe sur votre analyse du phénomène cannabis.

Je ne doute pas une seconde que les effets pervers sur la santé que vous décrivez soient bien réels. Sont-ils plus graves que ceux causés par l’alcool ? J’en doute fortement. Si on parle de consommation intensive, il va de soit qu’alcool et cannabis sont dévastateurs tant sur le plan psychique que physique. (La consommation intensive de sucre est également extrêmement nocive). J’ai dans mon entourage des fumeurs de pétards qui s’adonnent à ce “vice” depuis des décennies. J’en connais même un qui fume 3 ou 4 pétards par jour depuis plus de 40 ans. Son état de santé mental et physiologique n’est ni meilleur ni moins bon que n’importe quel individu lambda.

Reconnaissez qu’il est tout de même très incohérent d’autoriser la vente d’alcool et d’interdire celle du cannabis. Où est la logique là-dedans ? Compte tenu du nombre d’accidents de la route causés par l’ivresse alcoolique, pourquoi continue-t-on à autoriser la vente et la publicité pour ce produit ? Tout indique qu’il faudrait interdire la vente d’alcool dans nos sociétés tant ses méfaits sont innombrables : accidents, maladies, violences, dégénérescences, accoutumance etc…

Lorsque vous dites que la Hollande est en train de faire demi-tour sur le sujet, vous oubliez de préciser qu’elle le fait contrainte et forcée par l’Europe-gendarme des nations. D’ailleurs, depuis l’interdiction faite au coffee-shop de vendre du shit aux étrangers, les dealers commencent à réapparaître aux abords de ces boutiques. Résultat : au lieu d’aller dans les poches de l’Etat et de commerçants “honnêtes”, l’argent va dans la poche des racailles. Triple zéro !

A propos des Pays Bas, il serait intéressant de trouver un rapport qui dresse un bilan des conséquences de la vente libre du cannabis. Je n’ai jamais entendu dire qu’elle avait entraîné je ne sais quels effets nocifs sur la santé générale de la jeunesse hollandaise. Au rayon de la sécurité, on peut se promener en toute inquiétude dans les rues d’Amsterdam où fleurissent les coffee-shop. Essayez d’allez vous promenez en toute quiétude aux abords des lieux où on vend du shit en France !

La nature humaine est ainsi faite qu’elle a besoin de divers produits “illusionnants”. Ca ne date pas de Mai 68 ! Le calumet de la paix des Indiens n’était pas rempli de tabac anodin ! S’entêter à interdire le cannabis tient de la même démarche imbécile que la prohibition de l’alcool dans les années 20 aux Etats Unis. On a vu le résultat !

Les effets sur les personnes “sur le fil du rasoir de la schizophrénie” que vous dénoncez sont les mêmes que ceux engendrés par une forte consommation d’alcool. La capacité à favoriser certaines maladies mentales n’est pas l’apanage du seul cannabis.

La situation actuelle est intenable. D’une part la vente et la consommation de cannabis sont interdits mais par ailleurs son commerce fonctionne à plein régime au vu et au su de tout le monde.  Ca ne rime à rien.

Les gouvernement successifs sont tenaillés par la peur. Peur de légaliser et d’être impopulaire, peur d’interdire fermement et que les banlieues s’enflamment. Cette position “entre deux chaises” est la pire de toutes.

En toute sympathie…

Jany Leroy

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi