Et à la fin, c’est l’Allemagne qui perd !

L’orgueilleuse Mannschaft a fini par plier. Avec deux défaites face au Mexique et la Corée du Sud, la victoire in-extrémis face à la Suède n’aura pas suffi à sauver les champions du monde en titre.

Ce n’est plus la flamboyante équipe de 2014. On ne va donc pas pleurer, d’autant plus qu’après leur victoire sur la Suède, certains joueurs allemands avaient manifesté une arrogance déplacée, très mal vécue par le coach suédois.

Personnellement je ne supporte plus cette arrogance allemande depuis quelques années.

Car il en est du foot comme de la politique ou l’économie, où la domination teutonne sur les autres peuples a rendu les Allemands odieux. La modestie et le respect des autres ne sont pas des vertus allemandes, loin s’en faut.

Combien de fois n’a-t-on pas rappelé la célèbre phrase « Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, c’est toujours l’Allemagne qui gagne », lancée par l’ex-attaquant anglais Gary Lineker en 1990.

Mais cette fois, c’est l’Allemagne qui pleure avant d’atteindre les 1/8è de finales.
Place à d’autres équipes, place à d’autres petits pays méritants.

Car je n’ai pas oublié le comportement odieux du gardien allemand Schumacher, percutant violemment le joueur français Battiston, en demi-finale à Séville en 1982. Il ne s’est jamais rendu à l’hôpital pour prendre des nouvelles et ne s’est jamais excusé. Il fut surnommé en France “le boucher de Séville”.

C’est un peuple dominateur qui a oublié les leçons de l’histoire.

Très disciplinés dans leur pays, les Allemands se comportent en terrain conquis à l’étranger, ne respectant rien ni personne.

Ils ont notamment oublié que c’est la France, et elle seule, qui leur a tendu la main au lendemain de la guerre, alors que le monde entier haïssait ce pays belliqueux.

Sans de Gaulle tendant la main à Adenauer, il n’y aurait jamais eu de paix et donc jamais eu d’Europe.

Mais depuis la réunification et l’avènement de l’euro, cette monnaie taillée sur mesure pour reproduire le mark, la grande Allemagne est devenue puante d’orgueil.

C’est pourtant un peuple qui avait fait le choix de la paix et de la démocratie après 1945, au sein de l’Alliance atlantique.

Mais la chute du Mur de Berlin et la disparition de la menace soviétique, autorisant la réunification, ont redonné aux Allemands le sentiment de puissance et de fierté qu’ils avaient perdu depuis la défaite de 1945.

Profitant d’un euro qui écrase les pays du Sud, dont la France, l’Allemagne a pu faire exploser ses exportations en éliminant par la monnaie toute concurrence au sein de l’UE.

Car pour les Allemands, l’euro a deux vertus.

Il est plus faible que le mark et permet à l’Allemagne d’exporter massivement.

Il est plus fort que le franc, ce qui permet aux Français d’acheter allemand tout en plombant les exportations françaises. Pour les Teutons, c’est tout bénef.

Ne pouvant dévaluer un euro trop fort pour son économie, la France pour sa part a perdu 1 million d’emplois industriels avec la monnaie unique et a vu sa balance commerciale s’effondrer avec un déficit de 50 à 70 milliards chaque année.

En clair, les 270 milliards d’excédent commercial de l’Allemagne, se font sur le dos des pays du Sud, incapables de supporter une monnaie forte, totalement inadaptée à leur économie.

Une seule monnaie pour 19 économies disparates, c’est une hérésie qui fait le bonheur de l’Allemagne. Mais les dirigeants français sont assez stupides pour soutenir un euro qui détruit nos emplois ! Nos 6,5 millions de chômeurs ne sont pas dus au hasard.

C’est cette Europe inique, au seul profit de l’Allemagne, que Merkel défend.

Une Europe menée par la chancelière et son vassal Macron, toujours dans l’ombre de celle qui veut, qui exige et qui ordonne.

Commission européenne et BCE sont aux ordres de Berlin.

