États-Unis : Comment le Père Noël Trump redresse son pays !

Publié le 24 décembre 2017 - par - 36 commentaires - 2 044 vues
Share

A l’occasion de la fête de Noël, je vais vous parler des États-Unis, dont le président, le remarquable Donald Trump, a décidé de contre-attaquer pour annihiler la « guerre contre Noël » (« war on Christmas ») que son prédécesseur, le toxique Obama, avait lancée ; – et des incroyables cadeaux qu’il a offerts à ses compatriotes pour Noël.

Quand l’islamophile Obama censurait Noël

En 1870, le président américain de l’époque (le fameux général, vainqueur de la Guerre de Sécession, Ulysses S. Grant) signa une loi faisant de Noël une fête fédérale (donc dans tous les États des États-Unis d’Amérique). Depuis cette date, les présidents américains ont pour habitude d’envoyer une carte de Noël officielle aux élus du peuple américain (parlementaires et sénateurs), leur souhaitant « Merry Christmas » (« Joyeux Noël »).

Sur les 8 cartes de Noël officielles d’Obama (de 2009 à 2016), aucune n’utilisait le mot de « Christmas » : sur la première apparaissait la formule « Season’s Greetings » (littéralement « Salutations de saison », mais signifiant « Meilleurs vœux pour les fêtes de fin d’année ») et, sur les 7 suivantes, la formule « Happy Holidays » (« Joyeuses fêtes »). Ce choix était délibéré, car Obama tenait à employer des formules « all-inclusive » (« qui incluent tout le monde »), c’est-à-dire des formules ne faisant aucune mention de nos traditions occidentales afin de favoriser le « vivre-ensemble » « multiculturel ».

Carte de Noël officielle d’Obama pour l’année 2009.

Trump rétablit officiellement Noël

À l’inverse, la carte de Noël officielle du président Trump, pour l’année 2017, utilise la formule traditionnelle « Merry Christmas and a Happy New Year » (« Joyeux Noël et une bonne année »), qui avait disparu depuis 2008.

Carte de Noël officielle de Trump pour l’année 2017.

Pour aggraver son cas, depuis début décembre, Donald Trump ne perd pas une occasion, dans ses discours et dans ses communiqués officiels, de parler de Noël, qui, en anglais, se dit « Christmas », contraction de « Christ’s mass », qui signifie « la messe du Christ ».

Cette façon qu’a Trump de parler, de façon naturelle, avec une ferme joie, de Noël, rend fous furieux les Démocrates et autres gauchistes anti-américains anti-occidentaux anti-chrétiens pro-islam pro-immigration.

La Maison-Blanche, royaume de Noël

Pour Noël, le président Trump a décidé que la Maison-Blanche serait intégralement décorée, extérieurement et intérieurement, en l’honneur de cette fête. C’est sa femme, la « première dame » Melania Trump, qui s’est occupée de dessiner les plans puis de surveiller la réalisation de cette somptueuse décoration.

Rien n’a été oublié : rangée d’arbres de Noël dans les couloirs de la Maison-Blanche, grande crèche dans une pièce du palais présidentiel, grand sapin de Noël touchant presque le plafond dans une salle de réception…

Selon un communiqué officiel de la Première Dame, la Maison-Blanche a été décorée avec 12.000 ornements de Noël et éclairée par 54 kilomètres de guirlandes lumineuses, et ses cuisiniers ont confectionné 31.000 biscuits de Noël recouverts de sucre glace (en forme d’étoiles, de sapins, de bonhommes de neige), pour les enfants que le couple présidentiel recevra à l’occasion de cette fête.

Admirez la vidéo officielle présentant cette féerique décoration de Noël :

Ce n’est pas l’anti-occidental Emmanuel Macron qui répéterait « joyeux Noël » à ses interlocuteurs et aux journalistes, ni qui ferait décorer l’Élysée pour Noël, ni qui ferait installer une crèche auprès d’une cheminée dans une salle de l’Élysée pour ses enfants – mais il est vrai que Macron n’a jamais eu d’enfants (« il boit pas, il fume pas, il baise pas », comme le disait récemment un humoriste) – à l’inverse de Trump, qui en a eu quatre, de trois (jeunes et jolies) femmes différentes…

Non, plutôt que célébrer Noël, l’islamophile Emmanuel Macron a préféré participer à un dîner de rupture du jeûne de ramadan, le 20 juin 2017, lors duquel il a eu le culot de déclarer que « personne n’a le droit de dire que l’islam n’est pas compatible avec la République » ! (1)

