États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire ! 

 

Le samedi 7 novembre, les médias ont déclaré, avec leur mépris habituel pour la vérité, que le sénile Biden a été élu président des États-Unis… alors qu’il n’a encore été officiellement déclaré gagnant d’aucun des 50 États ! (de même, Trump n’a encore été déclaré gagnant d’aucun des 50 États). En, effet, un candidat n’est officiellement gagnant d’un État qu’après certification des résultats par les autorités, et aucun État ne l’a encore fait.

Après cette annonce mensongère des médias, le Président Trump a diffusé le communiqué suivant :

Traduction :

Nous savons tous pourquoi Joe Biden se précipite pour se poser faussement comme le gagnant, et pourquoi ses alliés dans les médias tentent si fort de l’aider : ils ne veulent pas que la vérité soit révélée. Le simple fait est que cette élection n’est pas finie. Joe Biden n’a été certifié gagnant dans aucun État, et surtout pas dans les États très contestés où des recomptes vont avoir lieu, ni dans les États où notre campagne a des procédures judiciaires valables et légitimes qui pourraient déterminer le vainqueur ultime. En Pennsylvanie, par exemple, nos observateurs électoraux n’ont pas eu un accès significatif pour regarder le processus de comptage des votes. Ce sont les votes légaux qui décident qui est Président, pas les médias.

À partir de lundi, notre campagne va commencer à lancer des actions en justice devant les tribunaux pour s’assurer que les lois électorales sont pleinement respectées et que le gagnant légitime est élu. Le peuple américain a droit à une élection honnête : cela signifie compter tous les bulletins légaux et ne compter aucun bulletin illégal. C’est la seule façon de garantir que le public ait pleinement confiance en nos élections. Il est choquant que la campagne Biden refuse d’accepter ce principe de base et souhaite que les bulletins de vote soient comptés même s’ils sont frauduleux, fabriqués, ou déposés par des électeurs non éligibles ou décédés. Seul un parti engagé dans des actes répréhensibles garderait illégalement les observateurs hors de la salle de dépouillement – puis se battrait devant le tribunal pour leur interdire tout accès.

Alors, que cache Biden? Je ne me reposerai pas tant que le peuple américain n’aura pas obtenu le décompte honnête qu’il mérite et que la démocratie exige.

Président Donald J. Trump

Rappelons que, actuellement, en ce dimanche 8 novembre, de nombreux États n’ont pas encore achevé de compter les votes (Nevada, Arizona, Pennsylvania, North Carolina…), et que des recomptes sont en cours ou vont commencer en Georgia et Wisconsin.

Samedi 7 novembre, Rudy Giuliani a tenu une conférence de presse à Philadelphie, annonçant l’ouverture de nombreuses procédures judiciaires en Pennsylvania, Georgia (Atlanta), Nevada, Wisconsin et Michigan, dès le début de la semaine prochaine, au sujet des fraudes massives qui ont eu lieu.

Son équipe d’avocats et de spécialistes en droit électoral et constitutionnel va demander l’annulation de plus de 600.000 votes en Pennsylvanie, car aucun observateur Républicain n’a été autorisé à examiner ces bulletins de vote. Giuliani et son équipe ont récolté les témoignages de plus de 60 observateurs Républicains, sous serment (affidavit), à ce sujet. Ils vont aussi exiger l’annulation des nombreux bulletins de vote déposés au nom de personnes mortes.

Voici la vidéo de cette conférence de presse (elle commence à 21’55 ») :

LIVE : Trump Campaign Holds Press Conference in Philadelphia, Pennsylvania (Right Side Broadcasting) 07-11-20

Il est incroyable que les médias prétendent qu’il n’y a eu aucune fraude, alors qu’aucun observateur Républicain n’a été autorisé à inspecter les bulletins de vote à Philadelphie (Pennsylvanie), Pittsburgh (Pennsylvanie), Detroit (Michigan), Milwaukee (Wisconsin), Atlanta (Géorgie) et dans d’autres grandes villes gérées par les Démocrates. Ainsi, les observateurs Républicains ont été maintenus à plus de 10 mètres des tables de dépouillement à Philadelphie et Pittsburgh, – et même expulsés hors de la salle de dépouillement à Détroit, par les employés municipaux, qui ont ensuite collé des boîtes de pizza vides sur les vitres pour les empêcher de voir ce qu’il se passait à l’intérieur (on peut voir de nombreuses vidéos de ces incidents sur YouTube).

 

La plus énorme fraude électorale de l’Histoire

Nous assistons à la plus énorme fraude électorale de l’Histoire, avec le soutien des médias, dont la couverture médiatique est à 92 % hostile au Président Trump, selon une étude récente. (Note 1)

Avec leurs annonces tonitruantes, les médias tentent d’intimider toute personne qui ne se coucherait pas devant leurs mensonges, et d’imposer un narratif qui n’a aucun rapport avec la vérité. Ces procédés sont dignes de l’Union soviétique et même de la dictature décrite par George Orwell dans son célèbre roman « 1984 ».

Cette fraude massive a été rendue possible par l’envoi, par courrier, de millions de bulletins de vote dans de nombreux États, sous prétexte de coronavirus. Dès avril, les Républicains avaient dénoncé le risque massif que faisait courir aux élections et à la démocratie ce procédé, qui permet le vol de bulletins de vote, le « ballot harvesting » (collecte de bulletins de vote par des tiers) (Note 2), l’apparition « magique » de sacs entiers de bulletins de vote par correspondance plusieurs jours après le 3 novembre, le vote de personne mortes, les votes multiples de personnes ayant déménagé d’un État à un autre, etc. (sans parler des milliers de bulletins de vote antidatés illégalement par des employés de la poste en Pennsylvanie, Michigan, etc. sur ordre de leurs supérieurs).

Les Républicains avaient lancé plus de 300 procédures judiciaires pour s’opposer à ce vote par correspondance généralisé : la moitié ont abouti dans les États Républicains, mais pas dans les États Démocrates (les juges de la Cour suprême de chaque État sont choisis par le gouverneur, donc sont majoritairement Démocrates dans les États Démocrates).

On voit les résultats aujourd’hui, avec la plus énorme fraude électorale de l’Histoire.

Maxime Lépante

Notes :

1) Evening newscasts are negative about Trump 92 percent of the time: study

https://www.foxnews.com/media/evening-newscasts-negative-about-trump-92-percent

2) Ballot collection – Ballot harvesting

https://en.wikipedia.org/wiki/Ballot_collection

image_pdfimage_print