Et Chouard fut exécuté par deux vopos de Mélenchon, en service commandé

Publié le 24 juin 2019 - par - 33 commentaires - 2 068 vues
Share

Je ne suis pas un inconditionnel d’Étienne Chouard. Je connais l’importance de son audience chez les Gilets jaunes, et je n’ignore pas qu’il fait des conférences qui rencontrent un énorme succès.

Je partage totalement les réticences de Pierre Cassen sur l’introduction du Ric dans le combat des Gilets jaunes, et son désaccord avec Étienne Chouard, notamment sur le tirage au sort. Je ne crois pas une seconde à ses délires sur un peuple mythifié qui rêverait d’être aux commandes du pays. Chouard raisonne comme un marxiste, qui n’a rien compris aux questions identitaires.

Mais il faut lui reconnaître que c’est un homme honnête, et plutôt sain, qui accepte de discuter avec tout le monde et qui refuse les clichés les plus simplistes véhiculés par le politiquement correct. Ajoutons, crime inqualifiable aux yeux des défenseurs du système, qu’il ose militer, lui, qui se qualifie comme gauchiste, pour l’union des populistes, pour, ensemble, vaincre le système. Rappelons que le rôle de Mélenchon et de tous les collabos, en diabolisant le RN et la mouvance patriotique, est justement de sauver le système, en évitant que, comme en Italie, les 70 % du peuple qui refusent l’invasion migratoire et l’Union européenne ne trouvent une alternative politique insupportable pour les mondialistes.

Rappelons également qu’il ne fait pas beau, à gauche, de lui rendre le moindre hommage. Pour avoir osé faire référence au combat sur le Ric mené par Chouard, et en dire du bien, Ruffin fut cloué au pilori par la direction des Insoumis, et comme un pleutre qu’il est, il baissa sa culotte et reconnut avoir fait une erreur.

Ses militants sont souvent, dans les manifestations, agressés par les Antifas, qui ont décidé, avec leur logique pavlovienne, que Chouard était un facho, rien de moins !

Dans cette logique, le traitement que subit Étienne Chouard, d’abord lors de cette interview sur le Média de Mélenchon par Denis Robert et un nommé Mathias Enthoven, cousin de l’autre, est juste insupportable, et digne des grand procès politiques de Moscou.

On sent que le fait de l’avoir invité a suscité de nombreux débats au sein de l’équipe du Média, journal en ligne de Mélenchon à l’agonie, où les crises succèdent aux crises. Aude Lancelin est partie, c’est donc Denis Robert qui a pris la suite, et mène l’entretien. J’avoue que j’avais plutôt un préjugé favorable envers lui, mais que depuis cette interview, je suis plus que circonspect.

Tout au long de l’émission, qui a valu de nombreuses menaces au site Le Média de la part des Antifas, qui ne supportaient pas qu’on puisse inviter Étienne Chouard, les deux journalistes, pensant se protéger contre la bien-pensance, se comportent en véritables inquisiteurs, mettant Étienne Chouard (que je trouve trop bien élevé, et trop poli avec ces deux petits flics du politiquement correct). Robert et Enthoven se sont réparti les rôles, comme les flics. Le premier joue le gentil, tandis que le second multiplie des propos putassiers, dignes du minable commissaire politique qu’il est.

La première chose qui lui est reprochée concerne ses ambiguïtés avec Soral. Là encore, je ne partage pas grand chose avec Soral, je ne supporte pas son islamophilie et sa haine d’Israël et des juifs, mais Chouard a le droit d’aimer ses livres sur l’Empire, et de le considérer comme un résistant, aussi antipathique soit le chef d’Égalité et Réconciliation. Le professeur de philosophie tente d’expliquer  que pendant la guerre, dans la Résistance, il y avait des gens de gauche et des gens classés à l’extrême droite qui se battaient ensemble contre l’occupant nazi.  Manifestement, cela en est trop pour l’ouverture d’esprit de Denis Robert et Mathias Enthoven, incapables d’entendre de tels propos, qui sont pourtant juste la réalité de l’Histoire de France.