L’arrivée de l’arbre de Noël à la Maison-Blanche

Le grand sapin de Noël, qui touche presque le plafond d’une salle de réception, était arrivé à la Maison-Blanche le 20 novembre, sur une ancienne carriole tirée par deux superbes chevaux, et avait été accueilli en grande pompe par Melania Trump et Baron Trump (le fils du président et de Melania), au son d’une fanfare de cuivres jouant des airs de Noël :

La cérémonie de l’allumage de l’Arbre de Noël National

Quelques jours après, le 30 novembre, le président Donald Trump et sa femme participaient à la cérémonie de l’allumage de l’Arbre de Noël National (« National Christmas Tree »), par une soirée qui, selon les météorologues, offrait les meilleures conditions (température clémente, ciel dégagé, pas de vent) des 25 dernières années : même la météo soutient Trump…

Lors de son discours, au pied d’un grand sapin de Noël scintillant de mille feux, le président américain déclara : « Nous célébrons Noël à nouveau », en référence à Obama.

Le message de Noël de Trump à ses compatriotes

Aujourd’hui, 25 décembre 2017, la Maison-Blanche vient de mettre en ligne le message de Noël du président Donald Trump à ses compatriotes américains :

Vive le Père Noël Trump et ses incroyables cadeaux !

Méprisant les criailleries hystériques des médias et des politiciens et des juges et des activistes, gauchistes et immigrationnistes, ainsi que les hurlements de la « communauté internationale » et ses stupides condamnations, le président Donald Trump applique son programme, décision après décision, décret présidentiel après décret présidentiel, loi après loi, succès après succès.

Grâce à lui, les États-Unis regagnent rapidement le terrain perdu pendant les deux désastreux mandats d’Obama.

C’est ainsi que le père Noël Trump offre à ses compatriotes les cadeaux suivants :

1) La plus grande baisse d’impôts de toute l’Histoire : le taux de l’impôt sur les sociétés passe de 35% à 21% pour toutes les entreprises américaines, et chaque foyer fiscal américain va payer en moyenne 2000 dollars d’impôts de moins en 2018.

2) Le chômage au plus bas depuis 17 ans (seulement 4,1%).

3) Le taux de confiance des particuliers et le taux de confiance des entrepreneurs à leurs plus hauts niveaux depuis les années 1990.

4) Plus de 181 milliards de dollars économisés grâce à la suppression de 400 normes et réglementations liberticides créées par l’administration Obama.

5) Le taux de croissance annuel du PIB en augmentation constante (4% pour le dernier trimestre 2017, contre 2% sous Obama).

6) La suppression de l’obligation d’acheter une assurance maladie, introduite par l’Obamacare, en 2010, qui avait obligé de nombreux Américains de la classe moyenne à s’endetter (à cause de l’explosion des coûts provoquée par la réforme d’Obama).

7) Le strict contrôle des frontières, avec une interdiction indéfinie d’entrer aux États-Unis pour les ressortissants de neuf pays, dont sept sont des dictatures musulmanes (Syrie, Libye, Soudan, Somalie, Yémen, Iran, Tchad, Corée du Nord et Venezuela), validé à trois reprises par la Cour Suprême des États-Unis, malgré les tentatives de torpillage par des juges d’extrême-gauche à des échelons inférieurs.

8) La baisse de 30% des passages de clandestins à la frontière avec le Mexique.

9) La suppression de leur statut de réfugiés et l’expulsion de 60.000 Haïtiens vers leur pays d’origine.

10) La suppression du programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals) (« Action différée pour les arrivants mineurs »), mis en place en 2012 par Obama, qui permettait aux mineurs étrangers, entrés illégalement aux États-Unis, de ne pas être expulsés, d’obtenir des aides et même un travail au détriment des citoyens américains.

11) La baisse de 50% des crimes commis par les gangs hispaniques de trafic de drogue, et une augmentation des arrestations de leurs membres de 30%, dont ceux du plus criminel d’entre eux, le MS-13.

12) L’augmentation la plus importante du budget de la défense depuis plus de 30 ans (il passe de 604 à 700 milliards de dollars, soit une augmentation de 16%), et l’enrôlement de 20.000 soldats de plus.

