Et si Mike Pence, face à la trahison des juges, était l’arme fatale de Trump ?

https://www.leparisien.fr/resizer/1CxRLixqFpW_nR_bR6fB1EZ-Lbw=/932x582/arc-anglerfish-eu-central-1-prod-leparisien.s3.amazonaws.com/public/YHS4LHXYUC6LCPYQCQJBEMURP4.jpg

C’est un excellent article que nous livre Guy Millière, qui résume parfaitement l’ahurissante machination orchestrée par les Démocrates pour truquer  les élections et voler la victoire de Trump. Une fraude électorale élevée à une échelle industrielle ! Du jamais vu dans l’histoire des États-Unis.

Coup d’état aux Etat-Unis : Donald Trump ne fléchira pas

Plus personne au monde ne peut contester la réalité de cette fraude, puisque les vidéos et les 2000 témoignages sous serment en attestent. Mais les forces du Mal, c’est-à-dire les ayatollahs du mondialisme, ont décidé de nier les faits envers et contre tout.

Politiques, juges et médias occidentaux ont monté une formidable coalition planétaire, une arme machiavélique qui s’acharne sur Trump pour lui voler sa victoire, au mépris de la démocratie et en interdisant au peuple américain de décider de son propre avenir.

Quelles que soient les preuves, aussi flagrantes qu’incontestables, les juges pourris les rejettent systématiquement.

Ce qui se joue en Amérique, c’est l’avenir du monde occidental. On assiste à une hallucinante négation de la démocratie, à la trahison du vote populaire, dans un pays totalement livré à la dictature des mondialistes, qui ne veulent plus de frontières, plus de patrie, plus de nation, plus d’identité des peuples.

En un mot, le mondialisme, c’est la destruction des racines et de l’héritage culturel du monde occidental.

Tout ce que dit Trump sur les turpitudes de Joe Biden et du camp démocrate est vrai. L’Amérique est menacée de désintégration si les tricheurs l’emportent.

Dans ces conditions, Trump est-il définitivement battu ? Les forces du Mal et les tricheurs ont-ils définitivement gagné ?

Non ! Il reste un espoir et Trump va se battre jusqu’au bout.

Aujourd’hui, 8 décembre, les résultats doivent être certifiés par les États. Et le 14 décembre, les grands électeurs se réuniront dans chaque État pour élire le futur président des États-Unis.

Mais ce n’est que le 6 janvier que le Congrès se réunira pour recompter les voix  des grands électeurs et c’est Mike Pence, le Vice-Président, qui devra annoncer officiellement le nom du vainqueur.

Mais si Mike Pence, fidèle parmi les fidèles du Président Trump, estime que la fraude rend cette élection illégitime, et refuse le 6 janvier de valider le vote des États, alors Biden ne sera jamais Président.

https://www.20minutes.fr/elections/2926519-20201207-presidentielle-americaine-donald-trump-va-acharner-encore-longtemps-devant-justice

Dans ce cas, parfaitement légal, Trump demandera au Congrès de voter et de désigner le vainqueur, un vote avec une seule voix par État.

Les Républicains étant majoritaires dans une trentaine d’États, c’est Trump qui raflera la mise.

Les tricheurs auront enfin été  vaincus, de la manière la plus légitime et éclatante qui soit, par un vote de la Chambre des représentants, tel que le prévoit la Constitution !

Souvenez-vous de la réponse narquoise de Mike Pompeo à un journaliste qui lui demandait quand se ferait la transition en douceur du pouvoir ?

« Nous allons faire une transition en douceur… vers un deuxième mandat de Donald Trump » !

Extrait :

« Estimant qu’il y a eu des fraudes dans plusieurs États, Donald Trump considère certains grands électeurs illégitimes et leurs votes, de fait, illégaux. Il pourrait, par la voix de son vice-président, refuser de reconnaître les grands électeurs et leurs suffrages, craint le spécialiste : « Si on assiste à ce scénario, l’équipe Trump va demander au Congrès de régler la question par un vote de la Chambre des représentants. C’est un vote qui se fait sur la base d’une voix par délégation d’État. Et en termes d’États, Donald Trump est majoritaire : il y en a 30 qui lui sont favorables, 17 pour Joe Biden et 3 à égalité. » « Son pari, c’est d’aller devant le Congrès. Les recours déposés, c’est juste une stratégie pour bloquer la machine et laisser le Congrès trancher, car il sait qu’il sera gagnant », décrypte Jean-Eric Branaa. S’il est juridiquement possible, ce scénario reste néanmoins très peu probable, selon le spécialiste. »

