État civil : un père devenu femme devient mère de son enfant

(Franck Rastoul)

Comment déconcerter un enfant pour toujours en le déconstruisant, a dû se demander la Cour de cassation-justice-mur-des-cons. En jouant avec l’identité de ses propres parents, bien sûr. Quoi de mieux que de transformer cette identité en déclarant qu’un père est une mère ?

C’est ce que vient de faire la cour d’appel de Toulouse, vers laquelle la Cour de cassation avait renvoyé le dossier en 2020, après une procédure qui durait depuis huit ans.

https://actu.fr/societe/toulouse-la-justice-autorise-une-femme-transgenre-a-etre-reconnue-comme-la-mere-de-son-enfant_48565206

Attention Messieurs, vous pouvez à tout moment être dépossédés de votre paternité et proclamés mères. Attention Mesdames, ce sera le même prix pour vous.

L’appareil reproducteur qui pendant des milliers d’années a servi à identifier des milliards d’hommes et de femmes, a perdu son emploi. Paul emploi peut aller se rhabiller : désormais la notion d’homme ou de femme, de père ou de mère est complètement brouillée. On peut bien être ce qu’on veut, ce n’est pas grave.

Agnès Buzyn la ministre de la Santé anti-HCQ le dit très bien : un donneur de gamètes est un donneur de gamètes, point. Pas forcément un père.

(20+) Watch | Facebook

Il y a une vidéo d’une commission à l’Assemblée nationale dans laquelle plusieurs de nos ministres glosent de manière surréaliste sur la possibilité d’être à la fois père/mère/grand-père/grand-mère/homme/femme tout en en rajoutant à qui mieux mieux, on dirait un atelier créatif (payé par nos impôts). N’importe quoi, elles ont bien l’air de ne pas y croire elles-mêmes. Vidéo devenue introuvable. Trop gros, sans doute ?

En fait on est en plein dans la perte de sens, la perte des points de repère, la perte du père. Et aussi la perte de la mère, car avoir deux mères n’a aucun sens, la quantité détruit la qualité, contrairement à l’adage « abondance de biens ne nuit pas ».

Dans la vraie vie, on n’a qu’un père et on n’a qu’une mère, leur unicité est ce qui fait leur importance.

Mais inclinons-nous, la cour d’appel en a jugé autrement. Claire, (le nom a été modifié, il n’est donc pas certain qu’ « ielle» assume), née homme dans un corps de femme dit-elle, ne figurait pas sur l’acte de naissance de sa fille, l’officier d’état civil ayant refusé de l’y inscrire comme mère, probablement car elle était son père. (Vous suivez?)

« Claire » avait conçu cet enfant avec son épouse, avant d’être opérée « tout en conservant son appareil reproductif masculin ». Elle a eu deux enfants en tant qu’homme et deux en tant que mère. On y perd son latin.

Pour figurer en tant que mère sur l’état civil de sa fille, les agents de l’état civil lui avaient conseillé de faire une procédure d’adoption. Claire, choquée, avait refusé. Il était tellement simple de rester son père selon le commun des mortels, mais ça, ielle ne le voulait pas.

Reste à savoir comment les frères et sœurs nés quand ielle était homme et l’enfant né quand elle était femme vont s’accorder sur l’identité d’icelle qui est à la fois et « en même temps » leur père et leur mère pour l’état civil. À mon avis les uns vont se sentir discriminés par rapport aux autres. Une belle surenchère en perspective.

Une belle déconstruction qui devrait plaire à la chère Sandrine Rousseau, malheureuse candidate écolo, heureuse d’avoir un mari déconstruit (sic).

Franck Rastoul, le procureur général, a estimé que « le choix du sexe du parent n’est plus tributaire de la fonction de reproduction, mais de l’état civil et de l’identité de genre. »

Bon voilà tout est simple. Cela se limite à la formule « tout est possible tout est permis ».  Le progrès est une belle chose. Espérons juste que nous n’allons pas changer de genre tous en même temps. Les tribunaux en seraient définitivement encombrés, et les enfants définitivement sans repères et au bord de la crise de nerfs.

