Et les associations juives, quand se réveillent-elles ?

Publié le 23 août 2010 - par
Share

Fidèle lecteur de votre journal (et parfois modeste contributeur), je me félicite de votre initiative du 4 septembre. Je trouve en effet que c’est une bonne idée, quelques semaines après votre apéro saucisson-pinard très controversé (j’étais sur les Champs-Elysées, et j’avais trouvé cela très bien) de reprendre immédiatement l’initiative, et d’avoir choisi cette date pour commémorer le 140e anniversaire de la naissance de la IIIe République. 70 ans après l’appel du 18 juin, 140 ans après la naissance du 19 juin, il ne vous reste plus qu’à trouver quelque chose, en 2011, qui marque un 210e anniversaire. Je vous souffle une idée : le concordat de 1801 !

Je redeviens sérieux, malgré tout. J’ai bien regardé les noms des associations qui appelaient à cette initiative. J’ai lu que la liste n’était pas close. Je l’espère bien, car des absences me posent problème. Et l’une d’elle particulièrement : les associations juives ! Elles ne sont pas concernées par la montée de l’islam, et par l’ampleur de son offensive contre la République laïque ? Elles n’ont pas remarqué que la montée de l’antisémitisme, en France, progressait avec le détricotage de notre République une et indivisible ? Les revendications communautaristes des musulmans, la progression du voile, y compris chez les fillettes, le débat sur la burqa, l’offensive du halal, les mosquées où on enseigne la charia, les prières dans les rues, le refus de la mixité à l’hôpital, les manifestations en faveur de Gaza où on crie « Mort aux Juifs », et où on brûle le drapeau d’Israël en le nazifiant, cela ne les fait pas sortir de leur sommeil ?

J’avais vu avec plaisir que des loges du Bnai Brith avaient invité des représentants de Riposte Laïque à plusieurs conférences. C’est fort bien, mais cela suffit-il ? C’est dans la rue qu’il faut se montrer, et les associations juives auraient tout à gagner à sortir de leur isolement, et à se joindre à cette initiative, qui défend des idéaux partagés par la majorité des Juifs qui se reconnaissent dans la République laïque, une et indivisible.

J’espère qu’au moins on verra nombre d’entre eux le 4 septembre, et que des associations juives vont se réveiller, et signer cet appel.
C’est juste notre survie, et surtout celle de nos enfants, sur le territoire français, qui est en jeu…

Salomon Edzot

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.