13) Le retrait des États-Unis hors du « Pacte mondial sur les migrants et réfugiés » de l’ONU.

14) Le retrait des États-Unis hors du désastreux « Accord de Paris sur le climat » de l’ONU, qui aurait détruit 6 millions d’emplois américains et aurait coûté 3000 milliards de dollars à ce pays jusqu’en 2040.

15) Le retrait des États-Unis hors de l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), en raison de ses nombreuses résolutions anti-israéliennes, antisémites et négationnistes, niant 4000 ans de présence juive en Israël.

16) Le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis en Israël, comme les élus du peuple américain l’avaient voté à la quasi-unanimité en 1995, et que les présidents précédents n’avaient pas eu le cran de faire – Jérusalem, la ville de Jésus, qui est, depuis 3000 ans, la capitale du peuple juif.

Vive le Père Noël Trump !

Maxime Lépante

Notes :

1) Macron veut un islam compatible avec la République

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/21/01016-20170621ARTFIG00001-macron-veut-un-islam-compatible-avec-la-republique.php

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denis F

N’oublions pas le dégraissage en cours de l’Administration profonde (« deep State »), toute dévouée aux « Démocrates »…

le Franc

Trump n’a pas encore la presse ni la justice à sa botte.
« Un homme qui est entré par effraction dans une mosquée et a laissé une tranche de bacon cru a été condamné à 15 années de prison. Michaël Wolfe, de Titusville en Floride, a plaidé coupable pour l’entrée par effraction dans la mosquée Al-Munin de la Société Islamique de Floride Centrale, en janvier 2016. » (The Independant)

saurer

Pour nous Français, le programme est le suivant : islam d’abord, islam après, islam encore, et islam toujours…

SUCCOJA Michèle

Bravo, M. TRUMP, vous êtes le père Noël du monde civilisé !

Josiane Filio

Très beau travail, Max, comme d’habitude. Etant également une grande fan du Président Trump, la liste de toutes ses réalisations me comble de joie et fait rêver… d’autant plus qu’en ce qui nous concerne, ce qui nous attend c’est tout le contraire. Pauvre de nous !

Winston

En novembre 2016, un de nos politiques (Asselineau, je crois) disait de ce Président nouvellement élu : « il est déconcertant, certes, mais quelle erreur de présenter comme stupide un homme qui est devenu milliardaire et qui a réussi à détrôner les politiciens établis ».
Clairvoyant, non ?
Si seulement on en avait des comme lui, en France !

mika

Joyeux Noël, Président Trump ! Bravo pour votre courage et votre franchise, qui porteront leurs fruits plus tard !

Lecoq

Reconnaître Jérusalem comme capitale de l’état d’Israël est un acte exceptionnel fait de cran, de bravoure, de dignité et d’honneur par rapport à une promesse donnée !
En cette fin d’année particulièrement maussade pour le Parisien que je suis, Trump apporte à la capitale un splendide rayon de soleil !

reuri

Bravo , excellent !
Les zélites françaises anti-chrétiennes le haïssent, car ce qui les rend malade c’est le fait qu’il dise « Joyeux Noël ».
Les politiciens franchouilles sont soumis au califat de Bruxelles, alors pensez, des crèches, des croix, des statues de la Vierge, c’est trop pour la secte à la truelle.
Et en plus le président Trump se fout de la gueule des journalopes de CNN-WC (les toilettes de CNN refoulent directement chez BFM-WC) et des merdias de la gauche morale :
https://www.infowars.com/trump-retweets-photo-with-cnn-blood-on-his-shoe/
On aimerait bien que des politiciens français ridiculisent de la même façon la Pravda française.

Av 75

Comme je les envie d’avoir un Président courageux, qui pense d’abord à son peuple, qui fait ce qu’il a promis et se fiche des collabos roquets.
Bravo, M. Trump !

USA

Nous aimons notre Président ! La France de Macron/Hollande est la risée du monde entier !