On voit bien une fois de plus que Kant a raison quant il écrit : «  Agis comme si la maxime de ton action devait être érigée par ta volonté en loi universelle de la nature. » Ce qui signifie que lorsqu’une raison particulière ne peut devenir générale, elle n’est pas bonne, elle est même injuste. Tout le monde ne peut pas devenir trans, tout le monde ne peut pas devenir mère après avoir été père et vice-versa.

Des bonnes âmes bien intentionnées vont s’exclamer : « oui mais j’ai connu un père devenu veuf qui a été à la fois un père et une mère… » Oui bien sûr mais ce père est resté un homme droit dans ses bottes.

« C’est une décision qui va détendre beaucoup de parents », a déclaré l’avocat. Mais est-ce que cela va détendre les enfants de savoir que leur père biologique peut être inscrit en tant que mère sur l’état civil ? On en doute.

Dans son arrêt, la cour a refusé d’inscrire le changement de sexe de son père devenu mère sur l’état civil de la fille. Cela aurait porté atteinte à la vie privée de la « mère » et de la fille ont-ils dit. Que vont en dire les généalogistes ? Que va en dire la fille le jour inévitable où elle partira en quête de son père ?

Deux filiations maternelles pourront donc être établies, dans la droite ligne de 1+1 = 3.

Dommage que Molière ne soit plus de ce monde, il aurait tiré une belle comédie de ces changements de sexe, de ces permutations d’identité de genre, de ce chassé-croisé de noms de parents, de ces bidouillages d’état civil, dans lesquels un homme n’est plus un homme et une femme n’est plus une femme, mais un juge est encore un juge… il aurait certainement atteint des sommets d’hilarité.

L’hilarité n’est pas ce qui convient le mieux pour élever un enfant.

À moins que ce ne soit plutôt une tragédie, to be or not to be.

Sophie Durand

image_pdfimage_print
14

35 Commentaires

  1. Voilà pourquoi j’ai de plus en plus tendance à penser que les transitions devraient être interdites. Mais il me faudra trouver ailleurs qu’ici un point de vue radicalement différent pour me faire une doctrine définitive en la matière. La problématique est le mensonge : faire croire qu’un homme peut être une femme et vice versa avec toutes les conséquences délirantes qui en découlent.
    Vous vous préoccupez des enfants ? Vous avez tout faux. Ce sont les femmes qui vont en souffrir le plus comme on le constate de plus en plus. Leur féminité va être niée et elles vont être en concurrence déloyale avec des hommes. Cela n’arrivera pas pour les hommes. Je suis persuadé qu’il n’y a aucune symétrie. D’ailleurs c’est pareil pour la GPA. Ce ne sont pas les enfants qui paieront le tribut le plus lourd mais les femmes.

    • et je n’entends pas trop la manif pour tous indiquer pour quel candidat ne pas voter

      • parce que vous ne regardez pas la bonne presse entiché de closer gala voici que vous êtes……
        Sur TVLIBERTES, moi, j’entends Ludivine de la Rochère, et à l’heure qui me convient en plus !!!

    • @Héraklite
      Vous avez tout à fait raison (eh oui) : cela repose sur le mensonge. Je ne me préoccupe pas que des enfants, j’ai écrit un article sur RL sur la GPA, les femmes bien sûr vont payer un prix exorbitant. Demander à une femme d’être enceinte pour d’autres dépasse toutes les horreurs en termes de santé physique, psychologique, morale.

      • J’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi pendant des décennies on a insisté sur le contact mère-enfant pendant la grossesse (par la voix et les caresses), et sur l’allaitement au sein, mais que l’on affirme maintenant que retirer un bébé à sa mère porteuse dès la naissance et le confier à deux hommes ne pose aucun problème.
        Tout comme on a encensé les « nouveaux pères » mais l’enfant d’une paire (et non un couple) de lesbiennes peut s’en passer !