On l’a vu avec la crise grecque. On l’a vu avec les règles budgétaires imposées par Berlin. On l’a vu avec la décision unilatérale de Merkel d’ouvrir les frontières de l’UE à toute la misère du monde, et on le voit à sa volonté d’imposer des quotas de migrants aux 28 pays européens, avec sanctions à la clé pour les pays de l’Est récalcitrants.

Merkel, ivre de ses succès, veut une Europe allemande qui marche à la schlague.

Même Obama appelait directement Merkel quand il voulait s’adresser à l’Union.

Mais Trump, heureusement a mis fin à ce petit jeu.

Car la roue tourne et le quatrième mandat de la reine d’Europe sent le roussi.

L’immigration de masse et le ratage de l’intégration, ainsi que le Brexit, ont montré les limites de cette Europe qui méprise les peuples.

Et la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump va calmer le jeu.

De son côté, la CSU menace de casser l’alliance avec la CDU si Merkel ne durcit pas sa politique migratoire.

L’Afd, avec 92 députés, est devenue une force de plus en plus menaçante pour la coalition au pouvoir.

L’abandon du nucléaire et la faiblesse du système bancaire allemand n’arrangent pas les affaires. Car la Deutsche Bank n’est pas la solide BNP…

Ajoutons à cela un taux de fécondité des Allemandes qui s’est effondré à 1,3 enfant par femme, et on mesure que l’avenir de l’Allemagne n’est pas aussi rose qu’on le dit.

La population allemande de souche diminue de 35% à chaque génération. L’Allemagne sera en 2050 un pays méconnaissable.

Thilo Sarrazin l’écrivait déjà en 2010.

Son livre “L’Allemagne disparaît” fit grand bruit mais les ayatollahs du politiquement correct s’empressèrent de dénigrer l’ouvrage et d’oublier l’avertissement.

A tort, car depuis 2015, tout a largement empiré.

Jacques Guillemain​

image_pdfimage_print

101 Commentaires

  1. Le ballon rond rejoint la politique. On ne regarde plus les buts de la même manière.
    Merkel s’est inclinée face à la Corée du Sud ! Il n’y a plus que Macron pour la soutenir !

    • Effectivement ,tout devient politique ,l’amour,la musique ,la mode,l’art en général,même la cuisine .Et ne parlons pas de la religion !On a collé des lobbies partout .On les multiplie en les subventionnant.
      Mais pour le sport,ça l’a toujours été .C’est une guerre sans trop de morts.

  2. Ce qu’il y a écrit dans la bulle manque d’humour !!!!
    Il fut un temps où des soldats pour faire leur devoir et bien malgré eux ,furent envoyés par un dictateur sur un front et beaucoup n’en sont pas revenus .
    D’autres furent faits prisonniers ,envoyés en Sibérie où ils ont souffert de tous les maux , les rescapés de ces camps sont rentrés en 1955.

    Comparons ce qui est comparable .

    ?pour l’article !!!!

    • On va quand même pas pleurer pour les fridolins qui sont morts à la guerre. Et les prisonniers des camps de la mort, ils sont rentrés en quelle année?

      • C’est sûr, il y a des bons morts et des mauvais morts…

        On aura tout lu, sur RL !

        • Vu le niveau des tes posts, on peut dire qu’on aura tout lu sur RL, en effet !

    • La bulle manque surtout d’exactitude. Ils ne sont pas allés que deux fois en Russie et s’il fallait le compte de leurs petites excursions il faudrait remonter au moins jusqu’aux chevaliers teutonniques.
      N’oubliez pas les 3.000.000 de prisonniers soviétiques que les allemands ont laisser mourir de faim, de maladie et de travail forcé.

  3. Je vais faire mon lépreux franchouillard , je ne supporte pas l’arrogance du touriste fridolin bruyant . Donc que les « boches » soient éliminés , je me marre (on s’amuse comme on peut hein).
    L’amitié franco-fritz est une vaste blague.
    Deutschland kaput .

