Estrosi et Bertrand : candidats des mondialistes et hommes de main du PS

EstrosiBertrandEn retirant leurs listes des régions où le FN est en mesure de prendre le pouvoir, les notables parisiens du PS ont porté une attaque sans précédent aux principes de la démocratie.
Les collectivités locales, et particulièrement celles où les représentants ont été élus à la proportionnelle, ont besoin d’échanges, de débats et de concertations.
Or Manuel Valls a préféré sacrifier ses troupes en leur interdisant de se constituer en opposition plutôt que de laisser se dérouler normalement le processus électoral.

Si cette décision est un affront à la démocratie représentative, elle est aussi profondément méprisante à l’égard de tous les militants des régions concernées. Pendant de longues semaines ces socialistes ont arpenté de nombreux territoires pour convaincre et porter les idées auxquelles ils croient. Et du jour au lendemain, le despote de Matignon leur ordonne de tout arrêter, de voter comme un seul homme pour leur adversaire et de fermer leur gueule.
Venant d’un premier ministre qui a un bilan aussi catastrophique que lui et qui n’est même pas capable de démissionner, c’est dur à avaler.
Derrière cette désertification en rase campagne que les média présentent comme un acte de bravoure, se cache une stratégie: la création d’une nouvelle force politique réunissant des membres du PS et de LR. Le PS peut bien disparaitre de la surface de la France, Manuel Valls s’en fout.
CVt_KbBUsAA5dtQ
Pour parvenir à ses fins, le premier ministre socialiste a besoin d’un FN diabolisé. Cela lui permet d’exercer un chantage auprès de la gauche du PS comme auprès du centre droit de LR. Avec cette pression morale, Valls compte maintenir la digue qui empêche encore certains éléments de LR de s’allier avec le FN.
Les combines d’appareil qui ont lieu à chaque élection ont pour but de priver le Front National d’avoir des exécutifs.
Les hommes de main de cette magouille peuvent être du PS ou de lR. Peu importe. Il suffit que les candidats soient mondialistes, européistes, immigrationistes, multiculturalistes…
Lorsque Cambadelis appelle à voter Christian Estrosi ou Xavier Bertrand, il fait de ces deux figures du sarkozysme les candidats officiels du parti socialiste. Quand Valls les désigne comme les derniers remparts à la peste brune, c’est le gouvernement socialiste qui se porte caution.
Jamais une élection n’aura aussi bien révélé l’oligarchie LRPS. Jamais nous auront eu autant l’occasion de constater le cynisme et l’opportunisme qui caractérisent ses membres.
CVo9ucvU8AIk4Ry
Cette mascarade dure depuis plus de trente ans avec la complicité totalitaire des média. Et nous devons reconnaitre qu’elle marche à merveille. Trente ans que la pantomime antifasciste nous coupe des règles élémentaires de la démocratie. Trente ans que les Français suivent comme des moutons et s’en vont à l’abattoir.
Pendant ce temps le chômage explose, la misère fait des ravages, l’islamisation progresse, la substitution de la population avance à grand pas, la dette menace notre avenir, la désindustrialisation, les délocalisations tuent, ruinent nos employés, nos ouvriers, nos agriculteurs, nos PME, nos PMI…

Jérôme Cortier
image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. Point commun entre le petit employé d’assurances et le pilote moto, montés en grade par la politique et prêts à toutes les compromissions

  2. Comment les Français peuvent-ils encore voter pour ces vendus ? Comment ne voient-ils pas la manipulation dont ils font l’objet… La lobotomisation des cerveaux est malheureusement bien engagée, nous sommes en plein Orwell… et il faut croire que tout ce qui s’est passé dernièrement ne les a pas effleuré;;;
    Cette génération « bougies, fleurs et bisounours » sera la mort de notre civilisation et je me demande quand vont-ils enfin se réveiller pour redonner à la France la fierté qu’elle a perdue… Réponse dimanche soir

  3. Je croyais naïvement que la valeur d’un homme politique se mesurait à la force de ses convictions, sa probité et sa sincérité envers les citoyens qu’il défend et qu’il entraîne.
     » Mais ça … c’était avant  » !
    J’ai sûrement loupé un épisode …

  4. « Pendant ce temps le chômage explose, la misère fait des ravages, l’islamisation progresse, la substitution de la population avance à grand pas, la dette menace notre « avenir, la désindustrialisation, les délocalisations tuent, ruinent nos employés, nos ouvriers, nos agriculteurs, nos PME, nos PMI… »
    —————————-
    et pendant ce temps, Estrosi pète dans la soie aux frais de ses électeurs (LOL)
    http://www.europe1.fr/politique/estrosi-dans-un-hotel-de-luxe-aux-frais-des-nicois-1784577

Les commentaires sont fermés.