Les établissements privés musulmans sont des usines à djihadistes

Publié le 30 juillet 2015 - par - 11 commentaires - 1 533 vues
Share

merahchancepourlafrance
Je suis père de deux jeunes enfants. Depuis leur naissance, tout un nouveau pan de l’existence s’est imposé à moi : l’éducation. 

Tout en les regardant grandir, j’ai compris très rapidement qu’il fallait donner à l’éducation une importance particulière et y consacrer du temps, parfois infini, pour parvenir à ses fins.

Mes enfants sont Français. Je les éduque selon une éthique française et dans l’esprit de la laïcité française. Cependant, il est important pour moi que mes enfants apprennent la langue arabe.

Je peux en effet contrôler l’éducation de mes enfants dès qu’ils passent le seuil de la maison, mais qu’en est-il en dehors ? Qu’en est-il de l’influence de leurs copains du quartier inscrits en écoles musulmanes dont les valeurs sont parfois en contradiction avec celles que je transmets ? De ses petits cousins, aussi, qui fréquentent des écoles religieuses ?

Je les observe, impuissant, se poser des questions, chercher d’autres réponses. Et je sais parfaitement ce qui les tracasse dans leur tête, et en connais l’origine.

Mon enfant comprend qu’il est Français. Il comprend aussi que l’islam doit être laissé à la maison.  Ma femme et moi, nous nous attachons à leur transmettre le respect et la tolérance envers les autres et à accepter les différences. 

Mais oui, dehors c’est un autre discours qui est inoculé à mon fils aîné. Il a de nombreux amis musulmans qui s’identifient à l’Islam et à sa loi de toute leur chair et esprit, et pour eux, c’est juste une question de temps avant qu’ils ne dominent vraiment en France. 

Ici, cet « ici » que nous chérissons, sous nos yeux, nous avons arrosé et fait grandir la future génération d’islamistes radicaux, le tout avec des livres, des prières, et des prêches. Merci à l’UOIF.

C’est donc dans l’encadrement de l’éducation nationale, de notre ministère qui finance certains des établissements musulmans, que ces jeunes apprennent un islam extrémiste, qui n’est pas le mien.

Comment est contrôlé l’enseignement dans les écoles musulmanes en France ? Si l’on se conforte à affirmer que les écoles musulmanes sont très réglementées, lorsque la porte de la classe se ferme, l’enseignant est maître de ses élèves, seul à pouvoir décider de ses pics, de ses conseils, de ses blâmes, de ses emportements. Or chaque mot compte.

Aucune surveillance au sein des salles de cours. On se doute tous pourtant que les sifflements et les insultes contre les profanateurs du prophète (comme ce qui a eu lieu pendant la minute de silence des victimes de Charlie Hebdo au lycée Averroès), ne viennent pas de nulle part. 

Je n’oublierai jamais lorsqu’un jour mon fils est rentré à la maison et m’a relaté avec enthousiasme qu’un de ses amis du quartier, qui étudie dans une école musulmane, lui a rapporté ce qu’il a entendu aujourd’hui en cours d’ « éthique islamique ». Le professeur a déclaré aux enfants que cette phase historique dans laquelle nous vivons, où le christianisme domine le monde, n’était que temporaire et que le prophète avait promis un monde entièrement musulman. Mon fils, évidemment, m’a posé quelques questions pour éclaircir ces propos.

Mais même avant cela, quand je cherchais, par exemple, des écoles pour y inscrire mes enfants, je suis tombé sur le réseau de la FNEM, une fédération d’écoles musulmanes qui rêve de s’agrandir et de multiplier ces établissements en France, au contenu très islamique.

Au début, je voyais là l’occasion que mon enfant reçoive dans ces établissements une véritable éducation française comme c’est la norme dans les écoles laïques, mais avec en surplus des cours d’arabes, une étude basique du Coran, et de l’histoire de l’islam.

Mais en creusant davantage, j’ai découvert que ce réseau appartenait en réalité à l’UOIF, dont l’idéologie s’apparente à celle des Frères musulmans. .

Ce réseau prétend représenter tous les systèmes privés d’éducation musulmane, mais dans la pratique il n’y a que quelques écoles sporadiques qui ont approuvé l’appartenance au réseau de la FNEM. Je me demande quel financement étatique reçoit ce réseau de nos poches, puisqu’ils prétendent représenter les écoles privées musulmanes et se présentent comme agissant au nom de ce système éducatif.