      • En tout cas, vous, vous n’en avez jamais vu. Ce n’est pas la peine de discuter avec vous, mais si vous étiez un peu sorti de votre trou et si votre cerveau de gauchiste avait été capable d’un peu plus de discernement, vous auriez remarqué qu’un allemand seul est toujours très poli, que trois allemands ensemble parlent assez fort pour se faire remarquer, et qu’un paquet d’allemands qui descendent de leur bus, c’est l’invasion.

        • Gauchiste, moi ?

          Quant aux touristes allemands à trois ou quatre, j’en ai souvent rencontrés, et j’ai même parlé un peu en allemand avec eux. Ils étaient toujours très aimables. Ceux dont vous parlez, vous les avez rencontrés dans les arènes d’un match de foot, peut-être ?

  4. quel mélange !! quel foutras d’idees !! arrêtez d ‘écouter du hard rock les hochements de tête répétées sont nuisibles a vos analyses

      • je n’ai que faire de vos leçons mon cher Michel
        vous dites fatras , je dis foutras …

          • je n’aurais pas du , en général,je ne réponds aux gens tristes et très …heu ! gentils ,comme ce brave michel

            • Grands esprits, je ne sais pas, mais en tout cas, oui, on s’est rencontrés, et ça nous a permis de rigoler un peu, c’est déjà ça !

        • Quand on n’a rien à dire d’intéressant, quand on n’est pas capable d’exposer des faits et d’argumenter, on devrait au moins éviter d’ajouter d’ajouter des erreurs aussi grossières à sa prose.

  5. C’est oublier aussi le livre de Pierre Hillard, publié en 2002 « Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des Régions », qui correspond toujours à la vision ethno-culturelle racialiste de l’Allemagne qui se sert des revendications minoritaires pour détruire les états-nations. Inspirée par une carte de l’Europe des Régions de la Waffen SS, nous assistons à un redécoupage des grandes régions en Europe ce qui fut le cas en France, où les mahométans, n’en doutons pas, auront leur place.

  6. Haa un peu de germanophobie, ça va nous changer. Il faut savoir varier les plaisirs. Par contre je ne comprends pas un truc: il y a beaucoup d’allemands de souche dans la Mannschaft. Selon les experts en football du site, cela aurait du les mener à la victoire.

  7. Encore un billet de cette teneur et vous finirez sur rue 69.

  8. depuis Séville et l’affaire Batiston je suis toujours heureux de voir perdre les allemands

  9. Certes l’allemagne ne meritait pas les 8eme de finales.
    Mais en thermes d’arrogance les champions sont les français !

    • La soi-disant « arrogance » des Français est une légende, un slogan des anglo-saxons dont le « french bashing » a toujours été un loisir national. Parlez à des Espagnols, des Italiens, des Grecs, ils seront étonnés si vous leur dites que les Français sont arrogants.
      La vérité est que les Français sont beaucoup moins orgueilleux que les allemands, qu’ils n’ont pas beaucoup de fierté nationale et sont prompts à l’auto-dénigrement, et c’est peut-être à cause de ça qu’ils ont gobé cette connerie.

    • On ne dit pas « thermes » mais « termes » . Les thermes sont des bains; Pour le reste, votre commentaire est un pu cliché.

  10. Les Allemand depuis le début du 20e siècle crée des problèmes, le plus mémorables c’est la période nazie, pareil pour l’ordre Illumati de Bavière, je souhaite pas mieux à ce pays de disparaître et d’entraîner sa nuisance perpétuelle avec lui.

  11. Pas d’accord ! Un Peuple n’est pas responsable des fautes et crimes de ses dirigeants, même en Démocratie, tant il existe de moyens de tricher pour le pouvoir. Cela vaut pour le peuple français comme allemand. C’est d’ailleurs sur cette culpabilisation des peuples qu’est fondée la « construction » européenne, et sa Révolution juridique, nuisible aux européens : indifférenciation entre nationaux et étrangers, libre circulation et droit d’asile au monde entier, accès aux droits (créances) sociaux.

    • Vous ignorez le fait que les peuples ont un caractère, une psychologie commune. Dans le cas de l’allemagne, le nazisme par exemple n’a pas été une fortuite et malheureuse poussée de fièvre passagère, mais il est l’aboutissement d’un processus qui n’aurait pas pu se produire – pas aussi facilement en tout cas – dans un autre pays que l’allemagne.

