Et même si de Fournas avait dit « Retourne dans ton pays » ?

On me dit que des ingénieurs du son de cette Assemblée si peu Nationale vont ré-entendre les bandes son pour savoir si le député de la cause nationale, Grégoire de FOURNAS, a dit « Retourne dans ton pays » ou autre chose; on dépense « un fric fou » pour des conneries décidément. Cette République est une blague !

Et s’il l’avait vraiment dit cela ? Est-ce une insulte pour autant ? Non ! « Nique ta mère » ça c’est une insulte. Enculé aussi, même si c’est à la mode forcée, surtout parmi la représentation nationale, particulièrement avec l’arrivée des nouveaux députés RN, il y a même un petit quelque chose de cage aux folles.

Revenons au conseil fraternel et amical qui aurait été dispensé par notre héros du jour à un citoyen du monde, soucieux de la cause des migrants, du continent dont il est originaire et même défenseur acharné, obsédé, irréductible, fanatique ; mais pourquoi ses collègues les plus proches ne lui suggèrent-ils pas la même chose afin que ce député dépité, outragé, martyrisé, injurié, aille exporter le programme et les savoureuses idées de Méchancon et de la camarade Rousseau justement dans son pays d’origine. Il ne faut pas priver l’Afrique de ses élites, vous dis-je ! J’aimerais juste assister à son exposé là-bas, juste pour voir, juste pour apprécier la réaction de nos amis Africains qui justement refusent ce genre d’idées dégénérées.

La majorité des Français, y compris certains d’origine étrangère, subissent les désastres des invasions migratoires à tous niveaux ; certains même en meurent, parfois des enfants, violés, torturés, sacrifiés, vidés de leur sang… Avant la touche finale d’une barbarie venue d’ailleurs.

Ce brave député des NUPES, lui, nous suggère encore davantage d’immigration, plutôt que d’avoir un mot, une pensée, une larme pour Lola par exemple. Ce qui compte chez ce pauvre type, c’est sa misérable personne susceptible. Lui d’abord !

Et voilà que les merdias profitent de la seule saine réaction de ce député pour faire diversion du reste : CALLAC, LOLA, les problèmes de sécurité qui se cumulent et s’accumulent, ceux liés au « pouvoir d’achat », etc. Nous sommes pourtant submergés de drames et voilà que l’on nous parle d’un bon et juste conseil franc et gaulois confié à un député de la diversité par un député de la majorité vraie, du pays réel… Diversion !

Pourquoi nos journaleux du camp des Saints ne dénoncent-ils pas justement cette traite négrière moderne et révoltante, car en réalité il s’agit pourtant bien de cela. Il est là le véritable scandale ! Cette main-d’œuvre incertaine importée par des mafias, au péril de la vie de leurs victimes, arrachée parfois à sa terre, capturée comme du bétail par des promesses matérialistes et mensongères lorsque ces mafias s’embarrassent d’un souci de séduction ; raquettée, violée, revendue sur des marchés d’esclaves, généralement dans le nord mahométan de l’Afrique.

Ces pauvres hères se retrouvent CHEZ NOUS, isolés, désespérés, effarés, déçus, malheureux, insatisfaits, mais nourris, logés, « blanchis » aux frais du contribuable français ; venus pour exercer une pression à la baisse sur les salaires, pire, pour alimenter le travail clandestin de quelques multinationales (parfois indirectement via des sous-traitants), le marché de la prostitution, des stupéfiants, ils finissent parfois dans nos hôpitaux, dans nos prisons, ou au fond d’un fossé, victimes de mafias.

Bref ! Si « retourne dans ton pays » est une insulte raciste, ce serait que ce pays est une injure, une contrée inhumaine, c’est pas raciste ça, comme idée ?

Si on commence à s’excuser pour ce genre d’encouragement plein de bons sens, un peu direct certes mais tellement gaulois, alors c’est qu’il nous serait interdit de revendiquer l’évidence, comme « la France aux Français » ou « La France et les Français d’abord ».

C’est d’ailleurs interdit de fait ! Et pourtant il est loin le FN où on parlait vrai, avec des mots pleins de bons sens. A l’époque de Jean-Marie, on se marrait bien, on se marrait plus ; on mettait Jean-Pax dans la voiture, on allait coller nos affiches de Jean-Marie avec les bons slogans sans n’y voir aucune injure, c’est dire comme on était raciste, et lorsqu’on croisait des racailles, ou des individus arc-boutés sur leurs archaïsmes, ou trop revendicatifs contre la France et les Français, on ne s’excusait pas, on leur suggérait de « retourner chez eux, dans leur pays » tout simplement. Et ces gens-là ne faisaient pas tant d’histoire, mais ça c’était avant. Avant que le grand remplacement ait atteint le niveau d’aujourd’hui, avant que les LR et les RN soient mis à la remorque de l’extrême gauche pour finalement tous patauger dans le même boubliboulga politique.

Nicolas ZAHAR

image_pdfimage_print
13
1

23 Commentaires

  1. Ce Bilongo est un raciste antisémite: C’EST LUI QUI A ORGANISÉ LE POGROME DE SARCELLES.

  2. On dit Fournas ou Monsieur de Fournas, mais jamais de FOURNAS. On ne signale la particule que lorsque le patronyme fait une ou deux syllabes (et pas toujours). Par exemple de Gaulle. Et si la particule n’en est pas une alors on l’a prononcé et on l’écrit en majuscule, par exemple De Laporteacote.

      • Le Zatar signifie le thym. ZAHAR (ou Zahhar) la fleur. Je ne me réponds pas, j’insiste sur un « point de détail »

  3. Quand j’ai l’occasion de visionner les televisions africaines et Magrehbines, je ne vois pas un seul député blanc ou une seule blanche, Depuis le 1er octobre, « toutes les publicités, les contenus publicitaires et les campagnes de communication marketing devront utiliser seulement des mannequins et des voix off nigérians, vous avez dit raciste, qui est raciste??

