Estrosi est-il vraiment le mieux placé pour faire la leçon à Hollande sur l’islam et la démocratie ?

Publié le 12 juillet 2013 - par - 1 116 vues
Traduire la page en :

http://www.bfmtv.com/politique/estrosi-islam-democratie-sont-totalement-incompatibles-554348.html

En réaction aux propos tenus par François Hollande il y a quelques jours devant un parterre de parlementaires de l’Assemblée Constituante tunisienne ” la France sait que l’islam et la démocratie sont compatibles”, Christian Estrosi, député -maire de Nice affirme sans ambages :

 On ne peut pas se revendiquer de partout de la laïcité et en même temps dire que l’islam et la démocratie sont parfaitement compatibles.”

Dès qu’en France vous allez dans une crèche (…) dans une école (…) dans un lieu public, quelqu’un qui afficherait un signe ostentatoire d’une appartenance à une religion, tout le monde se met à hurler, ce qui, parce que je défends les principes de laïcité me paraît totalement légitime”, et lorsqu’on se balade à l’étranger on va dire, pour séduire l’interlocuteur ” après tout ça me paraît parfaitement compatible.” Moi, quand je vois au nom de l’islam ce qui est entrain de se passer en Egypte, (…) dans un nombre de pays du Moyen Orient ou du Maghreb, je suis particulièrement inquiet, et donc pour moi c’est totalement incompatible.

Sous l’apparente clarté de ces propos, on ne ne peut pas ne pas s’apercevoir du vocabulaire soigneusement choisi, de certaines précisions sciemment omises, de la conjugaison (volontairement ?) incorrecte qui dit sans vraiment dire tout en laissant suggérer le contraire.

A qui s’adresse le “on” de “on ne peut pas se revendiquer de partout…“?

On“, la France ?

On“, les Français ?

A priori, on suppose qu’il s’agit de la France et des Français, du moins des 3/4 d’entre eux  qui perçoivent l’islam comme intolérant.

Ces 75% là, en effet, hurlent mais uniquement lorsque la parole leur est donnée anonymement, car franchement Mr Estrosi, vous en avez vu beaucoup de manifestations laïques, anti- islam, anti -catholiques, anti- thora, anti- protestante ? Ils hurlent, les Français, oui, en silence, de voir chaque semaine, chaque jour dans le quotidien de certains quartiers qui tendent à s’étendre aux villes entières, la laïcité bafouée, foulée au pied sans vergogne.

Mais est-ce bien la France et les Français que désigne Estrosi quand il choisit ce  “on” ,  et quand il parle de ” tout le monde qui se met à hurler  à la vue, dans un lieu public, d’un signe ostentatoire  d’une appartenance à une religion qu’il se garde bien, à ce moment- là, de nommer ?

Non seulement, il se paie le luxe de boycotter le mot “islam”, mais il se montre d’une prudence de sioux en employant le conditionnel suivi incorrectement d’un présent :  “quelqu’un qui afficherait un signe ostentatoire (…) ,tout le monde se met à hurler“.

Evidemment, quelqu’un qui afficherait un signe ostentatoire, faut pas déconner quand même, ce n’est pas souvent, que dis-je, il est rare, et plus précisément encore, c’est carrément rarissime de rencontrer des signes d’appartenance à une religion, il a même totalement raison l’Estrosi, il est bien rare de croiser des Haré Krischna dans notre pays !

Mais le Monsieur reste flou afin de ne stigmatiser ni les Haré, ni  les amis de Bouddha, ni les  catholiques intégristes portant des croix larges et longues de 50 centimètres. Ce doit être ça.

En réalité, et le déroulement de la seconde partie le prouve sans aucun doute, Christian Estrosi parle du Président de la République :

Le Président de la République défendrait donc, en France,  la laïcité en s’insurgeant contre toute manifestation ostentatoire de signes religieux- musulmans, nous ne sommes pas des demeurés- qui accréditent le fait qu’islam et démocratie sont incompatibles. Mais en balade en Tunisie, pour séduire son interlocuteur local, il ferait ainsi son kéké en affirmant benoîtement qu’ ils lui paraissent, après tout, parfaitement compatibles.