        • petit problème : la situation de l’Italie après 1918 n’est pas comparable avec celle de l’allemagne au même moment. Si le fascisme en Italie a été plus ou moins « accidentel » – il s’est était éteint comme il était venu, par contre l’avènement du nazisme était logique en Allemagne. C’est ce que j’ai tenté d’expliquer, mais évidemment votre cerveau d’imbécile gauchiste ne vous permet pas de comprendre quoi que ce soit.

        • Mussolini était d’abord un militant socialiste et dirigeant de presse socialiste italien. Puis il a inventé le fascisme. Il n’a pas inventé le nazisme et n’était pas un nazi. Il était leur allié, ce qui n’était pas tout-à-fait la même chose, êtes-vous capable de comprendre les nuances et subtilités de l’histoire malgré votre voile idéologique qui vous entrave l’esprit?

    • Ce n’est pas une question de responsabilité morale mais de penchant psychologique de masse. Les Allemands ne sont pas des monstres, mais mis en situation de force politique sur d’autres nations, ils deviennent fortement irrationnels et même brutaux. La crise grecque de l’Euro et la folie collective d’accueil migratoire viennent de démontrer l’existence de ces deux tendances. Conseil: Lisez E.Todd, « l’Allemagne tient le continent européen ».https://www.les-crises.fr/synthese-finale-emmanuel-todd/

      • Pour moi, au contraire, la question fondamentale est de savoir ce que les allemands ont vraiment dans la tête. On peut être intelligent, doué, montrer plein de qualités, et ne rien faire de bon à la fin. C’est le cas des psychopathes.
        Et s’agissant des allemands, j’exagère à peine. Relisez la Germanie de Tacite : les problèmes durent depuis bien avant Bismarck.

        • Comment « Savoir ce que les allemands ont vraiment dans la tête » peut-il être le contraire de « penchant psychologique de masse »?
          Est-ce juste pour le plaisir très français de contradiction systématique que vous écrivez cela? Lisez l’analyse de Todd, elle devrait vous intéresser.

          • Non, ce n’est pas par esprit de contradiction. Je pense sérieusement qu’il y a des tendances lourdes en Histoire, qui s’expliquent en majeure partie en raison de la situation géographique des pays et de cette psychologie collective des peuples que j’évoquais. Si ce n’est pas toujours évident, dans le cas des Anglo-Saxons (et donc aussi des Allemands), c’est particulièrement frappant au contraire. Je vais lire le lvire que vous recommandez.

  12. oui mais la force de l euro permet aux consommateurs d acheter textiles electromenageet autre biens moins cher que si nous etions en franc

    • Allez raconter vos salades aux grecs, vous allez voir ce qu’ils en pensent de l’électroménager !

      • l economie française n est pas celle de la grece simplement pour dire avec l euro il y a avantages et inconvenients tout n est pas noir ou blanc

    • singe et torix, votre raisonnement est simpliste. D’autres critères sont à prendre en compte pour juger de l’utilité d’acheter moins cher ce que nous ne produisons plus. Réfléchissez un peu…

      • c est tout reflechil euro grace a sa garantie permet a l etat francais d empreinter a des taux moins eleves que si nous etions en francs de meme nous achetons le petrole moins cher car l euro est plus fort que le dollard inconvenient nous perdons notre independance nationale la grece ne devait pas entrer dans l euro ses comptes publics etait faux c est giscard par admiration pour la grece antique qui les a fait rentrer

    • Et cette « force de l’Euro » a causé la désindustrialisation massive de la France, un fait qui nous empêche de retrouver un peu de croissance et aggrave tous les jours notre endettement. Nous achetons et importons toujours plus que ce que nous produisons et exportons. Un Euro trop cher pour notre économie, plus des politiciens qui n’aiment pas la France, des grands bourgeois qui n’aiment pas l’Industrie, des tas de communistes irresponsables qui n’aiment personne, comme leurs nouveaux amis muzz!