Donc, ils décident d’exécuter Étienne Chouard en lui faisant un coup de pute, que je vous invite à découvrir ci-dessous. Étienne Chouard veut à tout prix défendre une parole libre, et donc, dans le contexte actuel, où il compte pas mal d’ennemis, il se suicide. Il lui aurait suffi de répondre, en bon politicien, que la question était insultante, que bien évidemment il n’avait aucun doute, qu’il était solidaire des 6 millions de juifs exterminés par les nazis et leurs familles, et l’affaire était pliée. Mais il a eu le malheur de répondre qu’il n’y connaissait rien, et de trouver la question incongrue (à partir de 40 minutes).

Le verbatim parle de lui-même :

Denis Robert : As-tu un doute, toi, personnel, sur l’existence des chambres à gaz ?

Étienne Chaourd : Mais qu’est-ce que c’est que cette question-là ? (Rigole) C’est pas mon sujet, j’y connais rien moi !

DR : Tu ne peux pas répondre que tu n’y connais rien !

EC : Bien sûr que si ! Je vais te dire : Oui, je n’ai aucun doute. Juste, j’y connais rien’ Je vais te dire ça, parce que sinon je suis un criminel de la pensée ? Il y a un truc déconnant, là. On demande aux gens d’avoir une certitude sur un sujet qu’ils ne connaissent pas.

DR : À ton niveau de popularité, avec ce que tu fais, les procès en sorcellerie qu’on te fait, c’est quand même dingue que tu dises que tu ne sais pas. […] Le confusionnisme, c’est ce qu’on te reproche. À un moment donné, il faut que tu sois d’une grande intransigeante et d’une grande clarté.

EC : Que je dise quoi ? Les chambres à gaz ont existé de façon tranchée, non ambiguë ? Je peux le dire si vous voulez, mais rendez-vous compte du truc. Je n’ai rien lu là-dessus.

Mathias Enthoven : Vous parliez du travail des historiens. Pour les chambres à gaz, c’est incontestable qu’il y a eu un travail historique de fait. J’ai vu Nuit et Brouillard au lycée. J’ai étudié l’histoire un tout petit peu. Je ne suis pas un expert de la Shoah. […] Je n’ai pas besoin d’avoir lu des ouvrages scientifiques pour vous dire que la Terre est ronde. On est d’accord ?

EC : Oui.

ME : Eh ben voilà, j’ai pas besoin d’avoir lu cinquante ouvrages scientifiques pour affirmer que les chambres à gaz existent.

On assiste, dans cet échange qui sonnera le glas de la carrière médiatique d’Étienne Chouard pour un bon moment (il sera viré avec les formes de Sud Radio), à une véritable mise à mort médiatique et politique du défenseur du Ric.

https://francais.rt.com/france/63155-chambres-gaz-etienne-chouard-exprime-regrets-sud-radio

Ce qui est incroyable est que Chouard s’excuse. Ce qui est inimaginable, c’est qu’on puisse obliger un invité à répondre à une question sur laquelle il n’a aucune compétence, et qu’on ne lui laisse le droit de n’avoir qu’une réponse, toute nuance étant interdite. Même si Chouard avait refusé de répondre à la question (à laquelle manifestement il n’était pas préparé), de toute façon, il aurait été lynché. Il fallait prouver, par tous les moyens, que l’homme était ambigu, et donc que les Gilets jaunes avait choisi un gourou négationniste, rien de moins !

Il a beau tenir les plus beaux discours de gauche, multiplier les références historiques brillantes (notamment Daniel Guérin), rien n’y fait, il demeure, tout au long de cet échange-interrogatoire de flics, sur la défensive, presque obligé en permanence, avec sa gentillesse, de se justifier.