De son côté la presse française jubile et parle de Bérézina judiciaire pour le camp Trump, sans attendre le coup de sifflet final de l’arbitre.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/12/07/elections-americaines-la-berezina-judiciaire-de-donald-trump_6062433_3210.html

Mais méfiance, car Trump n’a pas encore tiré sa dernière cartouche !

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

41 Commentaires

  1. Joseph McCarthy doit se retourner dans sa tombe.
    Reposer en terre socialo-communiste, qui l’eu cru.

  2. Cour suprême de la Pennsylvanie … résultat prévisible et attendu … seule comptera l’arrêt de la Cour Suprême Fédérale … et, en effet, il n’est pas impossible que nous dégustions vos petits fours …

    Donc … wait and see !

    • Eh non, ducon : c’est l’injonction d’urgence qui a été rejetée !!! La plainte sera instruite au fond !

  3. En attendant la transition vers l’administration Biden se poursuit : Azar (Health and Human Services) confirme sa rencontre avec les équipes de Biden pour assurer une transition la plus fluide possible. La gestion de la pandémie prime toujours.
    Trump aura quand même amassé un beau pactole, fait du GOP son instrument de propagande et pourrit dès son début le mandat de Biden. Beau travail pour les cyniques sans éthique !

  4. Processus, maintenant généralisé, ce sont les Juges qui font la LOI, et décident !
    « La Gauche pourrit le Droit » ! Si j’ose dire…
    Le 6 janvier ? « Honni soit qui mal y …. Pence » !

  5. Il m’épate … il m’épate … il m’épate !!!! Et je me réjouis d’avance en pensant à tous ceux qui vont huuuurler à la dictature ! La partie n’est pas finie tant que DT n’a pas abattu sa dernière carte ! J’ai lu un article dans lequel l’auteur disait que les adversaires de DT devraient savoir qu’il n’abandonne jamais ! Le  »retournage de veste » va bientôt être le sport à la mode !

  6. Quid vous êtes un grand stratège politique. Allez vite proposer vos services à macron, il vous attend.

  7. Selon un sondage, 30% des électeurs démocrates y croient…

    Mais cela n’a guère d’importance : c’est la SCOTUS qui va dire le droit. Elle a été saisie par le Texas sur la constitutionnalité des règles électorales en Géorgie, Michigan, Pennsylvanie et Wisconsin.

    Si elle fait droit au recours du Texas, Biden n’aura pas les 270 votes nécessaires à son élection. Ipso-facto, c’est le Congrès qui désignera alors le président (la chambre des représentants) et le vice-président (le sénat).

  8. souhaitons qu il l emporte de la sorte. un joli (mais decisif mawashi geri) coup de pied de l ane ( avec tout mon respect pour Monsieur Trump)😂😂😂 a cette mafia mondialiste, avorteuse, franc mac homosexuelle et degeneree qui ne reve que d ecraser les peuples pour en tirer profit au benefice de leurs seuls interets consanguins. prions pour cela. et maudits soient ces degeneres qui veulent regenter la planete avec leur mafia franc maconne et leurs idees de merde.

    • la mawashi geri est un coup de pied circulaire bien connu.
      le coup de pied de l’âne c’est le duyt tchagi en Taekwondo.
      en karaté ce qui se rapproche le plus est le yoko geri (coup de pied de côté qui peut être dirigé vers l’arrière)…
      Mais ils font tous très mal si donnés au bon endroit et Trump sait viser, il ne fait pas golf pour rien… ;-))

  9. Si Trump ne gagne pas, ce sont les amis du nazi George Soros et les amis Frères Musulmans d’Obama qui rentrent à la Maison blanche pour actionner la marionnette de Pinocchio corrompue par la Chine et L’Ukraine. Les USA progressistes tomberont dans la sphère d’influence de Pékin. Triste perspective pour les USA qui furent toujours la dernière frontière des amoureux de la liberté, qui sombrent sous la main mise des GAFAMs. Citez-moi une de vos relations qui souhaiterait immigrer en Chine ! Nobody. Aux USA ? Nous tous.