Au fil de mes recherches, des voisins m’ont convaincu de jeter un œil sur l’établissement Education et Savoir. Pas la peine de vous dire que j’ai vite trouvé mes réponses, sans avoir à déployer beaucoup d’efforts.

Après avoir lu le contenu des programmes de cette école, dans laquelle sont inscrits les enfants de mes voisins, j’ai été confronté à une haine et à une opposition si forte aux valeurs occidentales, et un contrôle en amont de l’UOIF, qui contamine par ce biais l’éducation, que j’ai décidé que je ne placerais tout simplement pas mes enfants en école musulmane.

Je ne suis pas paresseux, j’ai mené ma petite enquête, bien ficelée. Je suis allé plus loin en calculant le ratio d’heures entre le «programme de base» et le contenu islamique, et je me suis rendu compte que la répartition n’était pas très équitable. Ces écoles de la FNEM mettent l’accent sur l’identité musulmane sans l’inscrire dans l’identité française, que je veux transmettre à ma descendance.

Ce petit calcul, relativement simple m’a montré que ces écoles affiliées à l’UOIF font la promotion d’une idéologie des Frères musulmans dans leurs salles de classes, à côté des heures de prière et du programme classique de l’éducation nationale.

Je travaille dur pour faire éclore et perdurer cette identité française chez mes enfants. 

Tout ce que je voulais était de familiariser ma progéniture à des leçons spirituelles et non pas à une propagande islamiste (en arabe, dawah) qui prendrait le dessus sur leur identité française.

Ces écoles sont des usines de productions de djihadistes, alimentés par l’idéologie des Frères musulmans – il n’y a pas de meilleure façon de les décrire..

Notre enfant apprend dans une école publique, où on lui enseigne des valeurs que je cautionne, et que je transmets moi-même à la maison. Mais moi et mes enfants ne sommes qu’une goutte dans l’océan.

J’espère que le gouvernement se mettra en urgence à la table des discussions, et reverra sa surveillance des établissements privés musulmans. 

Au nom de notre identité à nous, Français, l’Etat doit non seulement couper le budget de ces écoles, mais aussi envisager leur fermeture… »

Karim Fares

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jan

Ah revoilà notre Karim Farès. Au premier de son article j’ai compris que nous avions à faire à un adepte de la takiya. A un provocateur.
Il a décidé d’investir Riposte Laïque et d’être un vers dans ce fruit
Certes, il ne trompera pas les  » islamo-lucides « , mais pourrait avoir une influence sur des gens qui ont le désir de se réinformez et qui vont tomber sur cette prose Padamalgame
Mais bon, hein ?

Beate

« …ces jeunes apprennent un islam extrémiste, qui n’est pas le mien. »

Il n’y a qu’un Islam et l’Islam (le vrai) est totalitaire. Les salafistes s’inspirent de l’intégrité et du mode de vie des salafes. Les salafes sont les premiers disciples du « prophète », il n’est donc pas possible de dire que le salafisme est un détournement de l’Islam vers la violence, bien au contraire, le salafisme est la version la plus pure de l’Islam. L’Islam de paix qui est présenté aux non-musulmans est un écran trompeur destiné à mieux s’infiltrer au sein des sociétés non-musulmanes pour les attaquer de l’intérieur.
Définition des salafes : http://livreislam.forumactif.com/t52-definition-des-salafes

VOTRE Islam n’existe pas, car en terre d’Islam les gens qui vivent VOTRE Islam sont considérés comme les mécréants. En France en 2015, on ne peut plus déclarer être Musulman si on veut être un vrai citoyen parce qu’il est impossible d’être musulman et français. Il faut choisir : La Oumma ou la France.

Martin

Hé bé, ça ne s’ arrange pas pour vous, Monsieur Farès. Sacrés Kouffars, va ! ils ne se laissent pas enfiler de perles si facilement, hein ? Le choix est cornélien mais il faudra bien vous décider.f Alors à quand le grand saut ? En avant… ou en arrière ? Dites nous vite. En tous cas, merci d’ avoir reconnu que les centre d ‘éducation musulmans, sont ce que vous décrivez. Nous le savions déjà depuis le début. Vous devriez le faire savoir à Belkassem et à Cazeneuve qui semblent vouloir l’ignorer. Vous, ils vous croiront peut-être sans vous taxer de racisme ni vous traîner devant les tribunaux. Contrairement à nous, ils vous ignoreront ou vous protègeront quoi que vous puissiez dénoncer.

