Et les amis du sénile Biden osent dire que Poutine est fou !

Pendant que les médias anti-Kremlin de l’univers, dont l’ineffable JDD, dissertent sur la pathologie mentale de Poutine, lors d’une audition devant le Congrès américain, le directeur de la CIA a brossé son portrait psychologique sans réaliser le ridicule de la situation. Cherchant sa mère, confondant l’Ukraine et l’Iran, annonçant que Poutine veut envahir la Russie…

Indéniablement, Joe Biden présente des troubles cognitifs gravissimes que les États-Unis ne parviennent même pas à dissimuler. Trump l’avait dit… et nul ne l’avait cru. Désormais, c’est Biden qui le prouve en faisant des déclarations délirantes devant les caméras du monde entier. Les dirigeants américains n’ont même pas la subtilité de déclarer le bientôt nonagénaire un peu fatigué et d’envoyer Kamala bobarder à sa place.

 

Si la CIA est obligée d’espionner Vladimir, ce dernier n’a qu’à regarder la télé pour connaître l’avancée de la sénilité de son homologue étasunien…

 

 Pendant que l’armée russe progresse et que s’organisent des couloirs humanitaires, le renseignement américain décrit Poutine comme un homme de plus en plus isolé, « frustré » et en « colère » qui va « essayer d’écraser l’armée ukrainienne sans se soucier des pertes civiles », le directeur de la CIA déclarant que le président russe a selon lui couvé « durant de nombreuses années un mélange explosif de griefs et d’ambition ».

 « Nous estimons que Poutine souffre du manque de déférence de l’Occident à son égard », a aussi insisté la patronne des services américains de renseignement Avril Haines lors de la même audition. » « Il a l’impression que c’est une guerre qu’il ne peut pas se permettre de perdre ».

Que Volodia soit furieux de huit ans de mensonges de la part de l’Amérique et de ses colonies européennes est une évidence qui ne nécessitait pas une déclaration au Congrès.
 
Quant à un cercle de conseillers « de plus en plus étroit »… c’est logique et prudent, une guerre ne se menant pas avec des conseillers par milliers.
 
Apparemment, il n’y pas que Biden qui ne tourne plus rond chez les Yankees !
 
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
15

10 Commentaires

  1. S’il y a bien une seule chose dont les gens qui ont encore leur raison devraient être certains à propos de Poutine, c’est qu’il n’est pas fou.

  2. Il suffit que la lucarne l’affirme, qu’elle instille en plus la trouille dans le neurone des veaux et ça devient une vérité.
    Et la crainte du faux fou remettra en selle notre génie pour cinq ans et la clique du sénile qui aura encore bien foutu la merde en europe sortira économiquement renforcé de cette énième saloperie du pays du macdo.
    En ce moment j’entends chez ferrari la nouvelle coqueluche de jmz qui édulcore sérieusement le discours à propos des événements, des réfugiés… bla bla bla.
    Elle voit même une cohérence et une vision chez les baltringues umps qui ont rejoint gargamelle et qui ont combattu quarante ans le parti ou elle pris son envole.
    Faut bien essayer de relever le niveau de son ‘athlète des courts’ qui doit sûrement sa fortune à ses nombreux tournois victorieux.

  3. Joe et ses apôtres ont tout gagné pour l’instant ! Une impossible association de l’UE avec la Russie ! Une UE affaiblit par la pétasse ursula obligée de suivre le Satan américain vu son mari lèche cul de pfizer! Nous assistons bêtement a la colère de l’ours et pour nous un scalp qui est redevenu l’habitude du sénile Biden ! 😇

  4. Qui l’eut cru ? Un vieux débris de va-t-en guerre sénile et retapé pour rester présentable à la tête d’un pays qui eut un Kennedy pour président. Même pas besoin d’autre chose pour constater la déchéance des USA.

  5. VP ne veut pas de l’Ukraine dans l’OTAN et il a bien raison. Il faudrait que Biden et ceux qui lui ressemblent cessent de pousser l’UE à entrer en guerre contre la Russie ce qui est une pure folie.

Les commentaires sont fermés.