  10. L’État du Texas a intenté une action en justice directement à la Cour suprême des États-Unis peu avant minuit lundi, contestant les procédures électorales en Géorgie, au Michigan, en Pennsylvanie et au Wisconsin, au motif qu’elles violent la Constitution. 7 états se sont joint à la plainte du Texas devant la Court Suprême : la Louisiane, l’Arkansas, l’Alabama, la Floride, le Kentucky, le Mississippi, La Caroline du Sud et le Dakota du Sud ! L’échec et mat approche pour les démocrates !

    https://www.fdesouche.com/2020/12/08/elections-americaines-le-texas-poursuit-le-michigan-la-georgie-la-pennsylvanie-et-le-wisconsin-devant-la-cour-supreme-pour-leurs-scrutins-juges-inconstitutionnels/

    • Vraiment ? Et ils attendent le lundi 7 décembre, la veille de la « safe harbor deadline » pour se réveiller ? Trop tard. S’ils y croyaient ils l’auraient fait bien avant, avant même les élections, d’autant que Trump a dénoncé depuis des semaines le vote par correspondance (dont la généralisation a été motivée par la pandémie et vu ce qui se passe aujourd’hui aux États Unis, ça se comprend). Changement de ligne de défense à l’arrache. Oubliées donc les fantaisies de fraude qui ont été rejetées par les tribunaux. La mauvaise foi est de plus en plus apparente, les attaques en justice de plus en plus délirantes et désespérées.

  11. Quel suspens qui met à rude épreuve nos sentiments!
    Le Bien va t-il l’emporter sur le Mal ?
    Nous retenons notre respiration. Mais chaque jour apporte ses interrogations. Les Républicains ont-ils vraiment toutes les bonnes cartes. Les articles qui nous informent ne sont-ils pas de doux rêves ? Les démocrates ne seraient-ils pas plus malins et malhonnêtes que l’on nous le dit ? Prions la Providence !

  12. Quand la discussion avec les ennemis est devenue impossible, le recours à la force est légitime. Aux USA, comme en francekipu, l’abattage sauvage de collabos doit être intense !

  13. C’est Mike Pompeo qui a parle de transition vers un second mandat et non Mike Pence

  14. Ce n’est pas Mike Pence qui a parlé de transition vers un… second mandat de Trump, c’est l’autre Mike: Mike Pompeo. Cela dit, les preuves sont accablantes sur papier et en video, même plus de 30% de Democrats pensent que l’élection de Biden est entachée de fraude. Mais les juges aux USA sont très politisés et certains ont clairement montré leur couleur. Si Biden gagne, ce seront les dernières élections libres des USA.

    • apres on aura des elections en mode « virus » degradées suite à des mesures compréhensibles restrictives pour « sauver des vies »…😂😂😂😂ah ah ah ils sont forts ces freros…

    • @patphil : la plupart des juges qui ont retoqué les plaintes de Trump sont « républicains » , certains ont été nommés par Trump lui-même ! Doit-on conclure que Trump es incapable de choisir des gens « honnêtes » ? Mais à part Donald , y-a-t-il des Américains honnêtes ? MDR !!!

  15. Personne en dehors de Pétain ne pensait que l’Allemagne passerait par les Ardennes.
    Et personne ne pensait que Napoléon franchirait le col du St Bernard pour prendre les Autrichiens à revers.

    Ce dont vous pouvez être sûrs en politique, c’est que les prévisions les plus majoritairement admises, sont les plus complètement fausses.

  16. Et il y a encore une carte après : l’état de siège. La Loi US le prévoit pour atteinte à la sécurité nationale – ce qui est le cas d’une fraude électorale de cette ampleur. C’est loin d’être fini ! On donne des satisfactions aux Démocrates en faisant traîner, mais en fin de compte ce sont les Républicains qui gagneront !!