Depuis, celui-ci a beau raconter partout qu’il a fait et dit une énorme connerie, multiplier les excuses, rien n’y fait : quiconque aurait le malheur de l’inviter sur un plateau de télévision se verrait accuser d’être un négationniste qui invite un autre négationniste.

J’ai entendu une vidéo où Chouard parlait du conflit israélo-palestinien, et du sionisme, d’une manière qui ne me plaisait pas. Mais incurable voltairien, je me bats pour la liberté d’expression, surtout de ceux qui ne pensent pas comme moi. Et je pense qu’il faut être un sacré obscurantiste pour oser comparer, comme Mathias Enthoven, une vérité scientifique avec une vérité historique.

Sur l’antisémitisme, nous assistons à un pas de deux extraordinaire entre Chouard et l’ineffable Enthoven. Le premier relativise totalement la réalité de l’antisémitisme en France, tandis que le second est incapable de dire que l’antisémitisme en France ne vient que des musulmans, et certainement plus d’une prétendue extrême droite, qu’il vomit à chaque mot.

Nous avons, à travers ce peu glorieux épisode, la caricature de ce qu’est la loi Gayssot, que combattait, faut-il le rappeler, ce dangereux antisémite de Robert Badinter. Il faut laisser les historiens traiter ces questions, et certainement pas les juges ou les racketteurs de l’antiracisme, mais le comble de l’hypocrisie n’est pas là.

On va lyncher Étienne Chouard, qui n’a pas les codes du politicien traditionnel, et fait preuve d’une grande candeur, parce qu’il ose essayer d’avoir une parole libre, dans tous les domaines, y compris les plus sensibles.

Mais dans le même temps, toute la caste politico-médiatique se livre à un véritable négationnisme sur l’islam, osant qualifier cette religion de « paix et d’amour », et niant historiquement le fait que ce sont 270 millions d’infidèles (dont nombre de juifs) que ce dogme criminel a tué en 14 siècles, comme le démontre le chercheur américain Bill Warner dans ses conférences.

De même, la France autorise le dictateur turc, Erdogan, à tenir une conférence à Strasbourg, alors que cet islamiste nie totalement, ainsi que la plupart des Turcs, le génocide arménien.

Je rappelle, sur les vérités historiques, qui quiconque osait attribuer le massacre de 10 000 officiers polonais d’une balle dans la tête, forêt de Katyn, aux Russes et pas aux nazis, se voyait accuser d’être complice d’Hitler, jusqu’aux années 1980, où cela devint une réalité historique incontestable, grâce à l’ouverture d’archives.

Je rappelle que longtemps, le Parti communiste s’est réclamé du Parti des 75 000 fusillés, alors qu’il n’y a pas eu 5 000 fusillés en France.

Je partage totalement l’indignation de cette youtubeuse, qui y voit une mission commandée (même si je suis perplexe sur le rôle des francs-maçons et sur d’autres aspects qu’elle remet en cause) pour démolir Étienne Chouard. J’aime son discours sur la liberté d’expression, et sa volonté de réfléchir à tout.

Je ne vois pas pourquoi deux auteurs, Reynald Secher et Philippe Landeux, peuvent discuter, avec passion, du génocide de Vendée, et pourquoi ce type de débat serait impossible sur le sort des Juifs lors de la dernière guerre mondiale, et notamment sur les chambres à gaz.

Contrairement à Étienne Chouard, j’ai un peu lu sur les camps de concentration, sur l’extermination des juifs, sur le rôle (caché par les collabos) du mufti de Jérusalem. Je n’ai pas de doute sur la réalité des chambres à gaz, et je pense avoir compris ce qui agite ceux qui contestent cette version. Et pour autant, je pense que le combat contre les thèses de Faurisson et des siens ne doit pas se mener devant les tribunaux, mais par la bataille des idées.

Ce dont vient d’être victime Étienne Chouard est une aubaine pour les antisémites, qui pourront y voir une nouvelle preuve, selon eux, que les Juifs font la loi partout. Bravo, Messieurs les maîtres censeurs.