      • la desindustrialisation de la france avait commencee avant l euro avec le developpement des pays asiatques et notre secu qui repose surtout sur les cotisations des travailleurs ils aurait falu creer une tva social a assiette tres large il y a longtemps

  13. Toujours un plaisir de lire MR GUILLEMIN qui énonce clairement les choses. Une vraie efficacité dans l’écriture. Un vrai plaisir, même si les sujets ne sont pas réjouissants et c’est normal, vu notre époque.Ce serait tellement bien, si tout le monde pouvait écrire avec simplicité et efficacité dans riposte laique. Aujourd’hui j’ai renoncé à poursuivre la lecture d’ un article « économique » d’une certaine longueur et pas assez pédagogique pour des gens non formés à l’économie..

  14. billet ridicule juste bon à satisfaire des retardés qui pensent encore comme en 1870. l’euro n’a jamais été crée pour avantager l’Allemagne, c’est la France qui a été incapable de changer son économie pour faire face aux nouveaux défis, mais pour comprendre cela il faut au moins avoir de petites notions d’économie.

    • jirel, je me méfie des économistes qui ne sont pas d’accord entre eux. Macron est un économiste qui va nous mettre encore plus profond dans le trou. La politique ne se fait pas à la corbeille, comme a dit quelqu’un qui n’était pas économiste, mais a redressé spectaculairement notre économie.

    • Il faut surtout être macroniste et eurolâtre convaincu.
      C’est à partir de 1870, naissance de l’Empire allemand par la guerre contre la France voulue par Bismarck que nos conflits avec l’Allemagne ont commencé, c’est là la source de 1914 et 1939. Et ces conflits vont renaître car l’Allemagne tourne le dos à l’amitié avec la France et revient justement à ses ambitions du temps de Bismarck. Il faut ne comprendre que l’économie et ne rien comprendre à la géopolitique pour ne pas s’en rendre compte.

      • Encore une fois bravo pour la justesse et la pertinence de vos analyses. Je vois que vous connaissez très bien la question franco-allemande.
        Pour ce qui est de la période actuelle (après 1945), il importe de noter également que les allemands ont totalement torpillé, dès après sa signature, le traité de l’Elysée qu’à grand-peine De Gaulle leur avait fait signer.

        • En Décembre 2016 lors d’un voyage en Bavière qui avait pour thème l’univers et l’histoire de Louis II, l’accompagnateur était l’écrivain et historien Jean Des Cars. A la sortie d’une visite, je lui ai demandé en aparté si il partageait l’impression grandissante que l’Allemagne d’aujourd’hui retourne à ses racines de l’Empire recréé par Bismarck à partir de 1870, il m’a dit oui. Les avions de la Bundesluftwaffe arborent depuis 1956 la croix de fer prussienne de 14-18, pas leurs trois couleurs.

          • Et il y a plein d’autres petits signes qui ne trompent pas. Par exemple, les voiturettes Smart mises dans la tour en verre de l’usine d’Hambach en Moselle, au moment de l’inauguration, étaient de couleur noir, rouge, jaune. Et s’il n’y avait que ça !

  15. Pour avoir lu le livre de Thilo Sarrazin, je considère que l’analyse de Jacques est pertinente. Si une fois de plus, nous Français, nous nous sommes laissés rouler par les Allemands, nous ne pouvons que nous en tenir au manque de « patriotisme économique » de nos politiques. Prenons l’exemple du Fusil d’assault allemand HK 416F qui va remplacer notre FAMAS, alors que nous avions de très bonnes manufactures d’armement ! Qu’ont fait nos chefs militaires ? Ils se sont couchés comme d’habitude !

  16. L’Allemagne est notre ennemie héréditaire, pas l’Angleterre, contrairement à ce que les Allemands voudraient nous faire croire. Vive la Corée !

    • Angleterre amis de la France révisé votre histoire la vrais pas celle de la république

  17. Je ne suis pas anti -allemand sur tout , anti -Merkel sûrement, ce sont les crimes des dirigeants qu’il faut montrer du doigt.
    J’ai tout de même plus peur de l’islamisation que de l’Allemagne qui est tout de même en Europe.
    Débarrassons-nous d’abord de l’envahisseur car ce ne sont pas des panzers qui bloquent la rue Timbaut.