    • Vraiment ? Y compris pour une fraude massive qui n’est pas prouvée ni reconnue par un quelconque tribunal, pas même la Cour Suprême ? Les US seraient donc devenus une véritable république bananière avec Trump ? N’importe quel dictateur qui s’accroche au pouvoir pourrait donc décréter la loi martiale, annuler les élections et revendiquer la victoire ? On pourrait accorder du crédit (mais sans plus) à votre scénario délirant, si des interférences étrangères avaient été démontrées dans les élections. Ce n’est pas le cas donc la démocratie américaine ne va pas être remplacée par une dictature trumpiste pour vous faire plaisir. Maintenant je comprends comment les dictateurs arrivent au pouvoir dans les démocraties. Ils sont soutenus par des fanatiques prêts à tout.

  17. LE MENHIR AMERICAIN VA CREVER L’ABCES DEMOCRATE, JE N’EN DOUTE PAS UNE SECONDE !!!
    ALLEZ ALLEZ TRUMP !!!!

    L’État du Texas a intenté une action en justice directement à la Cour suprême des États-Unis peu avant minuit lundi, contestant les procédures électorales en Géorgie, au Michigan, en Pennsylvanie et au Wisconsin, au motif qu’elles violent la Constitution.

    https://www.fdesouche.com/2020/12/08/elections-americaines-le-texas-poursuit-le-michigan-la-georgie-la-pennsylvanie-et-le-wisconsin-devant-la-cour-supreme-pour-leurs-scrutins-juges-inconstitutionnels/

  18. Bon ok. Je me laisse aller: Et si ma tante en avait? C’est plié. Pliiiié! Je sais pas s’il faut s’en réjouir ou non mais c’est un faît. Trump battu, ça ne fait plus l’ombre d’un doute.

    • C’est tout l’inverse, Cyprien :

      – Tant que la Cour Suprême n’a pas trahi, il a gagné : car si la Cour invalide les élections la transition Pence se fera.

      – Si la Cour suprême trahit faisant semblant de ne rien voir, nous irons droit à la loi marrtiale. Et dans ce cas, Trump triomphe.

      la différence entre la première et la seconde solution est pénale :

      – contentieux électoral
      – contentieux pour haute trahison

      C’est le camp démocrate qui, dans cette partie de poker, doit indiquer l’importance de la mise (sa vie) qu’il est prêt à risquer

      Trump a déjà dit qu’il irait jusqu’au bout : faites attention, il parle américain.

      • La cour suprême a déjà rejeté l’appel de Kelly pour invalider les élections en Pennsylvanie. Il en sera de même pour la GA du Texas qui veut invalider les élections sur 4 états. Par ailleurs, la safe harbor deadline est passée. Il reste encore le 6 janvier. Mais bon qui croit encore que Trump peut voler l’élection ? On ne s’asseoit pas sur le vote populaire aussi facilement.

        • Attendons de voir ! Le recours du Texas est parfaitement constitutionnel : la SCOTUS est compétente pour trancher les litiges entre états. Elle est garante du bon fonctionnement des institutions fédérales et de la constitutionnalité des règles électorales dans chaque état.

          Par conséquent, je ne serais pas étonné que la SCOTUS tranche l’affaire le 12 décembre au plus tard. Ce qui correspondrait à la même date que son arrêt du 12 décembre 2000, dans l’affaire Bush vs Al Gore !

          • Je ne vois pas pourquoi la CS trancherait contre Kelly qui veut invalider les élections d’un état, la Pennsylvanie et pour la GA du Texas qui veut invalider les élections de 4 états. Ca n’aurait pas grand sens.

            • Parce que ce ne sont pas les mêmes moyens qui sont invoqués. Et parce que, une élection dont les modalités violent la constitution US cause un préjudice direct à l’état du Texas !!!

      • @patphil : en 2016 , qui était le fraudeur ? Cambridge Analytica , ça vous dit ? Les manipulations des réseaux sociaux ?

    • cypri

      On s’en fout de tes pronostics… De savoir si t’es un bon ou un mauvais
      pronostiqueur…

      On n’est pas au turf ici… !

      C’est un infinitésimal détail…

      L’ ENORME problème c’est celui de l’existence d’un système électoral NON FIABLE largement « ouvert » à la fraude patente des hypocrates…

      On peut même dire, pour s’approcher au mieux des réalités, CONCU OU EXPLOITE A CETTE FIN par ces escrocs.

      Sortir TRUMP par tous les moyens légaux et surtout illégaux.

Les commentaires sont fermés.