JILL

Attention à Trump… Après avoir été pris pour un gros beauf, il surprend et inquiète ses ennemis, tant il manifeste courage et bon sens. Il pourrait s’inscrire parmi l’un des rares grands présidents des USA !

reuri

Très juste.
Le tort de ses ennemis trop sûrs d’eux, c’est de le prendre pour un benêt.
Au début de son élection, Donald Trump avait déclaré avoir averti son entourage d’être très prudent dans leurs déplacements à l’étranger, de se méfier des caméras, micros, matériel d’espionnage, qui pourraient être dissimulés dans les chambres d’hôtel afin de piéger et faire du chantage (les cas de DSK, Richard Descoings, etc.).
Donc cela prouve bien qu’il sait parfaitement de quoi est capable la mafia politicienne et qu’il est loin d’être un niais.

patphil

Trump lui au moins respecte ses engagements de campagne : c’est donc un dangereux fou !

audrey

Cet homme montre le chemin. Un jour, espérons qu’un homme avec des couilles dirige aussi notre pays. Merci, Mr Trump, et joyeux Noël !

Adrien

Si seulement on avait aussi un Donald Trump chez nous, en France, en Suisse, en Allemagne, etc. Seulement voilà, c’est impossible, le système a été verrouillé de telle sorte qu’un tel candidat ne puisse même pas se présenter. Les Français auront donc toujours le choix entre des candidats qui ne représentent pas leurs intérêts…

cayssials

J’attends les anti-Trump, gauchos et collabos, qui ne savent que critiquer et ridiculiser, ces pourritures de gauchistes français ou autres, car cette vermine prospère partout…
BRAVO, MR TRUMP !
Car ça risque pas d’arriver chez nous ; nous, on fait exactement le contraire ; augmenter les impôts, ça tout le monde sait le faire, mais les baisser, chez nous ça risque pas.
Quant à Noël, voir l’Elysée pavoisé comme la Maison-Blanche, avec tous les pourris qu’on a chez nous, c’est pas demain la veille.
Encore BRAVO, MR TRUMP !

BALT

Joyeux Noël à tous.
Maxime Lépante, merci beaucoup.
Donald, un père Noël sans barbe.

lloveras

J’aurais aimé que l’argent dépensé par le Premier Ministre pour son dernier voyage, qui ne servait absolument à rien, que cet argent puisse servir a décorer l’Élysée pour bien montrer que la France est la fille aînée de l’église. BRAVO, Mr TRUMP !

Nemesis

J’aime vraiment votre témoignage concernant cette nouvelle Amérique. Joyeux Noël à vous.

mika

La jalousie a existé depuis des décennies, les Américains sont comme les alpinistes, ils ne regardent jamais en bas — et c’est pour cela qu’ils réussissent, et que le monde les jalouse.

Zorglub

@ Christine L : vous me l’avez enlevé des mains… Joyeux Noël !

kancau11

D. TRUMP chie sur la gueule des musulmans, le nôtre bouffe leur merde.

ouaniche

Vivant aux USA, je vous confirme bien que les médias publics, dont NPR que j’écoute toute la journée, ne cessent du matin au soir de dénigrer, torpiller, délégitimer le président élu.
Cela en est caricatural, mais le « parti du bien » n’en revient toujours pas de sa défaite.
Malheureusement, une élection pareille n’arrivera pas en France, l’endoctrinement y étant encore plus poussé.

Christine L

Les Américains ont un président couillu. Nous, on a un couillon !

Loulou30

Non, Christine L, nous on a un sans-couilles…

ronie

Il les a déléguées à maman.

Myriam

Bravo aux Américains, qui ont élu Super Trump, malgré la propagande des médias islamo-gauchistes démocrates ! Les mêmes médias gauchistes qui manipulent l’information pour décider à notre place et mentent et vomissent tant qu’ils peuvent sur Trump !

Mocata

Très jolie formule, Myriam. Merry Christmas à Donald et à sa sublime épouse !

IT\'S OK TO BE WHITE

Longue vie à Trump ! Et que ses opposants, les racailles des médias d’abord, d’outre- atlantique et d’Europe, crèvent de rage !

MAUREL

Heureux Américains qui ont un président qui en a !

dom

Voilà la grande différence : Donald Trump pense à son peuple et notre « président français » pense d’abord à lui… Il pisse sur son peuple !

Georges Slowik

Il y a bien quelqu’un qui l’a élu tout de même…

LEON

Eh oui, hélas !

JIGUI

Oui, il y a bien quelqu’un qui l’a élu : des Français qui se pissent dessus… et Dieu sait si la France en compte une variété et un nombre impressionnants, hélas…!

Colérix

Pensez autour de vous à bien rappeler les fraudes massives du 2e tour des Présidémentielles : le résultat n’a pas été modifié, mais bien faussé ! Il faut imprimer dans le disque dur des Français qu’ils ont été trompés !