  18. Mr. Guillemain, à force de vouloir commenter toute sorte de sujets, même ceux qu’on ne connaît pas on finit par dire n’importe quoi et de s’empêtrer dans des contradictions.C’est Mitterrand qui a exigé l’Euro en échange de l’accord de la France pour la réunification allemande! Quant aux difficultés économiques françaises elles sont antérieures à l’Euro, depuis au moins 1973, crise pétrolière, la France a toujours connu un chômage de masse.

    • Miterrand a voulu l’Euro pour arrimer l’Allemagne à la France. Il pensait qu’ une fois réunifiée, elle dériverait vers l’Est. Mais les Allemands ont exigé en échange que l’Euro soit un Deutsche Mark et la BCE, la Bundesbank. Mimitte s’est royalement planté, le résultat est que c’est la France qui est arrimée à une Allemagne dominante, qui nous plume et tue notre industrie, qui est soumise à un Euro trop cher , lequel plombe nos exportations. Nos tares franchouillardes font le reste.

      • C’est exact. Mais malheureusement combien de nos compatriotes sont-ils seulement au courant de cela ?

    • Leon : Oui, c’est la vérité.
      Voir France-inflation.com, la courbe du chômage depuis 68.
      Présenter l’euro comme la cause de nos maux N’EST PAS SERIEUX.
      Faut-être responsable et arrêter de répandre ce poison que c’est toujours la faute des Autres. Ouvrons les yeux.
      La France est trop idéologique, trop à gauche au mauvais sens de ce terme, dans la propagande et le mensonge aux masses. Les valeurs et les idées sont dévoyées, prises à l’envers. Elle soufre fondamentalement de ces tares internes.

  19. Germaniste de formation, je connais bien les allemands, je les ai eus comme clients ou comme fournisseurs, je suis allé chez eux et j’ai même bossé en allemagne. Et je peux vous dire que c’est encore bien que ce qu’explique Jacques Guillemain dans son article.

  20. Il parait que les résultats des équipes engagées en coupe du monde ont une influence sur la vie politique des pays concernés. Dans ce cas, espérons que cette élimination de la Mannschaft signe enfin le glas politique de l’ignoble Merkel.

  21. J’ai souvent travaillé avec des allemands, notamment de Mercedes et BMW, et j’ai vécu un an à Munich. Tous se comportent en général très correctement, certains sont même francophiles et sympas. Mais, bémol, dès lors qu’ils sont en position de commandement ou de force, client important, donneur d’ordres, propriétaire, etc, et qu’ils estiment avoir raison, alors vous devez plier. Sinon, ils vous arrachent des mains clé ou clavier, tapent sur la table, deviennent odieux. C’est réel.

    • Moi aussi j’ai toujours travaillé avec eux et même chez eux, et j’ai fait les mêmes remarques. Quant à la francophilie de certains allemands, j’ai aussi observé qu’elle était surtout motivée par la bonne table et les bons vins français, mais qu’elle n’allait pas beaucoup plus loin… Comme le disait Chevènement dans son livre « France, Allemagne, parlons franc » en évoquant Oskar Lafontaine, présenté chez nous comme francophile : « ils nous aime bien mais, au fond, il ne nous prend pas au sérieux ».

    • Laisse tomber si c’est préfacé par Cohn Bendit, ennemi et fossoyeur des nations européennes. D’aiileurs rien que sa biographie, ses pratiques pédophiles donnent le dégoût..

  22. L’Allemagne n’est qu’une puissance économique, et encore faudrait-il voir qui détient les capitaux des grandes sociétés allemandes.Elle n’est même pas membre permanent du Conseil de Sécurité.La crise migratoire a montré que le gouvernement (en fait Merkel)n’a tenu compte ni de la population ni du Parlement.. En France c’est pareil avec le piétinement du référendum par Sarko.Merkel considère que c’est le droit européen qui doit primer à la frontière allemande!!!!!

