Et si les musulmans “modérés” défendaient les caricatures ?

Publié le 17 octobre 2020 - par - 19 commentaires - 960 vues

Le jeune de 18 ans qui a assassiné le professeur d’histoire parce que celui ci a simplement fait son travail républicain sera décrit comme radicalisé, djihadiste, terroriste, pauvre d’esprit, et enfin islamiste par opposition aux tenants raisonnables de l’islam.

Ce jeune n’est en réalité que l’écume sur la vague. On en fera vite le tour. Il en sera de même de son entourage pour lequel il est très probable qu’il vive des aides diverses versées par la République comme c’était le cas pour Mohammed MERAH,  pour l’égorgeur du couple de policiers de MAGNANVILLE,  des frères KOUACHI, de la famille de l’égorgeur du colonel BELTRAME et de la quasi-totalité des autres dans un catalogue sanglant qui s’épaissit à vue d’œil.

Comme pour le Pakistanais d’âge mur qui a frappé au hachoir devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, on peut noter qu’il a frappé un vendredi, c’est-à-dire le dimanche d’Allah. Le Pakistanais était le représentant de la gabegie française en matière d’accueil de mineurs isolés, on ne sait pas encore à cette heure si notre jeune de 18 ans sera un digne représentant de la gabegie française en matière de réfugiés.
Deux domaines où nos élites nous amènent tranquillement et  fièrement aux portes de l’enfer.

Tout cela pour ne pas poser les questions qui fâchent, c’est-à-dire celles qui tiennent à cette religion qui est indissociable de la vie en société et donc de son emprise politique. Il est à cet égard très dommage que l’histoire du prophète qu’on appelle avec soumission “le beau modèle” de “la meilleure communauté” n’ait jamais donné lieu à des films de grande diffusion (information et culture) sur les chaînes de TV nationales. La possibilité de faire une comparaison avec Abraham, Moïse, Jésus, Bouddha est taboue parce qu’elle permettrait de poser la seule question qui vaille  “mais où trouvez-vous l’amour et la paix dans l’islam ?”. Je n’aborde même pas la question de l’égalité.

Il n’y a pas d’écume s’il n’y a pas de vague.
La vague ce sont tous les fidèles non radicalisés, silencieux, tolérants, modérés, innocents, victimes.

La vague ce sont ces parents d’élèves sans casier judiciaire, intégrés, pas fichés S, qui se sont plaints de ce professeur d’histoire. Ce sont ces élèves enfants de parents sans casier judiciaire, intégrés, pas fichés S qui ont préféré quitter le cours plutôt que de voir les caricatures et d’en discuter librement. Ce sont ces élèves qui ont rapporté à leurs parents l’ignominie pratiquée par le professeur d’histoire parce qu’il leur permettait de voir et  discuter de ce qui n’est pas discutable.

Des citoyens, français pour la plupart, très ordinaires, pouvant être jurés d’assises, considèrent donc que pratiquer la discussion libre sur l’islam doit être interdit car on leur a toujours dit que seuls les mécréants pouvaient vouloir discuter de l’islam pour introduire le doute au profit d’autres croyances. Celui qui discute de l’islam ou même qui veut montrer que toute discussion est possible est donc un ennemi qui doit être mis hors d’état de nuire.

Bien sûr il y a des adorateurs du prophète qui sont ignorants et qui pensent de bonne foi que le prophète a prôné l’amour et la paix. Il serait toutefois méprisant et discriminatoire de considérer que tous les adorateurs du prophète sont ignorants et/ou malades.  Au surplus, il est aujourd’hui facile de s’informer pour autant qu’on veuille vraiment ouvrir les yeux.

Je veux donc bien admettre qu’il y a des musulmans intégrés, modérés, tolérants, victimes des islamistes et attachés aux valeurs de la République, tout particulièrement à la liberté d’expression.  Ils peuvent facilement le démontrer et j’attends qu’ils le démontrent.

Il suffit qu’ils organisent une grande manifestation en faveur des caricatures, avec les caricatures, sur l’appel des associations musulmanes et des responsables musulmans. On aura alors la preuve qu’eux aussi sont attachés à toutes les valeurs de la République, et à la liberté d’expression, plutôt que de penser qu’ils sont une cinquième colonne.

On me dira qu’on n’a pas demandé aux catholiques de défiler avec des images de Charlie Hebdo peu amènes sur le Christ. Mais, cela est tout à fait normal  puisqu’ils n’ont ni mitraillé ni égorgé au nom de leur religion à l’ère contemporaine. On ne peut donc pas avoir de soupçons à leur égard.

C’est en revanche aux musulmans silencieux et modérés qu’il incombe d’agir enfin pour protéger activement la République plutôt que de se présenter en victimes de l’islamophobie.  Ainsi que de nombreux auteurs l’ont déjà noté, leur silence est assourdissant et d’autant plus inquiétant que de nombreux pays musulmans ignorent la liberté d’expression au point d’appliquer la peine de mort au blasphème.
Or la peine de mort vient d’être appliquée chez nous sur un professeur d’histoire.