Plus sérieusement, Estrosi sait très bien que ni Hollande et sa clique, ni Sarkosy avec la sienne- lequel Sarkosy a commencé à dégainer son pétard qu’il ne sait pas encore mouillé– n’ont jamais dit quoique ce soit contre et se sont encore moins insurgés devant les exigences des musulmans. Ils se prosternent même de plus en plus bas vers les babouches dorées du Maghreb, du Qatar et du Machrek.

Ils devraient se méfier, un coup de pied au c…est si vite arrivé…

Si certains accordent encore le bénéfice du doute à Nicolas Sarkosy qui aurait pieusement fantasmé un islam de France, la gauche, elle, installe l’islam en France.

Pour exemple, Jean- Claude Gaudin qui ne distingue plus depuis longtemps la droite et la gauche et qui rêve toujours de la plus grande mosquée de France à Marseille vient de se fendre d’une lettre d’amour aux pratiquant mahométans :

http://www.marseille.fr/epresse/documents/thesaurus/documents/29909/907cpramadan.pdf

Non, vraiment, indubitablement, insupportablement, Estrosi est un bonimenteur de première.

Car, rappelons-le, c’est bel et bien le même Estrosi et non un homonyme qui accordait en 2011, dans sa ville de Nice, 163 m2 pour une salle de prière musulmane à 350 euros mensuels quand le péquin moyen  pour cette surface doit se délester de 1800 euros.

http://www.nice-premium.com/politique,3/un-bail-annule-pour-la-salle-de-priere-musulmane-rue-de-suisse,11375.html

Ce même Estrosi voudrait-il faire passer celui qui nous sert de Président pour un pourfendeur de l’islam et un grand protecteur du peuple français, et qui,  en visite officielle en Tunisie, ment donc en déclarant l’inverse de ce qu’il ferait en France ?

En vérité, Estrosi est un parfait hypocrite :

– Il ne peut ignorer que toute la gauche et toute la droite s’entendent comme cochons pour faire installer les lois islamiques dans notre pays.

– Il sait bien que Hollande ment en Tunisie et le contredire sur ce sujet de la compatibilité entre l’islam et la démocratie n’est qu’une vile manoeuvre électoraliste dans l’espoir- vain, je l’espère très fort- de conserver leur réservoir Ump dont une partie aurait envie de s’abstenir lors des prochaines présidentielles ou de filer sans demander son reste vers le parti qu’elle juge le plus apte à défendre les intérêts du peuple Français et des petites gens en particulier.

 

  • Qu’un élu estampillé Ump, parti politique en pleine déconfiture depuis les dernières élections présidentielles brandisse après 40 ans d’immigration massive, la menace islamiste en décrétant islam et démocratie incompatibles alors que la Présidente du Fn, parti estampillé, lui, xénophobe, raciste, homophobe et islamophobe en relatant son entrevue, en juin 2013, avec Geert Wilders ( 1 ) déclarait:

Pour lui (Geert Wilders), l’islam est incompatible avec la démocratie, mais je ne le crois pas.”

Je crois que la charia est incompatible, pas l’islam. Je crois qu’une immense majorité de musulmans sont favorables à la démocratie. Je suis beaucoup moins radicale que Monsieur Wilders.”

a de quoi laisser pantois si on ne soupçonnait comme écrit précédemment une tactique politique à vue électoraliste.

Si Marine Le Pen estime trop forte la radicalité du Néerlandais Geert Wilders, je l’invite à écouter ce dernier :

Je n’ai rien contre les individus, mais nous avons un problème avec l’idéologie islamique. Je ne veux pas renvoyer ceux qui sont ici et veulent s’assimiler, mais je leur dis de se débarrasser de cette idéologie, que je qualifie de fasciste

http://www.youtube.com/watch?v=nrlM1D4tpls :  intervieuw de Geert Wilders qui reprend sous une forme légèrement différente la  phrase ci -dessus (wikipédia)

Entre la gauche au pouvoir avec son Ministre de l’Intérieur tenant le rôle de rabatteur d’électeurs de droite, et un Christian Estrosi chargé d’endiguer les fuites d’électeurs Ump vers le Fn, bien moins islamophobe qu’il s’affirme lui-même, le pays est autant gardé qu’un troupeau de chèvres alpines au milieu d’une meute de loups affamés.

Caroline Corbières

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Geert_Wilders

http://www.enquete-debat.fr/archives/pour-marine-le-pen-lislam-est-compatible-avec-la-democratie

 

 
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi