Est-il vraiment incohérent de dire qu’il faut interdire l’islam en France ?

mahometpiedoculPeu importe le fait de savoir si le maire UMP de Venelles, Robert Chardon, a été hospitalisé à cause de ses propos, ce qu’a affirmé l’AFP, ou bien seulement de son cancer, ce que prétend le sous-préfet, l’essentiel n’est pas là. Voilà un homme qui, soigné pour une maladie grave, affirme les choses suivantes : « Pendant mon traitement, j’ai beaucoup réfléchi et j’en suis arrivé à cette conclusion. Il faut interdire l’islam en France, mais aussi déclencher un plan Marshall pour permettre à ceux qui veulent pratiquer la religion musulmane de le faire dans leurs pays d’origine. »
Dès ces propos rendus publics, le malheureux a été victime d’un ahurissant lynchage. Affolés, Sarkozy (qui tient à ses conférences payées par le Qatar), Estrosi (qui veut se faire pardonner ses propos sur la cinquième colonne musulmane), Kosciusko-Morizet (toujours aussi bécasse) ont demandé son exclusion de l’UMP. Une conseillère régionale socialiste, Fatima Orsateli, a sollicité l’ineffable Cazeneuve, pour qu’il révoque le maire, rien de moins (Duflot avait demandé la même chose pour Ménard). Les antiracistes ont menacé de déposer plainte, le CCIF a gémi à l’islamophobie, et gonflé ses statistiques bidons. On n’a pas entendu, en contre-poids, les « Je suis Charlie » défendre la liberté d’expression de ce maire.
Puis on a affirmé, dans les heures qui suivent, que l’Homme avait été interné pour propos incohérents, et cela n’a ému personne, en dehors de Caroline Alamachère et Francis Gruzelle, ainsi que quelques autres sites résistants !
https://ripostelaique.com/le-maire-ump-anti-islam-interne-goulag-et-camisole-pour-tous.html
https://ripostelaique.com/un-maire-ump-veut-interdire-lislam-il-est-interne-dans-la-journee.html
Les élites de ce pays, politiciens, journaleux, magistrats, et tous les candides « Charlie » du 11 janvier ne sont absolument pas dérangés qu’un homme puisse se retrouver en hôpital psychiatrique, comme dans les pires régimes staliniens, pour le guérir d’une pensée déviante.
Sans doute ces lèche-babouches espéraient-ils secrètement que des psychiatres transforment Robert Chardon en légume, qu’ils lui fassent une lobotomie, dans une ambiance « Vol au dessus d’un nid de Coucous », et que l’homme, en sortant, avec un sourire niais, se mette à parler comme Askolovitch, Plenel, Juppé, Valls ou Hollande, racontant les sornettes habituelles sur la religion d’amour et de paix et l’islam de France, demandant ensuite pardon aux malheureux musulmans de les avoir offensés. Bref, qu’il se couche, comme un vulgaire Copé après l’affaire des petits pains au chocolat, ou un Cukierman après ses accusations sur le racisme des jeunes musulmans envers les juifs.
Ri7Jugement  RLDans notre pays, jusqu’à ce jour, critiquer l’islam pouvait valoir les tribunaux, nous sommes bien placés pour le savoir, à Riposte Laïque. Cela pouvait coûter la vie à certains dessinateurs ou collaborateurs de Charlie Hebdo, bien que cet hebdomadaire ait admis avoir commis dix fois plus de couvertures hostiles à la religion catholique qu’ironiques sur la religion musulmane. A présent, dans cette revue où les millions d’euros débordent, c’est la soumission générale ! Luz se couche lamentablement, et affirme que les erreurs de jeunesse, c’est fini, plus de Mahomet en couverture ! Et, histoire de donner des gages, l’hebdomadaire va virer Zineb El Rhazaoui, bête noire des islamistes qui l’ont menacée de mort, son mari et elle.
Naturellement, dans ce contexte, personne n’a jugé utile d’analyser les propos du maire de Venelles. Est-il si incohérent de dire qu’il faut interdire l’islam en France ? Est-il incongru, quand on a lu le Coran et étudié l’histoire des conquêtes mahométanes depuis 14 siècles, de se dire que les musulmans de France les plus déterminés sont dans l’esprit de leurs ancêtres de Poitiers et de leur chef Abd Al-Rahman ? Il suffit de suivre l’actualité quotidienne pour ne pas avoir le moindre doute. Est-il totalement stupide d’affirmer, dans ce contexte, que la France est en état de légitime défiance, comme le disait dans un des ouvrages notre amie suisse Mireille Vallette ? Est-il monstrueux, dans ce cas, de dire, au nom du principe de précaution, que ceux qui veulent pratiquer cette religion doivent le faire en dehors de notre pays, et retourner dans un des cinquante-sept pays musulmans au monde ?
Si nous étions dans un pays digne de l’esprit de Voltaire, cette question devrait susciter un vrai débat de société. On pourrait entendre les adeptes du vivre ensemble et les apologistes de l’islam de France nous vendre leur soupe. Nous serions impatients de les entendre défendre l’accompagnement des jeunes djihadistes qui reviennent de Syrie ou d’Irak, comme le propose Valls…
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/29/01016-20150429ARTFIG00258-la-france-va-creer-un-centre-pour-accompagner-les-jeunes-de-retour-de-syrie-ou-d-irak.php
Il est vrai que les Suédois vont encore plus loin, leur offrant logement, travail et soins gratuits ! Elle n’est pas belle la vie !
http://www.dreuz.info/2015/05/stockholm-les-djihadistes-de-letat-islamique-qui-rentrent-recevront-un-logement-un-emploi-et-les-soins-gratuits/
Mais au lieu de n’entendre que ceux-là, nos compatriotes pourraient également écouter des personnes qui, connaissant la réalité de l’islam, tiendraient notre discours. Le débat serait sans tabou, ils nous qualifieraient de racistes et nous accuseraient de refuser le vivre ensemble. Nous répondrions à ces lèche-babouches que leur logique consistait à abandonner notre pays et ses habitants à la logique islamiste, faite de conquêtes, de violences, de razzias. Nous démontrerions qu’il était impossible de faire cohabiter dix millions de musulmans, qui seront bientôt 20 millions, par l’immigration et la démographie, avec 55 millions de non-musulmans, sur une même terre. Et nous réclamerions un référendum, avec une seule question : l’islam a-t-il sa place en France ?
