Et si on parlait du frigidaire des candidats ?

Publié le 7 février 2017 - par - 2 commentaires - 1 084 vues
Share

Il existait en Droit la notion de « Bon père de famille » jusqu’en 2014, date à laquelle des féministes passant leur temps à discuter du sexe des anges ont dû faire pression pour enlever cette odieuse expression machiste du Dalloz. Cette notion était souvent invoquée par un avocat dans le cas de la gestion d’un patrimoine et était relative au bon sens du gérant d’un bien partagé avec d’autres personnes et bien souvent les membres de sa famille. Plus trivialement, c’est le comportement d’un parent étant financièrement bousculé par la perte de son pouvoir d’achat et se rendant compte que le réfrigérateur est presque vide décide de ne pas inviter les voisins et sa nombreuse tribu pour pouvoir garder de quoi nourrir sa propre famille. Il agit en bon père de famille. Ce bon sens est même présent chez les chrétiens sous la forme « Charité bien ordonnée commence par soi même ».

C’est l’absence de ce bon sens que je reproche à la plupart des candidats à la présidentielle. Examinons le programme des principaux prétendants à la fonction suprême :

Macron: En l’absence de programme précis et même de programme tout court, il est visible que c’est un mondialiste. La porte du réfrigérateur est ouverte. Il n’a pas d’enfants à nourrir, le monde entier est sa famille à condition de consommer mais l’accès est payant et c’est lui et ses copains milliardaires qui touchent les recettes. Vision à court terme où la date de péremption du caviar est plus importante que celle de la Nation. Et puis pourquoi remplir un réfrigérateur quand on ne mange qu’au restaurant.

Hamon: La porte est grande ouverte mais là aussi c’est payant. Peu importe avec le revenu universel vous pourrez passer à la caisse sans problème jusqu’à ce que ce système s’effondre puisqu’il est financièrement voué à l’échec. Vous ne sentirez rien avec la légalisation des stupéfiants sponsorisés par le socialisme. Attention il n’y a que du halal donc le menu est assez restreint.

Mélenchon : Les portes du réfrigérateur et du congélateur ont été arrachées. Rien n’est payant et c’est au premier arrivé de piller le maximum, les autres se débrouilleront avec ce qui reste c’est à dire pas grand chose et même plus rien du tout. A noter que dans ce système les derniers arrivés sont ceux qui étaient au travail et qui contribuaient à financer le contenu du réfrigérateur. Belle mentalité de celui qui souhaite une France métissée. Halal là aussi, inutile de chercher du pâté 100% pur porc et personne n’osera demander sous peine de finir en camp de rééducation sous la surveillance d’un hologramme.

Fillon : Le réfrigérateur a deux portes, l’une presque vide mais ouverte et payante, l’autre fermée à clef et gratuite pour celui qui a la clef conservée au château. Dans la première il y a du cola et des rillettes d’oie, dans la seconde on y met le champagne et le foie gras. Chacun ses goûts mais dans les deux cas il y a des bulles et de l’oie donc pas de jaloux n’est ce pas ? Et puis c’est légal.

Les Verts : Pas de réfrigérateur. Trop gourmand en énergie. Débrouillez vous pour chasser le mammouth au jour le jour.

Autres petits candidats : La conception d’un réfrigérateur est à l’étude, c’est un concept nouveau et qui demande beaucoup de réflexion. Mais nous aurons des solutions à proposer.

             Avec les programmes LRPS pas sûr que l’oeuf soit encore frais

Avec tout ça on n’est pas sorti de l’auberge ou plutôt si et même très rapidement … parce que le réfrigérateur était vide. Et si on allait voir ailleurs ? Y a pas un restau sympa et pas trop cher même si c’est tenue propre exigée (pas de kami, pas de voile, pas de babouches).

Chez Le Pen : Le réfrigérateur est bien tenu. Il y a un responsable qui veille et à ce qu’il n’y ait pas de pillage organisé et s’assure d’avoir assez de provisions pour assurer la subsistance de la famille. Pas de halal ici, on ne travaille pas dans la pauvreté intellectuelle et culinaire d’importation bédouine mais avec les richesses des produits du terroir. Relation directe avec les producteurs locaux pour éviter les longues chaines d’approvisionnement et par conséquent produits frais.

Alors on mange quoi et avec qui ce soir ?

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Victor

Et dans le réservoir de leurs voitures est ce qu’il y a du carburant « halal »?

Dans le réfrigérateur de Mme Le Pen, elle ne le sait peut être pas mais il y a du « halal » et du « cacher » dissimulé par les tenanciers des abattoirs… il y a peut être même de la viande de cheval de trait mais à la casse et remplacé par des Dacia… « le petit remplacement »

bernard caron

Achetons le pétrole et le gaz a nos amis Russe et nos muzz retrouveront vite leurs chameaux HaLaL..