    • Heraklite: Mais! Ça fait deux fois que je suis d’accord avec vous ! D’abord pour nos parents en EPHAD, je ne mettrai jamais ma mère là-dedans, et ensuite pour cet article.
      Bientôt serions-nous d’accord sur l’inutilité des vaccins ? Non, là j’en doute.
      Ah oui, je ne suis pas pour EZ, je maintiens mon vote au RN (Et là, ils vont tous me tomber dessus … ^^).

  2. C’est un petit garçon qui surprend involontairement son père sous la douche.
    – « Ouh là là, t’en as une grosse b… papa! »
    – C’est rien, tu verrais celle de ta mère!!! »

  3. Génétiquement, il n’est plus rien les vraies femmes étant les seules à transmettre leur ADN mitochondrial à leurs progéntiures.

  4. le matriarcat a gagné
    fabriquer des spermatozoïdes en laboratoire est la prochaine étape. encore que si les enfants étaient en majorité des males, seraient ils immédiatement éliminés comme cela se faisait pour les poussins ?

    • mais non, l’orgueil de se reproduire sans toucher une femme sera un grand fournisseur de cette précieuse semence, n’en doutez pas.

  5. Et la femme deviendra un homme,
    et la fille deviendra la mère,
    et le père épousera sa fille,

    -maman, c’est qui mon papa ?
    -c’est moi chérie.
    -alors c’est qui ma maman ?
    -c’est toujours moi.
    -mais c’est pas possible.
    -HOMOPHOBE !!!
    Comme Jacques Mayol, toujours plus profond ….
    Envoyez les truckers !!!

    • Il a au moins la chance de ne pas avoir à connaître ces abominations, la décomposition avancée et la pourriture de l’occident

    • @Pyrrhon
      Oui, dommage. Et Philippe Muray, qui parlait des « minorités dominantes et furibondes »…

  6. Je ne sais pas, vous, mais moi ça me rappelle une étrange histoire d’un certain Jean-Bri…

    • Oui Laurence j’ai pensé comme vous et je comprends mieux lors de la visite de qui vous savez avec Poutine a refusé le test dans les narines pour qu’on ne recherche pas son ADN, c’était dans la lettre de Boris sur R.L, nos neurones fonctionnent et on comprend.

  7. un doux parfum de chute de l’empire occidental règne…Ce n’est sans doute pas un hasard si l’envahisseur a choisi ces heures glauques pour s’y introduire.
    nous sommes sous influence de bourgeons dégénérés, qui donneront des branches sèches, mortes, des vies sans autre dessein que flatter l’égo et s’attaquer aux bourgeons prometteurs pour leur corrompre le cerveau, et les faire douter de leur corps et de leur genre. Nous prêtons le flanc à l’agression déterminée, nombreuse, et bien genrée….
    Oui finalement ce doux parfum artificiel, ressemble à celui des chrysanthèmes.

  8. Je me suis toujours demande pourquoi nul ne faisait voter une loi definissant clairement et definitivement les sexes.
    UN HOMME SE DEFINIT PAR LE FAIT QU’IL N’A PAS D’OVAIRES NI NE CYCLES MENSTRUELS,NE PEUT PORTER UN ENFANT DANS SON VENTRE DE MANIERE NATURELLE.
    UNE FEMME SE DEFINIT PAR LE FAIT QU’ELLE A DES OVAIRES,UN CYCLE MENSTRUEL ET PEUT PORTER DANS SON VENTRE UN ENFANT.

    • @Michel Michel
      Bien d’autres choses encore distinguent physiquement l’homme et la femme…

  9. ONn comprend mieux chaque jour pourquoi les « magistrats  » ont besoin de se déguiser pour rendre la justice au nom du peuple français ! Ces guignols mangent leur pain blanc : dans les années à venir l’instauration de la sharia leur rendra la raison !