Pour imiter Voltaire, je conclurai cet article en disant : « Je ne suis pas d’accord avec ce que dit Étienne Chouard, mais je me battrai pour qu’il puisse continuer à le dire ».

Tout le contraire du petit vopo de la pensée Mathias Enthoven et de Denis Robert…

Paul Le Poulpe

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

33 réponses à “Et Chouard fut exécuté par deux vopos de Mélenchon, en service commandé”

  1. Spipou dit :

    Voici une excellente analyse de cette interview :

  2. Marchand dit :

    Cette séquence, qui fait honte aux 2 journalistes, me rappelle le film l’Aveu avec Yves Montand.
    Ca parait incroyable qu’en France, soi-disant pays des droits de l’Homme, on ne puisse s’exprimer librement sur tout sujet sans craindre la police de la pensée, voire les foudres de la 17ème Chambre Correctionnelle.
    Les lois Gayssot/Pléven, doit-on rappeler que Gayssot est un communiste diplômé ès-procès de Moscou, sont incompatibles avec la démocratie.
    En regardant la vidéo, j’ai eu envie de vomir.

  3. wika dit :

    Quand on veut discréditer quelqu’un, on le mène sur un sujet qu’il ne connaît pas et dans lequel on sait qu’il s’empêtrera, surtout face à la censure féroce qui s’exerce sur les médias et dans la vie en général.

  4. POLYEUCTE dit :

    Chouard ou « Couard » ?
    Il fallait les envoyer au tapis !
    Chacun voit, de jour en jour, que les « plateaux télé » sont devenus des rings !

  5. patito dit :

    Je ne connais pas ce Etienne Chouard mais je lui reproche d’avoir voulu faire le type très intelligent qui prend du recul ( normal , lui , se dit intelligent ) devant une question stupide .
    S’il trouvait la question stupide , pourquoi ne pas le faire remarquer à son interlocuteur en ajoutant en plus qu’il fallait ne pas être trop malin pour penser le coincer …..avec un piège aussi grossier .
    c’est tout le contraire qui s’est produit et il est coupable par autosuffisance .

    Ces types devraient s’entraîner avec des sparrings partners et se faire filmer comme certains ( comme moi ) l’ont fait .

  6. Rosa Ire dit :

    Cela fait effectivement penser aux procès de Moscou, version soft.
    Staline voulait éliminer ses opposants politiques.
    Si Chouard n’est pas éliminé, il est pour le moins neutralisé. C’était le but, non ?

  7. amandinelonchamp dit :

    Ceux qui aujourd’hui mettent E;Chouard plus bas que terre parce qu’il a faibli devraient savoir que les enfants et les petit-enfants de Robert Faurisson ont de très graves difficultés sociales pour CRIME de filiation avec le Professeur Faurisson et que leur avenir est compromis . E; Chouard a peut-être eu peur pour sa famille ? C’est humain .Pour imiter un certain JC , je demande: ‘ à ceux qui n’ont jamais eu peur de lui crier la première injure ‘ et aillent prendre sa place , pour voir si ils feraient mieux, eux. Je parierais que E. Chouard n’a pas perçu le moindre centime d’euros pour son engagement, en plus .

  8. amandinelonchamp dit :

    Robert Faurisson disparu, le Système a BESOIN de lui trouver un remplaçant , si possible Blanc, de niveau intellectuel élevé et ce qui complète le profil , avec des yeux très clairs , un Aryen en somme .Au PIR , il y a des antisémites virulents qui ne sont jamais inquiétés , pourquoi ? Etienne Chouard est devenu le nouveau Robert Faurisson , le Système cherche à  » ranimer la flamme  » de l’antisémitisme sans laquelle il ne peut plus se distinguer. Le Système de toute façon , ne pourra pas lutter contre le TEMPS qui comme le chantait Brassens ‘ est un barbare dans le genre d’ Attila ‘ . La modification de la population française fera le reste.

