Et si au lieu d’accuser la police de tous les maux les Français se remettaient en cause…

Publié le 1 juin 2013 - par - 1 843 vues
Share

Fidel lecteur de RL, un peu moins ces temps-ci à cause de la déprime de cet horrible mois de Mai 2013, j’aimerais réagir aux articles d’Olivier Pfister et de Canis Lupus.

Etant fonctionnaire de Police, je suis évidemment conscient de l’Etat pitoyable de la France et notamment de sa Police. Ceci dit à ma chère collègue Canis Lupus, si tu t’es retrouvée à garder une porte dans Paris c’est que tu as été très mal classée lors de ta scolarité de Gardien de la Paix, en gros tu as glandé et il ne faut pas se plaindre.

Monsieur Pfister, comprenez que les Forces de l’Ordre, les effectifs sur le terrain, ne seront JAMAIS du côté d’une hypothétique Révolution. Il s’agit de faire le boulot avec abnégation et, à l’image de cette société décadente, de rester individualiste.

Depuis 40 ans le bon Peuple vote pour ses bourreaux, une classe politique et une hiérarchie administrative de moins en moins compétentes ont été mise en place, tout cela en douceur à force de « démocratie »

Il est aisé de se plaindre, il est plus difficile de bien voter. De gauche à droite il y a eu des alternatives, de Monsieur Georges Marchais à Jean-Marie Le Pen en passant par Edith Cresson ou Charles Pasqua.

La racaille se pavane, pourquoi ne le ferait elle pas ? Quand une bande de « jeunes » (en cinq ans de boulot je n’ai mis les menottes à un européen qu’une dizaine de fois) agresse, pille, vole, personne ne s’y oppose et on attend que j’arrive pour que JE règle le problème.
A chaque agression dans la rue ou les transports, personne ne réagit alors qu’il y a des dizaines de badauds, beaucoup dans la force de l’âge.

Comme disait BOSSUET « Dieu se rit des Hommes qui pleurent les conséquence alors qu’il en chérissent les causes ».

80% des gens sont d’accords avec le constat du FN mais 20% à être en accord avec les solutions de ce parti ! Ok, la civilisation européenne va donc disparaître à peu près dans deux générations.

Il est facile de critiquer la Police, c’est un outil ! Mettez un vrai dirigeant pour le manier (le dirigeant pourrait être le Peuple par exemple) et beaucoup de problème seront résolus en peu de temps.

En cas de coup dur, « rupture » de la normalité suite à Révolution, émeutes ethnique nationale, catastrophe naturelle de grande ampleur etc., le taux d’absentéisme des Forces de l’Ordre et des secours seront de 90%, à bon entendeur !

Merci et encore bravo à RL pour son combat.

Benoit Durand

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.