  10. « En dissolvant les nationalités [les peuples et leurs états], l’économie libérale fit de son mieux pour généraliser l’hostilité, pour convertir l’humanité en une horde de bêtes féroces – les concurrents sont-ils autre chose? – qui se dévorent mutuellement parce que les intérêts de chacun sont égaux à ceux de tous les autres [individualisme]. Après ce travail préliminaire, il ne restait plus à l’économie libérale qu’un pas à faire pour atteindre son but : il lui fallait encore dissoudre la famille [gender, gpa, transgenre] »

    ‘Esquisse d’une critique de l’économie politique’ Engels

  11. Il est scandaleux que l’on ne prenne pas en charge médicalement et gratuitement les transformations indispensables de tous les oiseaux qui veulent se faire greffer des nageoires et de tous les poissons qui veulent des ailes. Avec mes meilleures pensées aux pingouins et aux poissons volants.

  12. voila bien l’avatar de cette folie destructrice qui détruit notre monde à tous….. les fous ( nombreux) les désiquilibrés, les opportunistes,les moutons et les loups , l’emportent sur les gens responsables ,respectueux de la nature ,et de l’ordre naturel bienveillant de la vie…..c’est un naufrage !!!

  13. Claire qui a gardé son appareil masculin, peut se faire un max de fric !!
    Beaucoup adorent les travelos pour se faire mettre. Bien triste pour l’enfant.

  14. Un autre juge vient de donner l’autorité parentale pour un enfant à 4 parents :
    deux pères homo et deux mères lesbiennes.
    Les juges participent avec beaucoup de patience à une « justice » qui n’en a plus le nom.

  15. Si c’est vrai c’est un magnifique exemple d’effet rétroactif des jugements, en contravention de tous les principes de droit. Peu importe que le de cujus ait engendré son enfant en tant que, alors, géniteur mâle, il suffit qu’il ait ensuite déclaré un autre « genre » pour que le juge l’impose à l’état-civil de la progéniture ; qu’il change de nouveau de genre (on croit avoir compris qu’il n’y en a pas que deux), ou qu’il revienne à son sexe naturel, et le juge ordonnera encore la modification de l’acte de naissance de la progéniture. On en vient presque à recommander à ce juge d’aller en formation continue, y apprendre qu’en république péripapéticienne (en marche) il n’y a plus de pères et de mères mais seulement désormais des parents 1, 2, voire plus si affinités…

    • @Stratediplo
      Cela ne me semble pas du tout un effet rétroactif de jugement mais plutôt, tout simplement, un changement de société, acté par une justice idéologique.

      • Par effet rétroactif je ne désignais que la décision de faire modifier a posteriori l’identité d’une personne qui, au moment où elle a conçu cet enfant, était officiellement (et biologiquement) un homme. C’est comme si l’on apposait « père inconnu » sur l’acte de naissance d’un bébé dont le père connu et légitime est décédé pendant la grossesse.

      • Mais sur le fond nous sommes tout à fait d’accord, le régime impose à la société ses idéologies perverses, contre nature et fallacieuses puisque contraires à la réalité. La prochaine étape, après le bannissement de la normalité et la ridiculisation du mariage, c’est évidemment l’abolition de celui-ci. Ainsi sera réalisé l’un des objectifs de la révolution, qu’aucun corps (union naturelle ou organisation sociale) intermédiaire ne subsiste entre l’Individu (interchangeable) et l’Etat.

  16. Une des plus grande danseuse étoile française du 20 ème siècle décédée en 2016. Représente évidemment la danse mais aussi le théâtre et la musique par ses qualités artistiques exceptionnelles dit :

    Désolée je n’ai pas un QI suffisamment élevé pour comprendre.

  17. pauvres enfants ! dans 20 ans combien d’entre eux, mal dans leur peau, feront des procès à tous ces indigents : gpa pma trans !! où s’arrêtera le délire – en attendant la psychiatrie a de beaux jours devant elle

Les commentaires sont fermés.