Et si les ténors du Manifeste des libertés étaient des idiots utiles à l'islam ?

Bien des fois, je me suis posé des questions sur l’intégrité intellectuelle et morale de nos ténors progressistes qui sont à la tête de l’Association du Manifeste des libertés.
Certes, ils défendent la Liberté et les droits de l’Homme. Ceci est un fait qu’on ne peut leur nier. Pour cette raison, j’ai signé et je signerais encore une fois s’il le fallait leur manifeste, sans hésitation.
On ne peut pas leur reprocher de ne pas condamner et combattre l’islamisme. Mais qui parmi les progressistes ne le fait pas ?
Ce qu’on peut leur reprocher, c’est de ne pas avoir compris (ou plutôt de ne pas vouloir comprendre officiellement) que le malheur des musulmans réside tout simplement et avant tout dans l’islam = Coran + Mahomet.
Ils n’osent pas encore nommer l’ignominie par son nom, parce qu’ils manquent de discernement et ne veulent pas ou ne savent pas encore faire la différence entre islam et musulmans, entre :
• des êtres dignes de respect, dignes de Liberté, dignes d’être critiqués… et
• une religion liberticide, ségrégationniste, sexiste et belliqueuse à souhait.

Et pourtant ! Ils savent bien que c’est dans des mosquées et des écoles musulmanes que le Coran est inculqué aux enfants musulmans sans qu’il n’ait jamais été discuté et étudié de façon critique.
Ils savent pertinemment que c’est dans des familles musulmanes que la vénération du Coran et de Mahomet est enseignée à toutes les générations de musulmans. Une vénération qui inspire la peur et tétanise tous les musulmans.
Nos amis du Manifeste savent très bien que Mahomet a conquis toute l’Arabie sabre en main, que la majorité des tribus arabes avaient rejeté l’islam dès que le prophète était enterré et que ce sont des guerres dites d’apostasie (hurub ar-riddah) qui les ont ramenées à l’islam avant de canaliser leurs troupes vers la conquête des empires byzantin et persan.
Ils savent très bien que Mahomet a légué à notre humanité neuf (9) veuves interdites de remariage (coran, XXXIII, 53-59). Sardanapale en plus subtile.
Comme tout le monde, nos amis du Manifeste savent très bien que c’est l’islam qui impose aux musulmans l’inscription de la soumission dans le corps, l’espace et le temps. Ils en appellent certes à l’insoumission, mais ils n’osent pas nommer explicitement l’islam comme premier donneur d’ordre de cette soumission, ce même islam qui nourrit aussi bien les potentats musulmans installés au pouvoir que les apprentis-potentats dans nos banlieues.
C’est là que réside la tromperie perverse, puisque subtile, de nos amis progressistes : leur façon pernicieuse de mal nommer les choses ajoute bien des malheurs à ceux de notre monde, surtout à ceux du monde musulman. Elle recule et rend d’autant plus difficile la prise de conscience des musulmans, premières victimes de l’islam, transformés en vecteurs propagateurs de cette maladie.
Nos amis du Manifeste sont gênés par Riposte Laïque parce que nous mettons à nu leur incapacité (ou plutôt leur manque de volonté) de comprendre que c’est de l’islam = Coran + Mahomet que les musulmans souffrent.
Mais je ne désespère pas. A force de pédagogie et de démonstration, nos amis du Manifeste finiront par comprendre que le courage intellectuel consiste tout simplement à nommer le mal par son nom et à vider l’abcès pour guérir le malade.
Robert Redeker a su le faire, mais son honnêteté les dépassait(1). Il a eu le mérite de toucher là où ça fait mal et de démontrer que c’est bien là que résidait l’abcès qu’il nous revient de soigner. La clarté de notre Riposte laïque, féministe et humaniste leur donne de l’urticaire. Ils se grattent toujours la cervelle et ne savent pas comment s’y frotter.
Alors, ils recourent à un procédé bête et méchant, en plus d’être imprégné de lâcheté : en son absence, ils osent accuser Anne Zelensky, membre de notre rédaction, d’être raciste. Autrement dit, ils continuent de pratiquer l’auto hallucination pour ne pas avouer leur manque de courage intellectuel. Ils n’osent pas prendre le taureau par les cornes et amusent la galerie avec leur combat contre des « ismes » et des « istes ». Autrement dit, ils enfoncent des portes mille fois attaquées et vouvertes.
Si le communisme a su trouver chez nous des intellectuels idiots et utiles à sa cause, l’islam trouve en nos amis du Manifeste des intellectuels qui ont recours à des procédés lâches, bêtes et méchants.
Pascal Hilout
———–
(1) Redeker – toutes les vérités sont elles bonnes à énoncer ?

image_pdf
0
0