  4. J’ai retenu cette phrase qui définit parfaitement le personnage : « Ce qui compte chez ce pauvre type, c’est sa misérable personne susceptible. Lui d’abord ! »

  5. le reuneuneu une fois de plus s est mal defendu mlp fidele a ele meme parle de « maladresse » mais face a des proces en sorcellerie il ne faut pas s excuser surtout quand on a raison
    il manque dans les 89 deputes un Zemmour,un Collard,ou un bompard eux ils auraient su repondre a ces bandits rouges et faux culs LR

  6. Il ne l’a pas dit, il parlait des bateaux..Bateaux retournent en Afrique : insulte raciste ?? C’est n’importe quoi, et c’est pas détourné dans la cour d’une école (quoique !) mais à l’assemblée Nationale..(où des députés arrivent sans cravate, en chemise sur le pantalon, en tong..se lavent-ils ?…) Si vous ne voyez pas l’évolution irréversible (cela se produit aussi en Espagne, Allemagne, Malte, Italie….) et pensez y mettre fin ! Ils sont soutenus et avec les sympathisants, rien qu’en France il seraient plus de 6 millions à éliminer….Et quand vous commenceriez à éliminer ces inutiles il y aura plus de 18 millions de Français à vous dire : STOP ! Bon courage…!

  7. Courageux, bravo ! Entièrement d’accord. Mais les ennemis de la France sont bien davantage les communistes que les immigrants, car tous les communistes sont des stalinistes dangereux (100 millions de morts, crimes des FTP, porteurs de valises du FLN, etc.) alors que seule une minorité d’immigrants musulmans sont des racailles ou des assassins. Chassons d’abord les communistes !

    • votre optimisme vaut celui de blum ricanant des Allemands dans les années 30 tout comme le faisait chaplin dans son film le Dictateur

  8. Oui ils nous gonflent ,on ne les a pas obligés à venir chez nous , qu’ils fassent comme noah qui est parti au Cameroun pays de son père et sans retour, ce nous fera des vacances,y en a marre des jérémiades pour un oui pour un non ,surtout quand c’est déformé et amplifié, allez hop circulez y a rien à voir .

  9. Mais oui, mais c’est bien sûr, absolument, parfaitement ! En ce qui me concerne, j’enrage de ne pouvoir lui hurler ma colère légitime à la face à ce Bilongo de mes deux : « mais barre-toi !… casse-toi !… dégage !… retourne dans ton pays d’origine, celui de tes parents sans doute et à coup sûr de tes ancêtres… tu n’as rien à faire en France et surtout pas dans l’hémicycle, déguisé en député, à venir geindre et nous infliger vos sempiternelles jérémiades, toi et tes semblables, genre Obono et compagnie. Allez pleurnicher dans vos pays d’origine et cessez de nous faire chier chez nous !…  » Voilà c’est dit. Basta ya !

  10. La grosse à lunettes derrière lui sur la photo prête à bondir aurait était avec sur le même bateau. Enfin il vaut mieux rigoler que de voir tous ces clowns à l’assemblée.
    Plus de la moitié ne devraient pas être là.

      • Catherine couturier, député de la premiere circonscription de la creuse.technicienee aux PTT. C.est la postière de Pierre Perret ! Ceci explique son exquise urbanité

    • Plus de la moitié, vous avez raison, peut-être même davantage encore, les deux tiers ou les trois quarts !… La plupart d’entre eux ne représentent qu’eux-mêmes et leur ambition personnelle, à savoir être grassement payés pour bavasser et rien d’autre, et se donner l’illusion du pouvoir, même si ce n’est qu’une parcelle de pouvoir, ou simplement la possibilité de ramener sa fraise à tout propos en public. Et merci à Petit Travail Tranquille pour l’identification de « la grosse à lunettes » qui justement ne devrait pas être là mais dans son bureau de poste de la Creuse et y rester.

  11. Le congrès du Rassemblement national commence aujourd’hui, et l’occasion était trop belle pour ne pas l’utiliser, afin de dénigrer les 89 députés RN! Les macronistes utilisent le 49-3 à répétition avec l’accord des LR sarkozistes, pour bien montrer comment ils « se torchent » avec la vox populi, laquelle a porté une opposition à l’assemblée.
    La président et la 1ère ministre « s’écrasent » quand le RN – et ses électeurs » sont insultés, mais appuient la nupesse qui a transformé l’assemblée nationale en foutoir où tout le monde braille, pendant que la macronie applique ses « réformes » dictatoriales.
    Jusqu’à quand les sarkozistes maintenus feront-ils la politique de macron?

  12. L’assemblée nationale est devenu un repaire pour de nombreux militants qui n’oeuvrent aucunement pour le bien des français, mais pour faire appliquer leurs idéologies.
    Il est certain que ce député RN, aurait du tourner sa langue 7 fois avant de parler, mais en réécoutant les propos qui se sont tenus, on comprend bien qu’il parlait des migrants, et non du député nupes, et on sent bien que ce dernier, l’avait compris en ce sens. On connait les « outils » de la politique « vicieuse » : mauvaise foi, manipulation éhontée, accusations vindicatives, suivisme des uns, lâcheté des autres. Quel citoyen sain d’esprit croit encore que les gens qui font de la politique sont intellectuellement honnêtes. Les médias sont autant dans la même veine, le mot d’ordre étant de se servir de cette phrase dont le sens a été déformé pour en faire de manière délirante une affaire d’état. Triste pays que la France est devenue, en vérité.

Les commentaires sont fermés.