  23. La dénatalité allemande et l’effondrement de la fécondité sont des réalités irréversibles.
    ‘Le peuple allemand est mort et ne le sait pas encore’ écrivait déjà le démographe Sauvy en 1964.
    L’intérêt national de la France commande de rompre avec ce peuple névropathe.

  24. Trop bonne la blagounette qui illustre l’ article de Monsieur Guillemain !
    Surtout que comme Napoléon et Hitler , ils ne peuvent pas , cette fois , accuser l’ HIVER d’ être responsable de leurs défaites .

  25. Repentance ! Tel Laval, j’avais « souhaité la Victoire de l’Allemagne » !
    Elle a perdu ! Serai-je aussi fusillé ?

    • @Dufaitrez. Je le crains bien hélas! Adressez-vous quand même à la Cour Européenne des Droits de l’Homme …..

  26. @Guillemain: c’est juste le contraire de ce que vous affirmez.La sélection allemande a perdu par manque de confiance car depuis l’automne 2017, elle n’a pas livré de match convaincant, elle a été ébranlée par l’affaire Erdogan :2 joueurs turcs de l’équipe Özil et Gündogan se sont faits photographier avec Erdogan, l’un d’eux lui donnant son maillot avec la mention  » pour notre Président » suscitant la colère compréhensible de beaucoup d’Allemands.L’équipe a perdu par manque de « vertus allemandes »

  27. Vous n’êtes pas le seul à être ravis de ce résultat, la France insoumise, les cocos, les Verts allemands, la Linke (gauche allemande) pensent pareil, en bons démocrates ils ne veulent pas voir de drapeaux allemands des supporters.Comme on les comprend: la dirigeante verte Claudia Roth, copine de Con Bendit a pris part à une manif avec comme slogan (Allemagne, toi un morceau de merde dégueulasse, Deutschland du ein Stück Scheiße).Ils pŕéfèrent voir des drapeaux à étoiles ou croissants!

  28. Si les Tricolores perdent , ne venez pas pas pleurer l’incompétence de Mr. l’entraîneur, la partialité de Mr. l’arbitre, l’absence de Benzema, ou même les écoutes de Poutine…..

    • Je ne vois pas le rapport avec l’arrogance teutonne en Europe.

  29. à travers l’Allemagne, mélenchon profite de chaque occasion pour exprimer sa haine du Blanc ; le pauvre, il est tellement complexé de ne pas l’être qu’il ne sera content que lorsque le Blanc aura disparu de la surface de la terre.

  30. l allemagne est un ETAT FEDERAL EN VOIE D ECLATEMENT retour a l empire austro hongrois elargi

    • Ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Nous ne sommes pas prêts de refaire le traité de Westphalie et pour l’instant, c’est l’allemagne qui travaille à l’éclatement régional des pays européens voisins (cf. les révélations de Pierre Hillard à ce sujet – entre autres).

  31. A mon avis c’est un article de haine contre les allemands . Beaucoup de joueurs ont eu des comportements agressifs , vulgaires etc sans que l’on juge leur pays . Pour la France c’est Zidane avec son coup de poing . Quand à l’euro si nos élus avaient eu de la jugeote à une certaine époque chacun aurait gardé sa monnaie et l’euro aurait pu exister en ayant la garantie d’un ensemble de monnaie de la zone euro , comme l’écu . Mais c’était trop bien .

    • Zizi c’est le coup de boule. Il nous a fait perdre en 2002 ce c.. et les Français le vénèrent. Le meilleur joueur mais bon… Il nous à fait gagner puis perdre.
      Puis bon… C’est pas non plus très très grave.

    • Est-ce de la haine que de constater que depuis bientôt dix ans, l’Allemagne domine totalement l’UE et nous impose ses diktats sans concertation et toujours dans le sens de ses seuls intérêts? Elle considère l’Europe comme son nouvel Empire Germanique et n’a plus aucune considération pour l’amitié franco-allemande dans laquelle les français avaient peut-être mis trop d’espoir et d’optimisme. C’est la réalité. Si c’est pour vous de la haine, alors vous êtes dans l’idéologie et le déni de réalité.