  9. zéphyrin dit :

    ce gars n’était pas préparé à l’agression médiatique…il n’a pas réagi aussitôt à cette garde à vue qui ne dit pas son nom, ni le nom de ses commanditaires.
    il y a des précautions à prendre, avant et pendant ce genre d’exercice.
    un journaliste n’est pas un flic et étienne n’a pas été cueilli à domicile.
    si la teneur de « l’entretien » ne correspond aux prévisions , on a tout le loisir de s’en étonner et de quitter le plateau.

  10. Anne-Marie G dit :

    C’est le maccarthysme à la française. A qui cela profite ? La réponse est évidente. Cela pourrait ne pas leur porter bonheur quand la population aura fini de changer. Et qu’ils ne comptent pas sur moi pour pleurer. Tant de haine, tout de même, d’acharnement, de délire de puissance déchaîné, la fameuse hybris grecque dans toute sa hideur. Quel mal y a-t-il à dire que l’on ne veut pas débattre sur un sujet que l’on ne connait pas ? Le même que par le passé, il y avait à refuser d’adhérer sans discuter à un dogme catholique. Certes, je « crois » que la Shoah a existé. Mais je ne crois pas qu’il faille persécuter des individus parce qu’ils ergotent. Et je ne crois pas que la Shoah est pire que l’esclavage. Ah, cela me vaudrait la même excommunication, la même haine de la Lévy et consorts.

  11. andre dit :

    Bon , c’est évident que (pour le coup) les premiers vrais fashos sont les antifas eux mêmes. On sent dans leur méthode d’intimidation une filiation évidente avec les idéologies totalitaires d’hier .Peut importe d’ailleurs le bord. C’est le fond et la méthode qui trahissent les intentions.

  12. André LÉO dit :

    Diversion-provocation, c’est la stratégie de Macron pour avancer ses pions d’ultra-libéral. Pendant que le petit peuple s’étripe sur le nonosse qu’il lui a jeté depuis la fenêtre télévisuelle de son château, il signe en douce ses traités mondialistes.

    Il y a mille ans, les évêques se chamaillaient déjà sur le « sexe des anges », pendant que les islamistes incendiaient Constantinople pour les en chasser. Et c’est pareil avec ces faux débats de sourds entre un gauchiste honteux et deux journaleux bobos plus macronistes que macron lui-même.

    Des étoiles filantes à la Chouard, de faux révolutionnaires affublés de G.J, il y en a eu de tous temps.L’essentiel pour l’avenir de la France est à l’Union Nationale, pas à ces causeries de bistrot et à ces invectives de sortie de match de foute.

    • Paskal dit :

      Qu’il y ait réellement eu des « querelles byzantines » sur le sexe des anges quand les Turcs assiégeaient Byzance est loin d’être attesté.

  13. Colonel Napoléon de Guerlasse dit :

    Etienne Chouard est un bleu en politique. Il faut un peu de métier quand même. Je me suis fait personnellement cuisiner pendant 4 heures par une équipe de la 2, et ils n’ont pas réussi à me faire dire ce qu’ils avaient décidé de me faire dire; Voir aussi la vidéo de Jérôme Bourdon (Rivarol) qui est beaucoup plus saignant que vous. La « communauté » joue une partition extrêmement dangereuse pour elle, car effectivement tout cela donne l’impression d’un massacre organisé.

    • amandinelonchamp dit :

      Colonel Napoléon , moi je pense que Faurisson disparu, le Système a BESOIN de lui trouver un remplaçant pour raviver la flamme de son statut de victime .

