1

Et les imbéciles de LREM se croient intelligents et subtils !

La stupéfiante bêtise des LREM bornés qui font leurs lois partisanes.

Intelligents et subtils les LREM ? Méfiez-vous de la propagande du fumeux Le Gendre ! Intelligents et subtils, les LREM creusent encore ! Encore un petit effort pour toucher le fond de la connerie LREM…

Mettre à jour les idées reçues à propos des LREM trop intelligents et subtils, selon la propagande du fumeux Le Gendre, montre que la représentation de l’intelligence des LREM confine à la stupéfiante bêtise des LREM qui font leurs lois partisanes contre le peuple.

Lire Emmanuel Lemieux n’est pas inutile dans le contexte actuel de la stupéfiante bêtise des LREM :

Marianne : « Typologie de l’abruti au connard, 50 nuances de cons ». C’est irréfutable ! Où se situent les LREM sur l’échelle de la bêtise ? Le pire n’est-il pas d’appartenir à cette soi-disant élite des LREM supercons, celle-là même qui dispose du pouvoir afin de mettre en œuvre leurs lois partisanes contre le peuple ?

« Cons certes, et de tout calibre, mais aussi couillons, neuneus, bébêtes et très bêtes, abrutis, idiots, crétins, stupides, imbéciles, débiles, niaiseux… Avec les LREM, la liste s’allonge et la hiérarchie des cons de la macronnerie vulgaire reste impressionnante. Emmanuel Lemieux cite Pascal Engel, philosophe et directeur d’études à l’EHESS qui a construit une échelle de la bêtise, publiée dans Psychologie de la connerie (sous la direction de Jean-François Marmion, Ed. Sciences humaines). Tout en bas est la connerie LREM brute de décoffrage, celle des patates et des courges, des buses et des ânes bâtés, bref, des êtres stupides qui évoluent dans la zone des LREM de la voix de son maître tellement pathétiques de nullité !

À titre d’exemple, citons la voix de son maître ou comment Yael Braun Pivet s’en va-t-en guerre pour sauver les soldats Benalla-Macron. La voix de son maître de Yael Braun Pivet désigne le discours imposé d’en haut et repris par celle-là même qui s’y soumet et qui n’ose pas s’y opposer. C’est tellement pathétique de nullité ! D’abord, il fallait éviter la commission, car il y a eu les ordres venus d’En-haut. Puis, il y a eu la réponse soumise du serviteur LREM zélé appelé Yael Braun Pivet car il fallait bloquer la commission.

Le plus étonnant n’est pas que la députée des basses œuvres Yael Braun Pivet ait réagi comme tout élu LREM servile. Le plus étonnant est que le prétexte utilisé dans cette mystification est que « ça n’intéresse pas les Français« . Moralité : à quoi bon ces réunions qui n’intéressent personne et surtout pas Macron ?

Tout ça pour ça, une tempête dans un verre d’eau ! Les Français seraient rassasiés des émissions de débats à la télévision ! Il était temps d’éteindre la télé et de permettre à Macron de partir en vacances, ainsi que la majorité des Français illettrés et alcooliques, c’est-à-dire les damnés de la terre, ceux qui ne sont rien.

Un cran au-dessus, on rencontre les crétins LREM, les idiots et les imbéciles, la crème de la crème LREM, qui relèvent des écolos du réchauffisme à la sauce Greta pro-Macron. Plus haut, on a les pas très éveillés, les gentils, les niais et les nigauds, les gourdes et les benêts, donc les stagiaires LREM à la tête des ministères. L’avant-dernière étape est celle, prolifique et vaste, des sots de la garde rapprochée de Macron.

Ces LREM peuvent être faiblement intelligents, mais ils sont avant tout vaniteux. À l’heure actuelle, leur métamorphose est spectaculaire dans le domaine de leur participation infinie à la bêtise médiatique.

L’étape du dessus, c’est le sommet de la crème LREM. Soazig Quéméner évoque le cas Macron qui invite un jeune chômeur à « traverser la rue » pour trouver un emploi. Cette provocation de l’arrogant juvénile devient l’un des carburants de la révolte des Gilets jaunes. Lors des 35es Journées du patrimoine placées sous le thème de « l’art du partage« , Macron, en veine de dialogue, déambule dans les allées des jardins de l’Élysée le 15 septembre 2018. À peine après un été marqué par l’affaire Benalla, Macron ne veut manquer aucune opportunité de s’entretenir avec les visiteurs qu’il toise. Il y a justement là un jeune sans emploi.

Une occasion rêvée pour Macron l’arrogant juvénile de dispenser sa bonne parole, l’un de ses coups foireux préférés. En 2015, il clamait qu’il fallait « de jeunes Français qui aient envie d’être milliardaires« .

Jonathan Jahan, 25 ans, originaire de Montargis, dans le Loiret, n’a visiblement pas cette ambition. Il a une formation « horticole » et cherche simplement un boulot. Il l’exprime avec ses mots, mal assurés. Macron l’écoute, avant de partager sa vision de la lutte contre le chômage, confondant au passage travail et emploi.

« Si vous êtes prêt et motivé, dans l’hôtellerie, le café, la restauration, dans le bâtiment, il n’y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu’ils ne cherchent pas des gens. Je traverse la rue, je vous en trouve. Ils veulent des gens qui sont prêts à travailler. Vous allez à Montparnasse, vous faites la rue avec tous les cafés, les restaurants, je suis sûr qu’il y en a un sur deux qui recrute en ce moment. Allez-y ! »

Emmanuel Lemieux enquête sur l’effondrement général du QI (des LREM). Selon Barbara Demeneix, tout concorde pour un effondrement massif de (leur) QI. Passage au scanner de ce qui grignote l’intelligence.

Barbara Demeneix, ancienne codirectrice d’un labo du Muséum national d’Histoire naturelle : Selon des études et hypothèses, (les LREM sont exposés à) une menace certaine pour (leur) quotient intellectuel.

L’effondrement de la société des écolos-LREM viendra par le cerveau. Et cela a déjà commencé avec les poisons plastifiés des pailles en polypropylène des sodas. Dans le liquide amniotique des femmes LREM, on repère déjà le bisphénol qui a franchi sans problème la barrière placentaire et qui colonise le quotidien du fœtus, son organisme et ses jeunes pensées intelligentes et subtils LREM. Les fœtus LREM baignent dans un liquide amniotique qui relève plus de la cuve d’usine de type Seveso que de l’eau pure du lac de montagne !

Complotisme écolo-LREM, divagation scientifique avant-gardiste ? La documentation s’accumule au fil des années et rend l’hypothèse d’une toxicité sur le cerveau des LREM de plus en plus plausible !

Au début des années 1980, le psychologue René Zazzo mettait déjà en garde sur le fait que le terme d’intelligence est peu éclairant tant il revêt des formes différentes dans la vie de tous les jours, mais aussi selon les auteurs qui le conceptualisent. Une piste qu’il invitait à suivre était de regarder de plus près les situations concrètes au cours desquelles les personnes manifestent des conduites intelligentes. Un moyen de mettre au jour l’accomplissement de ces différentes formes d’intelligence, humour compris, plutôt que de s’en tenir à une définition générale. Pour affiner notre compréhension de l’intelligence, il préconisait d’étudier… la connerie (aujourd’hui des LREM). Précisément, le propre d’un con LREM est de ne pas se douter qu’il l’est.

C’est pourquoi, il se croit toujours trop intelligent et subtil, dixit Le Gendre LREM !

Thierry Michaud-Nérard