      • Ultralucide : Substituer à la raison et à la réflexion, les sentiments, les émotions là où ils devraient être très secondaires : « la haine, l’amitié franco-allemande, l’espoir dans cette amitié.. »
        Vous croyez aux images, aux discours médiatiques destinés aux masses ?
        Ce n’est pas du papier cadeau dont il s’agit ici.
        Je suis surpris par ce que vous « constatez ».
        Mais qu’est-ce qu’on fout dans l’UE ? Nous et les autres sommes alors les derniers des C.
        NON ça colle pas. Présentation irréelle.

  32. Les Allemands sont dominateurs, les Français râleurs, les Espagnols font la sieste et les Italiens sont tous mafieux. Tout cela est bien connu. Et sinon? ?

  33. Cette chronique est bourree de clichés à deux balles aussi stupide que la réaction de Mélenchon et ses affidés apres la défaite de l’Allemagne.non Mr guillemain le peuple allemand n’est pas un peuple belliqueux et ne se comporte pas partout en terrain conquis.je n’en dirais pas autant des français et des anglais encore que cela varie bien évidemment selon les individus
    .Mr guillemain votre haine pathologique des allemands vous egare.

    • il me semble que vous répondez à ces clichés à deux balles par d’autres clichés à deux balles. Je n’ai pas observé le comportement que vous dites chez les Français. Ou alors, on ne fréquente pas les mêmes endroits ni les mêmes personnes.

    • Le jugement de l’histoire est sans appel à ce sujet. Si les allemands étaient si bienveillants que cela, alors pourquoi ont-ils voulu passer devant tout le monde économiquement jusqu’à gouverner l’UE ? Pourquoi un politologue allemand, Arnulf Bahring, dans un livre intitulé « Deutschland, was nun ? » publié peu après la chute du Mur et l’effondrement de l’URSS, a-t-il écrit : « nous allons pouvoir faire économiquement ce que nous n’avons pu faire avec 200 divisions ? »

      • « Bienveillants… » ! Où on est là? dans la confusion la plus totale des genres?
        Pas de compétition, tous égaux, pas une tête ne doit dépasser : 1 société communiste par excellence, le communisme étant la phase ultime du socialisme. On dérive : « jusqu’où va-t-on descendre » ?
        C’est très mal, ils sont vilains, très méchants et nous nous sommes pathétiques dans les grandes largeurs !
        Ils ont forcé personne, les gouvernements ont signé des textes. Ils respectent les règles. Alors, stop au Ridicule

  34. J’ajoute que schumacher a visite battiston apres ses déboires et s’est publiquement excusé auprès de lui le tout très complaisamment mis en scène par les medias à l’époque. Donc ce que vous écrivez est faux.

    • Curieux. J’ai entendu une interview du gardien il n’y a pas très longtemps et il ne s’excusait pas du tout.

    • Suite au tollé soulevé par cet événement à cette époque, c’est carrément le gouvernement allemand qui avait souhaité que Schumacher présente des excuses. Et il faut croire que l’intéressé en a conçu un certain dépit car plusieurs années plus tard, il s’est retourné contre ses collègues de l’équipe allemande en révélant que les mecs s’étaient dopés dans les vestiaires avant les prolongations.

  35. L’auteur n’a pas fait ses devoirs. Schumacher est bien allé voir Battiston à l’hôpital. Pourquoi diable dire le contraire. Surtout si vous n’en savez rien…

  36. Pauvres allemands, ils vont nous manquer car la coupe du monde sans l’allemagne n’est plus la coupe du monde, heureusement qu’Antoine Griezmann, fils d’Alain Griezmann d’origine non pas alsacienne mais allemande et d’Isabelle Lopes, d’origine portugaise
    les représentent un peu en équipe de France qui sera j’en suis sûr la future championne du monde 2018, car rien ne pourra arrêter l’excellent Antoine Griezmann et le prodige M’BAPPE et consort !

Les commentaires sont fermés.