  14. ubersender dit :

    Robert et Enthoven, ça été la première audience du procès de Chouard ; la seconde a été menée par E. Lévy chez Didier Maisto sur Sud-Radio : la procureur Lévy a fini le boulot mettant Didier Maisto dans une sale position au point de devoir supprimer son émission du jeudi soir. Etienne Chouard est très intéressant ; on adhère ou pas à sa redéfinition de la démocratie, par certains côtés peut-être utopique. Néanmoins il propose une critique constructive qui pourrait fournir les éléments d’une réforme institutionnelle profonde. Ce dont le Landerneau politique ne veut absolument pas, et pour cause ! Donc, les petits soldats ont été envoyés en service commandé pour ramener le déviant devant ses juges chargés de l’exécuter médiatiquement. Mission accomplie.

  15. Spipou dit :

    Ouais… Le débat proposé en référence n’est pas… une référence !

    Ce Reynald Secher est d’une mauvaise foi insupportable, et il se débrouille toujours pour répondre à côté ! Un historien, ça ?

  16. leviet06 dit :

    tout a fait d’accord,monsieur Chouard est d’une candeur de chretien de gauche : « frappe moi sur la joue ,je tendrai l’autre  »
    et comble du proces :il demande pardon,s’excuse en plus.
    Chouard ce naif ,que j’ai ecoute quelque fois …

    • ubersender dit :

      Je n’avais pas la place pour souligner cet aspect des choses, mais vous avez entièrement raison : E. Chouard est confondant de naïveté.

  17. patphil dit :

    « Je partage totalement les réticences de Pierre Cassen sur l’introduction du Ric dans le combat des Gilets jaunes »
    et bien moi non! les suisses usent de la votation, les gaulois seraient ils plus simplets voire plus idiots?

  18. Travier dit :

    L endofé matias s il en sait pas plus sur les chambres à gaz homicide (on oublie de le préciser « homicide »…), le mieux c est qu’il ferme sa gueule ce petit paltoquet ridicule mais néanmoins prétentieux.
    Tu parles il a vu nuit et brouillard quand il était au lycée… avec ça on est tranquille !
    Il affirme, le gamin, que la terre est ronde. Qu’il est fort… 1 singe pourrait le faire et avoir raison car, coup de bol, son rabâchage porte sur 1 vérité scientifique authentique. Ce que ne peut pas être l’affirmation de 6 millions de morts par les chambres à gaz homicides…
    C’est pas ce petit comique avec sa nullité en raisonnement qui risque de nous enfumer.
    Mais sur ce sujet si évident pourquoi a-t-on pris, alors, des lois liberticides bafouant la liberté de recherche et d expression ?

    • André LÉO dit :

      La liste des 6 millions de Juifs assassinés par le fascisme Nazi dans les camps d’extermination, celles des 25 millions de « soviétiques » tués lors de l’opération « barbarossa », ce sont des statistiques indiscutables.
      Comme pour nombre de découvertes fondamentales aujourd’hui, ce sont les preuves « statistiques » qui ont permis leur découverte. Les statistiques font partie du domaine de la Science.

      Nier une réalité historique dont témoignent les statistiques, c’est une forme de croyance irrationnelle, un négationnisme des faits.

      • Eric des Monteils dit :

        Tellement indiscutables, que ceux qui en font la promotion ne sont même pas d’accord sur le chiffre : svp, révisez vos sources, et surtout, n’en écartez aucune

        • André LÉO dit :

          Les chiffres n’ont pas de signification, n’était leur monstruosité. Le boson de Higgs a été « découvert » de façon statistique, en examinant des millions de collisions au CERN. Il y en aurait eu 10 fois plus ou 10 fois moins, la preuve de son interaction aurait été apportée.
          Pareil pour les génocides de Juifs, d’Arméniens ou de chrétiens aujourd’hui, un seul mort pour des raisons dogmatiques et obscurantistes ce serait déjà trop. Alors 1, 6 ou 10 millions, là n’est vraiment pas le problème.

          Ergoter sur des détails font oublier l’essentiel, vous faites du Macron, ami Eric!