Si les Français votaient non (ce dont nous sommes convaincus), alors il faudrait mettre en application les solutions proposées par le maire de Venelles, qui ne nous paraissent pas du tout incohérentes. Il faudrait, pour respecter le vote des électeurs, fermer les mosquées, les boutiques halal, et interdire toute visibilité de l’islam dans notre pays, donc plus de voiles, ni de kamis et autres marqueurs vestimentaires dans l’espace public. Naturellement, la remigration de ceux qui entendent continuer à pratiquer leur religion devait se faire en direction d’un pays musulman. Si nous étions en démocratie, c’est ainsi que les choses se dérouleraient.
MigrantsgrouillantsDans ce contexte, les soldats d’Allah sont ravis des décisions de bureaucrates criminels de l’Union européenne qui, sans aucun mandat électif, somment les dirigeants européens soumis à leur idéologie d’accueillir tous les migrants africains qui mettent les pieds sur notre sol, en toute irrégularité, en période de chômage de masse. Ceux qui rêvent de nous islamiser sont comblés de voir que les traitres qui nous dirigent acceptent qu’on leur envoie des renforts, par la mer, puisque l’Etat islamique n’a pas caché sa volonté d’envoyer 500.000 nouveaux soldats en terre européenne.
Il ne pourra y avoir dans ce contexte, de cohabitation pacifique entre les nouveaux venus, dont beaucoup sont musulmans et le peuple de France. Soit la Reconquista empêchera la mort de l’Europe et de la France, comme l’écrivait René Marchand, soit nous serons sous domination musulmane, comme le prévoit le philosophe Michel Onfray. Soit nous prenons les décisions qu’il faut, dès maintenant, soit notre civilisation, comme Rome, sera détruite de l’intérieur par les nouveaux barbares que nous aurons laissé entrer chez nous. Il n’y a pas de troisième voie possible.
Comme le disait, dans son livre « Guerre à l’Occident, Guerre en Occident« , le lieutenant-colonel Jean-François Cerisier, les Européens devront se battre pour survivre, sinon, ils disparaitront.
Le regretté Roger Heurtebise parlait, dans une série de quatre articles, du mariage forcé entre Marianne et Mahomet. Il évoquait cette question, dès 2009, en 4 articles visionnaires :
Aucun avantage, et beaucoup d’inconvénients
https://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et.html
L’impossible consentement
https://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et-1938.html
La rupture
https://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et-1982.html
L’auto-défense citoyenne
https://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et-2013.html
Roger, bien avant nombre de Français, avait tout compris. Cela lui a valu un harcèlement judiciaire, plusieurs années durant, qui ne l’ont pas laissé intact. Nous savons qu’écrire ce que nous publions peut nous valoir, à tout moment, dans la France de Hollande-Valls-Taubira-Cazeneuve et des cerbères d’un prétendu antiracisme, des procès coûteux, sous le prétexte bidon d’incitation à la haine. Nous assumons ces risques, en toute connaissance de cause.
Le combat que nous menons depuis huit ans pour la survie du pays et des 60 millions de Français exige un engagement total, mais aussi des outils de qualité. Nous venons de changer la présentation de notre lettre, envoyée chaque jour à 25.000 lecteurs. Dans le même esprit, nous avons amélioré l’aspect de notre site, pour le rendre encore plus attractif, avec davantage d’illustrations (merci encore aux dessinateurs Ri7, Tcho, Miège et Pinatel, qui dessinent pour nous ou nous autorisent à utiliser leurs œuvres). Nous mettons aussi en avant le remarquable travail de Maud Orcel, avec son zapping d’Allah hebdomadaire, les vidéos de Maxime Lepante et Guy Sauvage, visualisées pour certaines par plusieurs millions de visiteurs, sans oublier les coraneries de la semaine, de Jean Sobieski et le courrier des lecteurs, baromètre de notre journal, de Danielle Borer.
Nous avons, d’autre part, adapté cette nouvelle présentation à notre rythme soutenu, vous proposant entre 8 et 10 articles, chaque jour. Dans ce contexte, tout en demeurant le texte de la semaine qui impulse l’orientation, l’édito de Cyrano n’aura plus la même place centrale.
Dans moins de trois semaines, nous suivrons attentivement les premières rencontres Charles Martel de Poitiers, qui coïncident remarquablement avec l’actualité et l’esprit de cet édito.
En attendant, continuez à nous faire connaître, achetez nos livres, offrez-les, faites circuler nos articles, nos dessins, nos vidéos, vous contribuerez ainsi, à votre façon, à ce combat qui doit être celui de tous les Français.
PREMIERES RENCONTRES CHARLES MARTEL
Nous conseillons à nos amis qui veulent assister à cette initiative de s’inscrire au plus vite, les places sont limitées…
Frais d’inscriptions : 25 euros, apéritif et repas compris
Ecrire à : rencontres.charles.martel@gmail.com
L’adresse ne sera communiquée aux inscrits que 3 jours avant l’événement.
 

image_pdf
0
0