Isabelle HAMEDINE

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
poiropardix

Ce jeunot propre sur lui n’est pas un terroriste,non plus un radicalisé.
Il est tout bonnement un simple abruti d’islamiste ,que des sympathiques membres de la même secte ont réussi à déterrer à EVREUX.Imaginons un peu les frais supplémentaires s’il avait du venir de l’autre bout de la France voire de Belgique.Aidés bien entendu par la justice française qui allant à l’encontre de certains services bien informés lui a fourni des papiers qui ne serviront plus maintenant,grâce enfin une police qui a retrouvé le mode d’emploi de son matériel.
OK alors fini le dangereux terroriste radicalisé fou d’allah,non non juste un muzz de base,même pas dérangé.
Bonne nuit à tous je vais écouter “la fille du bédouin”il existe disons plusieurs versions

Claude Germain V

Vous les voyez dans la rue manifester contre leurs frères ???? hou !!!!les rêveurs , NON bien sur ils s’aiment trop entre eux .
.k

DURADUPIF

Né en Russie, pas dans les chiottes car Poutine l’aurait repéré, d’origine tchéchène il atterrit comme réfugié dans notre Pays …!!!??? On croît plus que rêver..Mais que foutent ces types dans notre pays !!! Mais qui prend ces décisions d’accepter ces individus comme réfugiés pendant 10 ANS dans notre Pays. Il faut arrêter plus que vite, la situation est grave. Stop à l’immigration arabo-musulmane, expulsions des illégaux, des violeurs, des voleurs et assassins étrangers , fermeture immédiate des mosquées qui prônent l’agression contre les mécréants et dissolution immédiate du CCIF. Plus que vite…

BALTO

Un muzz modéré est considéré comme un apostat par les siens et est susceptible d’être lui aussi décapité.
Il est strictement interdit de modérer les écrits du bouquin maudit, qu’on ne vienne pas nous parler de bons et de mauvais adeptes de l’islam, radical ou pas c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
Une secte à éradiquer avant qu’eux ne nous éradiquent.

Aux Armes Citoyens

Les “modérés” ? Ca n’existe pas.
Ou plutôt si, ça existe dans le cerveau des naïfs et des lobotomisés.

La lyonnaise

Quand on lit les centaines de commentaires sur les réseaux sociaux, approuvant, justifiant ou s’amusant de cette horreur, on a du mal à comprendre ce qu’est un musulman modéré!

DANY BARTHOUIL

Sans défendre les caricatures qui pour eux sont une injure , que ces “modérés”, ces vrais musulmans , montrent qu’ils le sont, et manifestent pour s’opposer à ces meurtres !!! là on les croira…et les imams en particulier , qui prêchent la haine et viennent faire des discours pour soi-disant protester contre cette décapitation !!

Jill

Il n’y a pas plus de musulmans modérés que de semoule en broche. Il y a les musulmans passifs et les musulmans activistes ;les premiers approuvant les seconds tout en affirmant le contraire… parole d’horreur.

john

Des millions de ces adeptes de la “religion d’amour” doivent envahir les rues de nos villes pour crier “Allah isse barre ” et nous sommes heureux de vivre en France ,sous ses lois !!!

JS PN

Il faut inverser la peine de mort !!!
Pour retrouver une vie tranquille, c’est mon avis.

Anton

Mais il fait aucun doute que dans quelques années, le même Oubrou revendiquera ce genre d’acte avec justification pleine et entière car il ne fait nul doute non plus qu’avec les Hollande, Macron, Juppé ou Bertrand (invité ce matin sur France-Infect qui retente de le mettre en avant pour 2022, ce zèbre ne demandant que ça), rien n’endiguera, au nom des valeurs ripoublicaines, la montée de l’islam en France et en Europe

Anton

Hier soir sur Cnews, nous avons eu droit aux propos emberlificotés de l’imam de Bordeaux , le copain des Ali Juppé et consorts style Bertrand (ex ministre de l’EN et donc en partie responsable de ce qui est arrivé vendredi). Il paraît que ce mahométan installé depuis des années dans le préchi-précha “takyesque” est montré en exemple à la France entière comme une autorité muzz modérée à qui veut l’entendre mais en l’écoutant hier soir, on sent tout de suite dans sa condamnation de principe de l’acte du Tchétchène sur ce professeur républicain bon teint qu’il aimerait bien en dire plus mais qu’en l’état actuel de l’avancement de la mainmise de l’islam sur la France, il ne peut pas encore justifier cette décapitation.

Kancau11

TAKAYCROIRE.

ISA

Les Musulmans modérés sont les premiers à vivre dans la terreur d’être dénoncés et victimes de leurs corelégionnaires. L’Islam est un système de flicage, c’est comme cela qu’il se maintient. Les fioritures autour d’Allah ne sont que le moyen de se donner bonne conscience.

Georges Favier

musulmans ou modérés ? être musulman c’est suivre les commandements du coran qui dit de nous égorger… soit on garde ça chez nous et on voit où on va soit on réagit enfin !

patphil

ce qui prouve bien qu’il n’y a pas de musulmans pacifiques et d’autres radicaux!

Jill

Quels musulmans modérés ?

Mantalo

Un musulman modéré est un musulman mort car il ne peut plus égorger qui que ce soit.

Le tchétchène “neutralisé” à Eragny est maintenant très très très modéré……..

Lire Aussi