      • ven85 dit :

        mais regardez internet et cherchez avant 1940,combien de juifs,il y avaient en europe,sans compter a partir de 1940 pas mal de juifs sont partis en amerique et ailleurs et vour aurez le vrai chiffre des juifs tuer par les nazis

      • Travier dit :

        LEO
        Statistiques « indiscutables »! ça sent bon la liberté d’expression et de recherche.Pourquoi avoir pris des lois liberticides, des lois totalitaires?
        On nous met ds l’émotionnel au nom duquel certains groupes en profitent pour BAFOUER les libertés fondamentales.
        Vs pouvez sortir tout le vocabulaire que vous voudrez cela ne m’impressionne pas, au contraire. J’y vois 1certain aveu de ce que nous devons combattre: la dictature morale ou intellectuelle; l’instrumentalisation assez évidente,à destination des masses, de faits qui ont eu lieu il y a 75/80 ans.
        Vs employez des termes péjoratifs, excluant pour ceux qui veulent chercher et des termes élogieux pour la position officielle.
        Les statistiques sont svt 1outil de mensonge et propagande.
        Ma formation de base est scientifique.

  19. Stephan dit :

    J’ai moi-même été absolument époustouflé de la virulence du Camarade Commissaire a l’égard de Monsieur Chouard. Je pense que Chouard est un peu naïf, et pensait venir pour avoir droit a un ‘fair trial’ devant les camera du Media. Son club intellectuel aurait bien sur interprété sa réponse comme une admission d’un manque de connaissances et rien d’autre. Alors que bien évidemment il s’agissait en fait d’une des plus sordide mise en scène piégée visant as se débarrasser d’un ennemi politique interne par LFI. Bonne nouvelle peut être, lui qui se dit de gauche va sans doute finalement se rendre contre de l’extrémisme pseudo intellectuel virulent de ses anciens ‘amis’ pour finalement les délaisser une bonne foi pour toute.

  20. BERNARD dit :

    Je ne sais si ça serait correct ou condamnable (juridiquement) d’affirmer ne croire que ce que l’on a vu.. un peu comme St Thomas :
    exemples :
    Je ne crois pas que la Terre soit une boule… rien ne le prouve à mes yeux, et d’ailleurs je crois plutôt à la version du Coran disant qu’elle est plate, car ça ressemble plus à ce que je vois.
    L’homme n’a jamais été sur la lune (j’y étais pas pour voir)
    Louis XVI n’a pas été guillotiné… j’étais pas né pour le voir
    Les merdias ne disent que la vérité
    La seconde guerre mondiale (non plus que la première) n’a jamais eu lieu.. toutes ces cérémonies et tout ça, c’est pour amuser la galerie..
    Pourquoi devrais-je être condamné pour avoir dit ça…
    .. et d’ailleurs dans les bouquins d’histoire on change des choses..pas politiquement correctes !

    • Eric des Monteils dit :

      Comme le dit Dieudonné : l’histoire est écrite par les vainqueurs, les vaincus, avec le cul à l’air, n’en ont pas l’opportunité

    • Brocéliande dit :

      Je connais plusieurs instruit qui disent que JEANNE D’ARC n’a pas existé !

    • zéphyrin dit :

      intéressant; une nouvelle religion, celle qui doute, qui serait inattaquable puisque religion de paix et d’amour pour l’oubli de toutes les horreurs (sourire)

  21. JEAN dit :

    Étienne Chouard est un scientifique, il a répondu en scientifique en disant qu’il croyait aux chambres à gaz mais qu’il n’avait pas travaillé sur le sujet, grave erreur, les chambres à gaz ne supportent aucune interrogation, aucune question, aucun doute, aucune recherche, on doit croire point !, ce sujet est une véritable dictature, rien que le fait de marquer un temps d’hésitation avant de répondre est considéré comme un comportement de nazi, il faut rappeler que la guerre de 40 a fait entre 60 et 80 millions de morts civiles et militaires confondus mais de ceux-là on s’en fiche