Je vous souhaite courage et honnêteté, des valeurs bien de chez nous qui font partie – entre nombreuses autres- de notre identité que vous semblez aimer.

montecristo

Désolé pour la répétition. J’ai cru que mon message n’était pas passé !

Herbert Sogno

Bonjour Monsieur FARES,

Cela fait quelques articles maintenant que vous publiez dans Riposte Laïque avec toujours semble-t-il, la même ambition : nous faire croire qu’il existe des musulmans fermement attachés à une version « light » de l’islam, laquelle en retiendrait, comme les souffis, seulement les aspects en accord les règles morales par ailleurs largement communes aux autres cultures et socles spirituels, tout en rejetant ses vocations hégémoniques, coercitives, barbares, rétrogrades, haineuses etc…

Je rejoins mon prédécesseur Martin dans les commentaires tout en allant au-delà. Comme je trouve incompréhensible, tant c’est incohérent, de ne pas simplement admettre votre apostasie, soit un rejet pur et simple de l’islam qui ne se prétend pas sécable, et à louer par morceaux, j’affirme sans difficulté, faute de pouvoir faire mieux, mon incapacité à vous croire. Je suis convaincu que vous participez à une manoeuvre de Taqqyia, visant à déstabiliser et démotiver les lecteurs de RL, en leur faisant croire qu’existe la possibilité d’un islam doux, tolérant et intégrable.

Même si bien évidemment, il existe en France des musulmans calmes et qui n’ont pas en tête d’aller guerroyer contre leurs compatriotes et de leur imposer leur doctrine de gré ou de force le moment venu, par des phénomènes d’emballement et de cercles vicieux, si on ne stoppe pas l’avancée de l’islam en affirmant ouvertement, haut et fort, et par voie législative, son incompatibilité avec la république, les immenses dangers qu’il couve dans ses fondements, en le proclamant illicite un bonne fois pour toutes, tous, même les plus modérés, seront amenés à participer à la violence qu’il déchaînera tôt ou tard partout où il sera fortement implanté.

Vous ne pouvez pas nous faire « avaler » que vous n’en êtes pas conscient. Donc je ne vous crois pas et j’apprécierais beaucoup que vous arrêtiez votre cinéma qui ne prendra jamais, même si nous aprouvons que vous nous alertiez sur les écoles musulmanes, pour lesquelles nous n’avions malheureusement aucune illusion.

Stop à la taqqyia ! De grâce !

montecristo

Karim Fares
Vos intentions dans l’éducation de vos enfants sont parfaitement louables.
Malheureusement, on ne peut pas ménager la chèvre et le chou. On ne peut pas vouloir le beurre et l’argent du beurre …. aussi facilement !
Je suis moi même père d’une petite franco-marocaine. Je souhaite qu’à l’avenir elle apprenne les préceptes du Coran … à condition que ce soit le Coran « dans son intégralité » en confrontation avec la vie du Prophète. J’espère qu’elle apprendra les difficultés des Mutazilites, d’Avicenne, d’Avéroes ou Ibn El Khaldoun chacun dans leurs époques respectives et selon les évènements du moment. J’espère qu’elle connaitra l’histoire de Tarik devant le détroit qui porte son nom. Celle des Almohades qui vont pourrir l’Âge d’Or. Celle des Hilals aussi bien que celle de Moulay Idriss et d’autres figures de l’Islam.
Mais elle apprendra aussi le christianisme et la philosophie. Elle connaitra l’histoire d’Abélard confronté à St Bernard. Celle de Copernic et de Galilée ! Celle de l’Inquisition. Elle apprendra que le siècle des Lumières aura permis de régler le problème entre la religion et la philosophie avec Descartes. Elle saura faire la distinction entre le Bien et le Mal, le Vrai et le Faux. J’essayerai de lui inculquer les notions du Beau et du Juste. J’essayerai de lui inculquer qu’une religion qui proclame que la terre est plate sans se remettre en question est une religion contraire à la Raison. Je porterai mes efforts sur les notions de libre arbitre et de liberté de penser … toutes ces valeurs qui sont mises à mal aujourd’hui.
Votre article mérite beaucoup plus qu’une simple réponse rapide mais … je vous souhaite de réussir et beaucoup de courage

