Et si c’était l’anti-euro-mondialisme de Zemmour qui dérange RTL ?

Publié le 28 mai 2012 - par - 1 628 vues
Share

Nous apprenons donc que RTL ne reconduirait pas le contrat avec Eric Zemmour qui tient une chronique de deux ou trois minutes chaque matin.

Il s’avère que chaque jour, du lundi au vendredi, j’écoute cette chronique qui nous distrait bien d’autres voix de la matinale de RTL : Un Jean-Michel Apathie carpette du Système et un indécrottable Alain Duhamel qui depuis 40 ans occupe les ondes pour cirer les pompes du pouvoir en place et désormais pour systématiquement comparer Marine Le Pen aux « années 30 » (sic !).

J’écoute aussi chaque matin les billets humoristiques de Laurent Gerra (sur RTL) et de Nicolas Canteloup (sur Europe 1). Tout cela est disponible en « podcast » sur les sites des stations de radio.

Ainsi, Eric Zemmour a osé commettre un crime de lèse-majesté : critiquer le laxisme annoncé de la nouvelle garde des Sceaux, Christine Taubira.

Immédiatement, la meute médiatique bien-pensante s’est mise en route : Christiane Taubira est une femme de couleur, donc c’est raciste que de la critiquer. C’est une femme, donc c’est sexiste et misogyne de lui faire le moindre reproche.

Mais si les associations « antiracistes » se sont immédiatement excitées contre cette chronique d’Eric Zemmour, il semble que son sort était jeté depuis longtemps, si l’en en croit le billet publié par le site de l’Express : on profiterait des vacances pour ne pas renouveler son contrat en septembre.

Je pense donc que l’éviction d’Eric Zemmour ne tient pas qu’à son attaque contre la ministre de la Justice. Son sort semblait décidé depuis longtemps. Du reste, comme j’écoute Eric Zemmour chaque matin, je puis affirmer que sa critique des « antiracistes » est marginale par rapport à ses piques contre une chose bien plus sensible : la pensée unique euro-mondialisme.

Eric Zemmour défend l’Histoire de France. C’est inadmissible. Eric Zemmour défend les nations contre l’européisme et le mondialisme. C’est un crime. Eric Zemmour défend notre culture française et l’assimilation des étrangers contre le « multiculturalisme ». C’est pas bien. Eric Zemmour annonce la fin de l’Euro, nouveau dieu de l’euro-mondialisme. C’est un blasphème. Eric Zemmour veut réhabiliter l’école républicaine. C’est « raciste ». Eric Zemmour décrit la fuite des « Français de souche » et des immigrés émancipés des zones où règlent la charia et la loi de gangs : c’est « discriminatoire » Etc.

Donc à mon avis, l’affaire « Taubira » et les appels à la censure de SOS-Racisme et du Mrap (deux idiots utiles de l’euro-mondialisme) ne sont que des prétextes. Ce qu’on reproche foncièrement à Eric Zemmour, c’est de ne pas adopter une doxa officielle de la gauche, largement partagée par un pan de l’UMP. « L’immigration est une chance pour la France », le « multiculturalisme » c’est le pied (même si ça crée du « multiracisme »), et évidemment critiquer l’Euro ne peut que nous rappeler les heures les plus sombres de notre Histoire dont la Shoah, même si ce raisonnement « européiste » est totalement imbécile.

C’est ainsi que s’est créée une idéologie dominante largement partagée par l’UMP et le PS, et avalisée par le Front de gauche et le Modem. L’identité nationale, la culture des Nations, voilà les ennemis du capitalisme internationaliste et de ses ennemis.

C’est pourquoi il faut brûler Eric Zemmour sur le bûcher de cette nouvelle religion, fusse-t-elle idiote et déconnectée des réalités que vivent les Français chaque jour. Il ne restera donc plus,  chaque matin à RTL, qu’Apathie et Duhamel pour nous égrener le chapelet de leur pensée unique et se moquer des Français qui résistent à leur « politiquement correct » et à leur « islamiquement correct ».

RTL n’en sortira pas grandie. Mais il faut bien gagner sa croûte en léchant les bottes du nouveau pouvoir.

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.