montecristo

Karim Fares.
Vos intentions sont parfaitement louables.
Mais on ne peut pas ménager la chèvre et le chou. On ne peut pas vouloir le beurre et l’argent du beurre.
Je suis moi même père d’une petite franco-marocaine. Je souhaite qu’elle apprenne les préceptes du Coran … à condition que ce soit « dans son intégralité » … en confrontation avec la vie du Prophète. Je souhaite qu’elle étudie les mises en cause des Mutazilites, d’Avicenne et d’Avéroes dans leurs époques respectives. Elle apprendra sans doute l’histoire des Almohades qui pourriront l’Âge d’Or. L’histoire des Hilals … celle de Tarik devant le détroit qui porte son nom. Et bien d’autres chose encore.
Mais elle étudiera aussi la philosophie et le christianisme qui lui permettront de développer son esprit à la nécessite de la critique. Qui lui feront connaitre le duel entre Abélard et St Bernard. Qui lui permettront de connaitre « les Lumières ». Qui lui enseigneront que les religions s’opposent à la Raison lorsqu’elles proclament que la terre est plate ! Toutes ces choses qui lui ouvriront les possibilités de juger du Bien et du Mal, du Vrai et du Faux. Du Beau et du Juste ! Je lui apprendrai surtout à ne pas se laisser « embrigader », de ne se laisser abuser par aucune idéologie qui serait contraire à la RAISON !
Je vous souhaite bien du courage !

Emmanuelle

votre démarche pour vos enfants est louable mais je ne comprends pas comment vous pouvez qu’ils soient musulmans, accepter le coran sous sa forme actuelle et espérer qu’ils vivent en harmonie dans une République laïque….L’islam tel qui se montre de nos jours est liberticide, anti républicain, contre la laïcité et misogyne. Je ne sais pas si vous avez une petite fille mais je suis heureuse de ne pas être née avec des parents musulmans et je pense que l’avenir s’annonce très sombre pour nous tous vu les forces maléfiques qui sont en jeu pour détruire ce que nous avons mis des siècles à construire.

Hellène

Monsieur, je n’irai pas par quatre chemins. vous ne sauriez, en tout état de cause, être un bon musulman ET un bon Français. c’est ANTINOMIQUE! Si vous souhaitez pour vos enfants une éducation qui consiste à étudier le coran « basique » et l’histoire de l’islam, vous trouverez forcément des appels au meurtre dans l’un, et son application millénaire dans l’autre.
Vous ne pourrez pas, sans inconfort, rester longtemps écartelé entre la culture orientale et l’occidentale : viendra fatalement un moment où il vous faudra choisir!

Martin

Monsieur, Vous avez choisi de vivre en France et semblez apprécier ses valeurs davantage que ne le font nos dirigeants actuels mais je suis quand même stupéfait de constater que vous n’ ayez pas compris ce qu ‘est réellement l’islam car enfin, vous semblez être un lecteur de RL. RL qui depuis ses débuts expose l’ ignoble réalité de cette idéologie mortifère qu ‘est l’islam dans sa totalité, depuis ses racines les plus profondes jusqu à ses tout derniers fruits vénéneux . Alors quoi, et tant qu’ à faire, puisque vous redoutez tellement l’ endoctrinement de vos enfants pourquoi vous obstiner à demeurer dans l’ islam? Pourquoi ne pas franchir carrément le pas de l’ apostasie et d’ aller vers l’ athéisme ou , puisque vous semblez être attaché à inculquer à vos enfants spiritualité et identité française, n’ allez vous pas vers une autre religion ? Le Christianisme ( très français,vous savez ), le Bouddhisme, l’ Hindouisme, la secte Moon ou les adorateurs de l’ oignon etc… Tous ceux là ne prônent pas la haine et la guerre contre les Français et autres réfractaires à l’ islam ? Pensez-y. Pour moi, c’ est la seule solution efficace à vos préoccupations. Mais n’ est-il pas déjà trop tard pour vos enfants déjà contaminés ? Bon courage, bonne chance.

Laurent P.

> des cours d’arabes, une étude basique du Coran, et de l’histoire de l’islam.
Cela seul suffit pour former des sympathisants du Djihadisme, et donc parmi eux, c’est mathématique, des aspirants Djihadistes.
Tout comme une éducation avec juste en plus des cours d’Allemands, une étude basique de Mein Kampf et de l’histoire du NSDAP va former des sympathisants du nazisme et donc parmi eux, mathématiquement, des aspirants SS.
Le SEULE façon de se débarrasser du cancer Djihadiste c’est http://ripostelaique.com/sami-aldeeb-il-faut-interdire-la-diffusion-du-coran-dans-sa-forme-actuelle.html